AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Echecs de coeur. [P.V Ron Weasley & Severus Rogue]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?





▌Points de Rp : 0
▌Initiation magique : 31/12/1969


MessageSujet: Echecs de coeur. [P.V Ron Weasley & Severus Rogue]   
Lun 21 Jan - 6:36

Tu es à la salle des clubs. C'est bien un rare rendez-vous social que tu t'autorises. Quand vas tu cesser d’arborer ce visage si maussade, cette mine qui sembla apprécier l’échec. En l’occurrence les échecs, c'est bien le jeu dont tu raffoles, l'exercice de tes cellules grises a au moins le don de te faire oublier un fugace instant ce qui étreint ton âme. Parfois cela revient, comme un poison, une brulure glacée, cela doit être atrocement douloureux. Ma pauvre...

"Ne pas penser."

"Roi en E-5"


Médiocre tentative d'évasion. Il suffit de déplacer ta reine blanche sur son coté, il n'aura pas d'autre choix que de perdre.

"C'est moi qui joue!"

Que t’arrive t-il? Regarde ton adversaire, il en est chamboulé, à qui cette fille parle t-elle? Je te connaissais bien plus endurante d'esprit. La vie à Poudlard deviendrait-elle étouffante? Il ne serait pas opportun de m'accorder une telle attention, on te traiterait de folle. Ce serait dommage...


"Cavalier en H-6."

Oh... C'est de la cruauté, tu joues avec l'adversaire la! Ne t'ai-je pas déjà dit que tu étais brillante lorsqu'il s'agissait d'élaborer des plans sournois. L'inexpressivité de ton visage colle parfaitement à la froideur d'un serpent prêt à mordre. Sans parler de ta placidité et du ton monocorde de ta voie. As tu réfléchis autant, lorsque tu as commandé sa mort? Ah oui, ça fait mal ce souvenir, c'est douloureux... L'image se dissipe très vite, évacué au plus profond de tes pensées. Achève-le...


"Reine en H-4. Echec et mat."


Il n'a pas cessé de te regarder durant la partie, sans doute lorgnait-il sur ta jolie frimousse. Et toi qui le bat si froidement, si c'est une technique de drague, sache qu'elle est très mauvaise. Oh tu fronces les sourcils, je te gêne à monopoliser la parole. Alors je fais silence...

Il partent, lui que j'ai battu et lui qui me parle. Ce terrible fléau, un ami, un accusateur. Pourquoi sourire à cet inconnu, celui-la n'a même pas l'avantage d'être de ma maison, sa défaite n'a été que rapide et sa compagnie, disons passable. J'attends alors mon prochain adversaire patiemment, réorganisant le jeu. J'ai toujours aimé jouer l'armée blanche, mais pour une fois, sur la prochaine partie je prendrai contrôle de l'armée noire. Qui sera cet adversaire? Qu'es ce que cela pouvait importer? J'avais juste envie de tuer le temps à tuer des armées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Echecs de coeur. [P.V Ron Weasley & Severus Rogue]   
Ven 1 Fév - 5:00

"Yeah, yeah
Cuando salgo a andar, girls be looking like que duro está.
Yo soy el cangre aqui, walking on the street in my new lafreak, yeah
This is how I roll, animal print, pants fuera control,
It's red foo with the big ass fro
Y como Bruce Lee, I rock the claw, yo.

Girl look at that body
Girl look at that body
Girl look at that body
I work out
Girl look at that body
Girl look at that body
Girl look at that body
I work out."


Eh ouais, j'avais commencé la journée en chantant n'importe quoi, dans mon dortoir, tout en me dandinant gaiement dans une sorte de Strip-tease sensuel. Pour ma défense, je n'avais rien à faire. Seulement, je m'étais fait surprendre par Harry pendant que je faisais tournoyer ma chemise au-dessus de ma tête. Rouge de gêne et hilare, je m'étais habillé et quitté le dortoir.

Je m’ennuyais. Vraiment, je vous le jure! Je n’étais même pas en histoire de la magie pourtant, ni devant un de mes devoirs! Non. J’étais seulement seul dans la salle commune, étendu de tout mon long sur l’un des canapé. Pourquoi n’étais-je pas avec mes amis? Simplement parce que ceux-ci avait disparut de la surface de la terre! Je ne savais pas du tout où ils étaient! Peut-être dans un autre univers, qui sait. Plus rien de m’étonne maintenant. J’ai étouffé un second bâillement tout en regardant autour de moi. Il n’y avait que des première année et ceux-ci n’étaient pas de très bons adversaires pour une petite partie d’échec. Une idée brillante me vint donc à l’esprit; la salle des clubs! J’étais sûr d’y trouver de très bons joueurs d’échecs ou quelque chose pour me divertir. Je me suis tiré du fauteuil en roulant, m’affalant au sol très gracieusement -si, si, je vous le jure- et je me suis relever en conservant un visage plus ou moins digne. Les premières années autour de moi éclatèrent de rire; ils étaient habitués à un tel comportement venant de ma part. Eh ouais, j’étais un bouffon! Éclatant de rire à mon tour, j’ai décoiffé un petit blond qui passait à côté de moi et je suis partit en courant avant que ses protestations ne me parviennent aux oreilles. La dernière fois que j’avais fait un tel truc, ils s’étaient mit 5 à essayer de me faire tomber par terre, autant dire que leur réussite fut aussi grande que celle des gnomes voulant détruire la Grande muraille de Chine à coup de cuillère! Ces gamins ne prenaient pas compte de leur grandeur...ni de la mienne. Bref, j’ai refermé la porte de la salle commune sur leur cri de guerre. Je savais qu’ils ne sortiraient pas de là pour m’attaquer....ils vont attendre mon éventuel retour. J’avais l’impression d’avoir été accepté en tant que « grand frère » de tous ces morveux attendrissant. Au moins, j’avais des relations outre qu’houleuse avec certaines personnes de cette époque.



« Ne pense pas à Sirius, ça finira bien par redevenir normal entre vous deux » me dis ma conscience d’une voix douce.


Ouais, ça m’étonnerais. Je l’avais quand même appeler « futur mage noir » ! Bref, je ne voulais pas penser à cette histoire pour l’instant. Harry m’avait pardonner mes paroles cruelles envers son parrain lorsque je lui avais expliquer l’histoire au complet, mais je savais qu’il m’en voulait un peu pour avoir été aussi dure avec un homme qui avait autant souffert dans sa vie. Je me suis ébroué la tête comme un chien afin de chasser ces sombres pensées; je voulais m’amuser, pas m’apitoyer sur mon sort! J’ai descendu plusieurs marches en sautillant gaiement, sans me douter que ma vie bousculerait lors du Grand Bal de Noël. J’ai poussé la porte et j’ai sourit en voyant le peu de gens qu’il y avait; soit les étudiants ne connaissaient pas cet endroit, soit ils se répugnaient de se mêler aux autres maisons...soit ils avaient des amis qui ne disparaissaient pas à tous les 30 secondes. En fait, la pièce se vidait de plus en plus. Bien vite, je me suis retrouver planté dans le centre de la pièce alors qu’une jeune fille à la longue chevelure blanche était assit devant un échiquier. Je me suis assit devant elle tout en l’observant. Une Serpentarde. Aux cheveux blancs. Pourquoi mon esprit me criait que j’oubliais quelque chose d’important?



« Mais oui, puisque je te dis qu’elle est amoureuse de lui! »


Le souvenir de l’éclat de Ginny me fit légèrement sursauter. Ah bon? C’était possible? Pas qu’elle puisse aimer quelqu’un, mais qu’elle puisse aimer cette personne. D’après Ginny c’était limpide, mais moi je ne trouvais pas! Comment pouvait-elle voir une émotion sur un visage aussi froid? Non, mais c’est vrai! Elle ne souriait même pas! Je revoyais Ginny expliquer son plan pour sauver Rogue: Le faire tomber amoureux de cette fille. Mais pourquoi voulait-elle sauver Rogue? Non, mais c’est vrai, il avait été un vrai connard avec nous à notre époque et nous devions lui trouver une femme? En plus, depuis quand avoir une femme empêchait quelqu’un de devenir Mangemort? En plus, c’était une Serpentarde, elle risquait de rejoindre Voldemort elle aussi. J’étais sûr que ma soeur me cachait une information importante, mais bon, j’allais me sacrifier à la cause...dès maintenant. Ginny m’avait dit d’être subtile si l’envie me venait de l’aider à mettre le couple en place. Quoi? Il m’arrivait de ne pas être subtile? J’ai passé la main dans ma chevelure et j’ai dit:


-Salut, moi c’est Ron Weas....


J’ai regardé le jeu d’échecs. Je n’allais pas pouvoir jouer et discuter en même temps. J’ai alors bousculer la table et je l’ai poussé à quelques mètres de nous. Je suis retourner m’assoir en face de cette jeune femme étrange qui devait sans doute se demander ce que le fou que j’étais faisait.


-Alors, il paraitrait que tu éprouve...des sentiments pour R...Severus Rogue? Demandais-je doucement, de but en blanc.


Ouais bon, cette phrase me força à faire deux constats; 1) J’étais tout sauf subtile et 2) il était vraiment étrange de prononcé le prénom de mon ancien prof détesté de potion. Je me suis alors rendu compte que mon approche aurait pu l’effrayer. Je ne suis pas complètement stupide!


-Ne panique pas! Je veux simplement t’aider à ce qu’il te remarque! Rogue n’est pas le garçon le plus observateur de cette école!


Ouais...niveau subtilité et entré en la matière....-10. Bravo mon pote!
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?





▌Points de Rp : 0
▌Initiation magique : 31/12/1969


MessageSujet: Re: Echecs de coeur. [P.V Ron Weasley & Severus Rogue]   
Jeu 7 Fév - 23:04

J'avais espéré un adversaire... Mais l'être qui s'était placé devant moi ne semblait guère enclin à profiter des charmes destructeurs des échecs sorciers. Pire que cela, son attitude confiante et désinvolte avait tout du Gryffondor ignare et peu recommandable. A ce niveau de confrontation de personne il me paraissait déjà bien difficile de converser poliment. Pourtant c'est ce que me commandait mon éducation, toujours le paraitre avant le ressenti.

Que pouvait avoir en tête cet être aux cheveux roux. Moquerie ou séduction? Dans les deux cas la déception allait être au rendez vous, inévitablement....

Tu as peur... Tu as toujours peur ne pas contrôler les situations qui se présentent à toi.

Il n'est point vrai de penser cela, que pourrait-il faire. Pousser la table et alors, cela correspond parfaitement à sa venue, brutale et énigmatique. Mais au moins il avait eu la politesse de s'annoncer, chose qui sur le moment me surpris, agréablement.

"Enchanté monsieur Weas, je me nomme Elesya Selwyn."

J'étais d'ordinaire la belle à la voix douce, sans animosité d'aucune sorte. Je devais bien être sage pour avoir mériter la compagnie d'une telle personne. Ce monsieur Weas venait de pousser brutalement la table, à croire qu'il semblait allergique à la simple vue d'échiquier.


"Je ne vous connait pas et en apparence vous ne souhaitez guère jouer avec moi. Que puis-je pour vous?"

En apparence sereine, je fulminai intérieurement, je detestai ce genre de mise en scène. C'était bien un Gryffondor, oui son visage me reveniait désormais en mémoire, cour de potion troisième rang à gauche, assis à coté d'un autre garçon aux lunettes rondes. Les Gryffondors n’apprendront jamais le sens du mot courtoisie. Prenant mon mal en patience, je décida de rester à l'écoute de ses supposés revendications.

... Ainsi il avait prononcé le nom de Severus et de sentiment dans la même phrase. Je n'étais guère préparé à une telle entrée en matière, surtout venant d'un Monsieur Weas inconnu. Demeurant dans le silence une ou deux secondes mesurant l'ampleur inquiétante de cette phrase, je réagis nerveusement par un automatisme nerveux. J'eus un fou rire...

Un rire franc et clair comme il m"était rare d'avoir. Ne pouvant plus me controller je dut contenir mon être à ne pas chavirer tant mon corps était secoué de spasme d'euphorie. Tentant de contenir cette voix je pus enfin répondre à Monsieur Weas.


"Vous êtes monsieur Weas quelqu'un d'admirablement comique, merci pour cette distraction. C'est surement votre passe temps favoris, lancer au hasard des rumeurs de couple?"

Le dernière phrase sonna avec un certain grincement, le fou rire n'était qu'une façade et Elesya n'avait agit que par automatisme. Manipulatrice comme elle savait l'être, la scène avait été très convaincante, mais pas pour tout le monde. N'est-ce pas? Intérieurement tu es bouleversé d'avoir entendu ces mots, qui pourrait avoir compris? Qui pourrait s’intéresser à ce que tu ressens? Des personnes qui ne te souhaitent que du mal penses tu. Qui a ce sujet pourrait faire preuve d'altruisme?

D'un regard impérieux tu fixes ton adversaire, si c'est un défis, tu as ta baguette, si c'est une moquerie, tu as toute ta rhétorique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Echecs de coeur. [P.V Ron Weasley & Severus Rogue]   
Mer 6 Mar - 12:48

Severus s'ennuyait fermement dans sa salle commune. Il avait bouclé tous ces devoirs. Regulus s'entraînait pour le Quidditch. En somme, il était seul, comme à son habitude, et n'avait rien à faire. Il n'avait guère envie d'aller à la bibliothèque, enquêter sur les Serdaigles. Il préférait le faire avec Crystal, de peur que la Préfète ne lui cache des informations. Il n'avait pas envie de errer dans les couloirs. Cela lui rappelait le soir du bal. Et il ne voulait pas croiser Lily ou Potter à la Grande Salle. Il décida donc d'aller à la Salle des Clubs, histoire de regagner un peu d'estime pour lui-même, massacrer des gens prétentieux. Il avait toujours été doué pour les échecs, déjà chez les Moldus. Les échecs sorciers avaient quelque chose de cathartique. Voir les pions de l'adversaire se faire massacrer. Voir le visage de l'opposant voir sa défaite arriver petit à petit, sans pouvoir l'empêcher! Ou mieux encore! Sa surprise de ne pas avoir compris des coups complexes et d'être perdu en un claquement de doigt.

Severus pénétra dans la salle et vit seulement quelques élèves de-ci, de-là, en train de jouer aux Bavboules, aux Batailles explosives... Une seule table jouait aux échecs Sorciers. C'était celle de Elesya Selwyn. Elle était de toute évidence en pleine conversation avec le nouveau Ron-je-ne-sais-plus-quoi. Severus leva un sourcil. Qu'est-ce qu'un membre de la prestigieuse maison Sang-Pur des Selwyn faisait là à discuter avec un Gryffondor? Un devoir? Une partie de toute évidence. C'était bien le seul endroit où Severus acceptait volontiers d'affronter des élèves des autres maisons, pour pouvoir les ridiculiser. Se faire battre aux échecs Sorciers par un élève qu'on rabaisse en permanence, il n'y avait rien de plus humiliant. Severus s'installa pas très loin de leur table, de dos, attendant un adversaire en jouant nonchalamment avec le Fou noir.

Alors qu'il commençait tout juste à rêvasser, il entendit son nom distinctement. Il n'avait pas entendu le reste, mais son nom, il l'avait bien entendu. Il regarda autour de lui. Les autres tables jouaient en silence ou avec des rires sans lui prêter la moindre intention. S'était-on moqué de lui? Des voix derrière lui attirèrent son regard. Il reconnut la voix qui venait de dire son nom. De toute évidence, sa camarade ne s'entendait pas bien avec Ron-je-sais-pas-quoi qui avait parlé de lui... Severus avait tendance à ne pas se mêler de ce qui ne le regardait pas et Selwyn savait se débrouillait seul. Rien que son nom imposait un certain respect. Pourtant, justement, il n'allait pas laisser un Gryffondor embêtait un énième Serpentard. Et qui sait, avoir une relation avec la famille Selwyn pourrait l'aider à rentrer chez les Mangemorts. Le frère d'Elesya avait l'air très pro-mangemort à ce qui se disait à mi-mots dans la salle commune des Serpentards.

C'est pourquoi Severus se leva et se rapprocha du duo, se tenant entre les deux élèves de sixième année.


"Un problème, Elesya? Ce Gryffondor a l'air de te déranger."


Severus regarda sévèrement Ron-quelque chose :

"Pourquoi as-tu dit mon nom? Encore une moquerie? Vous n'êtes bon qu'à cela, vous les idiots de Gryffondor... Laisse Elesya tranquille. Sois tu joues aux échecs, soit tu sors."


Il y allait un peu fort. Mais il avait beaucoup à reprocher à cette maison d'imbéciles. Il était de nature très méfiante envers eux vu tous les sales tours qu'ils lui avaient déjà joué. Si les réponses du Gryffondor ne lui convenait pas, Severus était prêt à sortir sa baguette, malgré que le professeur chargeait de surveiller la salle pouvait revenir d'un instant à l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Echecs de coeur. [P.V Ron Weasley & Severus Rogue]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Echecs de coeur. [P.V Ron Weasley & Severus Rogue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fanfic d'Alicia
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Lieux Spéciaux :: Salle des clubs-