AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Joyeux anniversaire, Sirius !

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Jeu 21 Fév - 9:27

Ce jour allait définitivement être une journée rouge et or !

C'était enfin le jour de la fête d'anniversaire de Sirius que j'avais organisé avec James, Rémus et Peter depuis déjà pas mal de temps déjà, dans le plus grand secret du principal intéressé. J'avais eu l'idée comme un coupd'éclair, si d'autres organisaient des fêtes à tout va, pourquoi pas moi ? J'avais longuement hésité avant de me lancer et de proposer l'idée aux amis de ce cher Sirius et avais littéralement sauté au plafond quand j'avais eu une réponse favorable. Brillant ! Enfin de quoi bien s'amuser et rattraper cette malheureuse soirée du bal de Noël qui s'était assez... mal finie. C'était aussi une bonne occasion de réunir des amis, des copains, des fêtards, des plus timides... Bref, ça allait être génial ! Jamais je ne m'étais sentie aussi enthousiaste.

L'organisation, c'était une autre paire de manches. J'avais fait des pieds et des mains pour réussir à dénicher une salle vide où il serait plus facile de faire la fête, mais ça n'avait pas été aussi facile que je l'aurai espéré. Je me heurtai à l'inexplicable intransigeance de l'autorité qui jugea que les élèves, en période scolaire de surcroît, n'avaient pas à réquisitionner des salles pour ce genre de bêtises, soit-disant qu'on ne savait jamais ce qui pouvait arriver, et qu'au cas où, ces salles se devaient de rester libre. Excuse qu'on vous ferait bien difficilement avaler en somme. J'avais beau être têtue, je n'eus pas gain de cause et cru devoir tout annuler, alors que mes amis eurent la brillante idée d'organiser ça simplement... Dans la salle commune des Gryffondors ! Brillant vous dis-je !

Je n'étais jamais rentrée dans leur salle commune, et il faut dire que j'eus une belle surprise -à défaut d'avoir entendu le mot de passe à moitié ravalé, côté poreux, ou côte de nord, ils sont fous ces lions!- en découvrant leur petit nid douillet. Autant la salle commune des Poufsouffles était vivante, animée, la salle des Gryffondors était chaleureuse, décorée de couleurs chaudes, et ça faisait plaisir à voir ! J'avais l'air d'une petite folle, folie peu dangereuse comme celle de ceux qui prévoient de gros projets et qui y mettent tout leur cœur ! Car c'est bien en m'occupant d'un événement aussi joyeux que je pus ne penser à rien d'autre entre temps et donc mener ma vie sainement durant quelques jours.

Fallait-il encore que Sirius n'en sache rien, et il n'en sut rien ! De plus, il fallait le tenir à l'écart de toute information... Bon, pour le lieu, c'était bon ! Venaient les gâteaux ensuite. Oui, car il fallait voir gros, prévoir beaucoup, y aller à fond ! Je m'étais arrangée avec les cuisiniers pour qu'ils nous concoctent de bons gâteaux, et j'avais même donné un coup de main -Rassurez vous, je n'ai pas confondu de sucre avec d'arsenic, ou de lait avec une potion de ratatinage- pour ne pas avoir l'air d'une profiteuse. La nourriture et les boissons, c'était donc bon ! Restait la décoration... Là, j'étais allée en terrain Moldu juste avant la rentrée, dans une de ces boutiques de fêtes où on trouve ballons, décorations, serpentins, froufrous et franfreluches -Oui car un anniversaire à la Alecia, c'est un anniversaire qui a du Moldu!- pour presque rien, et j'étais subtilement passée chez moi chercher le cadeau de mon ami sans que mes parents ne me voient.

Ce matin là, j'avais débarqué, l'air de rien, dans la salle commune des Gryffondors alors que James avait détourné l'attention de son ami avec brio, et l'avait emmené on ne sait où pour que tout soit finalisé ! Merlin merci, je n'étais pas seule pour décorer la salle ! A votre bon cœur messieurs-dames, à m'aider à gonfler les ballons, à pendre les guirlandes, à préparer la musique, à faire une table colorée, avec toutes les friandises possibles et imaginables -Peter avait d'ailleurs beaucoup bavé devant les gâteaux et j'avais évité qu'il ne succombe à la gourmandise en le menaçant de lui mettre une tarte, comme quoi, on en revenait toujours à la pâtisserie- et le gros gâteau d'anniversaire au chocolat sur lequel on pouvait discerner une petite figurine de joueur de Quidditch animée. C'était une petite attention qui j'en étais sûre, pouvait faire plaisir à Sirius ! Les invitations avaient déjà été envoyées depuis trois bons jours en plus de ça, et je les avaient faîtes moi-même -non je vous assure, elles sont très jolies!-

Laissant le bon soin à Rémus de veiller au grain et d'envoyer balader tout gêneur potentiel, je repartais vers ma salle commune en courant presque dans les escaliers fous de cette merveilleuse école. Pauvre Rémus... Je lui donnais certainement l'impression de l'éviter, ou d'éviter une conversation gênante ; je courrais, passais, repassais, m'activais, décorais, courrais encore sans jamais trop lui parler. A vrai dire, je ne savais pas où on en était, si on devait se considérer ensemble, si on ne l'était pas, s'il fallait en parler... Tout ça était bien nouveau. Mais ce n'était pas plus mal, j'allais faire fort pour lui taper pour de bon dans l'oeil !

Aria, ma super copine adorée, m'avait été d'un grand secours une semaine auparavant. Grâce à elle, j'avais déniché LA robe qui allait foudroyer le cœur du blond pour de bon ! Dans ma salle commune, je m'activais une fois de plus pour me préparer. L'heure tournait, quatorze heures approchait et j'espérais que tous les gens ayant été invités répondent à l'appel. Je me coiffais, m'habillais, me maquillais même -chose rare- et faisait autant d'efforts que j'en avais fait au bal. Je me rendis compte que mon timing était juste et repartait une fois de plus en vitesse -certes beaucoup moins vite à cause des talons- pour regagner le lieu de la fête.

Une fois arrivée là-bas, j'étais ravie et fière de moi. J'avais donc enfilé cette jolie robe noire, au joli dos nu et dont le bas était assez court. J'avais joué sur les collants qui s'arrêtaient à mi-cuisses et qui étaient tenus par des portes jaretelles -Mon dieu quelle folie m'a fait faire ça...- et avais enfilé une jolie paire d'escarpins. J'étais légèrement maquillée et avais joliment bouclé mes cheveux. Bref, sans le cacher, je faisais presque tout pour allumer Rémus. J'attendais sa réaction autant avec impatience qu'avec appréhension.

Bref, la salle des Gryffondors était devenue festive, plus colorée que jamais, la musique, sans être trop forte, battait son plein, et il y avait déjà quelques paquets entassés à côté de la table. Il ne restait plus qu'à accueillir les gens, les faire rentrer, et de crier gaiement « SURPRISE ! » à Sirius lorsqu'il reviendrait avec James et découvrirait la fête organisée en son honneur ! En plus, il devenait majeur, raison de plus pour marquer le coup !

Il fallait faire péter les serpentins, et c'est avec une grande joie non cachée que lorsque le brun amena son joli minois dans la salle, que je hurlai en choeur avec les autres.


    « Joyeux anniversaire, Sirius ! »


Citation :
Je vous laisse vous organiser comme vous voulez ! Le tout c'est d'essayer de raconter un peu ce que vous avez pu faire juste avant que Sirius n'arrive, et même un peu après, ou juste quand il arrive, ou rien après, c'est vous tous qui voyez !
Le principal, c'est de s'amuser et de se rapprocher, de former des petits groupes par affinité, bref, ÉCLATONS NOUS ! Et n'oubliez pas les cadeaux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/
Who are You ?
James Potter

avatar

Admin Gryffondor ♣ 6ème année

Admin
Gryffondor ♣ 6ème année


▌Age : 40
▌Parchemins : 2649
▌Points de Rp : 229
▌Initiation magique : 05/06/2011


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Ven 22 Fév - 2:20

10 janvier 1977. Ce jour allait être une journée de fête !
Enfin Sirius devenait majeur ! Finie la crainte qu’il parte, encadré par deux aurors, pour le square Grimmaurd, où ses parents l’attendraient, lui le traître à sa famille, pour le livrer aux mangemorts. Finie ses transformations en chien à chaque fois qu’un visiteur frappe à la porte de Godric’s Hollow. Sirius Black devenait majeur, indépendant, libre de faire ce qu’il voulait. Oui, l’héritier Black était libre ! Cela méritait bien une fête plus grande que l’anniversaire d’un autre maraudeur, comme James… même s’il espérait aussi une grande fête pour sa majorité !

Remus avait freiné les enthousiasmes de James et Peter qui voulaient organiser quelque chose pour leur meilleur ami. Il leur avait dit qu’Alecia s’en chargeait, ce qui surprit un peu le rouge-et-or. Certes, elle avait été sa cavalière au bal, mais n’était-elle pas acquise à Remus ?

*Peut-être me trompe-je… ou peut-être est-elle vraiment une bonne amie de Sirius ? Après tout, ce gros séducteur sait se faire apprécier de toutes les filles.*

James n’avait rien contre Alecia, il l’aimait bien même, mais ne la connaissait pas beaucoup. Mais si elle était une des meilleures amis de Sirius, et une future petite amie de Remus, James la considérait presque comme une sœur, d’emblée ! Après tout, cela montrait qu’elle avait bon goût…

Alecia et les autres maraudeurs se chargeaient de la décoration de la salle. Cette folle d’Alecia avait même invité des professeurs ! Excellente idée ! Comme ça, ce grincheux de Rusard ne pourrait rien dire. Et le choix des professeurs était très bien trouvé : les deux plus allumés de Poudlard, qui, parait-il, étaient en couple… enfin, les rumeurs disent qu’ils se sont embrassés au bal… Bon, d’autres rumeurs disent que Rusard a emballé la prof MacLane, miss Wildwind et Ron Weas dans la même soirée, alors il ne faut pas forcément tout croire…

Pendant ce temps, James devait attirer Black au dehors, et cela tombait bien : Potter avait une super idée comme seul un immature comme lui pouvait trouver… Bloquer les cachots, là où doit se trouver la salle commune de serpentard, avec de la neige fortifiée par magie ! De la neige, Poudlard n’en manquait pas : il avait neigé deux jours sans interruption, vendredi et samedi, et les températures polaires ne risquaient pas d’avoir fait fondre la poudreuse ! C’est bien emmitouflé que Potter entraîna Black au dehors. Il fallait être au moins deux : un qui rétrécirait de la neige, qui la mettrait dans un sac, un autre qui ferait le guet et qui serait prêt à prendre le relais lorsque le premier aura trop froid aux mains.
Ils se relayèrent donc, et lorsque la quantité de neige fut suffisante, ils rentrèrent, frigorifiés au château. Se dirigeant vers les cachots, ils attendirent calmement qu’il n’y ait personne, et puis vlouf ! Ils créèrent leur mur de neige, recouvrant toute la sortie. Un bon coup de baguette de métamorphose, et pan ! Le mur était fortifié pour ne pas fondre avant douze heures. Une autre métamorphose, et vizzz ! Le mur de neige se retrouva en couleur mur, avec des dessins de pierre pour que l’illusion soit parfaite. Ils signèrent P.C pour Patmol et Cornedrue. Personne ne pourrait remonter jusqu’à eux !

Les deux amis se tapèrent dans les mains, criant « méfait accompli ! », puis retournèrent vers leur salle commune, pour parfaire leur alibi… du moins c’est ce que croyait Sirius. James, lui, guettait l’heure pour vérifier qu’il avait bien laissé suffisamment de temps aux autres pour tout préparer.

Son cadeau, ainsi que celui de ses parents, était somptueux, mais il préférait le lui donner dans l’intimité de leur dortoir, lorsqu’ils ne seront plus que tous les quatre : la location d’un appartement près du chemin de Traverse, valable deux ans à partir de juillet, le temps pour lui de finir sereinement ses études, d’avoir un chez-lui lorsqu’il voudra rentrer, de chercher un travail avant de reprendre la location à son compte ou de chercher autre chose… Vraiment le meilleur des cadeaux que ses parents et lui pouvaient lui faire, à lui qu’ils ont hébergé depuis août. Ce brave Patmol !

Potter laissa à son ami le soin de donner le mot de passe à la grosse dame, et de passer devant. Il ne s’attendrait pas à ce qui allait lui tomber dessus lorsqu’il entrera !

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Ven 22 Fév - 2:32

Pandora se regarda encore dans le miroir avec une petite moue désabusé et hésitante. C'était vraiment pas une bonne idée cet anniversaire. Enfin, si, bien sûr, pour Sirius, il serait ravi. Mais elle, elle n'aurait pas du accepter l'invitation. Elle avait l'impression que le bal se rejouait. Remus. Une jolie robe. Du monde. Lance. De la musique. Alecia. Au départ, elle avait bien sûr voulut tout de suite refuser. Cependant, quand elle avait essayé de le faire comprendre à Alecia que ce n'était pas sûr, celle-ci avait eu un argument imparable : Lance. Le charmant professeur d’Études des Moldus. Pandora sourit en secouant la tête d'un air amusée. Une vraie adolescente.

Elle se leva, vérifia son maquillage, repassa un coup de brosse et prit les cadeaux emballés sur sa table ronde. Elle avait eu du flair pour ces présents. Elle ne connaissait pas encore aussi bien qu'elle le voudrait ses élèves mais elle arrivait en général à les cerner plutôt bien. Quoi de mieux que ces petits recueils Vie pratique chez les Moldus? L'un sur les "Farces et attrapes chez nos amis Moldus", l'autre sur "Comment être chic côté Moldu" et le dernier bien sûr, concernait sa matière à elle "Ces Forces du Mal sorcier qui ne s'attaquent qu'aux Moldus" qui exposait notamment les emplois du monde des Sorciers pour surveiller et protéger les Moldus. Elle espérait vivement qu'un Sang-Pur comme Sirius saurait apprécié ses petits ouvrages rigolos.

Elle commença à marcher maladroite dans sa jolie robe noire assorti d'une ceinture mauve au niveau de la taille. Elle avait trouvé cette robe magnifique en allant en France rendre visite à Elizabeth, sa chère sœur. C'était son cadeau de Noël de sa part. Elle avait adoré et avait remercié chaleureusement sa sœur cadette. Mais trouver un objet esthétique ne signifiait pas qu'il serait pratique à porter. Elle la trouvait confortable et heureusement, plus sage que celle du bal. Cependant, cela restait un exercice difficile pour elle de porter une robe. Elle mit ses ballerines noires assortis et sortit dans le couloir rapidement. Elle avait un peu d'avance mais elle verrait ainsi si Lance et elle pouvait discuter seul à seul dans un coin tranquille. Ou si on avait besoin de son aide. Elle avait cherché inconsciemment à éviter Lance après le bal. Non pas qu'elle regrettait son baiser, mais elle souhaitait d'abord voir disparaître ses sentiments coupables envers Remus. Elle ne voulait pas que Lance devienne un compagnon de substitution. Il méritait mieux que cela.

Elle avait pensé à lui pendant ses vacances en France et lui avait rapporté une énorme surprise. Cela lui avait coûté très cher mais cela valait le coup! Elle attendait avec impatience d'emmener Lance dans sa chambre! Pour lui montrer évidemment son cadeau! C'était trop lourd et difficilement déplaçable. Elle arriva à la salle commune des Gryffondors, un peu mal à l'aise d'aller à un anniversaire au milieu de tous ses élèves ainsi habillée. Pourquoi ne pensait-elle pas à cela avant? Quelle tête de linotte. Elle attendit un peu penaude que l'un des élèves la fasse rentrer. Le tunnel n'était pas pratique avec cette tenue. Elle avait peur de filer ses collants. Heureusement, elle avait renforcé leur solidité par un petit sort quotidien typique.

La salle était très bien décorée, de façon très festive. Elle déposa ses cadeaux à l'endroit prévu à cet effet et félicita Alecia pour son organisation et son idée! Enfin un peu de joie dans le château. Les élèves s'activaient pour faire plaisir à Sirius, élève sympathique, intelligent, drôle et populaire. Pandora aida à fixer quelques banderoles et essayait surtout de ne pas déranger les autres étudiants qui s'activaient. Elle déambulait maladroitement au milieu de ceux à qui elle enseignait, attribuant de-ci, de-là des sourires chaleureux et gênées.

Lance arriva enfin. Elle eut juste le temps de lui adresser un sourire et de l'embrasser sur la joue que les élèves s'agitèrent. Sirius arrivait! Elle pris la main de Lance pour lui signifier que le Gryffondor pointait son nez. Elle s'exclama vivement avec les autres : "Joyeux anniversaire, Sirius" et applaudit. Elle se retourna souriante vers son collègue et l'attira un peu à l'écart. C'était le moment idéal, pendant que tout le monde y allait de son petit mot de sympathie envers celui dont on fêtait la majorité.


"Lance, je pense qu'il est temps de parler, n'est-ce pas? Nous n'avons guère eu le temps après le bal et encore moins depuis. Je voulais savoir si... qu'est ce que vous attendez de moi? Que nous restions collègue? Ami? Ou... davantage?"


Elle était un peu maladroite, mais elle n'avait jamais eu trop l'habitude de ce genre de chose. Plus loin dans la salle, elle vit Remus en compagnie d'Alecia et elle fit aussitôt taire sa montée de jalousie. Ce n'était pas digne d'une professeur. Il fallait qu'elle laisse en paix le loup-garou solitaire. Elle se concentra immédiatement sur Lance... Elle se sentait bien auprès de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Ven 22 Fév - 12:17

J'avais eu l'étrange idée de la fille dans le gâteau, très mauvais référence moldue, mais avec un peu de magie on aurait certainement put rendre cela plus attractif. Quoi-qu'il en soit, la n'était pas le problème, le soucis c'est que j'avais eu cette idée. Plutôt malsaine dirons nous et heureusement pour moi que l'idée ne fut point formuler oralement, cette pensée demeurera entre moi et moi. A quoi cela pouvait-il être dut, je demeurai Remus le gentil loup garou, celui qui a des bonnes notes, qui fait des blagues et qui est... amoureux.

Oh toute la journée, je ne sais comment j'ai put faire, toute la journée mes lèvres brulaient d'impatience de lui parler, de vraiment lui parler. Pas juste des banalités, parler d'elle et de nous, mais rien, à part un simple : Aide moi a tenir la banderole s'il te plait Remus. Et moi trop ballot pour aligner trois mots cohérent, incapable de faire le premier pas. J'en avais presque le cœur à demi-rongé par l'angoisse et la tristesse. Avait-elle oubliée? Non cela ne se pouvait, du moins c'est ce que je pensais. Nous n'avions pas eu vraiment le temps de parler vraiment des événements à la bibliothèque. Aucun regret n’étreignait mon cœur, j'avais juste peur de confier celui-ci. En cette journée, le temps n'avait été que supplice, je demandais grâce.

L'air devait être à la fête, mais de mon coté la mine était souvent abattue, un sourire de façade éclairait parfois mon visage. Toute une après midi à contempler l'être qui monopolisait ses pensées et ses désirs, sans jamais pouvoir vraiment prétendre être avec elle. James, Sirius et Peter étaient au courant pour mes sentiments, un maraudeur ne saurait avoir de secret pour ses frères après tout. J'avais vraiment besoin de leurs soutient en ce moment, malheureusement distraire Sirius monopolisait la seule personne en qui je pouvais me confier, James. Il aurait été de bon conseil et de plus j'avais quelque chose en plus à lui demander.

Quoi qu'il en soit la journée enfin s'acheva, j'avais préparé avec soin mon cadeau pour Sirius. L'amitié passait avant l'affect, il ne fallait surtout pas assombrir cette soirée par ma mauvaise mine. Le cadeau en question était une reproduction fidèle et miniature d'une célèbre machine moldu, une Harley Davidson de noir vêtue. J'espérai vivement que le cadeau lui plairait. Niveau vestimentaire je m'étais tout simplement contenter de recycler le costume que je portais au bal, triste soirée pour Poudlard que fut le bal de noël.

Tout était fin prêt il ne manquait plus que Sirius, qui allait arriver d'une minute à l'autre. Le voila d'ailleurs qui approchait, toute la salle Gryffondor se tenait alors sur le qui vive, paré à surgir et crier en coeur Bon anniversaire. J'aurais dut accompagner de ma voix le concert, mais Alecia m'en empecha.

Cette robe, voir exposer ainsi le corps de l'être aimé, c'était déroutant et le terme était faible. Je ne pris guère le temps de voir Sirius, mes yeux n'avaient de regard que pour Alecia et mon coeur explosait. Alors que la tour Gryffondor hurlait de joie, je demeurai stoïque, en me disant fonce, fonce, fait quelque chose!

Mais la j'étais comme paralysé.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Sam 23 Fév - 4:17

C'était aujourd'hui.
Cela faisait en effet cinq jours que Meena s'était retrouvé coincée dans les toilettes des filles avec James. Le week-end avait été incroyablement long et elle n'avait cessé de penser à cette fête d'anniversaire tant attendue. Elle avait retourné la nouvelle dans tous les sens, se posant mille-et-unes questions, se demandant notamment si elle aurait vraiment sa place dans la salle commune des Gryffondors. Mais elle avait finit par se rassurer en se disant qu'après tout, elle avait été invitée par le meilleur ami de la personne concernée et qu'elle n'avait donc rien à craindre.

En sortant de cours cet après-midi là, elle brisa ses habitudes en évitant la bibliothèque et en grimpant les marches du château deux par deux. Il fallait qu'elle se prépare.
Pas très soucieuse de son apparence, elle ne savait pas encore ce qu'elle allait porter. Elle avait bien entendu pensé à remettre la jolie et sobre petite robe noire qu'elle avait inauguré au bal, mais étant donné les souvenirs que celle-ci lui rappelait, elle préférait clairement opter pour autre chose.
Le problème, c'est qu'elle n'avait rien de très particulier dans sa garde-robe, n'ayant absolument pas prévu d'être invitée où que ce soit.
C'est donc avec crainte qu'elle se mit à fouiller parmi ses vêtements. Pas de petite jupe mignonne à l'horizon et elle n'avait aucunement l'envie de porter un pantalon. Après tout, elle se rendait à la fête d'anniversaire de Sirius, ce qui voulait dire qu'il y aurait sûrement d'autres filles, qui elles auraient fait des efforts considérables pour être les plus jolies, et donc qu'elle devait faire elle-même un petit effort pour qu'il y ait une chance parmi mille qu'il la remarque.

Debout au milieu du dortoir déserté, elle leva son index droit à la bouche.

*À moins que...*

Avec un brin d'hésitation, elle s'avança jusqu'à son lit, s'agenouilla près de celui-ci et sortit sa grosse valise qui se trouvait en dessous. Avec un sourire en coin, elle l'ouvrit et fut amusée d'y découvrir son vieux doudou, qu'elle avait décidé de bannir de son lit cette année, quelques vieux t-shirts, qui ne lui plaisait plus et, surtout, un mini-shirt en jean qu'elle avait l'habitude de porter l'été, quand elle savait qu'elle ne quitterait pas le jardin familial et que personne d'autre que ses parents ne la croiseraient. Elle l'avait glissé dans sa valise en septembre dernier, se disant qu'elle allait changer cette année et qu'elle oserait enfin montrer ses jambes au grand jour. Mais l'hiver était bien vite arrivé plongeant sa résolution aux oubliettes, sous son lit.

Mais ce soir, qui l'interdirait de le porter ?
Elle enleva soigneusement son uniforme et enfila vaillamment son short en jean, un simple t-shirt blanc en coton et son gilet préféré, blanc lui aussi. Encore une fois, elle jouait sur la sobriété, restant ainsi fidèle à elle-même.
Elle se retourna, de façon à être face au miroir et ramena sa main droite sur sa bouche afin de cacher un sourire éclatant : elle était rayonnante.

Pour ses cheveux, elle se contenta simplement de défaire la tresse qu'elle avait prit le temps de nouer au petit matin, libérant ainsi une tignasse blonde ondulée et sauvage. Aucun coup de brosse, pas de maquillage ; la plus naturelle possible. Elle avait la chance d'avoir hérité du teint de porcelaine de sa mère et des yeux pétillants de son père.
Elle attrapa une paire de boucle d'oreille qui traînait sur sa table de chevet et l'accrocha à ses oreilles.
Enfin, elle ne possédait pas beaucoup de paires de chaussures comme la plupart des filles de son âge et décida simplement d'enfiler ses ballerines noires. Pas question de ne pas être à l'aise ce soir !

Un dernier coup d'oeil dans le miroir lui développa cette fois une boule au ventre. Peut-être devrait-elle enfiler un collant ? Non seulement, on était en plein hiver, mais en plus, c'était bien la première fois que des personnes étrangères allaient pouvoir contempler ses jambes dénudées !

*Allez, Meena, si tu veux vraiment changer et avoir une chance de te faire des amis, alors arrête de te poser dix mille questions !*

Jolie comme tout, elle ajouta une petite touche de son parfum fleuri et discret au creux de son cou, puis, se fixant du regard dans le miroir, elle dit tout haut :

"Courage Meena ! Tu vas passer une excellente soirée !"

C'est le coeur battant la chamade qu'elle se mit enfin en route vers la salle commune des Gryffondors. On ne lui avait pas vraiment précisé d'heure, ni même donné d'indication quant à la façon dont elle pénétrerait dans l'enclot rouge et or, mais elle faisait naïvement confiance en son ami James et se dit qu'elle aurait des réponses à ses questions le moment venu.

Elle descendait les marches énergiquement, sous les regards étonnés et amusés de certains élèves qui dévisageaient ses jambes. Son coeur battait très fort dans sa poitrine et à plusieurs reprises, elle manqua de faire demi-tour pour aller enfiler un pantalon noir à la place de son mini-short. Le stress étant blottit partout contre elle, elle était loin d'avoir froid, mais les regards des gens qu'elle croisait ne la rassurait pas. Était-elle allé trop loin ?

Toutefois, il était trop tard. Du haut des escaliers où elle se trouvait, elle aperçut James, accompagné de Sirius, qui se dirigeaient vers leur salle commune. Cela voulait-il dire qu'elle était en retard ? Ne voulant pas se faire remarquer, elle décida qu'il était plus sage de ne pas se mettre à courir et de simplement continuer à marcher tranquillement. Elle aperçut Sirius pénétrer en premier derrière le tableau d'une femme corpulente et, pressant un peu le pas, tâcha de les rattraper juste avant que le tableau ne se referme.

Elle se retrouva alors derrière James et Sirius, devant qui de nombreux invités, parmi lesquels elle reconnut Remus, Pandora et le professeur Lance, criaient tous en coeur "Joyeux anniversaire, Sirius !"

Certes, elle n'était pas en retard, mais elle aurait préféré arriver dans d'autres circonstances...
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Maewan Bretian

avatar

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Sam 23 Fév - 9:33

La journée était bonne, ce matin je m'étais levé d'une humeur à rendre joyeux le plus grand des dépressifs. Et ce n'était pas pour rien, aujourd'hui nous allions faire la fête, mais pas une petite, non non une grande, avec les maraudeurs et pour l'un d'entre eux. C'est en cela que la fête se promettait épique, les Gryffondors sont connus pour leur sens de la fête, si l'on arrivait à s'ennuyer là-bas je mangeais mon chapeau !

Avant que les événements ne commencent j'avais été acheter un cadeau, le problème c'était de trouver ce qui pourrait plaire à ce gars. C'est un bon ami certes mais je ne pensais pas être assez intime pour lui offrir quelque cadeau salace, coups classique que nous faisons lorsqu'un jeune fête sa majorité. Aussi après plusieurs réflexion je m'étais tourné vers toute une panoplie de feu d'artifices qui feraient un magnifique jeu pyrotechnique lorsque le destinataire de ce paquet jugerait bon de s'en servir. Cela étant fait, le paquet posé sur mon lit, je me préparais en vitesse pour laisser de côté l'uniforme et mettre à la place un chemisier à jabot, laissé ouvert pour faire baver les demoiselles et les damoiseaux, un jeans totalement troué et effiloché avec des chaînettes puis, une paire de rangers sans lacets. Enfin... les lacets étaient présents, mais je m'en servait comme pseudo-bracelets dans la situation actuelle.

Fin prêt et bien coiffé, si cela était encore possible pour moi, je me rendais dans le dortoir des rouge et or et saluait les élèves déjà présent dans la salle. En premier lieu j'avais salué Alecia, la gratifiant d'un sourire avant de faire le tour de tous les autres invités. Assez rapidement je repérais le professeur Jane et un large sourire ornais mon visage, suivit d'une grimace en voyant que le professeur Belacqua semblait lui tourner autour. Je ne suis pas d'accord ! Je protestes !

Enfin... je m'en occuperai sans doute plus tard, pour le moment nous avons d'autre chat à fouetter, comme par exemple l'arrivée de notre invité d'honneur et les cris qui raisonnaient dans la salle, un peu partout.

« Joyeux anniversaire Siriiiiiiiuuuus ! »

Bon.. ce cri de macaque enragé c'était moi, j'étais même monté sur un fauteuil pour bien me faire voir, comme si il était inscrit dans mes gênes que je devais toujours faire le pitre. Cela étant fait, je retournais à ma première occupation, la chasse au Lance sauvage dans son habitat naturel. Note à moi-même... arrêter les documentaires moldus.

Deux enjambées et je m'incruste entre les deux enseignants, feignant l'innocence pure et simple. Comment cela personne ne va y croire ? Attendez que je vous attrape bande de langues de vipères !

« Bonsoaaaar professeurs ! Oh et puis... Je peux vous appelez Lance et Pandora pour ce soir, officiellement vous êtes là en tant qu'invités, pas que professeurs. Alors ? Vous passez un bon début de soirée ? Wahouu vous êtes vraiment élégant Lance ! Vous pensez quoi de ma tenue d'ailleurs ? Je me suis inspiré des tenues de certains moldus dans des soirées rock entre autre. »



Dernière édition par Maewan Bretian le Sam 23 Fév - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Lance M. Jane.

avatar


Professeur ♣ Etude des moldus


▌Age : 24
▌Parchemins : 228
▌Points de Rp : 88
▌Initiation magique : 07/10/2012


On a des curieux ici...
♣ Age:
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Sam 23 Fév - 9:40

Lance était devant son miroir, à la recherche du nœud pap' idéal. Il en avait sélectionné plusieurs, mais n'arrivait vraiment pas à se décider, il avait envie de quelque chose d'un peu spécial. N'arrivant pas à trouver le nœud pap' parfait il jeta celui qu'il avait autour de son cou sur son lit et se décida de ne pas en mettre, chose plutôt rare chez le professeur d'étude des moldus. Il s'était attaché à ses petits accessoires. Cependant, il ne travaillait pas en ce jour et avait bien le droit de changer un peu ses habitudes, après tout, il était bien trop jeune pour s’encroûter dans ce genre de routine. Heureusement, la chemise blanche qu'il portait était aussi bien sans rien autour du cou, il se contenta donc d'en fermer tout les boutons. Il passa une main dans ses cheveux pour les recoiffer et attrapa une veste au ton crème, pour ajouter à sa tenue. Il jeta un œil à son miroir et fut plutôt satisfait du résultat. Avant de quitter sa chambre il attrapa le paquet prévu pour l'anniversaire de Sirius.

Il se dirigea vers la salle commune des Gryffondors, qui se trouvait presque de l'autre côté du château, mais il aimait marcher, alors ça ne le dérangeait pas plus que ça. Il était bien content d'avoir été invité à l'anniversaire de Sirius, même si lorsqu'il avait reçu l'invitation il s'était demandé ce qu'il allait bien pouvoir faire là-bas, il avait beau être proche de ses élèves il savait très bien qu'il était professeur maintenant et que donc, il ne pouvait plus entretenir les même relations avec eux, que lorsqu'il était lui aussi élève. Il devait tout de même se faire respecter, c'était crucial s'il voulait leur apprendre quelques chose. En réalité, il avait accepté sans trop réfléchir et c'était dit qu'au moins, il aurait été là pour calmer les élèves un peu trop excités par une petite fête, c'était ça son rôle désormais. A cette idée Lance lâcha un soupir de lassitude * tu te fais vieux faut t'y faire* pensa-t-il, puis finalement, il avait appris que Pandora, l'une de ses collègues, assisterait elle aussi à cette petite fête et son envie d'y aller s'était faite plus forte. Le jeune professeur appréciait vraiment la professeure de défense contre les forces du mal, ils avaient beaucoup de points communs et étaient tous deux considérés comme des profs un peu décalés, ce qui faisait beaucoup rire Jane. La jolie Pandora l'avait accompagné au bal de Noël et elle l'avait surpris en l'embrassant à la fin de cette soirée. Lance ne s'y attendait vraiment pas, la jeune femme lui avait bien fait comprendre qu'ils y allaient en amis et il avait accepté sans faire d'histoire, puisque jusque là il n'avait rien imaginé de plus avec la brune. Cependant, c'était elle qui avait fait le premier pas et Jane ne savait pas vraiment quoi en penser.

Pandora lui avait envoyé un hibou peut de temps avant la fête, pour lui dire qu'ils allaient devoir discuter tout les deux, justement de ce qui s'était passé durant le bal. Les événements avaient fait qu'ils n'avaient pas eu l'occasion d'en discuter avant. Lance n'avait pas vraiment réfléchit à ce qu'il attendait de la miss Belacqua. Il n'était pas vraiment du genre à se poser des tonnes de questions. Il avait plutôt tendance à laisser faire les choses et ça lui avait réussi jusque là. Mais quelque chose lui disait que cette fois, il allait devoir se bouger un peu, Pandora n'était pas vraiment du genre à rester tranquillement dans son coin à attendre que le temps passe. Pourtant, il ne savait pas vraiment comment faire. C'était une situation plutôt délicate, Pandora était avant tout une de ses collègues, avant d'être une femme. Il ne devait pas prendre de risque s'il voulait continuer de travailler à Poudlard sereinement.

Enfin, pour le moment il devait se concentrer sur sa destination, sinon, il allait avoir le droit de se perdre dans le château. Ça ne faisait pas très sérieux pour un professeur, même pour lui. Heureusement, il n'était plus très loin et arriva au niveau de l'entrée de la salle commune des Gryffondors, plus de risque de se perdre. Au même moment, un petit blond, à la mine boudeuse sortie du portrait. Il n'avait pas l'air d'être très heureux de fêter l'anniversaire de l'un de ses confrères. Lance s'avança vers lui, son sourire bienveillant toujours sur le visage.


« Euh excuse-moi... Peter c'est ça ? Tu peux m'aider à passer s'il te plaît ? »

Le jeune homme accepta et le portrait pivota pour laisser apparaître l'entrée de la salle commune des Gryffondors. Lance dû se contorsionner pour pouvoir passer, c'est qu'il avait grandit depuis la dernière fois où il était passé par là. Il fut content de voir que depuis son départ, la salle n'avait pas vraiment changé, même s'il n'avait pas eu souvent l'occasion de la visiter. Cependant, la déco avait été un peu revue et des ballons avaient envahi la pièce. Le professeur alla déposer son paquet à l'endroit qui avait certainement été prévu à cet effet. En regardant autour de lui, il remarqua quelques visages connus, comme celui de Rémus Lupin, d'Alecia Lukeither et surtout, Pandora Belacqua. Lance déglutit, apparemment, la discussion n'était pas si loin. La brune arriva vers lui, pour lui déposer un baiser sur la joue et avant qu'il n'ait le temps de dire quoique ce soit, l'invité d'honneur de la petite fête arriva, Lance se retourna avec les autres et lança gaiement un joyeux anniversaire. Alors qu'il s'attendait à pouvoir encore échapper à la discussion avec Pandora, celle-ci se tourna vers lui.

Lance n'était pas très à l'aise, il n'avait pas l'habitude de ce genre de situation et ne savait donc pas comment réagir face à cela. Il passa l'une de ses mains dans sa nuque pour essayer de se détendre et de rassembler ses esprits * Quand faut y aller, faut y aller* lui lança son esprit. Il ne pouvait pas éviter la question éternellement. Mais que dire ?


« Tout dépend de toi, Pandora » arrive-t-il à articuler, gardant un petit sourire au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Peter Pettigrow

avatar

Élève ♣ Gryffondor - 6ème année

Élève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 63
▌Points de Rp : 17
▌Initiation magique : 23/01/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Dim 24 Fév - 4:24

Sacré Peter ! L'idée de participer à une fête l'avait rendu tout fou, lui qui n'avait pu participer au méfait du véritasérum avec ses amis les Maraudeurs et encore moins au bal puisqu'il avait été malade et n'avait trouvé de cavalière, comme d'habitude quoi. Ce soir là il avait préféré bouder dans son coin, dans le dortoir, et avec le recul il avait bien fait, puisque le bal avait apparemment était un désastre en fin de soirée. Trouillard comme il était -même s'il ne voulait pas vraiment l'admettre- il aurait bien pu s'évanouir si des Aurors s'étaient mis sur son dos. Savoir que durant cet anniversaire, il serait à l'abris dans la tour Gryffondor avec ses amis et des professeurs compétents l'avait rassuré. Néanmoins, le sujet épineux des copines commençait à lui taper sur les nerfs.

D'abord, c'était James et Sirius, qui comme toujours avaient des filles à l'appel, à draguer, à câliner, et maintenant, même Rémus s'y mettait ! Dans ces moments là, Queudver avait l'impression d'être la cinquième roue du carrosse, à la traîne de partout. Aucune fille ne voulait jamais de lui alors qu'il ne s'était jamais montré méchant avec elles. *C'est mignon les poignées d'amour en plus, c'est juste des aveugles !* Il avait, jusqu'à ce matin du Dimanche, plus ou moins boudé excepté quand Sirius lui proposait d'aller faire quelques bêtises. C'était Patmol après tout, le petit Peter ne pouvait pas lui dire non !

Peter avait accepté de donner un coup de main à Alecia avec Rémus, même si l'idée de tenir la chandelle ne lui plaisait pas vraiment. Pourtant, cette folle des Poufsouffles avait passé son temps à ignorer ce pauvre Lunard qui semblait dépité au fur et à mesure que la salle se décorait. Peter grommela dans son coin, ouais, les filles, au final ça sert à rien ! En plus de ça, elle s'était permise de l'engueuler parce qu'il avait voulu vérifier si les gâteaux étaient bons... *Ben quoi ? On est jamais trop prudents ! Si elle essayait en fait de nous droguer ou de nous empoisonner ! Je voulais juste rendre service !* Le petit rat était impatient de voir son ami loup dire sa façon de pensée à cette furie. On aurait dit Evans en blonde, brr ! Cette pensée le fit frissonner.

Le blond préféra aller bouder en dehors de la salle et rendre service ailleurs sans se faire disputer. Comme tous les invités n'étaient pas des Gryffondors, il les ferait rentrer pendant que James détournerait l'attention de Sirius ailleurs. Il aurait bien aimé aller embêter les Serpentards lui aussi, mais il restait à côté du portrait de la grosse dame qui le regardait du coin de l'oeil, dérangée par le nouveau remue-ménage arrangé.


    « Pettigrow, tiens ! Ça va, ça vient ! Qu'est-ce que vous préparez encore, toi et tes garnements d'amis ? »


Queudver se fit tout petit, il avait peur que la pseudo chanteuse d'opérette ne lui hurle dans les oreilles, aussi il s'excusa plusieurs fois en disant qu'il y avait une fête à l'intérieur, et que ce n'était pas de sa faute. Comme les invités affluaient, Peter fit le fier en les faisant passer dans la salle alors que cette harpie de Lukeither s'était éclipsée. *Je savais qu'on pouvait pas compter sur elle, moi au moins je rends service !* Mais comme personne ne le remerciait vraiment, il reprit sa mine boudeuse en lançant des grimaces une fois les invités rentrés dans la salle commune des rouge et or. Lorsqu'il vit le professeur Jane lui adresser la parole, il se redressa comme un lourdeau, bégayant presque.

    « Euh, hé, euh, oui ! Je vous fait entrer ! »


Il releva le menton et lança le mot de passe à la grosse dame, ravie et charmée de laisser passer Lance. Peter eut un petit rire en voyant le professeur se plier dans tous les sens pour passer. Comme il semblait que tout le monde était arrivé, il s'apprêtait à rentrer lui aussi quand il vit Alecia accourir, ses talons claquant dans les escaliers. Queudver entrouvra la bouche, ne sachant quoi dire, alors qu'il entrait avec elle, Sirius n'allait certainement pas tarder, en plus. Le pauvre Peter se mit dans un coin de la salle, regardant le monde, un peu gêné. Lui aussi aimerait bien qu'on lui fasse une belle fête ! Surtout qu'il n'avait pas eu beaucoup d'idées pour le cadeau, qui ne serait certainement pas à la hauteur de ceux de James et Rémus, alors qu'il voulait prouver à Patmol qu'il était son plus fidèle ami ! Il avait cédé pour des sucreries, des bonbons, des boules puantes, des farces de chez Zonko. Il était sûr que ça ferait plaisir au brun ! Quand celui-ci pointa le bout de son nez, il se joigna au brouhaha général pour lui souhaiter son anniversaire.

Il se faufila maladroitement entre les autres élèves et professeurs, arrivant devant Sirius en agitant les bras.


    « T'as vu, t'as vu ! C'est tout pour toi ! J'ai fais entrer les gens ! Bon anniversaire ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Abigaël A. Velrose

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 553
▌Points de Rp : 126
▌Initiation magique : 30/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Lun 25 Fév - 14:50

Abigaël avait sorti son look classe et décontracté pour l'anniversaire de son pote, Sirius. La nouvelle d'une fête ne l'avait pas autant étonné que d'apprendre que c'était Lukeither qui se chargeait du plus gros de l'organisation, c'était rare d'entendre parler d'elle comme d'une fille qui aime la fête en général. Il avait même failli ne pas venir, mais sa récente discussion avec James, qui s'était déroulée et achevée de la meilleure des façons, l'avait décidé à se pointer chez les Gryffondors, finalement. Il avait pris connaissance des noms des autres invités et ne doutait pas qu'il allait bien s'amuser. Il s'était même décidé à laisser Evans tranquille.

Il avait mis un jean noir et des converses, et un T-shirt blanc avec une veste noire aux allures de blazer. Ses cheveux noirs récemment coupés formaient une tignasse épaisse et broussailleuse sur sa tête, il peinait à les coiffer correctement maintenant, et se contentait de passer une main dans ses mèches rebelles pour les mettre grossièrement en place, à ne pas s'y tromper, c'était quand même la classe. Il n'avait pas à en faire trop, comme au bal où il avait dû assurer pour sa merveilleuse cavalière, et puis franchement, il ne savait absolument pas dans quel état il finirait à la fin de la soirée. L'idée de finir torché dans la baignoire en chantant avec ses potes, une bouteille à la main, l'amusait beaucoup néanmoins, mais il y avait des professeurs aussi apparemment, qui, même s'ils étaient cool pour Jane et enjouée pour Belacqua, n'allaient pas cautionner que des élèves finissent bourrés dans la salle commune. Bwah, ils attendraient qu'ils partent!L'heure n'aidait pas non plus, quatorze heures, pour finir bourré... Un Dimanche en plus, c'était par contre très mal joué de la part d'Alecia. Ou alors elle l'avait fait exprès ? Bref, comme Maewan s'était mis en route bien plus tôt, un enragé ce mec quand il avait su que Lance serait là-bas, Abigaël décida de partir tranquillement de son côté, montant les étages en sifflotant, les mains dans les poches, repensant à la journée de la veille.

Quelle idée grandiose, mais dure à mener, il avait eu la veille ! Y repenser le rendait fier et plein d'espoir. Arrivé devant le portrait de la grosse dame, il vit Peter dans son coin. Il lui lança un grand sourire alors que la grosse dame gloussait en l'ayant vu lui faire un clin d'oeil.


    « Ben alors mec, on boude ? C'est la fête gamin, faut s'éclater ! Bref, tu me fais rentrer ? Tu me rends un fier service ! »


Le Gryffondor maladroit le fit entrer, le pauvre, il devait traîner là depuis pas mal de temps, dehors, tout seul ! Mais s'il était là, c'est qu'il l'avait voulu, non ? Apparemment, c'était tout juste pour Abi, la salle commune était déjà pleine de monde. Il vit Mae faire l'idiot avec Jane, punaise, il avait pas raté son coup celui-là ! Pandora était là, et portait une robe aussi belle que celle qu'elle avait au bal, avec certes moins de plan sur ses... Bref. Lupin avait l'air dépité, tiens, en quel honneur ? Ah, Blondie n'était pas là, c'était peut-être ça. D'ailleurs celle-là non plus n'avait pas raté son coup, se ramener avec une robe à ras de... Bon, Abigaël s'emporta un peu. Il y avait aussi la mignonne Aria. Non mais, de toute façon, qu'on ne cherche pas, la plus belle, c'est Cassiopée, mais là, elle n'était pas là. Dommage ! La salle semblait un peu vide sans elle, mais même si elle avait été invitée, elle ne serait pas venue.

Le Japonais alla poser son paquet avec les autres, se grattant le menton en se demandant ce que les autres avaient bien pu lui acheter. Il avait fait simple, et avait tapé dans le chic. Il avait acheté un beau chapeau à Sirius et un super costume moldu très classe, le genre de costume qui se portent dans ces soirées bourgeoises dans des grands hôtels. Velrose avait les moyens, il était, après tout, le seul héritier de la fortune de la famille à présent, et malgré sa jeunesse, tout son argent était placé et il se contentait souvent du minimum, il vivait aisément, mais pas dans l'excès. La sûreté avant tout. Les seules folies qu'il avait étaient plus souvent destinées à ses amis ou à sa famille. James devait avoir vu grand, comme d'habitude. En tout cas, le jeune homme adorait la déco, il était fan de la musique des Beatles en fond, et se léchait les babines à l'idée de goûter aux gros gâteaux placés sur une grande table. Y avait pas à dire, les choses n'avaient pas été faîtes à moitié, et ça lui faisait réellement plaisir pour le principal intéressé.

Une fois Sirius arrivé, qui avait d'ailleurs l'air déboussolé par tant d' »étrangers » dans sa salle commune, Abigaël joignit sa voix grave aux félicitations et au traditionnel « Joyeux anniversaire » en sifflant et en applaudissant un grand coup. Il atteignait sa majorité en plus, point très important puisqu'il était enfin libéré des obligations de sa tarée de famille. Et puis Potter veillait à la bonne santé de son ami, donc il n'y avait pas de quoi s'inquiéter ! En tout cas, Black savait qu'il pouvait compter sur Velrose en cas de soucis, évidemment. Il remarqua aussi la douce Meena, cachée derrière Sirius et James, et lui fit signe de rejoindre les autres. Elle, avait sorti le mini-short. C'était la soirée dévergondage et strip-tease des filles, ou quoi ? Bon, ce n'était pas pour lui déplaire, mais... Non, non ! C'était pas bien !


    « Ben alors, Virtanen, on se lâche aujourd'hui ? Haha. C'est pour Black ? C'est plutôt mignon. Tu devrais foncer, Aria est aussi dans le coin ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Ven 1 Mar - 4:52


Cette journée s'annonçait fantastique et festive en folie, grâce à l'anniversaire de Sirius qui tombait à pic, alors que j'avais grand besoin de faire la fête, et de me détendre. Certes, beaucoup avaient l'impression que je me détendais 24h/24, mais ils ne se doutaient pas que je possédais une face cachée. Depuis un moment, je consacrais beaucoup de mon temps à travailler sans relâche pour avoir mes ASPICs. Eh oui, Aria Brown savait se montrer sérieuse quand il le fallait. Ainsi, cette fête s’annonçait bien. Alecia, ma meilleure amie, avait toute prévue de long en large, et je ne doutais pas un seul instant du succès de cette fête. Cela allait être une soirée inoubliable, qui resterait à jamais graver dans ma mémoire, comme chaque instant passé avec mes amis. À présent qu'il ne me restait plus que quelques mois à passer dans le château, je prenais enfin conscience de la valeur de ces instants, et je n'en profitais que plus. Partir de Poudlard allait certainement être difficile, mais tout excitant à la fois. J'allais explorer le monde, et si tout se passait comme je le prévoyais, mon rêve de devenir Auror se réaliserait. J'avais donc hâte de partir, mais pourtant, je sentais déjà le poids des regrets. J'allais donc profiter de cette soirée comme jamais, sans m'attarder sur mes petites préoccupations quotidiennes.

Depuis le début de la matinée, je voyais Alecia passait, et repassait, surchargée par l'organisation que représentait une telle soirée. Heureusement pour elle, beaucoup l'avait aidée, et je faisais bien entendu partie de ce groupe. Une fois la décoration terminée, la salle serait méconnaissable. En attendant, je jetais pas mal de coup d’œil à mon amie, qui ne prenait pas un instant pour respirer, à croire qu'elle essayait d'éviter quelqu'un. Le quelqu'un en question, je savais de qui il s'agissait, mais je n'avais fait aucune remarque. Une première, mais à vrai dire, je n'en avais pas eu trop l'occasion. Alecia allait si vite, que j'arrivais à peine à la suivre du regard. Autant abandonner l'idée de lui adresser la parole. De toute évidence, mon amie avait tout prévue, dans les moindres détails, et je l'admirais pour sa persévérance et son sang froid. J'aurais bien eu du mal à garder mon sang froid, avec autant d'organisation sur le dos. Tout était parfait, aussi bien la décoration que le reste. Sirius allait être ravi, sans l'once d'un doute. Jamais je n'avais vue la salle commune des Gryffondors aussi décorée. Pourtant, j'en avais effectuée des fêtes, durant ses 6 années et demis ! Tant que je ne pourrais jamais les récapituler toutes. Lorsque la décoration fut achevée, chacun partie dans son coin pour se changer, et je ne me fis pas prier deux fois. J'avais hâte de me revêtir de la robe que j'avais achetée en compagnie d'Alecia. Elle était sublime. Mais, pas autant que celle de la Pouffy, qui allait attirer bien des regards. J'enfilais donc ma robe noire en dentelle aussi moulante que pouvait l'être une robe, particulièrement courte et donc provocante, qui mettait bien en valeur mes longues jambes. Je me chaussais également de hauts talons tout aussi noir que ma robe, que j'affectionnais beaucoup. Bien rare était les personnes qui parvenait à manier de telles hauteurs, et je devais bien avouer qu'il m'avait fallu du temps avant de marcher convenablement, sans tomber toutes les minutes. Quelques bijoux, une touche de maquillage, et le tour était joué! J'étais fin prête pour la soirée. Il ne manquait plus que j'enballe le cadeau de ce cher Sirius. J'avais passé un temps fou à le chercher, et avait finalement opté pour plusieurs cadeaux, que je ne comptais dévoiler que plus tard. Tout le sérieux dont j'avais fait preuve m'avait quittée, laissant à la place un enthousiasme et une joie débordante. Je ne pensais plus qu'à m'éclater, et c'est donc avec hâte que je me dirigeais vers la salle commune, richement décorée. Je remarquais immédiatement ma meilleure amie, qui étincelait de mille feux dans la salle. Sa robe lui allait à merveille, et j'étais ravie de l'effet qu'elle produisait sur ce cher Remus, qui ne semblait avoir d’œil que pour elle. Et dire qu'Alecia avait peur de ne produire aucun effet sur le rouge et or. Je souris discrètement, enchanté que mon amie est trouvée une âme soeur. Car, selon moi, il ne faisait acun doute que les deux tourtereaux allaient parfaitement ensemble. En attendant, tous attendaient l'arrivée de l'invité d'honneur, qui ne tarda pas à montrer le bout de son nez, pour le moins surpris de voir autant de monde l'acclamait, et lui souhaitait un bon anniversaire. Je n'y manquais pas, et criais avec autant d'entrain que la majorité de la salle, enchanté d'avoir la possibilité de me défouler de nouveau comme j'en avais le talent...
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Lily Evans

avatar

Admin ♣ Préfète Gryffondor - 6ème année

Admin ♣ Préfète
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 29
▌Parchemins : 2151
▌Points de Rp : 100
▌Initiation magique : 05/06/2011


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Sam 2 Mar - 1:15

    Lily se regarda à nouveau dans le miroir. Elle avait reçu une invitation de la part d'Alecia pour l'anniversaire surprise de Sirius. En ce moment même, elle était en train de se préparer. C'était surprenant comment les choses peuvent évoluer en si peu de temps.

    Quelques semaines avant les vacances de noël, Lily ne serait jamais allée à l'anniversaire de Sirius Black. Elle le détestait, tout comme elle avait détesté James Potter. Or, il s'est avéré, que Sirius n'était peut-être pas aussi désagréable et imbu de lui-même qu'elle le pensait. En passant quelques jours chez les Potter, elle avait découvert une nouvelle facette du maraudeur. Et il y avait un petit quelque chose qui donnait envie à la jeune fille de faire vraiment connaissance avec Sirius. Voire, de devenir son amie.

    Il y a un an à peine, elle se serait enfuie rien qu'à l'idée de passer cinq minutes dans la même pièce que Potter et toute sa clique. Elle ne faisait pas partie de ses admiratrices, bon sang !

    Et c'était un peu le dilemme qu'elle se posait à l'instant. Comment s'habiller ? Elle ne voulait pas elle la seule fille juste en uniforme, mais elle ne voulait pas non plus sortir le grand jeu. *Les autres vont encore s’imaginer que je veux séduire Potter !* Elle trouvait peut-être le Gryffondor de plus en plus sympathique, elle n'était pas prête à tomber dans ses filets de séducteur non plus. D'ailleurs il y avait de drôles de rumeurs qui couraient entre la Serdaigle Meena et lui. Lily avait un peu de mal à voir comment les choses auraient pu se passer. De un, parce que Potter était très certainement à l'origine de l'horrible surnom dont on affuble la Sedaigle (Lily l'avait en tout cas entendu le prononcer le premier), cela prouvait l'estime du garçon pour la timide Meena. De deux, et bien justement parce que Meena était assez timide, et vu les rumeurs qui couraient, Lily aurait bien échangé le prénom de Meena contre celui de la Serpentard Rosalia.

    Lily souffla un instant. Non, la jupe c'était trop. Elle choisit de faire un compromis. Elle n'allait pas y aller en uniforme, mais pas en robe non plus. Une fois décidée, elle enfila un pantalon de velours noir et un petit haut. Ainsi elle avait l'air habillé mais pas séductrice.

    Une fois décidée, elle descendit les escalier qui menaient à la salle commune des Gryffondor. Les bruits de conversation qui lui parvenaient à l'étage avait indiqué qu'il y avait déjà du monde en bas, un coup d'oeil le confirma. Lily croisa du regard Alecia, qui à l'inverse de la Gryffondor, elle, avait sorti le grand jeu. Pour qui ? Sirius ? Il semblerait, dans tous les cas c'était bien elle qui avait organisé la fête pour Sirius et pas James, Remus ou Peter.

    Elle n'était là que depuis quelques minutes quand Sirius fit son entrée, accompagné par son ami de toujours James Potter. Lily, de bonne humeur, souhaita le plus fort possible un joyeux anniversaire au Gryffondor.

    Quelques instant plus tard, elle vit la petite Meena se faufiler après les garçons. Lily qui n'était pas loin de l'entrée et donc de Meena, ne put retenir un de ces regards noirs dont elle avait le secret après la remarque d'Abigaël. Si c'était pour mettre les gens mal à l'aise il pouvait aller voir ailleurs !


    « Velrose tu peux garder pour toi ce genre de remarque, elles ne sont drôles que pour toi. »

    Le Poufsouffle et la Gryffondor ne s'était jamais apprécié, alors ce genre de remarques de la part de Lily ne devait pas trop le choquer. Elle lui tourna le dos et choisit de faire face à la Serdaigle.

    « D'habitude ce genre de personnages ne traîne pas trop dans notre salle commune. Ignorer les choses peu intéressantes qu'il a à dire est la meilleure des choses à faire. » Elle sourit un petit peu. « J'espère que tu n'as pas eu trop de mal à trouver l'entrée de notre salle commune ? »

    Lily avait bien remarqué que la Serdaigle était venue seule à la fête. Elles n'avaient jamais vraiment discuté ensemble, mais la Gryffondor avait bien envie de changer un peu cela … Et de mettre quelques petites choses au clair. Et non, Lily n'était pas jalouse ! N'allez pas vous faire des films.

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
James Potter

avatar

Admin Gryffondor ♣ 6ème année

Admin
Gryffondor ♣ 6ème année


▌Age : 40
▌Parchemins : 2649
▌Points de Rp : 229
▌Initiation magique : 05/06/2011


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Sam 2 Mar - 6:25

Potter entra, ravi du monde qu’il y avait dans la salle commune de Gryffondor. Des pensionnaires de cette maison, des poufsouffles en nombre, quelques serdaigles… dont la petite Meena, qui était arrivée juste après eux. Cela faisait plaisir ! Et même la présence des professeurs Pandora et Lance Jane, le couple de profs le plus attendu de Poudlard ! La fête était bien partie, et cette fois, il n’y aura pas de drame pour terminer la soirée.
James appréciait la surprise de son meilleur ami. Il ne s’attendait certes pas à une telle surprise. Le capitaine de quidditch ne s’attendait pas non plus à une telle décoration, réalisée en si peu de temps. Alecia s’était mieux débrouillée que si Peter, Remus et lui avaient organisé cet anniversaire. Vraiment, il fallait une touche féminine pour une décoration réussie.

James resta un instant en compagnie de son ami, sollicité de toutes parts pour le saluer, lui serrer la main, le féliciter de sa majorité, mais il battit vite en retraite. Il voyait son ami vingt-quatre heures sur vingt-quatre, il pouvait en laisser un peu aux autres. Cela dit, même Peter s’acharnait à se rapprocher de l’invité d’honneur. Brave Queudver ! On aurait dit un petit enfant, à essayer de se frayer un chemin pour parler à Sirius. Il était vraiment mignon, ce gros benêt. James lui confierait sa vie sans hésiter, jamais il n’avait vu quelqu’un d’aussi loyal.

Une seule personne ne semblait pas partager la joie ambiante, et c’était Remus. Potter le repéra à l’écart, stoïque. Le loup-garou craignait-il qu’Alecia lui préfère Sirius ? Elle est allée au bal avec Patmol, et la voilà habillée de façon provocante pour son anniversaire… Si Potter avait été à la place de son ami, il s’inquiéterait aussi.

Mais entre maraudeurs, une règle était fixée : ne jamais se disputer pour une fille. Il se souvenait qu’ils avaient fixé cette règle lorsque Peter avait regardé une fille de quatrième année alors qu’ils étaient en troisième. Pour se moquer gentiment de leur camarade qui risquait, selon eux, de leur voler toutes les filles s’ils ne fixaient pas de règles strictes, ils avaient fait ce serment à quatre. Jusqu’ici, seuls Sirius et James avaient potentiellement risqué de se voler des filles. Potter croisait les doigts pour que les apparences soient trompeuses et que Sirius n’enfreigne pas leur règle avec Alecia.

James rejoignit Remus. Il valait mieux ne pas lui parler d’Alecia, il ne semblait pas disposé à ça. Il préféra regarder l’attroupement, à la droite de Remus et lui dit, avec un ton paternel : « Ah mon Lunard, je sais ce que tu ressens. Notre petit Patmol est devenu grand. Le temps passe trop vite pour nous, ses vrais parents. Mais vois le bon côté des choses, tu n’auras plus à le changer, à le faire manger, et moi je n’aurai plus à lui raconter une histoire avant de le coucher. Nous serons malgré tout, toujours là pour lui. »

Il le décoiffa de la main, dans un geste affectueux.

« Ne déprime donc pas trop, et profite du temps présent ! »

James vit Maewan coller au professeur Jane. Le moment était mal choisi pour parler moldus, mais après tout, le professeur pouvait se débrouiller tout seul et se débarrasser de l’immature poufsouffle pour discuter avec sa probable chérie. Quoique… et s’ils rataient une occasion de se rouler une pelle à cause du collégien ? Ce serait un dommage collatéral catastrophique ! Potter continua donc à jouer au paternel : il s'approcha bien vite, saisit l’oreille de son ami et le tira loin du couple.

« Mae, mon gros imbécile, laisse donc nos tourtereaux tranquille et aide-moi à servir les invités. Remus est HS, Peter est occupé, Sirius aussi, et j’ai besoin d’aide. »

C’est vrai, qui allait assurer le service, si ce n’était les amis du désormais majeur Black ?

« Tu t’occupes de quoi ? Les boissons ou les gâteaux ? Hummm… te connaissant, je m’occuperais plutôt des boissons, espèce de puits sans fond ! » plaisanta Potter en donnant une petite tape sur la joue du poufsouffle. Il adorait ce type. D’ailleurs, qui n’aimait-il pas, dans cette salle commune ?

Le gryffon colla une assiette de gâteaux dans les mains de son soi-disant aîné.

« Tiens, et n’en mange pas la moitié. Comment je sais que tu le voulais ? Parce que j’aurais fait la même chose, bien sûr ! »

Plus ravi que le gryffondor, cela ne devait pas exister. Il se sentait comme un poisson dans l’eau dans cette ambiance, dans ce décor, dans ce lieu.

« Un autre qui pourrait nous aider c’est Abi. Où donc est-… » commença-t-il, avant de le repérer.

« Ho-ho. »

Lily, défendant Meena devant Abi. Lily avec sa tête renfrognée de rabat-joie et de pimbêche. Lily + Abi = dispute ! Il fallait absolument agir avant que la situation ne s’envenime.

« Excuse-moi, urgence ! »


Potter courut vers le trio et fit exactement ce que Mae avait fait quelques minutes plus tôt : il s’incrusta entre Evans et Velrose, avec le même sourire tout innocent. Bretian, quelle source d’inspiration !

« Héhé ! il plaisante, Lily, il plaisante. On a bien le droit de taquiner un peu la gentille Meena. »

Potter avait entendu la remarque d’Abi à Meena et ne s’en était pas formalisé du tout. La seule chose qui l’avait fait tiquer, c’est que normalement, Velrose ne pouvait se douter un seul instant de l’attrait qu’avait Sirius pour Meena. Personne n’en avait parlé, ni même envisagé l'idée, à part peut-être Sirius lui-même. Potter avait même allumé un contre-feu, puisque les rumeurs parlaient plutôt de Meena et James ensemble dans les toilettes pour filles.

Doutant beaucoup du don de double-vue de Velrose, surtout au sujet d'une fille avec qui il n'avait jamais parlé, il comprit bien vite que son ami plaisantait tout simplement : Meena était venue en mini-short à l’anniversaire de Sirius, il était tout à fait normal de la charrier en prétendant qu’elle venait ainsi pour séduire l’intéressé. Le même raisonnement était d’ailleurs tenu pour Alecia…Et c’était sûrement pour cela que Remus était si renfermé, s’il n’y avait pas eu de mise au point de la poufsouffle.

Potter passa un bras protecteur de grand frère sur la petite Meena.

« De toute façon, tout le monde sait qu’elle est ici pour me voir. On vit une folle passion tous les deux. »

Désireux d’éloigner Lily de son ami, Potter quitta Meena et la rousse en entraînant Velrose, bras dessus bras dessous, en le traînant un peu.

« Excusez-nous, les filles, on reviendra vous voir plus tard. Viens m’aider, Abi.»

Plus bas, il souffla à Abi : « Oui, je sais, elle t’a mal parlé. Pas grave. C’est l’anniversaire de Sirius. Poisson, Abi. N’oublie pas le poisson. » rajouta-t-il en faisant un petit signe du doigt. N’avait-il pas promis la veille qu’il ferait un effort pour supporter l’insupportable tigresse, au nom de leur idée commune de réseau secret ?

« On doit faire le service boisson, Mae s’occupe de la nourriture. Tu passes dans les rangs avec des plateaux aux verres remplis, moi je reste au bar et je remplis les verres, tout ça. Ne t’inquiète pas, on nous relaiera bien à un moment donné. »

Potter espérait qu’Alecia avait pensé à un roulement. Il voudrait bien pouvoir discuter avec tous ses camarades. Au moins, en portant les plateaux, on pouvait circuler et parler ! Il avait choisi la pire situation. Mais il ne voulait pas priver Mae ou Abi de la soirée, même s’il les avait réquisitionnés.

*Quelqu’un me relaiera bien.* se disait-il pour s’encourager, tout en remplissant quelques verres.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Sam 2 Mar - 10:04

Que dire, si ce n'est que j'étais plus fière de moi que jamais face à la réussite de cette fête. Personne ne semblait manquer à l'appel, tous étaient là, tous étaient souriants, ravis sûrement, ils regardaient la décoration de la salle, déposaient leurs cadeaux, discutaient tranquillement entre eux jusqu'au brouhaha général pour souhaiter l'anniversaire du lion qui était à l'honneur. Il avait l'air plus surpris que jamais et je ne pouvais m'empêcher de lâcher un petit rire. Je souris à plusieurs personnes, dont Meena, que James avait finalement réussi à inviter. Il n'y a pas à dire, James est doué pour parler aux femmes.

Je tournai la tête, essayant de repérer la personne avec qui j'avais réellement envie de passer l'après-midi à travers les autres invités. Mon expression amusée fondit en un sourire gêné en le découvrant paralysé, à me fixer, sans rien dire. Il donnait même l'impression de s'être arrêté de respirer. Est-ce que j'en avais trop fait ? Je voyais même d'autres personnes me dévisager bizarrement. Quelle erreur ! Ils devaient tous penser que je faisais tout ça pour Sirius, et je ne pouvais les blâmer... Organiser toute une fête pour lui et me ramener ainsi vêtue n'aidait en rien à m'innocenter, pourtant, mon cœur n'appartenait qu'à une seule personne : Rémus.

Quand je me poussa à agir, à aller le voir, pour le rassurer, je fus arrêtée par James qui m'avait devancée et semblait vouloir rassurer son ami. J'étais rongée par le remord, j'avais été odieuse et donnait l'impression de m'être servie de lui. Je perdis un peu de mon sourire à ce moment-là, me disant que je faisais une bien piètre petite-amie et que j'étais franchement de mauvaise compagnie. Les laissant un peu discuter entre eux, je m'éclipsais au fond de la salle pour prendre une grande inspiration. J'étais déçue, honteuse, mais il ne fallait rien montrer et continuer de mener la fête avec maturité.

Je me dirigeais vers la table des gâteaux et des boissons pour rendre service et me rendre utile, mais une fois de plus, James semblait avoir pris de l'avance en récupérant ci et là divers garçons pour l'aider à servir les autres. Potter est vraiment gentil et serviable aujourd'hui, dis donc. Bon évidemment, j'avais besoin de souffler aussi et de mener d'autres danses à bien. Puisque l'élu de mon cœur n'était plus dérangé, c'est le moment !

Je me faufilai entre plusieurs personnes jusqu'à lui, et une fois dans son dos, passais mes bras autour de sa taille et posais ma joue contre son dos. Mon étreinte se fit forte, j'avais besoin de son contact plus que jamais. Je me sentis bien mieux tout à coup, et souriais bêtement devant tant d'apaisement. Le simple fait de l'avoir près de moi supplantait tout le reste et me rendait heureuse. J'étais épanouie, rassurée de l'avoir à mes côtés. Rémus était devenu toute ma vie, et je l'aimais plus que tout. Le rendre heureux était une de mes résolutions les plus primordiales.

Sans rompre en rien le silence apparent, je me glissais face à lui en passant les bras autour de ses épaules, tout en restant très proche pour n'échapper en rien à l'étreinte qui nous liait à présent. Je glissais les doigts dans sa nuque, puis ses cheveux, et levai les talons pour aller quérir ses lèvres pour lui donner un baiser bien plus passionné que celui que l'on avait échangé à la bibliothèque. J'étais complètement soumise à mes désirs et avoir ce genre de contact avec le lion me rendait encore plus folle de lui. Je ne savais par quel miracle j'avais résisté tant de mois, pourquoi j'avais été aussi aveugle, pourquoi je n'avais réagi plus tôt.

Décollant mes lèvres des siennes, je gardais un sourire béat sur le visage en lui murmurant un
« Je t'aime » et un « Désolée » sincères, pour m'excuser de la façon dont je l'avais malmené toute la matinée. Je comptais bien me rattraper et lui donner tout l'amour dont il avait besoin ce jour-là. J'étais ravie à présent. Tout se passait bien, je tenais dans mes bras mon seul amour, James, Maewan et Abigaël semblaient se charger pour l'instant du service de la nourriture et des boissons.

Aux côtés de Rémus, j'étais une Alecia douce et docile, pas plus agressive qu'un flocon de neige. Je souriais à James et Sirius, leur faisant même une petite grimace amusée. Et oui ! Mon cœur était tout réservé à leur ami, et je comptais bien faire en sorte qu'ils n'aient pas à s'inquiéter ! Je regardais de nouveau le lion d'or et caressais toujours ses cheveux.


    « Je vais relayer James tout à l'heure pour le service, mais pour l'instant je suis toute à toi, uniquement à toi. Ça me fait extrêmement de bien de pouvoir enfin te serrer dans mes bras. J'ai eu tord de ne pas plus te parler ce matin, mais... Je voulais que ma surprise soit encore plus grande pour toi. Ne me lâche pas Rémus, laisse moi encore profiter de tes grands bras, juste quelques minutes... Je t'aime trop pour te laisser filer maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Sam 2 Mar - 13:29

J'étais en pleine rêverie, en mon esprit milles pensées changeaient constamment mon humeur passant de l'euphorie, la peur à la tristesse. Je ne savais que pensée de cette soirée, je ne savais si cette robe, ce soin m'était adressé. Je n'avais plus aucune certitude et j'étais incapable d'y remédier, incapable de bouger le petit doigt, d'affirmer mes sentiments. J'avais envie de quitter cette soirée, mais je ne le pouvais, l'amitié pour Sirius m'en empêchait. Entre maraudeur, l'amitié était au dessus de tout. J'étais dans une position inconfortable... Déjà avais-je repéré un coin avec une chaise ou je projetai de m'installer pour le reste de la soirée, avant d'aller m'ensevelir sous une marée de drap. Dormir pour oublier ce mal-être, cet étrange sentiment...

Mais en statue de glace je put trouver du réconfort avec mon ami James. Enfin du réconfort, je ne compris absolument rien à son discours. Comme d'habitude, je pense que le but était que je ne comprenne rien de toute manière. Je le laissa donc finir son jeu d'acteur, d'habitude moi qui souriait à ce genre de tirade, le coeur n'y étais pas et James le savait certainement. Il commençât à s'éloigner, moi j'avais l'image d'un bébé Sirius dans mes bras, un bébé Sirius jouant sur sa moto en plastique... Je me rendit compte qu'il avait réussit, il m'avait arraché un sourire avec cette stupide histoire. Alors qu'il était encore à quelques pas, j'eus le souvenir d'un détail dont je devais parler à James. Comment avais-je put omettre d'en parler? J'étais si ailleurs ces dernier temps. Pas besoin d'élever la voix, James était encore tout prêt.

"James, tu ne nous avait pas dit que tu avais un membre de la famille aurore, un certain Harry Potter. Je l'ai vu en compagnie de Wilwind et Rusard la nuit du grand bal. Après l'annonce des aurores j'ai prit la peine de jeter un coup d’œil sur notre carte. C'est à ce moment que je l'ai vu.... Au fait merci James...."

Il savait pourquoi je le remerciai, j'avais le cœur un peu plus léger désormais, grâce à lui. Près de Sirius, il n'y-avait plus Alecia, mon regard avait beau balayer la salle je ne la voyais pas. Prêt à réagir, à entreprendre de la chercher sans pour autant ne savoir que lui dire une fois que j'aurai trouvé, tant pis il fallait que je la trouve, c'était ce que souhaitait mon instinct. Mais une étreinte doucereuse contrecarra mon entreprise.

Après quelques secondes de recherche je l'avais retrouvée, ma belle Alecia. Son contact, sa chaleur, la douceur de sa main effleurant l'épiderme de ma nuque, tout ébranlait mon âme et mon corps et j'étais comme subjugué par mes désirs, par ma passion. Enfin, je pus voir son visage, rayonnant, ses yeux si brillant, aucun regard ne la voyait ainsi, j'étais la seule âme qui pouvait sentir cette résonance, pour cela j'étais le plus heureux des hommes. Mu par cette passion dévorante je glissa ma main dans ses cheveux d'or et mes lèvres firent corps aux siennes en une danse sensuelle.

J'oubliai la foule, j'oubliai l'anniversaire, je n'avais qu'Alecia et le monde ne comptait plus. Il avait suffit d'une présence et de quelques mots pour noyer mon esprit dans le bonheur parfait. J'aurai souhaité que le baiser dure pour une éternité, la je n'avais plus la notion du temps, la, j'étais avec elle.

L'étreinte amoureuse expira, mais mes yeux ne savaient se détacher des siens, mes oreilles ne savaient écouter autre chose que sa voix. Elle me parla longuement, avec attention je l'écouta.


"Ne sois pas désolé, n'ai aucun regret. Je suis la, tu es la et je t'aime. Pour rien au monde je ne voudrais que cette situation ne change. Depuis le jour ou l'on s'est rencontré, une partie de moi-même à toujours émis cette pensée, cet amour qui naissait en moi. Alors je ne t'abandonnerai pas, tu vois, je demeurerai toujours à tes cotés."

J'effleurai encore son doux visage, je ne cessai de vouloir toucher ce temple de désir. J'étais incapable de penser à l'idée de quitter cette étreinte amoureuse. Alors tendrement j’étreignis tendrement et de manière plus rapprochée ma belle. Je sentais son coeur battre, nos deux corps se fondre en une entité parfaite, enfin réunie. Ma main trouva son homologue pour l'étreindre elle aussi. Puis mon visage chuta sur la nuque de ma douce Alecia lui déposant deux doux baisers sur sa peau si parfumée.

"Je t'aime tant Alecia..."

Nos coeurs ne faisaient plus qu'un. Pour nous, il n'y avait plus de soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Sam 2 Mar - 13:49

Pandora était nerveuse en attendant la réponse de Lance. Son cœur battait la chamade et elle se sentait au bord de l'évanouissement. Et dire qu'elle avait affronté des Each Uisge! Et là, elle était incapable de résister au sourire de Lance. Il avait l'air également nerveux. Le cœur de Pandora sembla s'arrêter au moment où elle le vit ouvrir la bouche. S'il retardait encore davantage sa réponse, elle allait s'évanouir tant elle retenait son souffle. Elle fut à la fois soulagé et déçu des quelques paroles de Lance. Mais comment lui en vouloir? Il était prudent. Et il avait raison, se dit tout bas Pandora. Après tout, il pourrait croire qu'il n'était qu'un homme de substitution à cet élève pour lequel elle avait le béguin.

Cependant, il avait un petit sourire et ce n'était pas un non. Il voulait juste peut-être qu'elle se décide sur ces sentiments. Peut-être avait-il deviné. Pandora fut effrayée et attristée en même temps à cette idée. Elle ne savait que faire. S'engager un peu plus? Reculer et fuir? Son cœur semblait se fendre en deux ou même plusieurs morceaux. Elle aimait beaucoup Lance. Et elle le considérait plus que comme l'homme qui lui ferait oublier cette passade pour Remus. Mais ne le considérait-elle pas un peu comme cela alors? Était-ce honnête? Devait-elle lui dire? Elle avait toujours été franche. Toujours. Même si c'était douloureux. Elle n'arrivait pas à cacher la vérité bien longtemps sur ses sentiments et pensées. Hormis quand le secret ne la concernait pas comme pour Remus et son problème de pilosité. Mais elle préférait mourir que de blesser Lance. N'était-ce pas là la preuve qu'elle aimait davantage que comme un ami? Car même ses amis, elle leur révélait tout, même ce qui aurait pu causer de l'animosité dans leur relation amicale. Elle était un livre ouvert pour tout ceux qui posait la question. Mais pas cette fois.

Elle s'apprêta à répondre, enfin décidé quand Maewan, un de ces élèves de septième année s'interposa entre eux, rapide comme l'éclair. Elle ouvrit la bouche pour parler puis la referma. C'était bien une des rares fois où on la faisait taire. Et elle détestait cela. Cet élève ne voyait-il pas qu'ils discutaient? Pandora soupira intérieurement. Elle ne pouvait que s'en vouloir d'avoir trouvé que cette occasion pour parler de façon un peu moins officiel avec le charmant Lance. Elle sourit à Maewan et écouta distraitement la réponse de Lance au jeune homme en sirotant son jus de citrouille.


"Oui, c'est très gentil de la part d'Alecia de nous avoir invité. Je crois que vous n’appelleriez pas le professeur McGonagall par son prénom, Mr Bretian. Mais oui, je vous autorise à m'appeller Pandora."


Elle cherchait à faire comprendre au fougueux élève que même si l'occasion était aux choses informelles, il y avait des limites à ne pas outrepasser. A ce moment-là, tel un puma, James attrapa Maewan et l'éloigna de Lance et Pandora. Elle en fut soulagée mais craignait que quelqu'un d'autre n'intervienne dans leur conversation. Elle aurait voulu au contraire, pouvoir parler posément et ne pas prendre de décisions trop rapide. Elle attrapa la main de Lance discrètement et lui sourit mystérieusement.

"Je crois que dans ce cas, le choix est rapide de mon côté, Lance M. Jane. Cela ne te dérange pas que nous y allions... disons, doucement? Je ne suis pas habituée à tout ceci..."

Elle rit en se rappelant tout ce qu'elle avait pu faire de fou dans sa vie.


"Ne te moque pas, hein! Oui, oui, moi, Pandora Belacqua, je suis effrayée par tout ceci, alors que j'ai combattu dans des situations très extrêmes et frôler la mort des tonnes de fois! Mais... à vrai dire... cela ne rend que plus précieux ces instants que je passe avec toi."


Elle lui sourit de nouveau, timide. Si sa famille la voyait ainsi, elle se demanderait où est passée la vraie Pandora, la téméraire Pandora. Elle but une gorgée en regardant la salle, pleine de joie, avant de le faire disparaître aussitôt. Là-bas, Alecia embrassait Remus. Elle déglutit et contint ses larmes. Cela suffisait! Ils avaient l'air heureux et elle l'était il y a à peine quelques secondes. Il était hors de question qu'elle cède. Elle aimait énormément Lance. Et elle ne laisserait rien gâcher ce moment doux et agréable qu'elle venait de vivre à le regarder, à lui tenir quelques secondes la main, à avoir senti sa peau chaude et délicate. Elle le regarda de nouveau en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Dim 3 Mar - 9:03

Seule, derrière les deux Gryffondors. Encore une situation cocasse pour la jeune fille.

En un éclair, le feu lui monta aux joues. Heureusement, tous les regards étaient concentrés sur les deux garçons devant elle et elle se forçait d'espérer que personne ne l'ai encore remarquée. Heureusement, elle n'était pas très épaisse, ce qui lui laissait le droit de croire que les deux gaillards la cachaient parfaitement.
Quand tout le monde se mit finalement en mouvement, la jeune fille se faufila discrètement parmi les invités et fut immédiatement interpellée par un septième année qui, d'une part, connaissait son nom et, d'autre part, déclina son enthousiasme d'un coup.

Se lâcher... pour Black ? Pourquoi disait-il cela ? Était-ce si flagrant ? Personne ne pouvait savoir ! Elle n'en avait naturellement parlé à personne et n'était même pas sûre elle-même de ce qu'elle ressentait.

Et puis d'abord, d'où sortait-il celui-là ? Et de quoi se mêlait-il ?
Elle lança un regard perplexe au garçon, qu'elle était certaine de n'avoir jamais vu - un énergumène pareil, elle s'en serait rappelée - et était sur le point de lui demander comment ce faisait-il qu'il connaisse son nom, quand une jolie rousse, une Gryffondor, s'approcha pour remettre le garçon à sa place. Elle l'avait appelé Velrose - au moins, elle connaîtrait son nom pour la prochaine fois.

La tension était palpable entre les deux individus et l'arrivée fracassante de James, qui se posta entre eux, ne fut pas pour contredire cette affirmation. Il passa ensuite son bras autour des épaules de Meena, qui n'avait encore pas dit un mot - pour changer - et, avec un humour douteux qu'elle lui connaissait bien, affirma qu'ils vivaient tout deux une folle passion.
La jolie Serdaigle baissa les yeux et sourit timidement à l'écoute de cette affirmation douteuse, avant de ne voir son ami s'éloigner avec Velrose.

Au même moment, une jolie Blonde qui était par ailleurs vêtue très légèrement, lui adressa un joli sourire. Meena la reconnut immédiatement : il s'agissait de la Poufsouffle qui les avait tant fixés elle et Remus le soir du bal.
Pourquoi lui adressait-elle un sourire à présent ? Avait-elle finalement réussit à conquérir le charmant Remus, enterrant ainsi la jalousie qu'elle avait pu ressentir en les voyant danser ensemble ?
Peu importe, Meena ne voulait absolument pas repenser à cet horrible bal maintenant.
Un peu prise de cours, la petite blonde lui rendit son sourire, timidement, puis se retourna vers la Gryffondor.
Cette dernière, d'un ton très rassurant et presque protecteur, lui affirma que ce genre de personnages - elle parlait de Velrose - ne se trouvait d'habitude pas dans la salle commune des Gryffondors et qu'elle devrait simplement ignorer sa remarque déplacée. Avec un joli petit sourire, elle lui demanda ensuite si elle n'avait pas eu trop de mal à trouver l'entrée de la salle, ce à quoi Meena répondit calmement :

"Non ! Non... en fait, je descendais les escaliers quand j'ai aperçu James et Sirius se diriger vers un tableau représentant une femme... euh... assez forte... Mais il est vrai que je ne connaissais ni le mot de passe pour entrer, ni l'heure exacte du début de la fête."

Elle se rappela de sa rapide discussion avec James dans les toilettes.

"Enfin... si... James m'avait bien précisé l'heure mais... étant donné les circonstances... je crois que je n'y ai pas vraiment prêté attention."

Un sourire béat gisait sur ses lèvres. Elle en oubliait complètement les rumeurs qui courraient à leur propos et ne se doutait pas une seule seconde qu'on pourrait la soupçonner de quoi que ce soit. Un brin curieuse et avec un sourire sincère, elle demanda à la jolie rousse :

"Tu es une amie de James et Sirius ?"

La jeune fille avait l'air fort sympathique et douce. Meena était par ailleurs bien décidée à continuer d'enrichir sa nouvelle vie sociale et, malgré l'exposition inhabituelle de ses jambes nues, elle se sentait plutôt à l'aise et de bonne humeur. Elle avait bien l'intention de passer une soirée inoubliable tout en se convainquant qu'elle avait bel et bien sa place parmi tout ce beau monde.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Sirius Black

avatar

Modérateur ♣ Elève  Gryffondor - 6ème année

Modérateur ♣ Elève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1236
▌Points de Rp : 160
▌Initiation magique : 19/08/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Jeu 14 Mar - 16:11

Au réveil, j’étais déjà bien de bonne humeur. J’allais bientôt être majeur, ce qui voulait dire que j’allais bientôt être tranquille. Mes parents n’allaient bientôt plus pouvoir faire quoique ce soit contre moi. Enfin la délivrance. Pendant les prochaines vacances, je n’allais plus être un poids pour les Potter, parce que j’avais bien l’intention de me trouver un appartement où me rendre lorsque je n’étais pas à Poudlard. Je ne pouvais pas indéfiniment compter sur mon meilleur ami, j’allais être majeur, je n’étais plus un enfant maintenant. Je n’avais encore rien dit à James, je ne savais pas vraiment comment il allait prendre ça. Je ne voulais pas non plus qu’il croit que je ne voulais pas rester chez lui, juste que j’avais toujours l’impression d’être un poids quand j’étais chez lui.

Enfin, pour le moment, là n’était pas la question, mon meilleur ami m’avait proposé de faire un blague aux Serpentard. Je ne pouvais pas le lui refuser, c’était bien trop tentant. Un mur de glace dans les cachots, c’était énorme. Le seul hic, c’était qu’il fallait aller chercher la neige dehors et qu’il faisait vraiment froid dehors. Mais ce n’était qu’un petit détail. Avec James on était descendu, l’air de rien et on avait réussi à récolter un bon nombre de neige, malgré le fait que je ne sentais plus le bout de mes doigts. Le meilleur restait à venir tout de même. Une fois que les cachots étaient libres, notre mur fut rapidement monté et avec l’aide d’un peu de magie, nous venions de bloquer les Serpentards pendant une douzaine d’heure, ce n’était pas beau ça ? Cette journée était vraiment bonne. Ma seizième année allait bien se finir.

« Méfait accompli ! »

Une fois tout ça mit en place et James et moi content de notre nouvelle farce, il était temps de remonter dans notre salle commune, j’avais bien mérité de me retrouver devant le feu, histoire de retrouver l’usage total de mes doigts. James avait l’air un peu bizarre, mais je ne m’en formalisais pas vraiment, Cornedrue était toujours bizarre, alors un peu plus un peu moins ça ne changeait pas grand-chose. De toute manière, j’étais bien trop de bonne humeur pour me soucier de quoique ce soit. Arrivés devant la grosse dame, qui n’avait pas l’air de très bonne humeur, ce n’était pas étonnant, ça lui arrivait souvent, il suffisait qu’on la dérange un peu trop souvent et elle se mettait à bouder. Enfin, tant qu’elle ne se mettait pas à chanter, ça m’allait.

Cependant, une fois à l’intérieur, je faillis tomber à la renverse. La salle commune était pleine de monde, plus que d’habitude je veux dire et le pire était qu’il n’y avait pas que des Gryffondors, chose que je n’aurais pas compris s’ils ne s’étaient pas mis à crier un « Joyeux anniversaire » à l’unisson. Un énorme sourire se dessina sur mon visage, tellement qu’il aurait pu découper mon visage à deux. Tout ça pour mon anniversaire, c’était énorme !

James derrière moi, avait l’air aussi content que moi, mon frère, n’était pas mon frère pour rien. J’eus à peine le temps de remercier la foule que Peter c’était déjà presque jeté sur moi. Brave Queudver, c’était vraiment un ami celui-là, en le voyant sauter comme ça, comme un vrai gosse, je me demandais bien ce que j’aurais pu faire sans lui. Pourtant, malgré tout ça, je fus un peu déçu de voir que Rémus restait à l’écart, il n’était même pas venu me souhaiter un joyeux anniversaire. Lunard n’était vraiment plus lui-même. A croire, qu’il ne voulait plus faire partie des Maraudeurs. Peut-être que j’aurais du parler avec lui, mais j’étais bien trop occupé pour ça. Attendris par la bouille de Peter, je l’attrape et vint passer sa tête sous mon bras pour venir le décoiffer de l’autre main.

« Ouais, j’ai vu, tu le savais et tu ne m’as rien dit petit cachotier va » dis-je en riant.

J’aimais bien taquiner Peter, pour ne pas dire que c’était l’un de mes jeux préféré, ce n’était pas méchant, loin de là. J’adorais Queudver, j’aurais été prêt à donner ma vie pour lui, comme pour tous les autres Maraudeurs d’ailleurs. C’était comme ça entre nous, à la vie à la mort. Juste que j’aimais bien l’embêter un peu, certainement pour l’endurcir, le faire réagir, ou juste parce que ça me faisait rire. Après quelques secondes, je le libérai en lui adressant un grand sourire. James avait disparu, mais ce n’était pas étonnant venant de lui, il ne tenait pas en place.

La surprise passée, je pris le temps de regarder qui se trouvait à ma petite fête d’anniversaire. Apparemment, tous le monde était là. Enfin, tous mes amis quoi. Il y avait les Maraudeurs, bien entendu, toujours fidèle au poste. Il y avait aussi Meawan qui avait décidé d’escalader le dos du professeur Jane, oh tiens des professeurs, quelle bonne idée, il y avait aussi la belle Belacqua, toujours aussi belle. Rien d’étonnant là-dedans, d’ailleurs en parlant de ça, je venais de remarquer que le professeur Jane n’avait pas de nœud papillon, je ne l’avais jamais vu sans. Evans était là aussi, c’était James qui devait être content. Abigaël aussi, valait mieux pas les laisser trop longtemps ensemble ceux-là, ça risquait de faire des étincelles. Alecia aussi était là, habillé très…Oulà, je n’avais même pas de mots pour décrire sa tenue, c’était osé, Rémus ne devait plus savoir où poser les yeux. A cette pensée je me mis à rire tout seul, parce que c’était vraiment drôle d’imaginer Lunard tout gêné face à sa petite Alecia. Alors que je me marrais en pensant à ça, je vis une tignasse blonde arriver, Aria. Elle aussi était époustouflante, c’était le moins que l’on puisse dire. Déjà qu’en temps normal, elle n’avait rien à envier à Belacqua, là c’était encore mieux. J’en avais de la chance quand même, tout ça pour mon anniversaire et qu’après elle aille dire qu’elle s’en fichait de moi. Mon œil, ouais.

J’étais sur le point d’aller la rejoindre lorsque j’entendis une petite voix timide dans mon dos. Oh, tiens. En me retournant je découvris Meena. La gentille Meena. Elle aussi était jolie avec son petit short en jean. Je lui adressai un petit sourire charmeur, don j’avais le secret avant de me tourner et de découvrir un Abigaël en mode serveur. Hohoho. Juste le temps de me trouver face à lui et de lancer.

« Ola serveur, apportez-moi à boire et que ça saute »

Bon, d’accord, je n’étais pas resté sérieux bien longtemps et je m’étais mis à rire en voyant la tête du Poufsouffle. Comment ça j’étais chiant aujourd’hui ? Non, mais oh, on n’avait pas dix-sept ans tous les jours quand même. Fallait bien que j’en profite un peu. Au passage, je rattrape Peter.

« Comment ça se fait que vous avez réussi à organiser tout ça sans que je le sache ? J’étais toujours avec vous, à part avec Lunard, mais ces derniers temps il n’est plus avec nous alors… » Une pointe de tristesse s’était glissé dans ma voix, ce que je fis vite disparaitre « Alors, explique-moi comment vous avez fait ? »

____________________________
Sirius Black
Tu sais, ces étoiles là-haut, elles n’existent peut-être même pas. Je veux dire, ça prend tellement de temps à la lumière de venir jusqu’ici que les étoiles elles-mêmes pourraient avoir disparu. C’est juste étrange, mais c’est comme un message du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Maewan Bretian

avatar

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Jeu 14 Mar - 22:08

Dire que je pestais quand James m'emmenais loin de ma proie, à savoir le professeur Jane, serait un doux euphémisme. Comme si je ne savais pas que ces deux là voulais parler d'autre chose que de cours, c'est justement ce que je voulais empêcher ! J'avais une de ces envies de tuer James à cet instant, surtout que... non non non pas d'accord ! Je proteste ! Pandy panda, alias Pandora venait d'attraper la main de MON prof sexy ! Le mien rien qu'à moi que je ne partage pas ! De fait, je me renfrognais d'avantage en écoutant mon ami Gryffondor annoncer qu'il avait besoin de main d’œuvre pour le service. Il y avait plein de personne pour ça, pourquoi est-ce que ça tombait sur Abi et moi-même. Enfin... pour moi c'était tout trouver, il voulait garder une ambiance romantique pour les deux professeurs, ce que je ne voulais pas. Ce n'était pas contre Pandora, elle était vraiment cool comme prof, la meilleure que l'on ait eu dans sa matière, là c'était une question d'honneur. Même si, admettons le, il n'y avait rien d’honorable à lui mettre des bâtons dans les roues.

« Bon d'accord d'accord... Je me charge d'amener les petits fours à tout ce petit monde. Mais... tu me redevra ça mon vieux. »
avant d'ajouter « Allez retourne tenter de séduire Evans, et n'oublie pas, ne te la joue pas trop devant elle, sinon ça sent la baffe. »

Puis je partais dans un rire clairement moqueur avant de me diriger, je vous le donne en mille, vers Pandora et Lance. Bah quoi ? Eux aussi ils ont le droit que je leur apporte des boissons et à manger, oui je sais, en théorie je n'avais pas de boissons mais je me suis servis dès que James avait le dos tourné, ça doit creuser de parler d'une future relation qui me rendrai vert de rage, enfin... qui me rendais déjà vert de rage d'ailleurs.

N'étant pas non plus un gros gros lourd, enfin... un peu quand même... je me postais derrière Pandora, quelques pas derrière elle, avec mes boissons. J'en proposais à quelques élèves présents pour donner le change, parlant avec eux, mais mon attention était toute centrée sur ce que disais les deux enseignants, dès que je verrais un moment pour m'incruster, je viendras avec mon attirail et leur demanderai en toute innocence s'ils avaient besoin de quelques choses. Je vous voie venir, vous aviez tous pensé que j'allais ''malencontreusement'' renverser un verre sur la femme, je ne suis pas fou à ce point, je tiens à ma vie ! Puis je ne suis pas certain que Lance croirait à l'accident, et puis... ça ne se fait tout simplement pas, il y a des limites. Non mais oh!

Inconsciemment d'ailleurs, je dévisageais le professeur d'étude des moldus du coin de l’œil, repensant un peu à notre discussion de la dernière fois, c'était chouette n'empêche, même si certaines choses échangées ce jour là n'était pas prévues.
Avec tous ces regards... il serait peut-être tant que j'admette qu'il était impossible que personne dans l'école ne soit au courant de mon penchant... à moins d'être aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Abigaël A. Velrose

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 553
▌Points de Rp : 126
▌Initiation magique : 30/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Ven 15 Mar - 4:30

Il se demandait franchement quel était le problème de certaines filles de cette école. Lui qui voulait plaisanter et discuter un peu, il se prenait des vents phénoménaux en pleine figure. Et voilà qu'Evans venait encore se la jouer « super-préfète » pour lui gâcher son entrée alors qu'il ne pensait pas à mal, suite à quoi Meena semblait le dévisager. En même temps, qu'attendre d'autre d'Evans que d'une harpie toujours prête à tuer la joie des autres ? Et qu'attendre des Serdaigles aussi d'ailleurs ? Parfois il s'imaginait balancer un vieux grimoire en plein milieu d'un couloir pour les voir se battre à la mort pour le récupérer. C'est pas en s'offusquant de tout que la petite blonde allait attirer l'attention de quelqu'un, enfin bon, il s'en fichait. Il s'apprêta à lancer le pique de l'année à Evans pour lui pourrir sa journée lorsque James débarqua, certainement pour calmer le jeu. Abi suivit James sans en demander son reste, alors qu'il grimaçait dans le dos de Lily comme un gamin qui boude. Oh ça, vous n'avez encore jamais vu Abigaël bouder dans son coin, un vrai gosse ! Si Potter plaisantait sur une quelconque passion avec Meena, le Japonais pensait qu'il devrait franchement s'accrocher.

Il voulut ajouter quelque chose alors qu'il repoussait gentiment Potter, mais il le coupa net d'avance, en lui demandant de repenser au poisson. Les Eglefins, évidemment. Il voulait bien faire tous les efforts du monde, mais Evans n'avait pas intérêt à venir lui adresser la parole dans ce cas, ni même le rabrouer sur quoi que ce soit, ou la guerre serait directement déclarée et pour de bon. Comme quoi, ce n'est pas qu'affaire de maison, la preuve Evans était une Gryffondor, et le Poufsouffle la détestait. Il grommela, marmonna entre ses dents, la seule personne qui aurait pu le calmer en cet instant, c'était Cassie. Mais elle n'était pas là. Maewan aussi aurait pu, mais cet idiot faisait encore le cancre, même de service. Sacré Maewan, il était intenable celui-là.

Abigaël observa Lance et Pandora qui semblaient flirter, ce qui lui arracha un fou rire incontrôlable sous l'oeil intrigué de certaines personnes. Lance et Pandora ! Non, attendez, c'était sérieux ? Il se rappelait de Maewan qui faisait tout ces derniers temps pour séduire Lance -qui est quand même professeur- et il se mit à rire de nouveau. Le blaireau ne donnait pas cher de la peau de Mae face à la terrible Pandora. Mais il était tenté de prendre le pari de savoir sur qui le professeur Jane jetterait son dévolu. Il pouffa encore quand le brun lança à James qu'il devait s'activer et aller séduire Evans.


    « Elle est trop de mauvaise humeur pour ça, elle va le baffer avant même qu'il ait ouvert la bouche. Elle devrait se retirer dans un couvent... Okay, okay ! Les poissons, je dis plus rien, ça va ! J'ai compris ! Viens pas pleurer dans mes bras quand elle t'aura castré par contre, héhéhé. »


Il prit gaiement un plateau avec des verres, ayant à présent retrouvé le sourire. Le gâteau et les cadeaux arriveraient certainement après un premier service de boissons et de nourriture. Sirius l'appela de l'autre bout de la salle et le brun lui lança de nouveau une grimace. Bon, James lui avait demandé un coup de main, il allait pas dire non, puis c'était les dix-sept ans de Sirius, un grand moment pour lui ! Donc pas question de gâcher ça. Il se ramena près du rouge et or avec un grand verre qu'il lui donna volontiers, il en passa d'ailleurs un aussi à Peter avec un clin-d'oeil. Il se retourna ensuite pour regarder un peu les gens dans la salle, jusqu'à voir Blondie rouler carrément un patin à Rémus. Elle était déchaînée elle ou quoi ? Un taux d'hormones certainement trop haut.

    « La vache ! Elle se tient plus celle-là ! Elle va le violer ou quoi ? Ah, en passant, félicitations vieux ! Dix-sept ans, c'est la liberté maintenant ! »


Abi était vraiment ravi pour lui, mais lui aussi ne savait absolument pas comment tout cela avait été organisé. Il avait aussi remarqué que Sirius avait eu les yeux plus que baladeurs sur Aria, la jolie Aria, tout aussi déjantée que les autres filles de l'école, mais elle au moins, savait s'amuser. Quoi qu'elle avait une bonne influence sur Blondie qui ne criait plus tant sur personne. Nan, elle est plus occupée à rouler des pelles à ce pauvre Lupin, il va finir étouffé. Il se gratta le menton.

    « C'est vrai ça, comment vous avez fait pour décorer, puis tous ces gâteaux, et le reste ? Je crois que la personne qui m'organise un tel anniversaire, je l'épouse ! »


Sauf que ce n'était pas aussi évident. L'année précédente il avait refusé de fêter son anniversaire, à cause de son frère. Mais là c'était un peu moins important, cette année ne serait pas celle de sa majorité, il avait donc le cœur un peu plus léger. Puis avec de la chance, Cassie serait avec lui pour le fêter. Il préférait d'ailleurs le fêter en tête à tête avec elle s'il le pouvait. Mais là, c'est Black qui était à l'honneur, pas lui ! Il avait en plus hâte de voir ce que les gens avaient bien pu lui dégoter comme cadeaux, juste histoire d'être sûr que le sien lui plairait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Peter Pettigrow

avatar

Élève ♣ Gryffondor - 6ème année

Élève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 63
▌Points de Rp : 17
▌Initiation magique : 23/01/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Ven 5 Avr - 8:57

Peter était tout excité, il voulait être l'ami du jour !

L'ambiance de la fête était bonne enfant et chacun était parti dans son coin en petit groupe, pour parler, rire. James faisait le tour des lieux avec Bretian et Velrose pour faire distribution de boissons et nourriture, ce qui ravit Queudver, au moins, on le laissait tranquille et lui aussi pouvait profiter un peu. Il éclata de rire quand Sirius vint le décoiffer et le taquiner. Autant Peter rageait souvent dans son coin quand on l'embêtait, autant quand c'était Sirius qui s'y prenait au jeu, il en riait volontiers. Peter resta près de Sirius en observant les autres personnes de la fête, certains, il ne les connaissait même pas, et pour la plupart, les invités n'étaient que des connaissances vagues. Ses réels amis étaient les Maraudeurs et il n'avait besoin de personne d'autre. D'ailleurs c'était sûrement un peu trop calme... *La fête manque de maraudatisation, on devrait faire quelque chose pour la rendre plus maraudesque, c'est que c'est bien de marauder !*

Il agita les bras en voyant venir Abigaël, lui aussi avait soif, et il était bien content que l'Anglo-Japonais ne l'ait pas oublié. Il en avala le contenu comme un barbare et lâcha un soupir de contentement en se frottant les lèvres. Mais lorsque Sirius demanda comment la fête avait été organisée, le petit blond perdit un peu de sa bonne humeur. Autant parce que Rémus commençait aussi à lui manquer, mais aussi parce qu'il marmonnait dans son coin.


    « Ben c'est miss je crie tout le temps qui nous a empêché d'organiser ça tous seuls ! Elle a dit qu'elle voulait faire la fête pour ton anniversaire et qu'elle organisait tout ! Elle a obligé Lunard à accrocher des banderoles sans lui parler et moi à rester devant le tableau de la grosse dame, puis Cornedrue devait attirer ton attention ailleurs. Moi j'suis pas content ! On est tes amis, elle aurait dû nous laisser faire ! »


Peter devient rouge d'une colère timide. Il ne voulait pas que Sirius pense que ses amis n'avaient rien prévu, mais c'est que cette furie de Lukeither avait été plus rapide et personne n'avait sû dire non. Bon, il est vrai que la décoration était réussie, mais qu'en serait-il des gâteaux ? Elle ne l'avait même pas laissé goûter, et vérifier qu'ils étaient bons ! *Enfin je ne veux pas passer pour le gros gourmand de la fête non plus... Vous verrez quand on leur dira de manger, ils vont tous se ruer sur le gâteau !* Il espérait tout de même se sauver au moins deux grosses parts, plus les restes le soir venu, faut pas déconner !

Il ronchonna encore quand Velrose donna presque tous les honneurs à la blonde, il avait aidé lui aussi, puis qu'est-ce que ça cachait ça encore ! Alecia avait Rémus, alors qu'elle laisse Sirius tranquille ! *Puis les Maraudeurs devraient pas avoir besoin de copines d'abord. Je le dis et le redis, les filles ça sert à rien !* Il semblait s'enflammer tout seul et taper du pied contre le sol. Heureusement, on n'eut pas le temps de voir sa honte, Lukeither avait encore frappé en se jetant près des cadeaux, et elle venait dangereusement vers Sirius avec un grand sourire.


    « C'est un piège ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Lance M. Jane.

avatar


Professeur ♣ Etude des moldus


▌Age : 24
▌Parchemins : 228
▌Points de Rp : 88
▌Initiation magique : 07/10/2012


On a des curieux ici...
♣ Age:
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Dim 7 Avr - 17:31

Lance était entouré d'élèves, ce n'était pas vraiment ce qui le dérangeait, il avait l'habitude, même si en temps normal ses élèves étaient beaucoup moins proches. Enfin, c'était l'anniversaire de l'un d'eux et il fallait bien un professeur pour superviser tout ça, même si ce n'était pas lui qui allait faire la police. Il n'était déjà pas capable de faire attention à tout ce que lui faisait, alors le faire pour des ados, ce n'était pas vraiment ça. Puis Pandora était là, c'était peut-être ça qui avait décidé le professeur. Il avait déjà accepté lorsque la jeune femme lui avait indiqué qu'elle aussi allait participer, mais il n'avait pas vraiment l'intention de rester, de peur d'être le seul « vieux » parmi tout ses petits jeunes. Et oui, il devait se faire à l'idée que maintenant, il ne faisait plus partie des étudiants, mais des professeurs.

D'ailleurs, il avait pu rapidement retrouver sa collègue lorsqu'il était arrivé, à son plus grand plaisir. La professeure de défense contre les forces du mal était ravissante, il fallait l'avouer. La brune avait abordé un sujet important, mais apparemment pas du goût de l'un de leur élève, Maëwan Bretian, qui se jeta littéralement sur le pauvre Lance qui n'avait rien vu venir. Le jeune homme s'était immiscé entre les deux professeurs et n'avaient apparemment pas l'intention d'alleer voir ailleurs. Ce qui repoussait la discussion qu'ils devaient avoir. Maëwan leur demandait s'il pouvait les appeler par leurs prénoms. Jane ne prit même pas le temps de réfléchir et accepta.

« Mais seulement pour aujourd'hui monsieur Bretian »

Il ne fallait tout de même pas exagérer, Lance ne devait pas oublier qu'il était professeur, il ne devait donc pas permettre à des élèves d'être trop proches de lui, sinon il risquait d'avoir des problèmes et surtout de perdre toute son autorité. Lance détailla le jeune homme de haut en bas, sa tenue était plutôt originale. Un petit sourire se dessina sur le visage du professeur d'étude des moldus.

« Je suis fier de vous, votre tenue est digne d'un moldu, un peu trop voyante peut-être. » dit-il avec un clin d'oeil.

C'était bien entendu pour rire, ce n'était pas Lance qui allait juger de ce genre de choses avec ses nœuds papillons et ses vestes en tweed au milieu d'un univers où il mettait tous des robes. Jane était tiraillé entre l'envie de continuer à parler moldus avec Maëwan et l'envie de reprendre la conversation qu'il avait laissé avec Pandora, après tout ce n'était pas anodin comme sujet. Il n'eut pas vraiment à choisir, puisque James arriva et emmena Maëwan loin d'eux. Il se tourna donc de nouveau vers Pandora.

La brune lui expliqua qu'elle voulait y aller doucement, qu'elle n'était pas habitué à ce genre de choses. Ce n'était pas Lance qui allait la contredire, lui non plus n'était pas vraiment habitué à ça, surtout pas avec une collègue. Jane ne quittait pas la professeure du regard, un petit sourire sur son visage. Il ne se moquait pas, juste qu'il trouvait ça touchant de la voir ainsi.

« Peut-être parce qu'en réalité c'est l'inconnu qui fait le plus peur et non pas les créatures dangereuses, tu ne crois pas ? »

Il regarde autour de lui, observant les adolescents discuter entre eux, depuis l'intervention de Maëwan plus personne n'avait l'impression de se soucier d'eux. Tout avait l'air d'être sous contrôle et il n'y avait aucune raison pour que cela dégénère. Il porte son regard sur le tas de cadeaux puis reviens sur Pandora.

« Que dites vous de nous éclipser lorsque Sirius ouvrira ses cadeaux, je pense que cette fête peut continuer sans nous et il me semble que nous devons discuter plus tranquillement, n'est-ce pas ? Ici, ce n'est pas vraiment pratique. »

Lance voulait avoir l'occasion de se retrouver seul avec Pandora, en tout bien tout honneur bien entendu, ce n'était vraiment pas du genre du professeur de profiter d'une jeune femme où de ne pas se comporter en gentleman. Ils avaient simplement besoin de discuter, à l'abri des oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Lun 8 Avr - 11:35

Il était si facile d'oublier une fête quand on recevait tant d'amour. Là dans les bras de Rémus, je ne pensais plus à rien... Sauf à lui, bien sûr. Il m'avait étreinte de plus belle pour que l'on soit encore plus proches l'un de l'autre. Nous étions collés, et cela me donna le vertige. Mille idées se bousculèrent dans ma tête et je rougis effroyablement en songeant à l'une d'elle. Si je n'étais pas amoureuse et désireuse de beaucoup de choses, je me serai frappée d'avoir l'esprit aussi mal tourné. Mais je demeurais dans les bras du blond en ne voulant m'en extirper. Ce genre de contact apportait son lot de bienfaits. Les lèvres du lion dans mon cou m'arrachèrent un frisson tel que j'en fermai les yeux et m'en mordis presque la lèvre. Il n'était pas bon de se laisser aller, et je ne pouvais exprimer mon désir comme je le voulais avec toute cette foule.

Puis j'avais des responsabilités, une fête à mener, ces cancres de Bretian et de Velrose à surveiller, et sauver un gâteau d'un Peter boudeur. James avait déjà évité une catastrophe, celle du conflit Abigaël/Lily qui menaçait l'après-midi, à la moindre remarque, la situation exploserait sans que personne puisse l'en empêcher, pas question que ça arrive, donc. Maewan qui s'était immiscé entre miss Belacqua et le professeur Jane avait été vite remis à sa place, et je regrettais de ne pas avoir invité Chris pour lui tenir compagnie. C'est que le Poufsouffle était assez volage et on l'avait vu rôder plusieurs fois autour du maître moldu. J'étais cependant très fière de moi. Aucun accroc, aucun dérapage, et Sirius semblait ravi. Oui, semblait.

Je le voyais parler avec Peter et Abigaël mais sentis bien que quelque chose n'allait pas. C'était sûrement par rapport à Rémus, dont je monopolisais l'attention et la présence depuis plus d'une semaine. Je me sentis de nouveau coupable de « briser » ne serait-ce qu'un peu leur cercle solide. Je m'extirpai des bras du blond et déposai un baiser sur le bout de son nez avec un petit rire. Il me rendait vraiment gaga.


    « N'oublie pas James, Sirius et Peter surtout. Je sais que l'on a beaucoup de choses à se dire, à exprimer, mais n'oublie pas tes amis. Je peux bien survivre une journée sans te tenir la main. »


Je ris de nouveau, posant les doigts contre les joues de Rémus avec un grand sourire rassurant. Il saurait faire la part des choses et s'organiser pour contenter tout le monde. Je lui volais un nouveau vrai baiser, comme j'aimais ça ! Je ne risquais pas de m'en lasser de si tôt, bien au contraire. Plus ça allait, plus j'en redemandais. Mais là, je devais m'occuper un peu de Sirius. Comme James était toujours présent au poste de serveur improvisé, je pouvais amener Black jusqu'à sa pile de cadeaux pour les ouvrir, après tout c'est l'une des phases les plus importantes d'un anniversaire, non ?

Rassurant mon amour en lui promettant de vite revenir vers lui, je tournai les talons et me dirigeai vers la pile de cadeaux pour vérifier que tout était en ordre. Aucune trace de gros doigts dans les gâteaux non plus. Impeccable ! Je filai droit vers Sirius, et vis Peter agiter les bras en criant au piège. Bon, Peter était certes adorable, mais c'est que parfois il mériterait qu'on lui remette les idées en place ! Toujours autant adoucie par la très récente étreinte avec Rémus, je me montrai calme et souriante. Je vins étreindre Sirius en le gratifiant d'un nouveau vœu d'anniversaire.


    « Un piège, Peter ? Qu'est-ce qu'il y a, tu es jaloux ? » demandais-je, allant aussitôt déposer un baiser sur la joue du petit blond qui ne dit plus rien ensuite. « Voilà, tu es content ? Tu pourras plus dire que je suis méchante après ça. Et puis je crois qu'il est temps d'ouvrir tes cadeaux, Sirius ! Allez, viens ! »


Je le tirai par la manche avec un grand sourire, le ramenant vers le mont de cadeaux. Les gens semblaient s'être montrés généreux. Au loin néanmoins, je vis Mr Jane et Miss Belacqua qui semblaient être sur le point de partir, peut-être attendraient-il l'ouverture des cadeaux, mais ces deux-là avaient certainement des choses à régler, entre professeurs, bref, ce n'était pas mes affaires. Ils avaient déjà été très gentils de venir, avec un présent. Une fois à côté des cadeaux, j'agitais légèrement les bras pour attirer l'attention de tout le monde, et laisser le brun, nouvellement majeur, ouvrir son petit trésor personnel. Le laissant commencer l'ouvrage, j'allumais les bougies de son gâteau au chocolat une par une, après quoi les parts seraient servies !


Citation :
C'est l'heure de l'ouverture des cadeaux ! Qu'avez-vous donc acheté à ce cher Sirius ? Soyez patients, vous aurez bientôt une part de gâteau de votre choix à dévorer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Mar 9 Avr - 11:54

Pandora ne prêtait plus attention à ce qui se passait autour d'eux. Elle rayonnait de bonheur! Les paroles de Lance l'avaient rendu moins angoissée. Il la comprenait si bien! Elle avait vraiment une chance folle de l'avoir auprès d'elle. Elle le regardait en souriant, un peu béatement. Il devait la trouver stupide avec son air d'adolescente qui tombe amoureuse pour la première fois. Pandora ne croyait pas trop en l'amour. Elle avait toujours vécue de façon instable, dangereusement, vivant la vie au jour le jour, fuyant la mort et la routine, tombant dans les bras de beaux inconnus, puis repartant après une folle nuit d'amour. Mais avec Lance, c'était différent... Elle avait envie à la fois de partir dans de folles aventures avec lui, mais aussi de se poser quelque part, dans une jolie petite maisonnette, de lire au coin du feu, de rire, de parler avec lui, de se blottir et de l'embrasser doucement, timidement.

Il avait tellement compris qui elle était. En si peu de temps. Elle lui prit doucement la main et lui chuchota :


"C'est tellement cela, Lance! Vous.. Tu me comprends si bien! Les monstres, je sais comment les affronter, j'ai vécu toute ma vie à m'entraîner contre eux. Mais l'inconnu, les relations, ces choses si complexes... si... subtiles, difficiles, fragiles! Je ne peux pas foncer dans le tas! Rien ne m'y a préparé! J'ai besoin de toi. Tu me rassures, tu m'apprends doucement à m'habituer et à ne plus avoir cette boule dans le ventre. J'ai si peur! Mais si c'est avec toi, alors... alors tout ira bien!"

Pandora eut un petit sourire timide tout en sentant la main de Lance dans la sienne, toute chaude, forte, douce. Elle aimait son regard pétillant. Elle l'aimait tellement. Elle replaça une de ses éternels mèches rebelles. Elle se sentait vraiment étrange. Comme une envie de pleurer de joie. Et aussi l'envie de l'embrasser. Elle se sentait volait dans les airs. Elle se sentait si légère. Chaque seconde s'imprimait dans son esprit. Elle avait fait le bon choix. Face à l'inconnu, elle avait eu le choix de se sauver dans les bras de ce bel inconnu qu'était Paddy, son sourire ravageur, son corps entreprenant, son côté gentleman. Mais elle avait réussi à affronter sa peur. Ne pas choisir la fuite et la facilité. Elle avait choisi Lance. Et c'était un excellent choix. Le meilleur de sa vie. Le destin les avait de nouveau réuni. Et elle croyait au destin. Lance et elle était fait pour être ensemble. C'était le début d'une jolie aventure sans fin!

Elle rougit quand il l'a vouvoya et lui proposa de sortir pour être un peu dans l'intimité. Elle aussi avait encore du mal avec la situation. Collègue? Compagnon? Il leur faudrait un peu de temps. Elle accepta volontiers et le suivit jusqu'à la sortie quand Alecia attira l'attention de tout le monde sur Sirius. Le Gryffondor avait l'air ravi, comme tous ses amis. Comme elle aurait aimé vivre dans un groupe aussi soudé. Les gens ne l'appréciaient guère quand elle était élève. Trop franche. Trop bizarre. Ils s'éclipsèrent discrètement tandis que tous les élèves regardaient le roi de la fête. Ils n'avaient pas besoin d'eux. Ils se pressèrent dans le tunnel pas pratique. Cela lui rappelait ses souvenirs de jeunesse, quand elle s'extirpait la nuit pour visiter le château en douce. Elle serrait toujours la main de Lance. Mais elle ne savait pas où ils allaient. Pandora, audacieuse, lui parla doucement.


"Où va-t'on? On peut aller dans ma chambre si tu le souhaites... Ou dans tes appartements! Peu m'importe! Dis-moi et je te suis jusqu'au bout du monde!"


Elle l'arrêta dans leur marche et l'attira à elle. De sa main libre, elle caressa sa joue tendrement. Elle approcha les lèvres pudiquement et les posa sur celle du professeur d'Etudes des Moldus. C'était délicat, sensuel, chaud. Pandora lui sourit et le suivit. Pour une fois, elle voulait être guidée.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   
Lun 15 Avr - 10:38

Je n'avais pas remarqué comment l'amour pouvait anesthésier toute autre priorité dans une vie. Je n'étais pas vraiment conscient d'oublier une partie de ce qui m'étais chère. J'étais comme endormi, je planai dans un monde merveilleux ou le rêve est réalité, ou tout à coté parait futile. Ce n'est toutefois qu'un rêve, qui expose aux dangers d'oublier ce qu'on était avant. Mais Alecia, ma belle, semblait se préoccuper de cela. Prévenante elle me mit en garde des risques, en effet je me devais d'être auprès de Sirius, c'était sa fête, son moment à lui. Comme je pouvais être égoïste en demeurant auprès de ma belle.

J'acceptai les baisers au doux parfum de ma tendre, comme j'étais attaché à son affection, ses regards, l’intérêt qu'elle éprouvait envers un loup-garou. Un loup-garou voila qui avait le don de me miner le morale. Voila bien un sujet dont j'évitais. Ce genre d'introspection ça minait le morale plus qu'autre chose. Beaucoup de question se bousculait suite à cela : Quand va tu lui avouer ta nature? Que pensera t-elle de toi ensuite? Sera t-elle dégoutée de ta personne?

Bref une foule de question sympa à partager avec soi même. Oh que j'aurai aimé faire un zap sur cette question. Concentre-toi et oublie! Non ça ne marchait pas vraiment hein. Hé voila que ma belle tourne les talons pour s'occuper de la fête.

Moi je suis avec moi-même pour l'instant. Je me rends compte à présent que je n'ai jamais été très doué pour ce genre de réception. Il y-avait vraiment trop de monde, on ne savait trop que faire. Après quelques minutes à nager en eau trouble, noir de monde, j'eus un instinct de survie. Rejoindre un Maraudeur, rejoindre Sirius.

Je devais me rattraper, je devais lui montrer ma reconnaissance. Ingrat que j'étais à ne me soucier que de moi-même. Loup-garou? Et alors, ça arrive à n'importe qui de nos jours.

La séance des déballages allait bientôt commencer et je préférai alors présenter moi-même mon cadeau, en signe de fraternité et de pardon. Prenant le cadeau de Sirius sur la table (ma Harley Davidson en miniature) je dirigea ensuite vers Sirius. Oh tout fut quelque peu confus, mais très naturel au final, entre Maraudeur.


"Mon frère, excuse moi pour le temps passé loin de toi. Joyeux anniversaire Sirius, attention tu vieillis. Tiens un cadeau pour toi, j'espère que ça te plaira, par contre pour l'emballage j'ai dut le faire moi-même, après avoir constaté ce qu'un sort pouvait causer comme dégât pour emballer les cadeaux, je n'ai pas voulu risquer la tentative."

J'arrivai au final sur un point un peu étrange. En effet Peter avait parlé de piège, étais-ce une autre de ces facéties?
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire, Sirius !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Joyeux anniversaire, Sirius !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Joyeux anniversaire au chef adoré
» joyeux anniversaire Leetha.
» Joyeux Anniversaire Roberto !!!!!
» Joyeux anniversaire floc!
» Folie Meurtrière ♥ Joyeux anniversaire ! ♪
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Salles Communes :: Gryffondor-