AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Un retrait mouvementé. (Avec Lucius A. Malefoy) [Terminé]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Fenrir Greyback

avatar


Mangemort
Fidèle du Seigneur des ténèbres


▌Age : 23
▌Parchemins : 187
▌Points de Rp : 65
▌Initiation magique : 20/03/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 30
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Un retrait mouvementé. (Avec Lucius A. Malefoy) [Terminé]   
Lun 1 Avr - 4:58

Fenrir n’avait jamais eu de véritable travail, tous se méfiaient des loups garous et il était difficile d’expliquer ses absences aux alentours de la pleine Lune sans que sa condition soit révélée. Qui plus est, il avait souvent dû quitter son travail pour répondre à une demande du Seigneur des Ténèbres et annoncer à celui qui l’embauchait qu’il était mangemort ne l’avait pas toujours aidé à obtenir de bonnes relations professionnelles.

Mais récemment, grâce beaucoup de persuasion, il avait réussi à se faire embaucher par Barjow et Burke. Il s’occupait de récupérer certains biens non payés, de récupérer chez des familles de sorciers certains objets liés à de la magie noire. Il n’avait pas un salaire de ministre mais cela lui suffisait amplement pour les quelques emplettes qu’il avait à faire. Grâce à ce salaire fixe, son coffre à la banque se remplissait, lui permettant d’avoir quelques économies.

Fenrir avait d'ailleurs besoin de retirer quelques gallions de son coffre chez Gringott’s, il avait trouvé un vieux sorcier capable de remodeler son masque d’argent qui avait fait les frais de sa dernière transformation.
Il n’avait pas assisté à une réunion avec le Seigneur des Ténèbres ni aux derniers « tests sur cibles mouvantes» avec les autres fidèles du Lord Noir depuis bien longtemps mais il préférait avoir un masque impeccable que d’être humilié si réunion il y avait. Evidemment il aurait pu récupérer son bien et tuer le sorcier pour ne pas avoir à payer la réparation mais si il abîmait de nouveau son masque et il n’aurait personne pour le lui réparer, il n’allait décemment pas demander à un autre mangemort de le faire.

La raison pour laquelle Fenrir ne réparait pas lui-même son masque était qu’il n’était absolument pas patient. Passer des heures sur un bout de ferraille qu’il considérait comme une muselière ne faisait pas partis de ses passe-temps favoris. Patienter ne faisait donc pas partie de son vocabulaire.
Alors évidemment quand il avait commencé à attendre plus de quelques minutes dans le hall de la banque des gobelins, à croire que le monde sorcier avait décidé de retirer de l’argent le même jour que lui, il s’était mis à tourner comme un lion en cage, énervant les gobelins qui travaillaient là, irritant les autres usagers. Quand un sorcier lui demanda de se calmer la seule chose qu’il reçut de la part de Fenrir fût son poing dans la figure. L’homme sortit sa baguette la pointant sur le mangemort.


      « Je vous conseillerai d’abaisser votre bras à moins que l’éviscération ne vous tente.» dit Fenrir d’une voix grondante à celui qui avait osé l’importuner. « Parfait, j’ai cru un instant que vous étiez aussi bête que vous en aviez l’air »ajouta-t-il en ricanant.

Les autres sorciers présents avaient reculés, tentant d’éviter d’être pris dans un hypothétique affrontement. Certains murmuraient même qu’il fallait prévenir les Aurors. Les gobelins, derrière leur bureau, avaient arrêtés d’écrire, ils allaient sans doute s’empresser de prévenir l’un de leurs supérieurs. Fenrir regardait l’assemblée d’un air menaçant, il coupa court à leur tentative d’appel à l’aide.

     « Le premier qui bouge une oreille sans ma permission, je lui arrache et la lui fait manger, maintenant écartez-vous, j’ai des gallions à retirer. Toi le gobelin, dépêches-toi d’accéder à ma requête. »

Un gobelin descendit de sa chaise, grommelant des insultes. Fenrir commençait à le suivre lorsqu’un maléfice cuisant l’atteint à l’épaule. Celui qui l’avait jeté était le même sorcier qui avait eu le privilège de se faire refaire le nez. L’homme n’eut pas le temps dans lancer un deuxième. Fenrir se jeta sur lui, prêt à le déchiqueter, lorsqu'une porte s'ouvrit, arrêtant le geste du loup-garou.


Dernière édition par Fenrir Greyback le Mar 16 Avr - 8:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Lucius A. Malefoy

avatar


Mangemort
Fidèle du Seigneur des ténèbres


▌Age : 25
▌Parchemins : 74
▌Points de Rp : 24
▌Initiation magique : 24/01/2013


On a des curieux ici...
♣ Age:
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Un retrait mouvementé. (Avec Lucius A. Malefoy) [Terminé]   
Lun 1 Avr - 11:47

Lucius était tranquillement assis derrière son bureau, il avant de la paperasse à terminer. Les gobelins c'étaient un peu calmé depuis qu'il avait prit le temps de discuter avec lui, à la demande du Ministre, enfin ça c'était ce que croyait Bradley. Lucius avait prévu depuis longtemps ce petit problème avec les gobelins et il s'était assuré que ce soit à lui qu'on s'adresse pour régler le conflit, lui conférant ainsi un peu plus de pouvoir auprès du Ministre de la Magie et ça lui avait ainsi permis d'avoir ce qu'il voulait. Comme toujours.

Son travail à Gringott n'était pas le plus passionnant du monde, il fallait l'avouer, mais ça lui permetait d'être bien payer et d'avoir un pouvoir insoupçonné, celui de l'argent, parce qu'il avait peut-être l'air d'un simple gratte-papier, comme ça, au premier coup d'oeil, mais ce que les gens ne savaient pas c'était qu'à vingt-et-un ans, Lucius Malefoy était déjà bien influent dans le monde financier et en plus de ça, il était présenté comme l'une des personnes les plus importante de la banque, alors il n'avait pas à se plaindre.

Cependant, sa tranquillité fut d'abord dérangé par des bruits qui provenait du hall, un petit sourire se dessina sur le visage du blond. Les gens étaient devenus paranoïaque depuis le semblant de révolte Gobeline, ils avaient peur qu'ils gardent leur argents et de se retrouver ruiner, alors depuis, il n'était pas rare que le hall soit remplis de sorciers venus reprendre leurs économies. Ca faisait doucement rire le mangemort. C'était le Ministre qui devait être content. Les gobelins avaient plutôt tendance à ronchonner, trop de travail pour pas grand-chose, mais les gobelins n'étaient pas connu pour leur jovialité, alors ça ne changeait pas du reste de l'année.

Puis un gobelin frappa à sa porte, oui, il savait que c'était un gobelin, car à part lui, rare était les humains qui se baladaient tranquillement dans les bureaux de la banque. Il l'invita à entrer de sa voix grave. Le petit être n'avait pas l'air de très bonne humeur, il expliqua à Lucius qu'il y avait un sorcier qui faisait des siennes dans le hall et qu'il fallait régler ça.

Il y a la sécurité pour s'occuper de ça. lança froidement le sorcier.

Il se demandait bien pourquoi les gobelins étaient venu le voir lui pour lui dire qu'il y avait du grabuge dans le hall. Après tout ce n'était pas son travail de faire la loi, lui devait s'occuper des finances. Finalement, il se décida tout de même à aller voir ce qui était en train de se passer. Sa curiosité prenant le dessus sur tout le reste, ce qui ne lui arrivait que rarement, bien heureusement.

Quittant son bureau, baguette dans la poche, il descendit dans le hall. Comme à son habitude, Lucius reprit rapidement son air hautain lorsqu'il sortit de son bureau. Il allait croiser des sorciers et il était hors de questions d'avoir l'air d'un pauvre petit gratte-papier, non, il était bien plus important que ça. Son visage orna à nouveau son masque d'impassibilité et d'arrogance lorsqu'il ouvrit la porte qui menait au hall. Deux sorciers avaient l'air de se battre et à la façon moldue en plus. Quel inélégance. Lucius du retenir une petite grimace en pensant à ça. Comment pouvait-on se donner ainsi en spéctacle.

Messieurs, messieurs, nous sommes dans un Etablissement respectable ici, je vous demande de cesser tout de suite d'importuner nos clients. lance-t-il de sa voix glacée.

En s'approchant un peu plus il fut fort étonné de voir que l'un des hommes était en réalité, Fenrir Greyback, un loup-garou, mangemort qui plus est. D'un geste de la main il invita les autres usagés à reprendre leur activité normal alors qu'il s'approchait de Fenrir.

Que faites-vous ici ? demande-t-il au loup-garou.

Soudain, il tourna la tête et sorti sa baguette pour stupefixier le sorcier qui apparemment c'était mit dans l'idée de les attaquer par derrière. Il appela les gardes pour qu'il puisse évacuer le trouble-fait avant de se retourner vers Fenrir.

J'ai horreur qu'on m'attaque dans le dos dit-il avec un petit sourire en coin, comme si lui se gênait pour le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Fenrir Greyback

avatar


Mangemort
Fidèle du Seigneur des ténèbres


▌Age : 23
▌Parchemins : 187
▌Points de Rp : 65
▌Initiation magique : 20/03/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 30
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Un retrait mouvementé. (Avec Lucius A. Malefoy) [Terminé]   
Mer 3 Avr - 1:46

Fenrir releva la tête brusquement quand la porte s'ouvrit. Il faillit lâcher un soupir de soulagement lorsqu'il se rendit compte que celui qui se tenait dans l’entrebâillement de la porte était Lucius Malefoy. Il avait déjà vu le jeune homme, il avait d'ailleurs assisté à son entrée au sein des mangemorts lorsqu'un jour le Seigneur des Ténèbres avait fait appel à Fenrir et lui avait présenté leur nouvelle recrue.
Pendant un instant il avait cru qu'il allait se retrouver face à des Aurors. Il n'aurait pas eu d'autres choix que de les tuer et cela aurait malheureusement repoussé le moment où il pourrait enfin aller chercher et payer son masque. Et si jamais il y avait eu une réunion entre temps, même si il n'était qu'un homme de main finalement, il aurait pu manquer à l'appel et le Lord Noir ne lui aurait pas pardonné. Ce qui agaçait prodigieusement Fenrir car il n'était pas un enfant que l'on pouvait punir pour son retard, il avait en plus horreur de devoir dépendre de qui que ce soit. Il suivait le Seigneur des Ténèbres simplement parce que celui-ci lui offrait de quoi s'amuser de temps en temps et devoir lui rendre des comptes l'énervait.

Il finit par lâcher l'homme qu'il tenait dans un grognement de dépit, il l'aurait bien passé à tabacs pour qu'il comprenne. Mais écoutant la demande du jeune mangemort, il laissât la tête du sorcier, avec lequel il se battait deux secondes plus tôt, heurter violemment le sol. Il le méritait de toute façon et ne lui accorda aucun regard. Les autres badauds suivirent le conseil de l'aristocrate et reprirent leur activité en chuchotant, poussant quelques murmures de consternation.

Fenrir se redressa, s'épousseta et avança pour aller à la rencontre de Lucius. Il allait répondre à sa question sur la raison de sa présence, en élidant une majeure partie évidemment, lorsque l'ancien Serpentard sortit subitement sa baguette et stupéfixia le sorcier qui tentait à nouveau de régler ses comptes. L'imbécile n'avait pas encore compris qu'il ne pourrait rien faire contre Fenrir, que l'homme était beaucoup plus résistant qu'il en avait l'air. Et il ne pouvait s'attaquer à lui sans risque de représailles,encore moins maintenant, avec la présence de Lucius car la seule chose que risquait le Loup-garou était de se voir demander de partir et le sorcier une comparution devant le tribunal sorcier si il avait continué.
Après que le sorcier eût été raccompagné par les gardes vers la sortie Fenrir lâcha un petit ricanement à la remarque du jeune Malefoy. Il savait pertinemment que les mangemorts étaient les premiers à attaquer dans le dos, il les avait vu à l'oeuvre durant différente attaques et sorties de groupe et ces derniers n'avaient aucun problème à tuer quelqu'un par derrière.


     " Je n'aime pas non plus, je préfère voir la terreur que je leur inspire en les regardant directement dans les yeux".

En effet, il préférait les voir le supplier que juste les entendre. Le jeu en était d'autant plus amusant.

L'arrivée impromptu de l'héritier Malefoy lui avait sans aucun doute éviter quelques ennuis voire un passage par Azkaban. Mais il allait devoir lui expliquer la raison de sa venue à Gringott's et justifier son comportement. Il n'avait pas spécialement envie de parler du masque car il était craignait que cela soit répété. Faire confiance à un mangemort c'était comme demander à un loup d'adopter un agneau: du suicide.


      " Pardonnez ma conduite, cet idiot n'a pas supporter que je fasse des aller-retour dans votre hall en attendant que je puisse effectuer mon retrait. D'ailleurs si vous pouviez me permettre de le faire je vous en serait reconnaissant, je dois vous avouer que j'ai quelques courses à faire" dit-il en regardant le jeune homme, il espérait que celui-ci ne se montre pas trop curieux.

Il ne le connaissait pas particulièrement mais appréciait l'autorité aristocratique qui se dégageait de lui et de son air hautain. Il était sans aucun doute un homme ambitieux, sûr de lui et Fenrir ne serait pas surpris de savoir qu'il était aussi un fin manipulateur.

     " J'ignorais que vous bossiez ici, vous devez vous ennuyer comme un rat mort non ? Les temps sont un peu trop calme ces temps-ci" déclara le Loup avec un sourire qui dévoila une dentition qui aurait pu vous déchiqueter d'un seul coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Lucius A. Malefoy

avatar


Mangemort
Fidèle du Seigneur des ténèbres


▌Age : 25
▌Parchemins : 74
▌Points de Rp : 24
▌Initiation magique : 24/01/2013


On a des curieux ici...
♣ Age:
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Un retrait mouvementé. (Avec Lucius A. Malefoy) [Terminé]   
Dim 14 Avr - 18:38

Ce n'avait pas été trop difficile pour lui de maîtriser le fou qui avait voulu l'attaquer par derrière, il avait tellement l'habitude de le faire, que maintenant, il surveillé ses arrière constamment, au cas où. Ce qui lui avait évité bien des problèmes, quand on faisait parti d'une famille colle la sienne et qu'on convoité des postes haut placé, on apprenait rapidement à avoir des yeux derrière la tête. Fenrir avait eu l'air impressionné, ce qui flatta l’ego de Malefoy, Le blond avait toujours aimé être respectait et encore plus quand il s'agissait d'un de ses aînés. C'était toujours appréciable.

Un petit sourire en coin se dessina sur le visage de Malefoy lorsqu'il entendit Greyback lui avouait qu'il préférait voir la terreur s'afficher sur le visage de ses victimes. C'était pour lui une autre alternative, ce n'était jamais désagréable de voir la terreur s'afficher sur le visage d'un moldu que l'on était en train de torturer.

Le blond regarda autour de lui, histoire de voir si tout c'était calmé, ce n'était pas le moment pour faire éclater un autre scandale dans Gringott's, mais apparemment tout s'était appaissé. Greyback venait de, sans le savoir, manqué d'être la goutte d'eau qui aurait pu faire déborder le vase des gobelins. Lucius avait réussi à les calmer après la crise des aurors, mais il ne fallait pas trop abuser non plus. Une crise à la fois avec eux, c'était bien suffisant. Les gobelins n'étaient vraiment pas des créatures agréables et Malefoy ne tenait pas à avoir à faire avec eux trop souvent, de peur de perdre toute crédibilité sur eux. Il ne laisserait pas une telle chose arrivée, c'était certain. Heureusement pour le loup-garou il ne l'avait pas mené à sa perte.

Fenrir s'excusa de son comportement et lui expliqua comment il en était arrivé là. Les gens étaient parfois à cran dans les file d'attente, c'était bien pour ça que Lucius était bien content de bénéficier d'un traitement de faveur dans ces cas-là. Il était hors de questions qu'un Malefoy perde son temps précieux dans une tâche aussi ingrate que celle d'attendre dans une file. Fenrir en profita pour lui demandait une faveur, lui laissait effectuer son virement le plus rapidement possible pour qu'il puisse repartir faire ses courses. Lucius prit le temps de réfléchir un instant, balayant le hall de ses yeux de rapaces. Le blond se dit que s'il accordait cette faveur à Greyback il pourrait toujours le lui rappeler un de ces jours et peut-être que ça pourrait lui être utile. Il était assez intelligent pour savoir qu'il était bien plus pratique et avantageux d'avoir un homme tel que Greyback de son côté plutôt que contre soi. Il fit un signe à un gobelin qui ne tarda pas à s'approcher.

« Ragnok va s'occuper de votre transaction, ça ne prendra que quelques minutes »


Avant de partir, le loup-garou lui demanda s'il ne s'ennuyait pas trop dans son travail, ce qui avait tendance à agacer le sorcier. Les gens n'avait aucune idée de ce que pouvait être le poste qu'il occupait et pourtant ils se permettaient de juger. Lucius était satisfait de la place qu'il occupait, peu de gens de son âge pouvaient se venter d'occuper un rôle aussi important dans la communié sorcière. Lui y était arrivé et par ses propres moyens en plus de ça, car dans le milieu gobelin, cela ne servait pas à grand-chose de donner des noms de sorciers, ils s'en fichaient pas mal. Pour travailler parmi les gobelins il fallait réussir à gagner leur confiance et ce n'était pas choses facile. Par contre, dès l'instant où vous réussissez à les amadouer, vous accéder à l'envers du décor. Gringott's était l'un des endroits le plus important de tout Londres, il suffisait de voir à quel point la révolte des Gobelins avait fait du bruit. Malefoy était fier de son poste et encore une fois il se trouvait du bon côté de la barrière.

« Vous n'imaginez pas à quel point vous vous trompez, Gringott's est un endroit qui bouge tout le temps. »


Lucius n'en dit pas plus, il avait toujours tendance à en dire le moins possible sur son travail, déjà parce que ça faisait parti de son contrat et aussi parce qu'il aimait laissé planer le mystère sur ce en quoi consistait son travail.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Fenrir Greyback

avatar


Mangemort
Fidèle du Seigneur des ténèbres


▌Age : 23
▌Parchemins : 187
▌Points de Rp : 65
▌Initiation magique : 20/03/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 30
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Un retrait mouvementé. (Avec Lucius A. Malefoy) [Terminé]   
Mar 16 Avr - 8:43

Lucius lui avait désigné un gobelin pour effecteur sa transaction, il n'allait donc pas continuer à attendre comme un sorcier normal dans le hall de Gringott's. Il pourrait donc récupérer rapidement son masque et l'affaire serait réglée. Fenrir avait capté le regard calculateur du jeune Malefoy avant de lui désigner ce soi-disant Ragnok, le Loup savait que le mangemort lui demanderait surement un service quelconque en échange. Mais cela ne le e dérangeait pas du moment qu'il pouvait récupérer ses gallions et que la tâche n'était pas trop ingrate. Il le sentit aussi se contracter lorsqu'il le questionna sur son travail, comme si cela l'énervait. Le blond en avait sans aucun doute assez qu'on lui pose cette question, mais au lieu d'une réponse positive ou énervée, l'héritier Malefoy préféra cultiver le secret et répondit au Loup-Garou de manière énigmatique.

Fenrir commença à le remercier mais Lucius était déjà partis. Il se tourna vers le gobelin, un sourire carnassier sur le visage, traversa le hall en sa compagnie, tirant des murmures outrés devant cette injustice que de voir ce sorcier passer devant tout le monde après en avoir frappé un autre. Et suivit la créature à travers les ténèbres de la banque des gobelins, jusqu'à son coffre. Il y retira alors la somme nécessaire, non sans vérifier que tout était en ordre., on ne sait jamais mais si quelqu'un avait eu envie de dérober quelque chose dans le coffre il aurait été déçu, il n'y avait qu'une petit pile de gallions entourée de toiles d'araignées.

Il sortit enfin de la banque, à l'air libre et transplanna jusque dans le magasin de celui qui réparait son masque, le paya non sans le menacer de garder le silence sur ce qu'il avait réparé. Si jamais quelqu'un apprenait qu'un mangemort était passé par là il aurait des ennuis, mais si le Lord Noir avait appris pour le masque, cela aurait été bien pire.

Fenrir quitta le magasin, caressant son masque, il brillait à la lumière du soleil, comme neuf. Il se permit de sourire. Maintenant qu'il avait récupéré son bien il pourrait assister au réunion. La prochaine fois que les mangemorts se réuniraient, ça allait saigner.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Un retrait mouvementé. (Avec Lucius A. Malefoy) [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retrait mouvementé. (Avec Lucius A. Malefoy) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Astoria G. Malefoy[ Terminée ]
» Lucius Malefoy (terminé)
» une interview mouvementée(Charles/Nano-max)[Terminé]
» [Année 1700 de l'Âge d'Argent] Danse avec les Ombres... (Ethan) terminé
» LILITH. ϟ Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? - Terminée.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Londres :: Le chemin de traverse-