AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Maewan Bretian

avatar

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]   
Mar 16 Avr - 20:16

James avait trouvé la solution pour éviter de devoir faire demi-tour. En temps normal j'aurai sans doute trouvé plein de choses qui clochaient, mais en ce moment toutes mes pensées étaient vers ce qui devait se passer au village. Autrement j'aurai vu déjà que 'James' avait dit un truc qui ne tenait pas la route, en effet le gryffondor avait en quelques sortes donné sa bénédiction pour la relation Abi-Cassie, donc la remarque sur son conseil de ne pas se mettre avec la vipère était totalement impossible. Puis depuis quand James parlait-il de lui à la troisième personne ? Évidemment je ne voyais rien du tout et prenait la baguette que le faux lion avait emprunter et nous nous rendions au village. La baguette de la fillette m'obéissait plutôt bien après avoir tenté quelques sorts faciles.

A force de courir, nous arrivions enfin au village et quelque chose clochait. Tout était calme. Bien trop calme pour un endroit où une bagarre devait avoir lieu. Même en tendant l'oreille je n'entendais rien. L'ensemble du village semblait profondément endormis et rien ne semblait pouvoir en réveiller les habitants en cette nuit calme.

Sans trop savoir pourquoi, une boule de stress montait en moi alors que je fouillais du regard les rues autours de nous. Puis n'aimant pas cette farce de mauvais goût, je me tournais vers James, le regard noir de colère. Depuis quand se permettait-il d'utiliser l'un de nos amis pour nous faire sortir de l'enceinte de l'école ? Surtout avec les derniers événements.

« James il n'y a strictement rien ici. Tu est certain de ce que tu as vu ? Que Abi est venu jusqu'ici en suivant Cassiopée et un groupe de crétins au cerveau dérangé ? S'ils étaient ici on les entendrait déjà, on ferait peut-être mieux de rentrer, ils ont peut-être fait demi-tour et pris un autre chemin pour rentrer. Ou alors... ou alors ils sont vers la cabane hurlante ? »

Nous étions arrivé sans que je m'en rende compte, vers un coin un peu plus reculé. Rien ici n'amenais vraiment à faire la fête mais bon. Peut-être que je m’angoissais un peu trop, puis au pire, James était un excellent combattant, je me débrouillait plutôt bien moi aussi, donc nous aurions le temps de nous défendre s'il y avait le moindre problème. J'hésitai entre rentrer au château ou aller vers la maison sois-disant hanté. Mais j'avais une certitude qui s’insinuait lentement en moi, j'avais comme l'impression que toute cette histoire n'était que mensonge et dans ce cas, pourquoi mon ami m'avait-il mené ici ? Ça n'avait pas de sens.

Lassé de ne rien voir ni entendre, je soufflais un Lumos pour éclairer un peu plus notre route. Tout était tellement silence que je doutais que quelqu'un nous repère. Comme je m'en doutais tout était désert, même cette petite rue était vide. Cette fois pas de doute possible, il y avait bien un problème. Quelque chose ne sonnait pas juste dans cette affaire. Mais quoi... ? Je ne savais pas... Mais ça ne pouvait être dangereux, jamais un camarade ne me préparerai un coups foireux, surtout pas un maraudeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]   
Dim 21 Avr - 6:25

Severus était assez nerveux et espérait que le village était désert. Il aurait du mal à expliquer à des sorciers ce que deux élèves de Poudlard faisaient à Pré-au-Lard en pleine nuit... Il ne cessait de jeter des coups d’œil par-dessus son épaule et essayer de percer l'obscurité de son regard. Ils avaient évité d'allumer leur baguette tout le long du chemin, ce qui avait valu à Severus de manquer de tomber à plusieurs reprises, à cause de branches et racines. Si Maewan semblait nerveux du silence du village, le faux James lui était soulagé intérieurement. Cela signifiait que personne ne dérangerait leur plan. Ils finirent par s'arrêter et le Serpentard imita le Poufsouffle quand il alluma sa baguette. Severus espérait que Bella n'arriverait pas en retard, car l'heure fatidique se rapprochait et il ne pourrait retenir longtemps le septième année dans un village de toute évidence vide. D'ailleurs, celui-ci commençait déjà à se poser des questions. Pourvu que la Mangemort se dépêche. Si elle tenait à accomplir sa sentence sur cet élève, qu'elle le fasse vite. Il se mit à chuchoter et à tirer Maewan dans l'ombre.

"Chut! Tu veux nous faire tuer! Tu n'as pas entendu tout à l'heure près de Zonko? J'ai entendu le craquement d'un transplanage. Il devait y avoir quelqu'un pour surveiller que personne ne venait. Ils ont du tous transplaner pour nous avoir. Tu les connais, ces Serpentards... On doit retourner le piège contre eux. Mets toi dans la lumière. Je vais rester dans l'ombre en patrouillant pour repérer si on t'attaque. Tu veux que je fasse la proie ou que ce soit toi? ... Après, j'ai ma baguette, moi, je serais peut-être plus efficace! On fait comme cela?"

Le faux James n'attendit pas la réponse de son ami et se faufila dans l'ombre des ruelles, laissant Maëwan décider si oui ou non il voulait servir d'appât. Severus se fichait de ce qu'il ferait du moment qu'il patientait encore. Il vérifia après s'être éloigné doucement sans bruit que le Poufsouffle ne pouvait le voir et but une fiole de Polynectar. Il devait rester jusqu'au bout ce prétentieux Gryffondor. Il voulait qu'au moins un de ses amis le détestent. Si ce n'était Maewan s'il mourrait ce soir, ce serait Velrose ou Goldstein. Il voulait que la rumeur se répande. Qu'il soit impliqué dans un événement affreux. Potter sali, Lily ne le fréquenterait plus, verrait son vrai visage. Il pourrait enfin la retrouver et lui dire qu'il lui avait bien dit. Et ensuite, tout irait mieux. Bellatrix lui avait filé une mission presque impossible? Il l'avait réussi et au-delà de ses espérances.

Il continua de marcher dans le noir discrètement, regardant de temps en temps là où se trouvait Bretian, lui intimant l'ordre un doigt posé sur sa bouche, de ne pas faire de bruit, simulant de se tenir prêt à la fourberie des Serpentards. Il tendait l'oreille, prêt à entendre Bellatrix transplanait. Ce qui eut enfin lieu. Il était tout près de Bretian, dans son dos et dit immédiatement :

"Stupefix!"

Il retira la baguette des mains du Poufsouffle. Il était pris au piège, trahi par celui qui avait le visage de son ami, tandis qu'une Mangemort parfois démente mais surtout cruelle, s'approchait de lui. Severus n'aurait pas voulu être à sa place. Il se tient derrière Maewan et dit à Bellatrix indifférent, tandis que son coeur battait :

"Comme convenu. Je vous le laisse?"

Puis il fit quelques pas en arrière attendant que la Mangemort lui donne l'ordre de partir...
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Bellatrix Black

avatar


Mangemort
Fidèle du Seigneur des ténèbres


▌Age : 29
▌Parchemins : 84
▌Points de Rp : 37
▌Initiation magique : 19/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 26
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]   
Ven 3 Mai - 1:28

Le début d'année avait démarré avec de nombreuses résolutions, les bonnes et les autres. Bellatrix s'était fixée de nouveaux objectifs clefs en ce début de janvier. En même temps, elle prenait que des bonnes initiatives, le risque n'étant pas nul, elle déléguait ce qui semblait néfaste pour la poursuite de son ascension au poste de favorite chez les mangemorts. Ravie de sa petite liste, elle resta néanmoins au chaud proche de la cheminée familiale. Les journées paraissaient longues depuis quelques temps, pourtant elle ne chômait pas.

En effet, elle avait « discuté » avec le Mage Noir de ses instants trop tranquilles à son goût. Ce dernier avait jugé bon de laisser Bellatrix un peu plus de manœuvre dans ses missions, il ne voulait pas qu'elle fasse d'erreurs incontrôlées. Pourquoi ? Avait-il enfin compris quel sera le but Black dans son plan, dans sa vision du monde des sorciers ? Bellatrix ne savait pas vraiment. Ce qu'elle désirait plus que tout c'était de ne pas perdre cette chance de torturer et faire ses preuves dans le domaine de la magie noire contre ses ennemis.

Le mois de janvier se termina rapidement, elle avait eu la chance de croiser à maintes reprises des futurs mangemorts et actuels Serpentard à Poudlard. Certains désiraient apprendre un peu plus sur la magie noire en général, tandis que d'autres voulaient déjà faire leurs preuves au Seigneur des Ténèbres. C'était le cas de Severus Rogue.
Bellatrix avait eu cette sensation, la première qu'ils s'étaient rencontrés. Cette méfiance qui ne confortait pas ? Pourquoi donc, c'était la question, en même temps des Serpentard qui se font confiance, c'était une blague !

Ainsi ce fut l'étudiant qui alla à la rencontre de la mangemorte. De sources sûres, il savait qu'elle était digne de donner l'accès à l'avis du Seigneur des Ténèbres. Ainsi Rogue et Bellatrix s'étaient rencontrés dans un pub autour d'une bierraubeurre. L'objectif fut rapidement déterminé et à la grande surprise de la mangemorte, le garçon montrait une grande impatience et inventivité.

Il le fallait bien, Celui-dont-on-ne-prononce-pas-le-Nom avait récemment eu la malchance d'entendre un jeune sorcier salir sa vision des choses. Nul n'aurait osé s'en prendre au Mage Noir et pourtant. Bellatrix avait eu la charge de régler ça. Elle sauta sur l'occasion de confier cette tâche à la future recrue qu'était Rogue. Il devait se débrouiller pour amener le Poufsouffle à Pré-au-Lard en fin de mois. Son ingéniosité avait capté l'attention de la mangemorte. Maintenant, elle espérait simplement qu'il respecte son plan et le voir l'exécuter avec brio. C'était la clef de son entrée parmi les mangemorts dans un futur proche.

Ainsi, Bellatrix attendit un moment avant de finalement quitter la maison familiale. Elle s'habilla chaudement et se revêtit de sa longue cape noire avec capuche. N'oubliant pas sa précieuse baguette avant de prendre de la poudre de cheminette direction de Pré-au-Lard où elle avait rendez-vous avec Rogue et ce fameux Poufsouffle.

La sorcière arriva la première sur les lieux mais elle fut rapidement rejointe par les deux élèves de Poudlard. Elle se dissimula dans l'ombre et observa la scène silencieusement.

« James il n'y a strictement rien ici. Tu es certain de ce que tu as vu ? Que Abi est venu jusqu'ici en suivant Cassiopée et un groupe de crétins au cerveau dérangé ? S'ils étaient ici on les entendrait déjà, on ferait peut-être mieux de rentrer, ils ont peut-être fait demi-tour et pris un autre chemin pour rentrer. Ou alors... ou alors ils sont vers la cabane hurlante ? »
"Chut! Tu veux nous faire tuer! Tu n'as pas entendu tout à l'heure près de Zonko? J'ai entendu le craquement d'un transplanage. Il devait y avoir quelqu'un pour surveiller que personne ne venait. Ils ont du tous transplaner pour nous avoir. Tu les connais, ces Serpentard... On doit retourner le piège contre eux. Mets-toi dans la lumière. Je vais rester dans l'ombre en patrouillant pour repérer si on t'attaque. Tu veux que je fasse la proie ou que ce soit toi? ... Après, j'ai ma baguette, moi, je serais peut-être plus efficace! On fait comme cela?"


Bellatrix leva un sourcil d'étonnement. Elle observait toujours la scène. Le Poufsouffle sentait qu'il y avait quelque chose de louche. Mais en même temps, il était rare de voir Pré-au-Lard aussi calme même la nuit. Il y avait toujours quelques sorciers sortant du pub ivres ou hilares. Mais ce soir rien, c'est à croire que toutes les chances étaient du côté du jeune Serpentard. La Mangemorte sortie sa baguette prête à l'utiliser en cas de débordement, même si elle espérait que tout incident serait rectifier par Rogue, il marquerait des points dans l'estime de la sorcière. Elle resta encore un moment cachée puis s'avança. La sorcière marcha sur quelque chose qui craqua son pied. Aussitôt Rogue prit une initiative.

"Stupefix! Comme convenu. Je vous le laisse?"

Bellatrix sortit enfin de l'ombre, applaudissant même le Gryffondor. Elle ne manqua pas de le féliciter, alors que le jeune homme...et bien commençait à s'éloigner. Un sourire mesquin se dessina sur le visage de la mangemorte.

-Excellente approche. Je ne l'aurai jamais cru d'un Gryffondor. Il faut croire que malgré les sorciers de ta maison, il y en existe avec un cerveau. Tu as marqué des points James, bien.

Bellatrix avait prononcé ces quelques mots en faisant bien attention de ne pas trahir l'identité de Severus, mais s'il était malin, il s'en était douté. La stupefixion avait ses avantages et malheureusement quelques défauts aléatoires. Parfois, les victimes entendaient ce qu'il se passait autour d'eux. Une précaution en vaut mieux qu'une, Bellatrix pointa sa baguette en direction de la victime.

-Ne pars pas tout de suite, James. Choisis un sortilège. Si tu devais en lancer un seul, lequel opterais-tu ?

Bellatrix s'amusa à faire tourner sa baguette entre ses doigts avant de regarder en direction de Rogue. Elle souriait toujours et ça n'avait rien de rassurant. Ses ordres étaient clairs : elle devait torturer pour punir l'insolence de ce Poufsouffle. Quel dommage de ne pas le tuer, mais les ordres du Mage Noir passaient au dessus de tout débordement de Black.

-Alors, que choisis-tu ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]   
Dim 5 Mai - 11:26

Severus avait escompté que la Mangemort vaquerait à sa sentence sur le Poufsouffle et le laisserait partir. Mais c'était sans compter sur l'esprit machiavélique voire cruel de Bellatrix Black. Celle-ci avait joué le jeu demandé par le Serpentard. Il appréciait de ne pas être davantage impliqué, de ne pas risquer sa place à Poudlard, bien que ces temps-ci, cela ne l'aurait pas gêné de quitter l'école où il adorait apprendre. En effet, comment vouloir rester dans un endroit où chaque jour impose la torture de voir celle qu'on aime accepter peu à peu les avances de son pire ennemi? Néanmoins, il avait encore de nombreuses choses à apprendre avant de rejoindre le Seigneur des Ténèbres et de se montrer à la hauteur.

Cependant, la Mangemort n'en avait pas fini avec lui. Elle avait même applaudi la réussite de la mission qu'elle lui avait confié. Cette fois, Severus était sûr que c'était de façon sincère. Mais même dans l'obscurité, il put voir le sourire qui accompagna ses paroles. Se moquait-elle de lui ou appréciait-elle la souffrance que devait ressentir Maewan de se croire ainsi trahi?

La demande qui suivit donna un frisson au faux Potter. Cherchait-elle à voir s'il était capable d'aller jusqu'au bout pour Lord Voldemort, pour sa cause? Severus faillit lever un sourcil d'étonnement mais se contint. Il hésita. Amener Bretian était une chose. Souscrire aux idées du Seigneur des Ténèbres était naturel. Commencer à torturer, tuer des gens étaient différents. Severus en avait eu plusieurs fois envie dans sa vie, mais il ne s'était pas préparé à une telle demande ce soir là, surtout pas après tout cette angoisse de réussir. Severus sentit qu'au fond de lui, il répugnait à obéïr. Ce Poufsouffle ne lui avait rien fait. Certes, il avait du faire quelque chose d'important et de grave pour que Lord Voldemort demande à l'une de ses fidèles de le faire sortir et de se charger de lui. Mais cela ne concernait pas Severus. Il se fichait royalement de ce septième année. Il n'éprouvait qu'une indifférence morne comparée à la haine féroce qu'il éprouvait pour Potter et sa clique.

Severus, par cette simple question, venait d'être totalement désarçonner. Il ne pouvait pas bien sûr refuser la demande de Bellatrix. La Mangemort déduirait automatiquement que le Serpentard n'était qu'un couard ou pire, qu'il n'était pas digne de faire partie du rang des Seigneurs des Ténèbres. Pourtant, pour la première fois, il s’apercevait vraiment de ce que signifiait être Mangemort. La Magie Noire avait un but : dominer, torturer, tuer l'autre. Ce n'était plus la théorie dorénavant qu'on exigeait de lui. On voulait qu'il s'implique réellement. Qu'il agisse pour amener le règne de Lord Voldemort à la réalité. Il n'allait tout de même pas oublier ses rêves de vengeance, de grandeur pour un simple Poufsouffle. Si celui-ci avait attiré l'ire d'un homme comme le Seigneur des Ténèbres, alors il méritait d'être puni sévèrement. C'était sa chance d'atteindre le seul avenir qu'il lui restait. Le seul qui était à la hauteur de ses capacités. Il fallait qu'il les démontre maintenant ou jamais. Que lui importait Bretian? Ce type était ami avec Potter, Black, le sale hybride et le geignard ainsi qu'avec le Japonais qui ne valait pas mieux que les Gryffondors. Il n'était donc pas grand chose. Il méritait de subir ce qui lui arrivait ce soir. C'était forcé. Evident. Il avait surement déjà participé à des "blagues" cruelles orchestrés par les Maraudeurs. Severus sentait son indifférence se transformait en haine. Il n'avait qu'à imaginer le Poufsouffle riant allégrement des gens plus intelligents que lui, des gens moins populaires comme lui, par jalousie. Comme Potter le faisait. Comme Black le faisait. Son visage commençait à refléter toute la haine, la colère qu'il ressentait.

Il avait envie de faire mal, très mal à cet idiot. L'Avada exigeait une puissance qu'il ne détenait pas. L'Impérium ne lui servirait à rien hormis l'amuser. Et ce n'était pas encore suffisant. Il y avait évidemment l'Endoloris, connu pour être cher au coeur de Bellatrix Black. Cela lui ferait certainement plaisir. Mais Severus voulait marquer des points. Et enfin tester son sortilège. Personne ne connaissait l'existence de ce sortilège hormis Regulus et Amadeus. S'il échouait, il se ridiculiserait. Mais s'il réussissait, la Mangemort ne lui imposerait sûrement plus aucune épreuve pour tester sa fidélité. Enfin... il l'espérait.

Il voulait l'impressionner. Il ne devait donc pas se contenter de dire quel sort il choisirait. Il devait l'exécuter. Ce qu'il fit.


"J'utiliserais un sortilège de ma composition. Je vous laisse observer par vous-même et juger de son efficacité."

Le Serpentard leva sa baguette et prononça en direction du Poufsouffle un "Sectum Sempra" avec une voix indifférente. Le sortilège fonctionna au grand soulagement de Severus. Du torse de Maewan jaillit du sang. Il semblait comme transpercé de par et d'autres par un objet tranchant. La douleur devait être effroyable. Severus frissonna et trembla. C'était différent de s'entraîner sur une mandragore et d'entendre maintenant les cris d'un être humain. Mais il se mit à penser à Potter et à Black et son bras se fit plus sûr. Il arrêta le sortilège avant qu'il ne devienne trop mortel en lançant l'incantation qui contrait l'effet du sort. Les plaies se refermèrent, mais le sang resta sur le sol et sur les vêtements du Poufsouffle. Severus se tourna vers Bellatrix espérant voir à la place de son sourire mesquin, un visage admiratif.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Bellatrix Black

avatar


Mangemort
Fidèle du Seigneur des ténèbres


▌Age : 29
▌Parchemins : 84
▌Points de Rp : 37
▌Initiation magique : 19/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 26
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]   
Ven 10 Mai - 3:51

Bellatrix était en retrait pour le coup. Elle voulait voir comment le futur mangemort voyait les choses. Comment devant le fait accompli, il réagissait. S'il était un trouillard ou bien est-ce qu'il cachait son jeu jusqu'au dernier moment. Bella devait être sûre de Rogue avant de le présenter devant le mage noir. Au moins elle sauvait sa tête et au pire, un jeune sorcier perdait la vie. L'idéal évidemment était que les deux têtes soient sauvées. C'est ainsi que la mangemorte préféra mettre en avant l'acte d'attaque sur cet imbécile.

A la fois patiente et impatiente, Bellatrix croisa les bras sur sa poitrine et regarda avec insistance le jeune Serpentard.

"J'utiliserais un sortilège de ma composition. Je vous laisse observer par vous-même et juger de son efficacité."

Bellatrix observa le filament s'échapper de la baguette du faux Gryffondor. Elle le suivit du regard jusqu'à toucher enfin sa cible. La mangemorte pencha la tête, intriguée.

Des lésions puis du sang se dessinèrent sur le corps paralysé du Poufsouffle. Cela eu pour effet de faire sourire davantage la mangemorte. Elle aimait ce sortilège c'était une certitude. Savoir qu'il était une création du Serpentard, marqua des points dans son estime. Le visage sombre de Rogue indiquait également que l'état d'esprit avait un impact dans la finalité du sort. A mesure que les lésions se formèrent, la mangemorte frappa des mains. Ce n'était pas un applaudissement, seulement le plaisir de voir une âme torturée aussi...lentement.

-Excellent. C'est un sortilège intéressant. Je pense que le Seigneur des Ténèbres appréciera également.

La sorcière éclata de rire. Les deux têtes seront sauvées, c'était certain à présent. En revanche, la troisième. Son échéance n'était pas encore arrivée. Bellatrix attendit que le sort s'arrête avant de reprendre la parole.

-Oui, hautement satisfait. Murmura la sorcière avec son sourire machiavélique. Excellent, tu peux rentrer à Poudlard maintenant, ta tâche est terminée.

Black regarda à peine Rogue, elle était concentrée sur le Poufsouffle encore ensanglanté et pétrifié. Son attitude semblait différente, non elle l'était, froide et distante, comme éteinte. Bellatrix avait perdu tout son enthousiasme, concentrée sur le cas de ce Bretian. Elle adressa seulement un signe de tête à Rogue pour qu'il rentre au château.
Ne regardant pas le départ de Rogue, elle reprit la parole d'une voix grave.

-Nous voilà tous les deux maintenant. Tes yeux commencent à bouger, bientôt les mains...et enfin les jambes. Bientôt tu partiras...apeuré ! Regrettant d'avoir prononcé seulement quelques mots contre le Seigneur des Ténèbres. Nul ne doit se montrer irrespectueux envers Lui.

Bellatrix sentait que le sortilège de Rogue commençait à s'estomper. Elle se plaça en face du Poufsouffle, penchant la tête de droite à gauche tel un pendule. Elle fini par sourire et dans le même instant.

-Endoloris!

Le silence revenait mais la baguette était maintenue en direction de l'étudiant. Bientôt il pourrait s'enfuir, mais en attendant, il subissait le sortilège de torture que Bellatrix aimait tant.


[hj : désolée de l'attente j'ai du avoir un bug dans mes messages, j'ai oublié de copier/coller dans mes docs.

Libre à Sev de voir la scène ou non.
Maewan bein si tu veux bouger et avoir une réaction attaqué ou fuir, ou les deux libre à toi aussi Twisted Evil]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Maewan Bretian

avatar

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]   
Dim 26 Mai - 22:44

Toute cette soirée était d'une incompréhension des plus totale pour moi et avant même de pouvoir dire « par tout les caleçons de Merlin » - en fait je n'aurai pas même eu le temps de dire un seul mot – je me retrouvais prit dans l'étau d'un sortilège qui me pétrifiais – vu son nom d'ailleurs. James poussait même le culot jusqu'à dire qu'il m'avait amener comme convenu et si je le pouvais je serai sans doute en train de lui sauter à la gorge pour lui faire comprendre que l'on ne me piégeais pas de la sorte sans en subir les conséquences.

En fait loin d'être idiot je savais bien que cette affaire sentait la bouse de dragon à cent kilomètre à la ronde et cela se confirmait quand mon « ami », s'il l'avait un jour été, levait sa baguette pour lancer un sort qu'il avait dit de sa composition. C'était une chance qu'il ne soit pas apte à maîtriser les informulés, ainsi je notais soigneusement le sort dans un coin de mon esprit jusqu'à ce que mes pensées dévient sur la douleur et le sang que je voyais jaillir.

Maudit soit ce type, si je ne me vidais pas de mon sang je jurais de lui faire ravaler l'entièreté de ses dents et ses os lors du prochain match de Quidditch. Mes pensées pourtant était ailleurs, dans un coin de mon esprit j'entendais quelqu'un – la voix m'était familière d'ailleurs – qui criait comme le ferait une personne que l'on égorgeait, avec un certain amusement – car oui il est possible d'avoir encore une pensée positive dans ce cas – je l'entendais jurer mille morts à une personne avant de constater que c'était moi qui criait de la sorte.

Le regard braqué sur James qui mettait fin au sort bien que la douleur mette plus de temps à partir, je lui faisais comprendre uniquement par les yeux que cela ne resterait pas sans conséquences, qu'il venait là de se faire un ennemis mortel et que tant que je serais encore de ce monde à respirer, il aurait tout intérêt à regarder sans cesse derrière lui. Ça c'était certain, l'on ne s'attaquait pas à un Bretian sans en mesurer les risques de représailles.

Puis toute l'attention que j'avais encore revenait à la femme – du moins d'après la voix c'était une femme – qui mentionnait le Seigneur des Ténèbres. Elle renvoyait ensuite James, le pire Gryffondor de notre temps sans aucun doute, vers le château et ensuite se tournait vers moi.

-Nous voilà tous les deux maintenant. Tes yeux commencent à bouger, bientôt les mains...et enfin les jambes. Bientôt tu partiras...apeuré ! Regrettant d'avoir prononcé seulement quelques mots contre le Seigneur des Ténèbres. Nul ne doit se montrer irrespectueux envers Lui.


Moi partir ? Elle était folle cette femme, je n'étais pas un minable serpent qui rampait dans son trou au moindre danger. Désormais pourtant la raison était on ne peu plus claire, il était sans doute question de ce fameux soir où j'avais vidé assez de bouteille pour dire tout haut ce que tout le monde – ou presque – pensait tout bas. Pourtant je ne la craignais pas plus que cela encore, sans doute la folie familiale une fois de plus. Ou plutôt la folie Maewanesque, se serait plus exact.

-Endoloris!

Ainsi c'était donc ça ? Le fameux sort dont on avait entendu parler et qui faisait rage chez les mangemorts pour torturer les gens ? Il fallait admettre qu'il était assez puissant, la preuve en était que je n'étais plus capable d'aligner une pensée cohérente, en fait nous ne pouvions pas penser une fois que ce sort agissait sur nous, la seule chose dont nous avions encore conscience s'avérait être la douleur et une fois encore les cris, qui se stoppaient juste assez pour reprendre de plus belle, se stopper encore et ainsi de suite jusqu'à ce que la baguette reste simplement immobile.

Pour ma part, je sentais que mes membres commençaient à me répondre. Avec discrétion je les testaient un à un pour constater que je pourrais me relever sans soucis. Restait un soucis, James m'avait retiré la baguette de la gosse et je ne savais pas du tout où elle pouvait être. Pas fou pourtant, j'utilisais la célèbre technique du « roulé-boulé » pour me dégager de sa ligne de mire et avec une chance de cocu – ou du moins la chance que l'on pouvait encore avoir dans ce genre de situation – je retrouvais la baguette et la brandissait devant moi.

Au départ je pensais jeter un sortilège de Bloclang, seulement certaines personnes ont la fâcheuse manie de savoir jeter des sortilèges sans avoir à parler, aussi ce ne serait pas d'un grand secours dans ce genre de situation.

« Confundo. » lançais-je alors dans l'espoir qu'elle ne sache jeter correctement un sort pendant un instant, assez en tout cas pour lancer un second sort : « Deprimo »

Avec une certaine satisfaction je voyais que le sol se dérobait bien sous les pieds de la sorcière, il y avait après tout de quoi être fier, allez donc jeter un sort comme cela avec les mains qui tremblaient autant que si vous étiez installé sur une machine à laver. Vous ne voyez toujours pas, faites donc l'expérience !

Appuyé debout contre le mur derrière moi, je fixais la sorcière en tentant de garder mon air sûre de moi et impassible, dangereusement remis en question dans les circonstances actuelles. La situation devait être risible pour elle, je devais avoir l'air pathétique actuellement, surtout avec la chemise en sang, les mains qui tremblaient et cet air totalement échevelé alors que ma respiration était plus que hachuré.

« Vous faites tout ça pour quoi ? Pour des mots ? Pour un honneur pitoyable... ? Vous faites vraiment peine à voir chez les mangemorts... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Meurs pour tes paroles [PV Severus & la vilaine personne venue me torturer et tuer!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 200 questions pour passer le temps
» collant pour hommes
» Belles paroles
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Pré-Au-Lard :: Les ruelles-