AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Un ciel jaune et ébène | Entraînement de Quidditch des Poufsouffles

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Abigaël A. Velrose

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 553
▌Points de Rp : 126
▌Initiation magique : 30/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Un ciel jaune et ébène | Entraînement de Quidditch des Poufsouffles   
Mar 7 Mai - 16:24

Car notre équipe a besoin d'être soudée ! La conquête du ciel le Jeudi 17 Février !
Un ciel jaune et ébène.
Il avait été studieux et sérieux, le Japonais. Tout récemment remis de son altercation avec Cassie, la jambe remise en état, et un balai neuf acheté le précédent week-end, Abigaël était enfin revenu dans la course. Les Poufsouffles menant la course des maisons, il était plus décidé que jamais de s'imposer au Quidditch et de montrer la valeur des jaune et ébène. Il avait ressorti de vieilles notes, des parchemins poussérieux de son coffre, sous son lit, et avait passé plusieurs soirées à lire dans son lit à l'aide d'un Lumos alors que ses camarades dormaient depuis belle lurette. Reprenant des notes soigneuses dans un carnet sur lequel était inscrit « Quidditch ; Les entraînements et l'équipe » sur la première de couverture, il bâillait à s'en écorcher la mâchoire, et une fois quelques pages fraîchement garnies d'inscriptions techniques, il s'offrait une bonne nuit de sommeil réparatrice. Le matin, c'était un cinéma encore pire ; S'il faisait bon, il allait courir très tôt avant les cours en se levant dès que possible, et s'il faisait mauvais, il faisait de l'exercice à côté de son lit. Ayant su dompter son corps qu'il apprenait à gérer de nouveau depuis une succession de problèmes, le Japonais se gavait au petit déjeuner de sucres lents et de tout ce qui pouvait faire grimper sa forme en flèche. Toujours pressé, et plus studieux que jamais, il mêlait l'étude de nouvelles tactiques à l'accomplissement de ses devoirs de classe, ce qui rendait McLane folle de joie. Abigaël lui, était ravi de voir l'attention de sa maison se porter de nouveau sur lui, et il savourait l'anxiété des capitaines adverses. Il ne parlait jamais Quidditch avec James ou Cassiopée, chacun gardait ses petits secrets bien au chaud pour créer la surprise sur le terrain.

Il avait déjà prévu le jour et l'heure de l'entraînement mais devait faire face à une refonte de l'équipe dont les postes étaient pourvus de nouveaux joueurs ou de Poufsouffles expérimentés qui s'étaient vu changer de place. Abigaël savait ce qu'il faisait, mais il était inquiet du temps imparti. Le prochain match ne concernait pas leur maison, mais l'entraînement des nouveaux était crucial. De toutes les équipes, il avait certainement le plus peur de celle des Gryffondors, à cause de leur nouvel attrapeur qui était un véritable prodige, sans parler de la cohérence du trio de Maraudeurs qui avaient pris les postes de Poursuiveurs, de véritables plaies. Il ne s'inquiétait pas tant des batteurs rouge et or, car c'était des vert et argent dont il se méfiait le plus à cette place. Bien qu'il l'aimait, Cassiopée était un véritable poison à ce poste et autant dire qu'elle rattrapait bien la certaine douceur de Moses. Regulus Black n'était pas à mettre de côté bien que Granger lui semblait plus agile, et il maudissait comme la peste Findell et Lestrange qu'il détestait au plus haut point. Mais il savait leur équipe déstabilisée par les nouvelles règles mises en place par Goldstein, à savoir nulle tricherie autorisée, et il attendait de voir comment les Serpentards s'en sortiraient à leur prochain match. Concernant sa propre équipe, il avait mis en place tout un plan.

Il y avait tout d'abord Christopher qui venait de prendre la place de gardien. Abigaël ne doutait pas de son aisance sur un balai, mais il s'inquiétait de la carrure de ce dernier ou de la gêne que cela pourrait causer. Il comptait bien lui imposer des figures rigoureuses pour tester ses réflexes et sa rapidité, mais costaud comme il l'était, il devait bien remplir un anneau de but à lui tout seul, et il serait difficilement déstabilisé par un coup, ce qui était bon à prendre.
Ewilan occupait à présent le poste d'attrapeuse, et le Japonais s'en félicitait autant qu'il s'en mordait les doigts. L'agilité et la légèreté de la petite rousse pouvait être à double-tranchant, car un cognard dans le nez et il était sûr que la jeune Poufsouffle serait hors-service. Pourtant il comptait bien profiter des avantages de sa cadette et ne pas insister sur ses éventuels points faibles pour redonner le moral à ses troupes. Jouer sur les figures et su le bluff serait bon avec elle, elle était la plus légère des quatre attrapeurs de chaque équipe, et d'aucun n'ignorait que c'était l'une des clés du succès d'un attrapeur.
Rose Owel était la dernière nouvelle venue et Abigaël l'avait acceptée pour sa ténacité et son cran. Il ne la connaissait pas trop bien mais comptait bien relever le challenge de coordonner le travail des trois poursuiveurs de son équipe pour contrer le trio Gryffondor. Lui-même avait été poursuiveur autrefois et gardait parfois de vieilles habitudes qu'il n'hésiterait pas à passer à ses camarades. Kasey serait de la partie et il la connaissait fort bien, elle et son jeu, mais il redoutait un peu sa présence et les éventuelles conséquences de leur jeu mort dans l'âme.
Restait Maewan le fidèle Maewan qui occupait à présent le poste de batteur aux côtés d'Abigaël. Ce dernier lui avait proposé ce poste pour libérer celui d'attrapeur, mais aussi parce qu'il avait la même constitution que lui, et qu'ils jouaient ensemble depuis toujours. Le Japonais et l'Anglais étaient pires que des jumeaux, et il suffisait d'un seul regard pour qu'ils se comprennent, ce qui était essentiel sur le terrain. Maewan pourrait passer quelques conseils à Ewilan, pour ensuite travailler d'éventuelles tactiques avec son coéquipier batteur. Tous savaient que ces deux là ensemble deviendraient des vrais monstres sans pitié une fois dans les airs. Il savait aussi que Maewan n'attendait que de jouer face aux verts pour mettre sa pâtée à Lestrange, Abigaël lui, voulait sa revanche face à James.

Il ne s'intéressait pas encore à l'équipe des Serdaigles qui elle aussi, s'était trouvée de nouveaux membres qu'il connaissait à peine, mais Lewis était de la même trempe que Cassiopée. Il allait savourer le match opposant Serpentards à Serdaigles, autant pour prendre des notes, élaborer une stratégie après-coup, mais aussi pour voir s'opposer deux filles capitaines. Cela promettait un beau spectacle qu'il ne manquerait pour rien au monde. Bref, le matin du Jeudi 10 Février était une demi-journée spécialement réservée pour cet entraînement de Quidditch, car le Japonais avait fait des pieds et des mains à sa directrice « bien-aimée » sous prétexte qu'il allait mourir s'il ne pouvait l'organiser. Un beau parleur le Velrose. Une fois sur le terrain, montant fièrement sa neuve Flèche d'Argent qui l'avait ruiné en même temps qu'il en avait offert une à Cassiopée pour se faire pardonner, il vit arriver ses coéquipiers les uns après les autres dans un sacré brouhaha. Tous parlaient et riaient entre eux en secouant leur balai. Abigaël soupira en lançant un regard désespéré à son frère qu'il espérait remis des derniers événements lui aussi. Tout ça allait être difficile. Il approcha de Maewan et posa une main contre son épaule pour se montrer réconfortant et lui assurer d'être là pour couvrir ses arrières. Il espérait aussi que taper dans un cognard aurait un impact bénéfique sur le moral du Poufsouffle. Abigaël prit une grosse voix et hurla à ses camarades de la fermer pour se faire entendre et expliquer un peu le déroulement de ces quelques heures. Il désigna Chris de la tête en lui demandant d'enfourcher son balai.

« Nielsen, tu grimpes le premier, je veux que tu t'entraînes au « Double Huit ». Tu serpentes rapidement entre les trois buts en formant deux huit successifs, imagine que trois souaffles veulent passer en même temps dans les trois buts. Tu me fais ça sérieusement pendant que j'explique le reste aux autres, sinon je viens te botter les fesses moi-même. »


Il lui fit un clin-d'oeil pour le mettre à l'aise, alors qu'il se tournait vers ses poursuiveurs.

« Quant à vous, je veux que vous travailliez l' « Attaque en faucon » et la « Pince de Parkin ». Pour la première, vous vous placez en triangle pour traverser le terrain, vous connaissez sans doute déjà, mais c'est toujours bon de retravailler tout ça, je vais vous surveiller de loin. Pour la deuxième, je vous rejoindrai pour vous servir de cobaye. Pas la peine de me jeter ces yeux là, je sais très bien ce que je fais, celui d'entre vous qui me fera tomber de balai est pas né. Owel je compte sur toi pour me montrer de quoi tu es capable. Allez, zou ! »


Il reprit sa respiration, et se gratta le menton avant de se retourner vers Ewilan et Maewan.

« On va te prendre en charge avec Mae, Ewi. Il a été attrapeur donc il sera de meilleur conseil que moi. Je voudrais quand même essayer de t'apprendre la « Feinte de Wronski ». Ça consiste à piquer au sol en laissant penser que tu as le vif d'or en vue face à l'attrapeur adverse. C'est une manœuvre délicate, mais tu as une flèche d'argent et tu es légère. On va y aller mollo un premier temps, on gardera le « Balai surfé » pour plus tard que je juge encore trop dangereux. Mae va travailler avec toi, je te laisse t'habituer à la vitesse de ton balai, si tu as un souci, n'hésite pas à me faire signe, ou à Mae, qui restera avec toi de toute façon. »


Il fit une nouvelle tape à son pote, tout sourire.

« Je lâche pas encore les cognards, on va bosser nos « Revers de Cognard » et notre « Défense en double-batte » un peu plus tard si tu permets. Je veux voir ce que donnent nos nouveaux joueurs, et t'en fais pas, si ça va pas non plus pour toi, fais moi signe. Pas de risque inconsidéré aussi, je tiens pas à vous retrouver tous les deux en morceau et tu joues pas les kamikazes non plus, s'il-te-plaît. Allez, bon courage ! »


Il ouvrit le coffre des balles en ne libérant que le souaffle pour permettre aux poursuiveurs de lancer l'entraînement. Il enfourcha derechef son balai et s'éleva très haut, au milieu du terrain près des gradins pour observer ses coéquipiers et agir en conséquence. Néanmoins il était satisfait, les autres semblaient bien s'en sortir dès le début, même s'il y avait quelques petites choses à corriger, tels que les virages ou le fait que certains manquaient de se rentrer dedans car trop collés les uns aux autres. Il appréhendait un peu pour la petite Ewilan, après tout c'était normal de vouloir protéger les plus petits que soi, mais il fallait aussi qu'il se dise qu'une fois sur le terrain, il devrait se soucier de tous ses camarades et les protéger face à ces petites sales bêtes de cognards. Mais pour ça il pouvait compter sur Mae. Il en avait plein les yeux, plein la tête, et scrutait le moindre mouvement de son équipe en agitant la tête dans tous les sens.
made by pandora.

Citation :
On va fonctionner de la façon suivante :
    • Pour l'ordre des réponses ce sera Rose, Chris, Mae, Ewi, puis moi pour qu'on soit tous coordonnés. Essayez de respecter un minimum les consignes de jeu que j'ai instauré un peu plus haut, je vous guide, c'est pas pour rien ! Cool
    • Vous êtes libres de vos actions, mais je ne veux pas de joueur cheaté ni d'anti-jeu, on va tous faire des erreurs, et c'est justement ce qui me permettra de donner de nouvelles indications. Je ne donne pas de chiffre-réussite ni ne vous demande de choisir de nombre, on est là pour s'amuser avant-tout ! Wink
    • Je vais pas vous disputer si vos persos vont des erreurs, au contraire... Je suis humain vous savez ! Twisted Evil


Dernière édition par Abigaël A. Velrose le Lun 27 Mai - 7:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Christopher Nielsen

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 271
▌Points de Rp : 43
▌Initiation magique : 16/01/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Un ciel jaune et ébène | Entraînement de Quidditch des Poufsouffles   
Lun 20 Mai - 7:35

(c) gif tumblr - codage riria - Alohomora

Le 10 février était une journée importante, en tout cas la matinée. L'entraînement de Quidditch avait enfin lieu. Christopher regardait le temps grisâtre de sa fenêtre, tout en retirant sa chevalière qu'il glissait à l'intérieur d'une petite boîte. La pluie allait sûrement être au rendez-vous, c'est en tout cas ce que pressentait le jeune homme. En soi cela ne changeait rien, l'entraînement se déroulera tout de même et c'était vraiment une très bonne chose. Avec tout ce qui s'était déroulé ces derniers temps, il n'y avait pas vraiment de quoi se réjouir, mais tout était passé. Christopher avait pourtant un peu de mal à digérer tout ce qui s'était déroulé, surtout qu'une certaine chose allait bientôt arriver dans sa propre vie... Approchant de sa malle, le jeune homme l'ouvrait pour ranger la boîte contenant le bijoux, vérifiant comme à ses habitudes que rien n'avait disparu. Comment cela aurait pu être autrement ? Christopher avait développé une forme de paranoïa en ce qui concernait ses secrets. D'ailleurs, suite à la vérification, Nielsen fermait la malle puis la verrouillait grâce à quelques sorts. Tout adolescent digne de ce nom, enfin jeune adulte dans son cas, se devait d'avoir des secrets... c'était en tout cas ce qu'il se disait.

Bref, suite à cela le Blaireau se préparait pour l'entraînement, ses yeux fixant un point invisible face à lui. C'était bien la première fois qu'il ressentait le traque pour monter sur un balais. Le jeune homme avait normalement cette habitude de grimper sur un balais avec Willow. Mais aujourd'hui c'était différent... C'était toujours amical, mais il y avait un enjeu derrière : s'entraîner pour gagner les prochains matchs. Ce n'était pas comme si la Maison des Blaireaux avait été magnifique aux derniers matchs, avant 'arrivée d'Abigaël au poste de capitaine et Christopher, inconditionnel supporter de son équipe, l'avait beaucoup regretté. C'était d'ailleurs de ce regret qu'était parti une conversation avec Alecia, il notait dans sa tête qu'il essayera de la voir seul à seul avant les vacances d'hiver, conversation qui s'était terminée avec Maewan et Abigaël pour l'entrée du septième année dans les rangs de l'équipe. Il n'y avait pas à dire, cette Alecia savait toujours avoir les bons plans. Enfin voilà... cette pression, cette première fois en tant que membre de l'équipe le rendait assez stressé. Il n'y avait pourtant aucune raison que cela ne se passe mal.. en tout cas il l'espérait.

Prenant son balais dans sa main, Christopher regarda quelques seconde l'objet puis se décidait à sortir du dortoir pour rejoindre l'extérieur. Quelques gouttes commençaient à tomber du ciel gris, pourtant cela ne semblait pas gâcher les autres membres de l'équipe qui étaient présents devant le château. Ils avaient décidé d'aller ensemble au terrain pour rejoindre le capitaine. Maewan n'étant pas présent, il devait déjà être avec Abi. Après quelques rapides discussions, le groupe se dirigeait vers le stade de Quidditch pour être à l'heure au rendez-vous.

La tête légèrement ailleurs, le jeune homme sursautait quand son nom fut prononcé de la voix du capitaine. Christopher le regardait alors, ses pensées disparaissant pour que de nouvelles se créent. L'une était que Abigaël avait peut-être le meilleur profil pour être le capitaine de l'équipe, il avait la motivation, l'ambition, le désir. Il n'y avait aucune raison de perdre les prochains matchs avec quelqu'un comme lui qui était à la direction de l'équipe. Abigaël donnait alors les consignes au nouveau Gardien, qui hochait la tête suite aux paroles de son camarade de maison. Il avait même laissé un rire s'échapper à la fin de l'explication du capitaine.


« Je préfère de loin bosser sérieusement que me faire pousser par des coups de pieds par toi. »

On peut dire qu'Abi savait mettre à l'aise son équipe. Alors qu'il continuait ses consignes, le Gardien s'élevait dans le ciel avec son Brossdur, allant droit vers les buts et commençant donc cet entraînement. Un problème se posa vite au jeune homme : il arrivait à être stable, le mouvement en lui-même était correcte, mais sa vitesse était loin d'être exceptionnelle. Et cela était vraiment gênant. Dans le scénario suivant : trois souaffles qui arrivaient sur les buts, les dévier tout les trois étaient difficile... Bien entendu, il n'abandonnait pas, continuant de s'entraîner au mouvement. Le temps n'était pas assez mauvais, ce n'était qu'une petite pluie sans grande vigueur, pour le ralentir. Le problème venait de sa carrure, son propre corps était une gêne. Si la vitesse n'était pas là, les réflexes et le mouvement n'iraient jamais. Il continuait donc à s'entraîner, essayant d'être plus rapide. Il s'arrêta alors, regardant les anneaux. Après réflexion, le jeune homme reprenait les mouvements, prenant un peu de hauteur au départ pour accélérer le rythme. Mais ce n'était pas encore parfait.

De toute façon, tant qu'on ne lui disait pas d'arrêter, il n'allait pas le faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Maewan Bretian

avatar

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Un ciel jaune et ébène | Entraînement de Quidditch des Poufsouffles   
Lun 27 Mai - 8:39

Le 17 février de l'année en cours et nous étions le matin. Depuis mon retour au château je passais le moins de temps possible avec les autres et dans les parties communes du château. En cours je ne participais que lorsque les professeurs ne me laissaient pas le choix, je me rendais aux repas seulement quand la majeure partie des élèves étaient partis et le reste du temps je n'y allais pas pour éviter les regards amplis de pitié de mes camarades et de ceux amusés de certains Serpentards. Si seulement je pouvais tous les tuer sans risquer de me retrouver à Azkaban... A commencer par Lestrange.

C'est pour cela que j'étais ravi de reprendre mon poste en Quidditch. Enfin... Pas vraiment mon poste vu que Ewilan l'occupait désormais, mais celui de batteur était désormais mien et je prévoyais bien de me défouler de cette façon quand nous aurions un match contre les vert et argent. Fois de Bretian, ils allaient s'en manger des cognards dans le nez, jusqu'à tomber de leurs balais un à un.

La pluie commençait à tomber et j'étais posté prêt de notre capitaine, Abi, pour l'écouter donner ses ordres pour cette journée. Pour ma part je n'écoutais qu'à moitié et manquait de lui mettre mon poing dans le nez devant la compassion dans son regard et ses gestes. Je n'étais pas en sucre, je n'étais pas un faible comme pouvait le croire bon nombre de personne. Quand il me demandait de ne pas jouer les kamikazes pour ne pas avoir à nous ramasser à la petite cuillère, je devinais sans peine que la remarque était plus diriger vers ma personne que vers Ewilan et un sourire crispé et sarcastique paraissait sur mon visage.

« Ouais ça va aller t'en fait pas. Bon tu viens Ewi ? On va commencer. »

Le balais sur l'épaule, j'allais plus à l'écart avant de m'élever dans les airs. Il fallait que notre jeune recrue prenne d'abords ses marques avec son balais. A quelques mètres de hauteur je lui fit signe de suivre et lui expliquais donc aussi doucement qu'il soit possible de le faire :

« Tu vas me suivre, on va faire quelques tours de terrain le temps que tu t'habitue. Tu ne dois pas voir le balais comme un simple moyen de te transporter, ça doit être un prolongement de toi-même et surtout pour la feinte que tu dois apprendre aujourd'hui. Si tu n'es pas parfaitement en osmose avec ton balais, tu vas juste gagner le droit de t'écraser au sol et de finir à l'infirmerie pendant quelques temps. »


Ce n'était pas énoncer avec des gants, il fallait l'admettre mais c'était aussi ça le Quidditch et si l'on pensait que c'était autre chose qu'un sport légèrement brutal nous n'avions rien à faire sur le terrain. C'était une autre façon de tester la nouvelle recrue et j'étais certain qu'elle avait ce qu'il fallait pour tenir face à ce poste.

Les tours de terrain fait, il nous fallait passer à la pratique et pour ne pas envoyer la petite au casse-pipe je lui faisais une démonstration de ce que l'on attendait d'elle en lui expliquant au fur et à mesure de mes gestes.

« Il faut vraiment que ça ait l'air naturel, tu dois être comme un acteur et ne rien laisser paraître, tu dois avoir l'air de VOIR le vif d'or même s'il n'y est pas. Puis.... »

Puis tu fonces, et c'est ce que je faisais en piquant droit vers le sol, le regard rivé sur un point imaginaire comme si j'avais vu une cible de choix. Pour parfaire le rôle, je tendais la main devant moi avant qu'au dernier moment je ne remonte en chandelle pour retourner prêt de Ewilan avec un semblant de sourire.

« Tu vois ce que je veux dire ? Mais pour ton premier essai je te déconseille d'attendre vraiment le tout dernier moment, tu vas le faire par étape, autrement je crains que tu ne t'écrases au sol. Je vais me placer plus bas et tu vas me foncer dessus comme si j'étais le vif, en cas de soucis je te ralentirais ne t'en fais pas. »

Autrement je serais bon pour un nez cassé et sûrement quelques vertèbres déplacées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Ewilan Enderson

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 3ème année

Élève
Poufsouffle - 3ème année


▌Age : 23
▌Parchemins : 132
▌Points de Rp : 50
▌Initiation magique : 06/04/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 13
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Un ciel jaune et ébène | Entraînement de Quidditch des Poufsouffles   
Ven 31 Mai - 11:34

Aujourd'hui c'était mon premier entraînement en tant que membre de l'équipe des Poufsouffles. J'étais totalement excitée à l'idée de jouer au poste d'attrapeuse mais aussi de faire pleinement partie de l'équipe de Quidditch de ma Maison. Malheureusement il commençait a pleuvoir lorsque je rejoignait les autres sur le terrain, ma flèche d'argent à la main, cadeau de mes camarades. J'avais dû les remercier une bonne douzaine de fois, surtout Maewan qui m'avait laissé gentiment son poste. Je m'en voulais un peu, beaucoup même de lui avoir pris sa place ainsi. Mais c'était vraiment l'un de mes plus grands rêves qui se réalisait et j'avais inondé tout ceux qui m'avait permis de le réaliser de remerciements , de chocogrenouilles , de câlins et plus précisément. Alecia, c'était à elle que je devais mon entrée dans l'équipe des Blaireaux. Ma grande sœur.

J'écoutais Abigaël notre sympathique mais ferme lorsqu'il était question de Quidditch, Capitaine attentivement. Il veut que j’exécute la feinte Wromski, je connais évidement cette action par cœur, enfin la théorie surtout La pratique je n'ai jamais pu trop l'essayer. Je suis soulagée de savoir que Maewan sera là pour me guider, m'aider. Ce n'est pas que j'ai peur de les décevoir, tout de même un peu, mais je ne suis pas certaine de maîtriser la figure. J'ai un balai flambant neuf auquel je ne suis pas encore toute à fait habituée. J'ai été voler avec plusieurs fois mais les sensations ne sont jamais les même lorsque je vole, je pique ou freine brusquement. Il est très rapide, beaucoup plus que ceux que l'on utilise en premier année ou que le vieux de mon père, je sais que grâce à ce balai je vais pouvoir compenser ma petitesse et ma légèreté par la vitesse. J'espère surtout être plus habile que les autres attrapeurs.

Je hochais la tête pour signifier que j'acceptais les conditions d' Abigaël, trop stressée pour parler et je suivais l'ancien-attrapeur. Concentrée je l'écoutais m'expliquer tandis que nous nous élevions dans les airs. Je ne souhaitais vraiment pas finir à l'infirmerie si rapidement sans avoir joué un seul match et je suivais Maewan pour les tours du terrain. Il avait entièrement raison, pour voler vraiment il fallait ressentir chaque fibre de son balai. Je fermai les yeux, me laissant porter, faisant totalement confiance à l'objet magique.

Maewan me montrait ensuite comment effectuer la feinte dont avait parlé Abi'. J'étais impressionnée, il arrivait à piquer à une vitesse vers le sol tout en donnant l'impression de poursuivre la petite balle doré aillée. Il passait près de moi dans un déplacement d'air qui ne me laissait aucun doute quand à la propulsion qu'il avait pour poursuivre le Vif invisible. J'avais hâte de faire comme lui et j'étais ravie qu'il soit là pour m'assurer.

« D'accord, je n'allais pas essayer jusqu'au sol de toute façon, pour une première fois ce n'est pas très rassurant. Je te promets que je vais faire attention, j'ai pas envie de te casser quoi que ce soit ! »


Je m’élevais un peu tandis que Maewan descendait de quelques pieds. Je n'avais pas peur de la vitesse ni du vide, j'étais prête à me lancer vers le nouveau batteur sans hésitation. Je faisais exactement comme il m'avait dit de faire, faisant semblant de voir le Vif d'or, je m'élançais vers lui assez rapidement. Lorsque j'arrivais à cinq mêtre de sa personne je bifurquais brusquement, je réussissais à ne pas être désarçonnée mais ce n'était pas tout à fait ça. J'avais eu peur de faire mal à Maewan à foncer aussi vite vers lui.

« Je suis désolée, je reprend ! »criais-je au blaireau de septième année.

L'entrainement était fait exprès pour que j'apprenne cette feinte et je n'allais pas paresser. De toute façon notre Capitaine nous avait prévenu, menacé, enfin surtout Christopher d'un coup de pied au derrière si on ne travaillait pas sérieusement et je n'avais pas envie de ne plus pouvoir m'asseoir pendant une semaine.

Lorsque l'on fonçait vers le sol on ne pouvait blesser personne d'autre à par soi-même, là ce n'étais pas le cas. Je pestais un peu, déçue de ne pas faire aussi bien que l'ancien attrapeur mais je réessayai plusieurs fois, essayant de ne dévier qu'au dernier moment. Je persévérais, après tout on donnait la patience au Poufsouffle et je comptais bien m'en montrer digne et continuer à m'entraîner pour maîtriser la figure. J'espérais que Abigaël et Maewan seraient assez fiers de moi, je voulais vraiment leur montrer que j'étais faite pour ce poste, que je le voulais vraiment et que faire gagner la Coupe de Quidditch au Poufsouffle était vraiment important pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Abigaël A. Velrose

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 553
▌Points de Rp : 126
▌Initiation magique : 30/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Un ciel jaune et ébène | Entraînement de Quidditch des Poufsouffles   
Sam 1 Juin - 6:16

Car notre équipe a besoin d'être soudée ! La conquête du ciel le Jeudi 17 Février !
Un ciel jaune et ébène.

Voir tourner et tourbillonner Nielsen en l'air était un spectacle plutôt satisfaisant pour Abigaël, et il se retenait, hilare, de ne pas éclater de rire. Non allez, ce n'est pas bien de se moquer, surtout qu'il s'en sortait pas mal. Niveau réflexe et équilibre ce n'était pas encore ça, mais ce n'est pas pour rien qu'ils s'entraînaient tous. Même le capitaine des Poufsouffles avait bien besoin d'une remise à niveau. Un mois sans jouer, puis une jambe dans le plâtre, ça n'aide pas vraiment à rester au top de sa forme. Quoi qu'il avait retrouvé son rythme d'athlète ou presque, il faisait de la marche tous les matins, de l'exercice tous les soirs. Loin d'avoir oublié son vœu de devenir professeur, une autre idée lui avait traversé l'esprit. Pourquoi ne pas essayer de devenir joueur professionnel ? Mais s'il perdait la coupe à Poudlard, est-ce qu'on le laisserait vraiment entrer dans une équipe nationale ? Il en doutait fortement, raison de plus pour se battre et gagner. Plus question de jouer pour « faire de son mieux », à présent il était question de jouer « pour la victoire ». Nielsen s'agitait toujours et les poursuiveurs, plus haut, effectuaient leur attaque en faucon tant bien que mal, ce n'était jamais évident pour des nouveaux joueurs de s'adapter au style des plus anciens et vice versa. Le Japonais fronça les sourcils en en voyant deux se bousculer parce que l'un avait failli faucher l'autre par maladresse. Il siffla un bon coup, aussi fort qu'il le pouvait en levant le poing. S'ils se prenaient la tête pour ce genre de choses, ça n'allait pas le faire du tout. Si l'un agressait l'autre et que ce dernier répondait, il ferait virer les deux sans scrupules et se trouverait d'autres joueurs. Il fallait être ferme, et sur le terrain Velrose n'était pas connu pour être un tendre. A ça, on pouvait aisément le comparer à Cassiopée qui avait le même mode de fonctionnement et la même autorité. Comme quoi... Allez dire qu'ils ne sont pas faits l'un pour l'autre après ça. Il siffla une deuxième fois pour demander aux poursuiveurs de venir vers lui, une fois fait, il se montra ferme et clair, s'il en reprenait un sur le fait, ce serait « basta, au revoir ». Il leur ordonna d'aller refaire leur figure avec sérieux, leur rappelant que bientôt il se joindrait à eux et que ça ferait mal. Il leur demanda aussi de se mettre en situation de jeu pour tester les réflexes du nouveau gardien, ils se sentiraient moins seuls comme ça.

Le Japonais se tourna ensuite vers Maewan et Ewilan -tiens, deux noms qui se terminent en « an », c'est marrant- qui faisaient leur tour de terrain pour habituer la rousse à son nouveau balais. Elle avait reçu une flèche d'argent qui avait été payée par un peu tout le monde dans l'équipe selon les moyens de chacun. Il avait confiance en ce modèle de balai, puisqu'il avait acheté le même après que le sien ce soit pris une Goldstein et un gradin, d'ailleurs il en avait offert un pour dédommager la brune et ses économies en avaient pris un sacré coup, mais héritier des Velrose, il n'était pas à ça près, juste qu'il n'avait pas l'habitude de dépenser autant d'argent en si peu de temps. Il se gratta le menton, elle avait l'air de bien prendre les choses en main, et Maewan était doué pour mettre les gens en confiance. Il le vit faire sa démonstration et le Japonais ne put qu'admettre l'excellente agilité de son ami, expérience de plusieurs années. Mais il était tout aussi costaud qu'Abigaël et s'en sortirait tout aussi bien au poste de batteur. Ewilan avait l'avantage d'être petite et légère, chose très recherchée chez les attrapeurs. Ewilan prit position à son tour, il semblait que Maewan se soit auto-proclamé cible, bon, ce n'était pas si mal. Abigaël laissait faire pour le moment. Il alla chercher son balai et l'enfourcha pour rejoindre les poursuiveurs et tester la fameuse « pince de Parkin ». Ces derniers, en le voyant arriver, semblaient déjà se calmer et redevenir plus dociles. Le reste fut plutôt rapide. Il fut encerclé au vol, et après un léger ricanement, effectua une pirouette, un tour sur lui-même alors que les deux poursuiveurs se cognaient l'un contre l'autre et se cramponnaient à leur balai comme ils le pouvaient. Le Japonais leur avait fauché le souaffle et il le lança du poing vers les buts aussi fort qu'il le pouvait. A son grand plaisir, Chris arrêta la balle tant bien que mal et Abi fut saisi d'une telle fierté qu'il leva les bras bien haut et poussa un cri de joie.

« Yeah ! Nielsen, tu rock's ! Continue comme ça ! »


Il laissa le souaffle à ses coéquipiers qui se remettaient de leurs émotions. Il leur expliqua de faire attention, que les poursuiveurs adverses pouvaient retourner leur petite figure contre eux.Il se méfiait particulièrement de la clique des Maraudeurs, très bien coordonnés, trop même, ça frisait la crise de nerfs. Il revient du côté de Mae et Ewi, pris d'une idée folle pour embêter son pote. Il fila ni vu ni connu du côté de la caisse des balles, saisi sa batte, et lança le cognard vers le blaireau qui apparemment se l'était pris dans le ventre. Bon, Abi n'avait pas cogné si fort, c'était juste de jouer les sales gosses. Il partit en un fou rire incontrôlable.

« Hahaha ! BWAHAHA ! Haha... WOH ! »


L'autre semblait lui avoir renvoyé le cognard qu'il se prit en plein bec avant de finir par terre, sur les fesses.

« Bordel, Mae ! T'es con ! »


Mais il repartit aussitôt en fou rire. Ca lui faisait du bien de faire enfin régner la bonne humeur dans l'équipe, car même si ses camarades se moquaient de lui en riant -normal, il avait vraiment l'air d'un idiot- il savait que ce n'était pas méchant, et que tout le monde en avait bien besoin. Il se releva, s'avoua vaincu, il avait de la force ce bougre de Bretian. Il lui adressa un clin-d'oeil. Il irait bien prendre une bière-au-beurre après tout ça tiens.

Citation :
Quartier libre les enfants ! Wink Encore un post pour vous et ensuite on ira faire péter la bière au beurre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Un ciel jaune et ébène | Entraînement de Quidditch des Poufsouffles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un ciel jaune et ébène | Entraînement de Quidditch des Poufsouffles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: L’Enceinte de l'Ecole :: Le stade de Quidditch-