AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Une histoire de temps [PV Willow]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Une histoire de temps [PV Willow]   
Sam 27 Juil - 2:18

La jeune sorcière débarqua en douceur dans la Grande bibliothèque. Un lieu qu’elle affectionnait tout particulièrement dans ce qu’il lui permettait d’enfin trouver un peu de repos. Et ces derniers temps, les choses n’étaient pas vraiment aisées. Il était toujours un peu ardu de se lancer en quête de paix lorsqu’on avait le malheur de se retrouver en l’an deux avant soi-même. Et pour le coup… Nom d’un petit chou péteur, il fallait se ressaisir. Elle ne comptait pas rester là ad vitam aeternam, et avait de surcroît une poignée de futuristes à surveiller.

Parce qu’il fallait bien le dire, Hermione ne se faisait ABSOLUMENT AUCUNE illusion sur le fait qu’encore une fois, s’il devait y avoir une bourde, elle viendrait de l’autre Serpentard, là, ou bien de Ronald Weasley. Dans les deux cas, ça serait ENCORE à elle de trouver une solution comme d’habitue. Dès lors il fallait parer à toute éventualité. Elle salua la Bibliothécaire, cette chère Madame Pince. Elle espérait ne pas lui laisser un souvenir trop pénétrant de façon à ne pas interférer avec son futur, mais la chose était parfois impossible.

« Bonjour Madame, je viens vous restituer les quatre ouvrages que j’avais emprunté la semaine dernière. »

Hermione empruntait et lisait beaucoup, pour les cours, mais pas seulement. Dans le lot, il y avait ce fameux manuel qui traitait de la théorie de la magie du temps. Voyages temporels, boucles, vides… une lecture ambitieuse qui ne lui avait apporté aucune réponse concrète. Jamais elle n’avait fait autant de recherches, mais… pour se couper du monde, et dissuader les Gryffond’or de l’approcher de trop près, elle n’avait trouvé que cela. Ça, et se serrer les coudes avec les autres, même ce petit con de Malefoy.

Elle alla donc déposer sa sacoche au pied d’une chaise, près d’une table libre, et alla farfouiller dans les rayons. Elle aimait à laisser courir ses doigts sur les lourdes reliures de cuir précieux, de même qu’elle appréciait le calme de l’endroit. Ici, elle était Hermione Granger, une identité qu’il lui fallait garder à tous prix. Ici il n’y avait pas de Jane qui comptait, non, elle était ce qu’elle était, une étrangère à cette époque qui aimait à retrouver des lieux familiers.

Ah ! Ses doigts crochetèrent une épaisse couverture, première lecture de l’après-midi. Voyons, on leur avait demandé des recherches en potions aussi… Rayonnage suivant, donc. Son manuel d’histoire de la magie paraissait disproportionné dans ses frêles bras, mais elle avait l’habitude de pareil mastodonte, ce n’était pas celui là qui allait lui faire peur, non mais sans blagues ! Elle bifurqua, chercha un ouvrage qu’elle avait déjà lu en quatrième année, mais duquel elle avait oublié une précision, à quel paragraphe de la page deux cent vingt-et-une parlait-on de l’aconit, déjà ?

Il était là, ce charmant manuel, hop, il alla rejoindre le premier. Un petit dernier pour la route ? Non, ce n’était pas raisonnable… mais en même temps, elle n’avait plus cours de l’après-midi, et quand elle ne s’affairait pas, elle déprimait ou cogitait à son incapacité à sortir de cet endroit… Bon, allez, il fallait savoir se faire plaisir, direction des lectures distrayantes. Qu’avions-nous dans les environs ? Elle errait d’un coin à un autre, remarquant qu’elle commençait à avoir lu beaucoup de choses et que si cet état perdurait elle arriverait probablement un jour à court d’ouvrages, mais il y avait encore un peu de marge, et heureusement.

La jeune fille farfouilla, encore et encore, puis dénicha finalement la perle rare. Oh, rare, non, c’était un des nombreux livres qu’elle s’était promis de lire un jour, et voici que l’occasion s’en présentait. Elle n’avait après tout que cela à faire. Le célébrissime Guide des Centaures de Jones, un ouvrage de référence… qui était malheureusement bien trop peu connu à son goût. Mais ce que l’on ignorait bien trop souvent à propos des centaures étaient leurs dons prophétiques, et en de telles heures noires… eh bien ceux qu’on aurait pu appeler le peuple de la Sagesse était peut-être un sujet d’étude tout indiqué.

Forte de ces trouvailles, la jeune fille retourna à sa table, y déposa la pile, sortit de quoi prendre des notes, et entama allègrement sa lecture. Elle commença par retrouver le paragraphe pour son devoir de potions, ouf, une bonne chose de faite, elle pouvait désormais se consacrer à la suite des réjouissances.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Willow A. Lewis

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 22
▌Parchemins : 933
▌Points de Rp : 49
▌Initiation magique : 23/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 18 ans (le 1er Avril)
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Une histoire de temps [PV Willow]   
Sam 27 Juil - 12:37

(c) gif tumblr - codage riria - Alohomora
« Par la ruse, on peut prendre un lion.
Par la force, pas même un grillon. »

Proverbe français

Lumière. Orangée, vibrante, forte, perçant à travers ses paupières. Un oeil bleu apparut puis l'autre, leur dévoilant un monde de poussières, de parchemins et de manuels. La rousse cligna encore un peu des yeux avant de les ouvrir en grands en se relevant sur sa table. Cachant un bâillement, elle se rendit compte qu'elle s'était encore endormie en cours d'Histoire et seul un faisceau de lumière l'avait sortie de son sommeil. Il est vrai qu'en ce 11 Janvier, il faisait très clair dehors.

Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle et nota que les quelques autres septièmes années à suivre encore ce cours n'étaient pas des plus enthousiastes. Vous vous demandez peut-être : pourquoi la jeune femme continuait-elle à se garnir les monologues monotones de batailles gobelines de Binns ? Et bien, la raison était qu'elle aimait beaucoup l'Histoire... mais pas par le professeur translucide qui rendait la moindre plume volante la plus incroyable des distractions.

Elle continuait d'aller à ses cours, notant les titres, voire quand c'était assez passionnant pour qu'elle reste éveillée : les noms, dates et lieux importants. Ses fiches étaient bien plus fournies que ces notes de cours car elle allait à la bibliothèque après chaque cours d'Histoire de la Magie pour se faire elle-même sa leçon du jour... si elle n'approfondissait pas les week-ends. Heureusement qu'elle avait du temps libre les mardis : seulement cours le matin avec Métamorphose et Histoire.

C'est ainsi que, comme d'habitude après le déjeuner, elle se dirigea à la bibliothèque pour approfondir le cours d'Histoire ainsi que pousser encore plus loin celui de Métamorphose. Si elle arrivait à atteindre ses cinq parchemins (elle s'obligeait à atteindre une telle quantité), elle pourrait aussi finir le devoir sur les créatures aquatiques du monde magique, que le Professeur Belacqua avait demandée. Peut-être que les cinq heures pratiques allaient être au Lac... Au non : tout sauf ça !

Au lieu de ressasser sa phobie de la noyade, la rousse serra les trois ouvrages qu'elles avaient empruntés le dimanche et qu'elle voulait rendre à présent. Elle s'approcha du bureau de Mrs Pince... peut-être Miss Pince d'ailleurs, la bibliothèque à tête de vautour n'ayant peut-être jamais été mariée à qui que se soit... Mais il n'était pas question de situation maritale mais professionnelle dans le cas présent.

La rousse la salua sans attendre un retour aimable et lui remit Le Guide du Sorcier chez les moldus Tome 1 (en Grande Bretagne) et Tome 2 (à travers le monde) qu'elle avait emprunté juste pour rire des idées reçues sorcières (mais avait l'intention d'écrire une longue lettre moins sympathique à Peter Holérreure, l'auteur du soit disant Guide); ainsi que le passionnant Théories de la Métamorphose Transsubstantielle. La Serdaigle en avait prit grand soin car la bibliothécaire l'avait mise en garde qu'à la moindre page pliée, elle n'hésiterait pas à l'ensorceler pour qu'elle fasse un tour dans les bras du Saule Cogneur.

Evidemment, la jeune femme ne voulait pas tenter l'expérience. Mrs Pince détailla chaque livre et d'un air dédaigneux mais apparemment satisfait retourna à sa lecture après avoir jeté un coup de baguette : les livres se mirent à léviter, rejoignant leur emplacement respectif tout en douceur. Willow les suivit du regard et admira pour la millième fois, et encore, bien plus que ça, la magnifique et surtout immense bibliothèque.

Elle inspira l'air qui n'était pas si poussiéreux que certains le disaient et s'avança entre les rayonnages aux allures sans fin. Elle se dirigea directement vers les livres sur l'Histoire de la Magie, connaissant chaque recoin en détails
* Ça devrait être par là... Non pas celle de l'Antiquité.. Ah ! Le Guide de la Sorcellerie Médiévale et Moderne : parfait pour ma thèse sur la répétition des événements à travers le temps...* elle tira les deux livres d'un coup sec et continua sa recherche avant d'arrêter le doigt sur le titre Les Sites Historiques de la Sorcellerie.

Elle s'alourdit le bras avec ce dernier : elle l'avait déjà lu pour s'informer sur Pré-au-Lard dès sa première année mais elle avait le souvenir qu'il éclairait aussi sur des monuments sorciers datant du Moyen-Âge. Ce serait bien utile pour peaufiner ses notes. Elle alla à la table la plus proche et posa les trois livres et son sac avant de continuer. Elle voulait aller chercher un autre grimoire qu'une Serpentard avait finalement rendue Pourquoi je ne suis pas mort le jour où l'Augurey a chanté.

Elle avait l'intention de développer avec le Professeur Saramander le thème des animaux fantastiques en lien avec la mort... surtout après une troublante lecture sur les Sombrals... Elle trouva son bonheur et attrapa d'un même coup Créatures Abominables des Profondeurs pour la DCFM... si un jour elle atteignait ce sujet. Il est vrai qu'au milieu de tous ces savoirs rédigés à travers les siècles, elle avait tendance à s'éterniser. Elle se permit un troisième livre Grandeur et Décadence de la Magie Noire qui, en cette montée du mangemorisme, ne lui serait pas de trop, même si elle l'avait déjà lu trois-quatre fois depuis son arrivée...

Elle posa les livres et s'installa en silence. Elle sépara les livres sur l'Histoire et les autres et se pencha pour prendre dans sa besace parchemins notés et vierges ainsi qu'encre et plume. Se faisant, en relevant la tête, elle reconnut une chevelure bouclée châtain tombant sur divers manuels à deux tables voisines. Elle déposa ses affaires et observa la Gryffondor de sixième année qui travaillait.
*Jane Granger... Qui es-tu donc ?*

Cette question maintes fois posée, Willow n'en avait pas la réponse et ça l'agaçait au plus haut point. Si elle travaillait dur et allait à la bibliothèque, elle savait qu'elle s'en sortirait pour trouver toutes les solutions. Mais dans ce cas-ci, ce n'était pas le travail qu'il fallait mais plutôt... la ruse. Elle n'était pas une Serpentard mais avouait que dans ce cas-ci, il allait falloir agir plus finement. Elle ne pouvait pas laisser son oreille à rallonge traîner plus longtemps sans succès !

Elle avait déjà plusieurs fois parlé à la jeune Granger mais elle se dit que la bibliothèque était l'endroit parfait pour véritablement se lier avec l'inconnue arrivée il y a déjà cinq mois. Elle se leva, glissant ses affaires dans son sac et soulevant ses six gros volumes qui lui cachaient presque la vue. Elle expira et avança doucement, comme cherchant une table, désorientée. Elle fit mine de découvrir la Gryffondor :


- Hé !
elle posa ses livres le moins lourdement possible : tu te rappelles de moi ? Je suis Willow Lewis, une serdaigle de septième année. Nous nous sommes déjà croisées ici..., elle se pencha sur le manuel de potions. J'aimerais te proposer mon aide pour les potions mais ce n'est pas mon dada, elle lorgna sur le Guide des Centaures, hum... sans mauvais jeu de mot.

Elle souleva la chaise pour ne pas faire de bruit et laissa glisser la bandoulière de son sac sur le dossier. Elle continua sur sa lancée, ne voulant pas se faire rembarrer par la mystérieuse élève alors qu'elle avait réussit à entamer un bon début de conversation :


- Mais... puis-je m'asseoir avec toi ? Face aux potions, l'Histoire de la Magie est une matière qui m'est plus connue : je pourrais t'aider... ou juste discuter... C'est souvent en discutant qu'on apprend le plus. Et, qui sait ? Peut-être que tu m'aideras à avoir mes ASPIC, haha !


Elle finit par un petit rire raisonnable, raisonnable tant pour le bruit que pour le ton de la conversation. Il ne fallait pas que la jeune fille se sente en danger à la vue de la Serdaigle dans son espace personnel. Cette dernière glissa lentement mais sûrement sur sa chaise, après avoir tapoter gentiment sur les grimoires historiques. Elle sortit alors de manière plus définitive son nécessaire pour écrire et s'installa sans trop troubler le côté de la table de la Gryffondor.

A présent, elle ne laissait plus le choix à la jeune Granger.
*Elle vient souvent ici mais je ne me suis jamais trop mise en avant de peur de la faire fuir. Mais on est en janvier maintenant, elle doit bien avoir la langue qui se délie après autant de temps... non ?* questionna la rousse en son esprit. Même si Jane Granger ne parlait pas de sa venue étrange au Château, la jeune Lewis pourrait peut-être se lier avec elle de manière plus amicale qu'intéressée...

____________________________


Smart is the new sexy.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Une histoire de temps [PV Willow]   
Sam 3 Aoû - 4:30

Hermione s’était abîmée dans la lecture assidue d’une page particulièrement intéressante sur les propriétés des herbes aquatiques qu’elle connaissait à vrai dire, presque par cœur, mais qu’elle appréciait malgré tout à sa juste mesure, lorsque, soudainement, presque inexplicablement, une pile de livres s’approcha d’elle. Etaient-ce des livres qui lévitaient ? Non, visiblement pas, c’était plutôt une jeune femme brune qui les tenait et s’approchait de sa table. Les livres arrivèrent à sa hauteur, et tombèrent dans un nuage de poussière sur la surface vernie de la table de travail. La voix de leur propriétaire temporaire s’éleva dans la douceur que commandait l’endroit dans lequel elles se trouvaient toutes les deux.

Willow Lewis. Oui, un nom qui ne lui était pas étranger. Elle l’avait souvent vu sur les listes de la bibliothèque, empruntant des lectures aussi brillantes qu’ambitieuses. Cela ne l’étonnait pas, le visage était également familier des lieux, voici qu’elle pouvait enfin faire un lien entre les deux. A voir ses lectures, la jeune serdaigle qui s’installait face à elle, se fendant d’un jeu de mot qui arracha un sourire sympathique à Hermione, était sans nul doute une jeune femme pleine de ressources et intelligente. Le genre de compagnie que la futuriste appréciait autant qu’elle redoutait.

Ici, elle devait se souvenir qu’elle n’était pas Hermione Granger, mais bel et bien Jane Granger, non pas l’amie de Harry Potter et Ronald Weasley, mais bel et bien… de la génération antérieure ! Ce saut temporel l’avait rendue méfiante avec bon nombre d’élèves, elle ne voulait pas… que disait-elle ? Elle REFUSAIT catégoriquement de provoquer des désordres temporels ! Tant de choses pouvaient survenir ? Prudence, donc. Il en allait de même avec cette jeune fille, Willow Lewis, qui semblait pourtant d’excellente compagnie.

Elle semblait avide de lancer la conversation, de l’approcher, Hermione décelait ça dans les notes d’humour et l’affabilité de la jeune Willow. Ce n’était pas une situation aisée pour la jeune Griffond’or qui pesa un moment le pour et le contre, laissant le silence s’installer quelques secondes. Fichtre, elle manquait de naturel, elle pensait trop. Surprise dans son travail par cette arrivée impromptue, elle avait dû se raidir, elle sentait les muscles de son dos se contracter. Non, elle n’était pas à l’aise.

Enfin, ma petite Jane Granger, ressaisis-toi ! Il n’était pas question de virer aussi insupportable que ce petit arriviste de Malefoy, et il n’était pas dit qu’un saut temporel suffirait à lui ôter tout sens des convenances. Elle détailla la pile de livres qu’avait déposée Willow près d’elle. Des titres tous plus évocateurs les uns que les autres… Grandeur et Décadence de la Magie Noire était une référence incontournable en histoire de la magie, Pourquoi je ne suis pas mort le jour où L’Augurey a chanté était un récit troublant tout autant qu’une introduction pertinente aux créatures magiques ayant un lien privilégié avec la mort, Les sites Historiques de la Sorcellerie était une mine d’information sur toute la Grande Bretagne, et pas seulement, puisqu’étaient également détaillés quelques monuments dans les pays voisins, en Irlande notamment, le Guide de la Sorcellerie Médiévale et Moderne était quant à lui une des lectures les plus érudites que la jeune sorcière ait eu l’occasion de tester, et elle avait dû y passer une bonne partie de ses nuits un mois durant pour l’achever.

« Jane Granger, en sixième année à Gryffond’Or, enchantée. » Laissa-t-elle tomber à voix basse à la jeune fille qui s’était installée si ostensiblement devant elle, la privant du choix de la fuite. Et fuir pour aller où ? Autant avoir cette Willow dans son champ de vision, au moins pouvait-elle tenter de contrôler les informations qu’elle laissait filtrer d’elle-même.

Elle tapota sur les tranches des livres de la septième année en souriant.

« Des recherches, visiblement ? Les Sites Historiques de la Sorcellerie est vraiment bien. Ils devraient l’actualiser avec les récents événements en Irlande, par contre, tu as entendu parler de ces tombes enchantées qu’ils ont dû protéger pour éviter que des Moldus ne mettent la main dessus ? Le site de Kilteasheen près du Loch Key a été récupéré par des archéologues moldus dans le but de faire des fouilles, or il y a, si mon souvenir est exact une trentaine de créatures magiques qui y furent inhumés. Je me demande si ces protections seront suffisantes…. Enfin… »

Il ne fallait pas la lancer sur ces histoires. Parce qu’elle n’était pas en son époque, Hermione se tenait particulièrement au courant de ce qui survenait dans le monde. Il lui fallait connaître parfaitement la période pour être capable de réagir à chaque événement avec la logique et le détachement que son état lui commandait… Mais il ne fallait pas qu’elle s’égare, il y avait des choses plus urgentes à gérer, notamment la charmante et probablement sagace Serdaigle qui lui faisait face.

« J’ai fini pour les potions, j’avais juste le numéro d’un paragraphe à vérifier dans le chapitre IX. Je pensais que c’était le vingt-huitième, mais non, c’était le vingt-septième... Là n’est cependant pas la question… tu as l’air passionnée par l’histoire, non ? Je te vois toujours emprunter des ouvrages sur le sujet dans les listes de la bibliothèque.»

La faire parler d’elle était peut-être un moyen comme un autre de détourner l’attention d’elle-même. Oh, elle lui rendrait certainement la pareille, mais au moins la jeune Gryffond’or avait-elle un peu de temps pour affûter ses pensées en l’honneur d’une réponse bien trouvée, et surtout qui permettrait de donner satisfaction à une jeune fille visiblement bien trop intelligente pour n’avoir rien à craindre d’elle.

Hermione avait reposé sa plume, et refermé le manuel de potions. Elle l’écarta doucement, et attendit un sourire aux lèvres le bon vouloir de l’exubérante et néanmoins fort sympathique Willow. Elle semblait brillante, du moins était-ce l’image que la Rouge et Or s’en faisait de ce qu’elle devinait de ses lectures, et en vertu de cela, elle se présageait sans doute comme une source constante de contentement et d’ennuis à la fois. Une bien singulière aventure en somme, comme tout ce qui se déroulait depuis cinq mois déjà !

[HJ : concernant ces tombes Irlandaises, je me suis basée sur une découverte archéologique des années 2005-2009 sur le site de Kilteasheen en Irlande d’une trentaine de corps du XIIe siècle mutilés post mortem pour éviter leur « renaissance », ils ont été enterrés un peu à l’écart des autres, et détruits à coup de pierre avant leur inhumation, parce qu’on croyait, visiblement, qu’ils étaient capables de « revenir » d’entre les morts.]
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Une histoire de temps [PV Willow]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une histoire de temps [PV Willow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une Merveilleuse Histoire du Temps ♥ LILY
» .:: Chronologie, histoire et esprit ::.
» Profite du beau temps ( Libre )
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Lieux Spéciaux :: La Bibliothèque-