AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Ressouder les liens [Pv. Willow]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Evangeline R. Wilson

avatar

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 67
▌Points de Rp : 19
▌Initiation magique : 07/07/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Lun 26 Aoû - 5:28

Les relations ont d'énormes influences sur les gens. L'entente doit être commune pour que deux personnes puissent se parler librement. Parfois, il faut aussi mettre du sien. Parfois, il faut aussi tourner la page.
Ressouder les liens



Deux mains gantées se frottent l'une contre l'autre, cherchant par cette friction un peu de chaleur. Les quelques trous présents dans la laine sont révélateurs de leur âge avancé et de leur utilisation bien plus que régulière. D'un noir de jais, les mailles trouées laissaient entrevoir une peau blanche, laiteuse même qui cherchait à attirer quelques rayons de soleil, un astre pour l'instant capricieux et timide, préférant se cacher derrière des nuages grisâtres. Le mois de février en Écosse, malgré sa réputation de saison et mois des amours, n'était pas top question météo. De quoi mettre un peu de mauvaise humeur dans le quotidien des pauvres humains. Parmi eux … Evangeline.

Son air un peu renfrogné est heureusement dissimulé derrière une écharpe à effigie de sa maison. Angel est une née moldue, certes. Elle n'est pas suicidaire pour aller de ranger parmi les mangemorts, certes. Mais elle est fière de sa maison. Et travers la laine, un peu de vapeur s'échappe, son souffle chaud ne supporte pas le froid mordant de ce matin d'hiver. Et oui, encore l'hiver … mais le printemps ne saurait tarder ! Mais pas trop vite. Plus le temps avance, plus sa sortie de Poudlard approche. Dernière année. Derniers mois. Rien que d'y penser et ses pensées noirs reviennent au galop.

Enfoncée au cœur du parc, son corps pivote et son regard se tourne vers les grandes portes de château. Aucun mouvement. Enfin, Evangeline s'était réveillée de bonne en ce samedi, début de week-end souvent synonyme de grass'mat. La solitude, profiter jusqu'à la dernière goutte de ce temps à Poudlard … vivre et croquer la vie à pleine dent. Qui sait ce que l'attend à la fin de ses études ? Un comité d'accueil du Lord noir … Oui, le pessimisme fait également partie de sa belle personnalité.  

Il s'est écoulé quelques jours à peines depuis les excuses de Potter et sa participation à la pétition. Une surprise pour beaucoup de personne dont Willow. Un sourire se dessine doucement sur ses lèvres alors qu'elle se remémore de son expression. Mémorable. Mais elle ne savait sans doute pas pourquoi Angel était soudainement devenue une bonne samaritaine. Oh bien sûre, Eva est une personne adorable, fidèle et dévouée pour ses amis les plus proches, mais il faut vraiment être dans ses petits papiers ou sinon les sortilèges chauves-furies risquent de fuser.

Un bruit lointain la sort de ses pensées et lorsqu'elle se retourne ses yeux de Playne perçoivent une silhouette se diriger vers elle. Nouveau sourire. Après quelques pas chacune, voilà les deux amies l'une en face de l'autre. Malgré son sourire et son regard pétillant, Evangeline a toujours eu du mal avec les gestes d'affection. Prendre une personne dans ses bras, un simple baiser sur la joue, le fait de caresser un bras pour prouver à une personne que nous sommes là : ces choses là ne lui sont guère familières. Après tout, on ne le lui a jamais montrer une quelconque marque d'affection pendant son enfance. Il n'y avait que ce simple baiser posé sur son front alors qu'elle dormait. A vivre sans amour, comment était-elle sensé en donner ?  « On ne s'est pas beaucoup vue depuis, hein ! » Une manière de commencer une conversation. Après tout, depuis que Will s'était rapprochée des Maraudeurs, Angel, sans l'ignorer totalement, avait commencé à l'éviter. Méfiance de rigueur. Ses mains s'enfoncent dans ses poches tandis qu'elle prend une pose plus décontractée. « Tu demandes pourquoi j'ai participé à la pétition pour la libération de Potter, n'est-ce pas ? Tu ne crois vraiment pas à ma grande générosité ? » Sa voix prend des accents mélodramatiques et moqueurs, mais c'est sa façon à elle de plaisanter et de se mettre à l'aise, de faire en sorte que ce sujet plus ou moins sérieux soit plus volatile et agréable.
made by pandora.


Dernière édition par Evangeline R. Wilson le Mer 9 Oct - 21:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Willow A. Lewis

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 23
▌Parchemins : 933
▌Points de Rp : 49
▌Initiation magique : 23/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 18 ans (le 1er Avril)
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Lun 26 Aoû - 10:57

(c) gif tumblr - codage riria - Alohomora
« La véritable amitié ne gèle pas en hiver. »

Proverbe allemand

Bâillement. A peine caché par un revers de main peu vif. Les paupières papillonnèrent encore avant de laisser les yeux bleus discerner correctement le manuel sur lequel elle avait finit par s'endormir, poursuivie dans ses rêves par des licornes à deux têtes la mitraillant de cognards... Une nuit bien banale donc. Elle s'étira, referma le livre sur le paragraphe de potions qui avait eu le même effet qu'un somnifère et le posa sur sa table de chevet. En sortant du lit, elle nota que trois de ses camarades de dortoir étaient déjà levées dont une insomniaque, une qui lisait et qui lui fit un vague signe de la main sans quitter sa lecture et enfin une élève qui devait sûrement déjà travailler n'étant pas une Serdaigle par hasard...

Elle alla se prendre une douche et s'habilla en tenue moldue, simple et décontractée pour un week-end, avant de filer à la Grande Salle prendre un bon petit déj' comme Poudlard en faisait si bien. C'était le
Samedi 19 Février et les révisions semblaient occuper (presque) tous les esprits des cinquièmes et septièmes années en prévisions des BUSE et ASPIC. Willow était du genre travailleuse (la preuve, elle avait travailler tard pou apprendre par coeur les ingrédients des potions liées à l'amnésie), mais elle savait que s'aérer l'esprit était aussi un bon moyen de ne pas stresser en période d'exams (ce qu'elle ferait de toutes façons...).

C'est ainsi qu'après avoir fait le plein de jus de citrouille et de pudding, une lecture plaisir sur la métamorphose dans son sac en bandoulière, qu'elle sortit dans le parc encore frais de ce début d'année 1977. Elle nota que même si le Soleil tentait de reprendre ses droits ces derniers jours, le ciel gris qui recouvrait l'Ecosse allait finir par déverser dans la journée une pluie sûrement glaciale. Mais en humant l'air, la Serdaigle ne présentait pas le danger immédiat. Elle osa donc sortir, portant un manteau aux manches longues recouvrant même ses doigts fins, un bonnet glissé sur sa chevelure rousse et l'écharpe aux couleurs de sa maison lui évitant les risques de maux de gorge...

Elle ne pensait pas croiser quelqu'un et lisait donc en marchant, comme à son habitude, ne délaissant sa lecture que de temps à autres pour éviter de chuter à cause d'un dénivelé. Alors qu'elle étudiait une étude sur les animagus (ce qui la fascinait toujours autant), elle entendit un piaillement d'oiseau qui la fit sortir de sa lecture. Elle sourit à l'animal volant qui s'éloignait dans le ciel et avant de revenir à sa ligne, nota une tête blonde familière plus loin : Evangeline. Elle referma son livre qu'elle écarta de ses pensées pour ce nouveau sujet qui était encore plus intéressant.

Elle se dirigea vers son amie... enfin, était-elle toujours son amie ? La rousse l'espérait car elle tenait beaucoup à la Serpy qui était tout sauf le stéréotype des Verts et Argents vu qu'elle était née-moldue et trop adorable pour être associée à n'importe quel mage noir... Mais quand Lily commença à s'approcher des Maraudeurs, Willow fit naturellement de même et cela l'éloigna de sa plus ancienne confidente. La jeune Lewis sentait bien, quand les deux se voyaient, qu'Angel ne lui en voulait pas... mais elle ne pouvait s'empêcher d'être gênée car elle savait que James avait des idées arrêtées sur les Serpentards et pouvait agir stupidement... et terriblement, même envers une victime comme Angel.

Cependant, le cerveau de la Serdy étant comme un plateau d'éhec, elle avait noté que de nouveaux déplacements devaient être pris en compte. L'autre jour, alors que Jane lançait une pétition pour libérer Potter, Will avait eu la (bonne) surprise de voir Angel ajouter son propre nom à la liste, elle qui auparavant n'avait de cesse de cracher son venin sur le vantard Gryffon. Si Will ne devait pas assisté aux potions, elle aurait sûrement apprécié apprendre un peu plus sur les excuses que James semblaient avoir faites... Oui, des excuses, de Potter, parfaitement, vous avez bien entendu ! La curiosité insatiable de la jeune femme ainsi piquée au vif et son envie de se lier de nouveau totalement avec Angel la poussèrent à accélérer le pas.

Elle lui fit un signe de la main pour se faire remarquer, dévoilant un sourire pour la mettre en confiance même si elle ne s'était pas vraiment parlées depuis bien des mois... Elle craignait qu'elle se soit faite des idées et qu'Evangeline ne veuille pas lui parler... mais la blonde s'adressa à elle gaiement, ne semblant pas troublée par sa présence, malgré une gêne tactile dont Will se souvenait bien. La jeune Lewis ne fit donc aucun geste, se contentant d'un grand sourire en la détaillant malicieusement.

Elle remarqua son écharpe et ne put s'empêcher de penser que c'était courageux de rester ainsi fier de sa maison quand on était traité de pro-mangemort par des Gryffons mal renseignés (vous avez dit Potter ?... L'aîné des Black est pas mal non plus !) et être mal vue en tant que née-moldue dans la plus grande maison de sangs-purs... Willow se sentait bien à l'abri, malgré qu'elle soit du même sang, dans la maison sage des Aigles. Angel lui fit une de ses questions surjouées qui arrachait toujours le même rire à la rousse : par Merlin, que cette fille lui avait manqué !


- Je ne sais pas...
, commença Will sur le ton du doute mais son sourire en coin évitant d'être crédible : après tout tu es une Serpentard et les Serpentards c'est le mal bouh bouh bouh ! Elle avait un très grand sourire à présent : Ah mais bien sûr que si je sais que tu es très généreuse... surtout si tu acceptes d'aider Potter après ce qu'il t'a fait... Son regard se fit plus compatissant. Je m'excuse encore aujourd'hui pour sa part... C'est un gros débile et il ne se rend pas vraiment compte de se qu'il fait, son égo écrasant le monde sans possibilité d'en réchapper !

Elle accompagna sa parole d'un ton apocalyptique, en ouvrant grands les yeux, gonflant ses joues et écartant les bras comme pour imiter une grosse masse, ridiculisant Potter. Certes, elle appréciait de plus en plus le Gryffondor mais elle ne se lassait pas encore de le traiter de gros crétin... car son comportement restait encore à désirer... Elle commença à marcher avec Angel sur l'herbe fraîche, continuant à parler sur un ton plus sérieux :


- Mais j'espère qu'il va changer d'attitude envers toi... Il est peut-être crétin mais il n'est pas foncièrement méchant... pas au point de faire du mal à Maewan qui est son ami en tous cas...
Le regard de Will se glissa dans celui d'Angel : Je te remercie de nouveau pour avoir signer. Pas juste pour Potter mais aussi pour Maewan : ils sont tous deux des victimes...

Elle regarda l'horizon où le Lac se discernait plus loin, les eaux sombres n'étant plus gelées grâce à la hausse de chaleur de la semaine. Même si le froid revenait en ce début de week-end, Willow ne put s'empêcher d'apprécier la sérénité et la beauté du lieu. Elle voulait se sentir en sécurité ici, mais elle sentait bien que ce n'était pas entièrement le cas. Déjà en cet instant, elle devait profiter des heures de bibliothèque accordées par le Décret des Serdaigles et non "risquer sa vie au dehors". Cependant, elle refusait de se plier à un emploi du temps qui la rendait encore plus fragile car prévisible... Elle continua sur un ton plus fébrile, continuant d'admirer le paysage :


- Nous sommes tous victimes... Ici... comme à Londres... comme à Bristol... Ils nous atteignent tous...
Elle prit une longue respiration, s'humectant les lèvres avant de reprendre, plus ferme : mais ils ne nous auront plus. Nous allons nous battre, hein ! Nous ne nous laisserons plus faire, nous n'avons plus le choix ! Elle avait serré par réflexe sa baguette, qui était arrivée "comme par magie" dans sa main. Enfin... il y a sûrement des sujets plus gais à partager dans un cadre aussi tranquille, tu ne crois pas ?

C'était une question rhétorique mais néanmoins, Willow envoyait un message implicite à Angel dont la présence avait toujours eu pour effet de la détendre. Elle voulait oublier tous les malheurs et, même si elle avait tout d'abord décider de la remercier pour la pétition, elle espérait en réalité parler de tout et de rien avec son amie de toujours. Car c'est souvent les "tout" et les "riens" qui faisaient que le quotidien pouvait encore être agréable.

Elle s'assit subitement dans l'herbe encore humide à cause de la rosée du matin, comme si ses jambes n'étaient plus capables de la soutenir. Elle s'allongea presque, son sourire tranquille tourné vers le ciel contrastant avec le climat sombre. Elle claqua les doigts témoignant la venue d'une idée :
"Tiens : dis moi tout sur les excuses de Potter ! C'est un véritable exploit de sa part donc je veux absolument tout savoir!!" elle avait débité tout cela, ses yeux brillant de curiosité et son sourire rappelant ceux de certains journalistes à la recherche de scoops. Elle avait les fesses mouillés, le temps était tout sauf agréable et elle n'était pas née dans la période la plus calme pour une née-moldue : mais elle s'en fichait car Angel était là, comme si elles ne s'étaient jamais quittées.

____________________________


Smart is the new sexy.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Who are You ?
Evangeline R. Wilson

avatar

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 67
▌Points de Rp : 19
▌Initiation magique : 07/07/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Mar 27 Aoû - 0:55

Les relations ont d'énormes influences sur les gens. L'entente doit être commune pour que deux personnes puissent se parler librement. Parfois, il faut aussi mettre du sien. Parfois, il faut aussi tourner la page.
Ressouder les liens



Le rire de la rousse résonna doucement à ses oreilles et Evangeline devait bien avouer que ses sourires lui avaient manquée. Une bonne humeur communicative qui pouvait parfois leur arracher des larmes de joie, bien souvent des confidences qu'elles gardaient secrètement enfermées au fin fond de leur esprit, une présence qui donnait de l'espoir, du courage et du baume au cœur en ces heures sombres. « Je ne sais pas. Après tout, tu es une Serpentard et les Serpentard c'est le mal. » Tandis qu'elle mime un effroi peu crédible, Angel frotte ses mains avec un air malfaisant et un rire sadique qui sonnait affreusement faux à cause de son regard pétillant de malice. Les sourires sont complices. C'était comme si rien n'avait changé. Rien n'avait changé. Ou plutôt si, une nouvelle rencontre s'était introduite de leur histoire. Oui, nouvelle rencontre car Evangeline avait aperçu Potter sous un nouveau jour. Hélas, il était peut-être encore trop tôt pour s'en assurer.

En parlant de Potter, Will adopte une nouvelle expression qui finit de l'achever et qui la fit rire aux éclats. C'était exactement ça, un ego surdimensionné qui semblait tout écraser sur son passage tel un rouleau compresseur. C'était vraiment ça. Du bout des doigts, Angel arrache une larme de sa joue, une perle de rire et de froid qui s'était échapper de ses yeux. « Ce n'est pas un salop, juste un con » Ses paroles font écho à la discussion qu'elle avait avec ledit con. Elle lui avait sortit exactement la même remarque. « Mais j'espère qu'il va changer d'attitude envers toi... Il est peut-être crétin mais il n'est pas foncièrement méchant... pas au point de faire du mal à Maewan qui est son ami en tous cas... » Les mots de Will lui confirme cette idée. Au moins, elle se sentait moins seule à penser ce genre de chose. De plus, Willow s'était rapprocher du groupe des Maraudeurs, elle était la mieux à même de critiquer le gryffon. Mais elle avait également sur un point. Il n'était pas « digne » des mangemorts et jamais il n'aurait fait de mal à Maewan.

La serdaigle la remercie à nouveau au nom de Potter et Angel les balaient d'un geste de la main. Certes son coté rancunier était connu de tous, mais devant quelqu'un qui venait s'excuser avec sincérité … C'était du passé. Pas entièrement balayé mais éloigné. Et en ces temps où la menace pesait sur sa tête telle une épée de Damoclès, il fallait éviter de se faire trop d'ennemis inutile. Avoir Potter dans son camp était sûrement une très bonne chose. La meilleure qui lui soit arrivée depuis quelques temps. Il fallait avouer que la pression des pro-mangemort de sa maison se faisait de plus en plus ressentir. Combien de fois avait-elle entendu qu'ils lui feraient la peau une fois sortie de Poudlard, elle qui insultait la maison de Salazar Serpentard à cause de son sang impur.

Un silence s'installa entre les deux amies retrouvées, un calme paisible loin d'être gênant, leurs regards se perdant dans l'immensité du parc. Mais cette sérénité fut vite troublée par les mots de la Serdaigle. Londres. Bristol. Les attaques, évidemment. Will se sentait visée tout autant qu'elle, le même sang coulait dans leurs veines. Le visage d'Angel perd de son calme pour laisser apparaître des rides d'inquiétudes, d'angoisse aussi, des sentiments qu'elle tentait de dissimuler au plus profond de son cœur. Quand on est dans une salle remplie de futur recrue du Lord Noir, on essaie de ne pas s'écraser, on tente de montrer le peu de force qu'il nous reste, on garde la tête haute et on se bat comme on peut. Mais qu'en serait-il dans quelques mois ? Perdue dans ses pensées, Eva ne fut pas rassurée par la voix plus ferme de son amie mais elle fut contente de changer de sujet. Un sourire plus doux bien qu'encore teinté d'inquiétude étire ses lèvres fines. « Oui, tu as raison. Comme toujours. Quelle digne Serdaigle tu fais. »  

Et subitement, sans prévenir, la voilà, s'allongeant dans l'herbe humide. Rupture soudaine et essentielle, nécessaire pour oublier ces dernières paroles. Son comportement contrasté fortement avec le temps actuel, il aurait semblait plus adapté à la fin du printemps et au beau milieu de l'été, mais c'était cela qui faisait le charme de la rouquine. Changement brusque de conversion. Elle revient au sujet Potter avec un air de commère qui la fit de nouveau éclater de rire. Evangeline fit attention à sa robe pour éviter de dévoiler trop ses formes et elle s’accroupit jambes serrées face à la fausse journaliste cancanneuse. La majorité de ses vêtements étaient confections par ses soins, du tissu sorcier, parfois moldu qu'elle achetait à bas prix pour faire illusion, pour faire oublier sa pauvreté certaine. « Regardez la commère, ici. Tu veux des informations croustillantes, n'est-ce pas ? » Son sourire s'affirme et les ombres noires s'évanouissent pour y laisser une plus grande clarté, plus sereine. Elle reste dans cette position inconfortable mais qui est loin de la dérangée. « Pour tout avouer, à la base il me suivait et j'ai franchement cru qu'il préparait un mauvais coup. Et comme je n'avais pas la tête à ça j'ai été à la bibliothèque. » Endroit gardé par un cerbère effroyable qui était pour le moins dissuasif. « Je me suis assise sur une table au fond, dans un coin, tu sais celle qui porte des écritures parfois olé olé. » Angel la taquine, parlant de choses inutiles et guère intéressantes pour ce sujet pourtant croustillant. Elle rit encore et se décide à parler plus sérieusement. « J'étais méfiante quand il m'a dit qu'il s'excusait. Après tout, nous parlons de James Potter, le grand, le magnifique Maraudeur, séducteur en herbe. » L'ironie et le sarcasme teinte sa voix bien qu'aucune agressivité n'en transperce.

Un petit sourire contrit apparaît néanmoins sur son visage. « J'en ai aussi un peu profiter pour le faire marcher mais Monsieur n'a pas apprécié la blague. Tu aurais vu son état. A s'en rouler par terre. » Son regard s'écarquille tandis qu'elle imite Potter devant ses blagues, un peu acerbes certes, sombres parfois. « Et sa tête … je t'explique. Je lui ai dit qu'il était le dindon de la farce. Et il a pas compris. J'ai du lui refourguer un dictionnaire d'étude des moldus. Il a du croire que je le comparais à un dindon... » Elle rit, elle se moque, mais Evangeline le fait même avec ses amis les plus proches. C'est une façon à elle de montrer son affection. Chacun son truc. Après tout, l'amour n'est pas fait pour elle et elle n'est pas faite pour l'amour. Il faut se faire une raison. « Et il ne savait pas que j'étais une née moldue. » Son rire sonne un peu plus faux cette fois. Elle le sent. Elle le sait.

Son visage tente de garde une expression de calme et de joie, mais elle n'y arrive pas. Pas devant Will. Un soupir s'échappe de ses lèvres en un nuage de vapeur, choc avec le froid encore hivernal. Lasse, elle s'assit à son tour dans l'herbe et se laisse tomber en arrière, les yeux fermés. Evangeline n'a soudainement plus le cœur à rire. « Parfois je me dis que ça aurait été plus simple de n'avoir jamais eu ces pouvoirs. » L'amertume résonne dans sa voix. Elle n'était pas du genre à montrer ses peines et ses inquiétudes mais elle n'en pouvait plus. Elle tenait depuis plus de sept ans et encore avant, avant qu'elle ne sache pour ses pouvoirs, elle se souciait de ce qu'elle allait devenir. Sans un sous, pas d'étude. Comment faire, que devenir. Le trafic de drogue lui avait apporté un peu de revenu, mais les galions s'étaient vite envolé lors de l'achat de ses fournitures. « Enfin, Potter m'a proposé de régler mes problèmes avec certains de mes camarades. Surtout avec Lestrange. Je suis sûr que ce gars est raide dingue de moi mais qu'il ne veut pas se l'avouer. » Raide dingue, si bien qu'il ne cesse de l'insulter et de lui faire des coup bas. Elle s'entend si bien avec ses camarades de dortoir qu'elle retrouve parfois ses affaires éparpillées, déchirées parfois. Combien de fois avait-elle pleuré dans le silence, dans le noir, à l'abri des regards. Elle ne les comptait plus, et jamais elle ne l'avait avouer. Ses amis était bien trop précieux à ses yeux pour voir l'inquiétude se refléter dans leurs yeux. C'est pourquoi elle tente de jouer la carte de l'ironie avec Lestrange. Pourvu qu'elle marche.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Willow A. Lewis

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 23
▌Parchemins : 933
▌Points de Rp : 49
▌Initiation magique : 23/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 18 ans (le 1er Avril)
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Sam 31 Aoû - 0:06

(c) gif tumblr - codage riria - Alohomora
« Il faut à l'amitié la simplicité des gestes
autant que la spontanéité des confidences.  »

d'Adrienne Coquet

Confidences. Comme avant. Comme si les deux septièmes années ne s'étaient jamais quittées, comme si les événements extérieurs et intérieurs au Château n'avaient jamais rien troublés. Il était si bon de sourire, de rire même, en entendant Angel narrer avec son ironie quotidienne les excuses si étonnantes du Gryffon. La rousse l'écoutait, se laissant porter par les commentaires futiles mais comiques de la Serpentard, s'imaginant bien la scène par ces détails. Ce qui l'avait pourtant pousser à ces commérages était cette surprise première d'apprendre que "James Potter, le grand, le magnifique Maraudeur, séducteur en herbe" (un éclat de rire sans retenue retentit) puisse ainsi connecter ses deux neurones pour autre chose que faire des farces et réussir en Métamorphoses...

Peut-être qu'en s'approchant des dix-sept ans, il gagnait enfin en maturité ? Mmm... Ne parlons pas trop vite non plus. Enfin, qu'il devienne responsable ou pas, les remords devaient enfin transparaître dans son noble coeur de Gryffondor... Du moins, pour une Serpy dont il apprenait finalement l’ascendance moldue (ce qui ne l'empêche donc pas de faire des crasses à des sangs-purs non pro-mangemorts pour autant...). Même si le sang-moldu changeait la donne, il ne saisissait pas toutes les spécificités de ce monde non-magique, la comparaison au
"
dindon de la farce" en était bien la preuve et tira un rire aux deux sorcières. Mais la Serdaigle sentait que ce rire n'était qu'un voile sur les véritables sentiments d'Evangeline.

La rousse s'était redressée alors que son amie s’asseyait finalement. L'inquiétude s'immisça en elle en observant le soupir vaporeux dans l'air glacé, en saisissant le regard triste face au sourire forcé sur le visage de la blonde. A chaque fois que les deux nées-moldues se voyaient, Willow ne pouvait s'empêcher d'être gênée, gênée de vivre si paisiblement malgré bien des brimades des Serpentards, elle pouvait être seraine à Poudlard et chez elle, et même après le collège, sa vie semblait tranquillement tracée... Alors qu'Angel, ô pauvre Angel, si malmenée, par les sangs-purs, les Maraudeurs, les ignorants ne voyant pas ce sourire si chaleureux chez une Serpent...

De plus, la rousse connaissait la situation financière d'Eva, elle savait que son amie n'avait aucun refuge véritable même à Londres. Et elle se sentait si mal pour elle, son empathie la prenant et l'empêchant au premier abord de sortir des phrases rassurantes et encourageantes tellement elle partageait le mal-être qu'elle lisait en son amie. Quand Angel finit par lâcher qu'elle aurait préféré n'avoir aucun gêne magique, la Serdaigle lui répondit, contrastant l'amertume de la Serpentard par de la douceur :
"
Si ça avait été le cas, je ne t'aurais pas rencontré. Ça aurait été dommage, non ?". La rousse ne voulait pas faire le plaidoyer de la magie car, bien qu'elle ait toujours vécu comme une chance son arrivée à Poudlard, elle savait que si la magie pouvait être lumineuse, elle était aussi ténébreuse.

La Serpentard finit par conclure sur une note plus optimiste, James se révélant chevalier servant à ses heures perdues face à Lestrange et sa bande. Un frisson parcourue le corps de la rousse et ce n'était pas dû au froid (du moins, pas seulement) mais surtout au nom du Serpent, ce pro-mangemort qui la terrifiait tant depuis ses premières années. Elle acquiesça l'aide de Potter qui ne serait pas de trop face à des êtres aussi abominables, ne cachant même pas leurs opinions extrêmes. Mais en entendant la dernière phrase d'Angel, elle ne se laissa pas berner par son humour.

C'était trop dur pour Eva, son regard bleu étant tel un océan de ses souffrances, Will ressentait tellement fort cela et savait bien que Lestrange n'était pas le seul de sa maison à ainsi s'en prendre à elle. Combien de fois la rousse lui avait demandé pourquoi son sac était ainsi rafistolé, pourquoi ses bouteilles d'encre avaient noyé ses parchemins, pourquoi ses yeux étaient si rouges de pleurs alors que le soleil éclairait une si belle matinée... Des questions dont les réponses non exprimées à haute voix étaient déjà déduites par la Serdaigle. Elle avait maintes fois défendue son amie quand ce genre de crasses avaient été faites en sa présence... mais n'étant pas de la même Maison, la rousse ne pouvait l'assister en permanence.

Et elle avait d'ailleurs la conviction que ce n'était pas son rôle. Car de tels choses ne devaient point arriver en temps normal ! Evangeline aurait dû s'épanouir au collège, apprécier les sortilèges et potions la journée et dormir paisiblement dans ses draps verts et argents la nuit. Cette situation révoltait la rousse mais elle se sentait si impuissante. C'était la raison pour laquelle elle voulait à tout prix entrer au Magenmagot et même à l'Ordre du Phoenix, pour mettre fin à ce système discriminatoire, à ces moqueries à l'apparence futile mais qui brisait des vies.

Elle avait serré les dents en pensant à cette situation et finit par dire à Angel, d'une voix qui se voulait calme mais qui laissait pointer sa rage :
"
Je suis heureuse que Potter réfléchisse enfin et te propose son aide. Pour ma part, je me sens honteuse que nous nous soyons éloignées, car j'aurais dû être là face à ces pourritures, on sentait que le mot était plus léger que sa pensée. Mais je ne te lâcherais plus. Je sais que... que je ne suis qu'une élève, qu'une Serdaigle et que je ne peux pas faire tout ce que je peux chez les Verts et Argents... Mais j'essayerais.". Elle regarda la blonde droit dans les yeux, soulignant la sincérité et la force dans sa phrase : "Ne perds pas courage : tu vaux mieux qu'eux tous réunis. Et tu le sais. Tu es une Serpentard, ne renie pas la fierté que tu possèdes. Et que tu mérites de ressentir. Tu es intelligente et fine et je ne doute pas qu'une sorcière comme toi réussisse après ses études. Petite pause. Tu as une idée, d'ailleurs ?"

Elle s'était avancée vers Angel, sans oser lui prendre la main ou lui toucher l'épaule de manière compatissante, hésitant devant le malaise tactile de la blonde. Will se redressa cependant sur sa dernière question, un sourire confiant sur les lèvres, encourageant même. Elle savait qu'Angel était remplie de doute mais elle espérait qu'en parler permettrait de les dénouer. Willow avait la chance de posséder un esprit organisé et déterminé, ce qui lui permettait de se projeter dans quelques années. Elle n'était pas sûre que ce soit de même avec Eva, mais elle allait tout faire pour que son amie fasse des choix et s'épanouisse dans sa voie.

____________________________


Smart is the new sexy.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Who are You ?
Evangeline R. Wilson

avatar

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 67
▌Points de Rp : 19
▌Initiation magique : 07/07/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Lun 2 Sep - 8:12

Les relations ont d'énormes influences sur les gens. L'entente doit être commune pour que deux personnes puissent se parler librement. Parfois, il faut aussi mettre du sien. Parfois, il faut aussi tourner la page.
Ressouder les liens



« Si ça avait été le cas, je ne t'aurais pas rencontré. Ça aurait été dommage, non ?  » Un sourire éclaire son visage, dissipant quelque peu cette ombre qui commençait à s'installer doucement sur son visage. Que ferait-elle sans ce petit rayon de soleil qui a chaque fois donner un coup de boost à son moral. Mais bien qu'elle ne vit pas le léger frisson de son amie, elle perçut néanmoins cette rage grandissante et se concentrant sur ses poings fermées. Will avait ce petit coté courageux qui lui manquait cruellement, cette hargne, cette force de combattre qui étaient inexistantes derrière son corps frêle. Evangeline n'était pas courageuse, loin de là. Sinon, elle aurait été à Gryffondor. Pas assez curieuse pour se retrouver chez les aigles et pas assez loyale et dévouée pour les Poufsouffles. Non pas que ce soit une traîtresse ni une inculte, mais son ambition et sa ruse étaient bien plus accrues et profitables à la maison des Serpents.

Willow … un ange gardien en quelque sorte, surtout lors les conflits avec ses camarades débordaient de la salle commune et des dortoirs. C'est elle qui aurait du porter le nom d'Evangeline. Combien de fois l'avait-elle défendu face à des bousculades et autres brimades. Et bien qu'Angel ne lui ai jamais confié ses déboires dans les dortoirs, elle savait que Will se doutait de quelque chose. Les yeux rouges, oh, juste un peu d’allergie, rien de grave. Les parchemins tachés d'encre ? Une maladresse et mauvaise fermeture de l'encrier. Guère crédible mais souvent la rouquine ne l’embarrassait pas avec ses questions. Après tout, la Serpentard ne voulait pas la mêler à un conflit qui la concernait directement. Ce n'était pas son combat. Ce n'était pas plus difficile que dans les rues de Londres.

Sa belle amie reprend parole d'une voix calme mais don les intonations résonnaient dangereusement, comme piquée par un accès de colère. « Je suis heureuse que Potter réfléchisse enfin et te propose son aide. Pour ma part, je me sens honteuse que nous nous soyons éloignées, car j'aurais dû être là face à ces pourritures. » Honteuse ? Le regard de la blonde s'écarquille et ses lèvres s'entrouvrent, comme si elle s’apprêtait à dire quelque chose mais son amie continue sur sa lancée poussée par la rage et la détermination qui animent ses traits.  « Mais je ne te lâcherais plus. Je sais que... que je ne suis qu'une élève, qu'une Serdaigle et que je ne peux pas faire tout ce que je peux chez les Verts et Argents... Mais j'essayerais. » Angel fut soufflée par tant de sincérité et de force dans son regard. Et c'est à ce moment là qu'elle se dit que Willow était sans doute son meilleur allier, sa meilleure amie, son plus grand soutien dans tout le château. Elle savait tout d'elle, de sa vie, de son passé et de ses pensées même les plus secrètes.  

« Ne perds pas courage : tu vaux mieux qu'eux tous réunis. Et tu le sais. Tu es une Serpentard, ne renie pas la fierté que tu possèdes. Et que tu mérites de ressentir. Tu es intelligente et fine et je ne doute pas qu'une sorcière comme toi réussisse après ses études. Tu as une idée d'ailleurs ? » Comment perdre courage après telles paroles. L'ombre s'était désormais dissipée et une lueur d'espoir et de courage animait son regard d'un gris de Playne. Son sourire apparaît de nouveau, plus sincère et moins friable. Plus fort aussi. Angel se nourrit de la force des autres. A quoi bon combattre seule alors qu'on peut être plusieurs. Comment remercier ce petit brin de fille qui lui mettait du baume au cœur ? Son regard remarqua les doigts fins de son amie, proche des siens. Plusieurs fois elle l'avait vu amorcer un geste et l'arrêter devant son malaise. Cette fille était tout simplement un ange pour la comprendre de la sorte. Mais il faut savoir aussi remercier et montrer qu'on peut aussi être là, parfois.

Doucement, les doigts se tendent et serrent un peu ceux de la rousse. Son sourire tendre, un peu gêné et surtout sincère illustre ses paroles. « Ne te sens pas honteuse. Oublie ça. C'est normal de se rapprocher d'autres personnes et je ne t'en veux pas. Et puis, ce n'est plus d'actualité puisque les excuses sont faites … alors n'en parlons plus. » D'un geste de la main, Angel mime une feuille de papier qu'elle chiffonne et met en boule pour la jeter au-dessus de son épaule. « Et puis, tu n'es pas qu'une élève, ni qu'une Serdaigle. Tu es Willow et je tiens à toi. Alors fais attention pour le « je ne te lâcherai plus » car je pourrai me retrouver collée à toi jusque dans tes draps. » Ses sourcils se haussent et une moue charmeuse étire ses traits angéliques. Angel aime charmer, plaire et faire son petit numéro. Mais au fond, ce n'est que du vent. Même envers les hommes. Ses petits copains se comptent sur une seule main … un seul en vérité et encore, ce n'était qu'une amourette de jeunesse. L'amour … une chose trop compliquée et pas faite pour elle.

Et puis, revint le moment de son avenir. Là, son sourire s'éclaire un peu plus. « Styliste. J'ai déjà envoyé des hiboux dans toutes les maisons de mode de la maison. Et j'ai une place chez gaichiffon pour l'été, à Londres. » La mode … son univers. Il n'y avait qu'à regarder sa tenue qu'elle avait faite elle-même.C'était son rêve … et pourquoi pas aussi dans le monde moldu. Angel y avait pensé mais déjà se faire une place dans le monde sorcier … Mais il y avait autre chose de prévu dans ses plans. « Il y a aussi l'Ordre. » L'ordre du Phénix, évidemment. « J'ai beau être à Serpentard, les rumeurs circulent vite à Poudlard. Et comme je ne me vois pas au sein des mangemorts … un peu suicidaire quand même non. » Encore de l'ironie. Une façon de détourner des choses graves pour les rendre plus légères. Il le faut pour survivre chez les Serpents. « Je ne suis pas aussi courageuse que toi ou d'autres … sinon j'aurai été à Gryffondor mais, sans me vanter, je suis douée en potion et stratégie. Dans des combats, il y a toujours des gens qui restent derrière pour planifier, conseiller, organiser. Je pense que c'est ma place. » Un rire léger s'évade de ses lèvres. « Je donne mon écu de chevalier à qui le veut. »

Son regard rieur croise celui de son amie. « Tu sais …  » Le malaise revient subitement. Evangeline est de nouveau gênée et ces mots peinent à sortir. Sa main vient même masser sa nuque. « Hum … je … si je trouve un boulot rapidement je pourrais peut être trouver un logement et … disons que si tu as toi aussi du travail dans le coin on pourrait faire une colocation. Enfin, je dis ça mais peut être que d'ici là tu emménageras avec quelqu'un mais c'est juste que … Je n'ai pas envie de te perdre de vue … voilà. » Voilà … une façon de clore une déclaration. Angel ne le prendra pas mal si elle refuse. Après c'est une décision à prendre et il est vrai que Willow, avec son sourire, sa bonne humeur … elle ne sera jamais seule.



made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Willow A. Lewis

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 23
▌Parchemins : 933
▌Points de Rp : 49
▌Initiation magique : 23/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 18 ans (le 1er Avril)
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Ven 6 Sep - 2:41

(c) gif tumblr - codage riria - Alohomora
« L'amitié ne consiste pas seulement à voir les mêmes personnes régulièrement. C'est un engagement, une promesse, de la confiance,
c'est être capable de se réjouir du bonheur de l'autre. »

de Philippe Besson

Joie. Indescriptible, insatiable, essentielle. Qui se déversa et se propagea dans le cœur de la rousse en voyant sourire de nouveau son amie de toujours. Ce sourire éclatant était tellement plus sincère, l'ironie ayant laissé place à la reconnaissance, Willow ne put en être plus heureuse. Faire sourire son entourage était son plus grand but, notamment avec Angel dont elle savait la vie dure et le sourire plus difficile à éclore... du moins, le vrai et franc sourire. Willow n'avait peut-être pas autant de courage que les Gryffons mais elle avait ce don pour redonner espoir dans les yeux de tous ceux qu'elle croisait.

La rousse sentit les doigts hésitants de son amie serrer les siens avec gratitude et fut plus touchée que quiconque par ce simple geste. Elle rendit ce contact à la blonde qui lui permettait une telle proximité, si rare et si forte, preuve si sincère de l'amitié, de la confiance, du remerciement. Ses lèvres s'étirèrent et ses yeux captèrent un peu plus la lumière en entendant Evangeline lui assurer que leur séparation était déjà oubliée et que la Serpentard ne lui en voulait pas. Un poids s'envola de la poitrine de Will, touchée par ces mots. Et elle finit par lâcher un petit rire à l'annonce de la Serpy ne la lâchant pas d'une semelle si Willow insistait trop.

Angel finit par revenir à sa dernière question et la réponse enchanta la rousse, même si elle ne la surprenait pas. En effet, les vêtements et tous les codes esthétiques qui les entouraient avaient toujours été un petit mystère pour Will... Ou du moins, elle trouvait cela trop compliqué et changeant d'une saison à l'autre pour s'y atteler sincèrement. Mais Angel, oui, cette blonde si bien habillée à toute heure de la journée, savait se glisser dans une boutique et y trouver l'harmonie des tissus et des couleurs pour resplendir le teint et mettre en valeur n'importe quelle taille.

Willow était heureuse qu'une telle passion puisse ainsi devenir un travail pour son amie, surtout si cette dernière avait déjà un job d'été chez Gaichiffon, la grande chaîne de prêt-à-porter sorcier ! Mais ses projets ne s'arrêtaient pas à ces envies de mode :
"
Il y aussi l'Ordre." Cette phrase rendit encore plus attentive la Serdaigle. Elle connaissait le groupe de Dumbledore grâce à Frank qui en faisant parti... Mais elle savait qu'en réalité peu d'élèves étaient au courant de l'existence des résistants anti-mangemorts. Cependant, les nouvelles semblaient au fil des années percées les failles du secret... jusqu'à atteindre les oreilles d'Angel.

Evidemment, Will voyait mal la blonde, même en tant que Serpentard, rejoindre des sangs-purs élitistes qui en veulent à son statut de née-moldue. Evangeline semblait avoir déjà bien réfléchie à sa position : elle ne sentait pas en elle l'audace d'aller sur le front mais prévoyait déjà la nécessité d'avoir des êtres sages et stratégiques pour préparer les diverses missions que l'Ordre souhaiteraient effectuer. La rousse sourit à cette détermination et à cette sagesse de juger de ses points faibles et forts pour mieux agir.

Will visait le Magenmagot depuis longtemps à présent mais, bien qu'elle soit chez les Sages bleus et bronzes, elle était une forte tête. Elle serait le Fou sur l'échiquier : le stratège qu'on ne prévoit pas sur le terrain mais qui surprend habilement par son arrivée. Elle ne doutait pas qu'Angel serait une Tour attentive qui anticiperait de bons coups et que les Maraudeurs seraient des cavaliers efficaces dans les années à venir. Ce parallèle de partie d'échec rendait à la situation une allure de jeu, mais la guerre qui se profilait était en réalité bien plus critique et dangereuse : aucune erreur devrait être commise.

La blonde aborda une autre conversation, ses doigts délaissant ceux de son amie pour caresser sa nuque, marque d'anxiété connue de tous... et reconnue par la rousse. Quand elle eut fini sa demande, Will ne put s'empêcher de sourire malgré sa tête qui hochait négativement. Pourquoi Angel craignait-elle tellement de lui demander ce genre de choses ? Elle devait oser, surtout à elle, la Serdaigle n'ayant pas l'allure d'une mangeuse de nées-moldues ! Elle répondit avec un ton assuré, osant poser sa main sur l'épaule de la blonde :


- J'ai moi aussi des propositions au Ministère et je ne pense pas me retrouver à la rue l'année prochaine. Ce serait donc un plaisir d'emménager avec toi, Angel : je ne vais pas te laisser partir comme ça !
Elle regarda le sol, sa franchise la poussant à préciser malgré tout : Après, je te nie pas que ma relation avec Gwaine est de plus en plus officielle et qu'emménager avec lui l'année prochaine m'a déjà traversé l'esprit. Mais même si je décide de le faire : tu seras toujours la bienvenue chez moi... et prépare-toi à ce que je squatte chez toi aussi ! Si tu n'es plus là, qui va donc me faire des habits qui ressemblent à quelque chose et m'éviter de me faire passer pour un épouvantail mouvant !

Elle finit sa tirade sur un ton un peu plus joyeux et malicieux mais qui en réalité voulait dire :
si tu n'es plus là, qui d'autre pourrait me réconforter en usant de sa fameuse ironie et de sa fraîche malice ? Personne. Non, car chaque personne autour de Willow avait un lien très singulier avec elle, comme une pièce de puzzle qui mettait en place un univers doux et serein. Et complet. Sans la pièce que formait Angel, c'est comme une partie de Willow qui serait manquante. Et elle ne le supporterait pas. Quitte à se faire coller en permanence par la blonde, cela valait mieux que ne plus la revoir en laissant Poudlard !

____________________________


Smart is the new sexy.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Who are You ?
Evangeline R. Wilson

avatar

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 67
▌Points de Rp : 19
▌Initiation magique : 07/07/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Lun 16 Sep - 8:38

Les relations ont d'énormes influences sur les gens. L'entente doit être commune pour que deux personnes puissent se parler librement. Parfois, il faut aussi mettre du sien. Parfois, il faut aussi tourner la page.
Ressouder les liens


Le sourire qui étira les lèvres de son amie amena une bouffée d’espoir dans son cœur de petite fille et le contact de sa main sur son épaule lui procura un doux frisson. C’était agréable, de se sentir assez proche de quelqu’un. Le contact n’était pas une chose qu’elle appréciait d’habitude, préférant la finesse de simples regards, mais là, c’était différent. Et puis, Willow comptait beaucoup pour elle. Bien plus qu’elle ne le laissait croire. Les propositions du ministère ne l’étonnaient guère et elle connaissait l’envie de la rousse de s’impliquer d’avantage dans la vie politique des sorciers. Quant à l’emménagement, elle ne refusait pas son offre, ni ne l’acceptait, confiant l’évolution de sa relation avec Gwaine. Mais cela lui importait peu. Elle savait, et elle en avait désormais l’entière certitude, qu’elle pourrait compter sur elle, quoiqu’il arrive. Qu’elles pourraient se revoir autour de bierraubeurre pour discuter du temps passé et d’autres choses futiles et dérisoires. C’était le plus important.

Angel sentait en elle comme une pulsion, l’envie soudaine de la prendre dans ses bras. Peut-être était-ce encore trop tôt. L’amour s’apprend par petite dose et rien n’est plus doux que l’amour d’une amie, sentiment sincère qui semblait éternel. Rassurée, oui, Evangeline cherchait à l’être car dans quelques mois, ce sera le grand saut dans le monde des sorciers, un monde d’adulte qu’elle n’était sûre de comprendre et d’assumer. Au fond, son petit cœur d’enfant n’avait pas grandi assez pour se sentir en pleine confiance. Il manquait cet amour parental qui avait fait défaut dans son foyer, dans cette bicoque délabrée de Londres. Apprendre, Willow l’y aidait mais elle avait besoin d’un pilier plus solide pour ne pas s’effondrer. Cela, elle n’était pas prête de le reconnaitre, elle qui avoue sans pudeur ne pas croire à l’amour, dire sans honte qu’elle n’est pas faite pour l’amour et que l’amour n’est pas fait pour elle.

La voix de Willow parvint de nouveau à ses oreilles. « Mais même si je décide de le faire : tu seras toujours la bienvenue chez moi... et prépare-toi à ce que je squatte chez toi aussi ! Si tu n'es plus là, qui va donc me faire des habits qui ressemblent à quelque chose et m'éviter de me faire passer pour un épouvantail mouvant ! » Un rire franc franchit soudainement les lèvres d’Angel, oubliant ses bien sombres pensées pour de plus beaux moments. Lien qui se resserre, qui s’affirme. La jeune femme sentait le nœud qui les unissait et elle avait l’impression que rien ne pouvait le défaire, pas même l’homme le plus bodybuildé de la planète. « Je suis ta conseillère en mode attitrée.  » dit-elle en gonflant les buste pour se donner un peu plus d’importance … et une pincée de ridicule aussi, adoptant une voix bien trop pompeuse pour être vrai.

Qui parlait comme ça ? A par peut être cette pinbèche de Narcissa Black, nouvellement Malefoy. Au fond, Angel espérait qu’elle s’emmerde et maudisse sa petite vie de princesse mais au fond elle aurait surement voulu être à sa place. Ne manquait de rien, ne se soucier de rien et ne pas avoir à subir les insultes. Cette vie était imparfaite et surement dénuée de liberté … mais elle l’enviait tout de même. « D’ailleurs, en parlant de ça, tu sais que si tu as besoin de … je sais pas moi, une robe pour sortir avec ton gugus, une écharpe, un pantalon, n’importe quoi, tu sais où me trouver.  » Il fallait quand même le préciser et insister, parce que Willow et la mode …  « Bon, je te conseille d’éviter de poireauté devant la salle commune des serpents. Ils sont gentils mais ils risquent de devenir tellement adorables.  » Ironie, belle ironie, quand tu nous tiens.

Le regard céruléen de la blonde détailla le corps de son amie des pieds à la tête. Oh, ce n’était pas la première fois qu’elle lui confectionnait des vêtements, mais c’était un rituel pour trouver l’accord et la ligne parfaite. « Une robe pour notre remise de diplôme, peut-être. Tu crois que ça le ferait si  je me pointais à la cérémonie en tenue moldue, écusson des Serpentards sur la poitrine et marquée née moldue sur le T-Shirt ? » Elle garde le sourire. Un vrai sourire. Ses soucis sont partis, définitivement et elle peut tourner cette situation en dérision sans la prendre à cœur. Il y avait son petit rayon de soleil juste à côté, impossible de noircir ce moment. Impossible.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Willow A. Lewis

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 23
▌Parchemins : 933
▌Points de Rp : 49
▌Initiation magique : 23/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 18 ans (le 1er Avril)
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Lun 23 Sep - 7:15

(c) gif tumblr - codage riria - Alohomora
« Il y a des fiertés authentiques qui meurent difficilement. »

de Yves Thériault

Mode. Un nom connu, reconnu même... mais qui passait totalement au dessus de la rousse. Enfin... Angel aimait à exagérer sur ce point. Willow n'avait rien contre la mode, elle concédait même que certains modèles étaient plutôt impressionnants (et ce goût se retrouvait dans les créations de son amie blonde) mais, parfois, l'imagination allait trop loin et ce n'était franchement pas portable... Du moins, ce n'était que l'avis de la Lewis.

Cette dernière, si elle n'était pas dans son uniforme noir où elle affichait fièrement son blason bleu, portait la plupart du temps des habits moldus selon trois critères : pratique, confortable et passe-partout. Et cela n'excluait pas forcément une certaine harmonie des couleurs quoi que certaines Serpentardes (c'était en effet souvent les Verts... et c'est la raison pour laquelle, il y a quelques années, Will avait pris Evangeline pour l'une d'entre elles) aimaient critiquer son manque de style
en plus de s'habiller en moldue.

Jamais elle ne serait sortie en t-shirt orange et pantalon vert... Elle avait tout de même une limite au "je-m'en-foutisme-vestimentaire". Mais elle ne rétorquait finalement plus rien à Angel quand celle-ci la regardait d'un air désolée en la détaillant les dimanches matins (la chevelure rousse pas coiffée du matin n'aidant pas), et avait même fini par lui dire
"
D'accord, vas pour une jupe... même si je me les pèle... On est encore encore en Avril, je te signale ! ... Et oui, je suis frileuse... et je concède que j'aime les bons pulls de grands-mères car au moins ils sont vraiment chauds..."

Leurs conversations qui avaient des airs de disputes ridicules (car peu fondées et en réalité, au ton bien léger et plein de mauvaise foi) étaient à présent connues de tout leur entourage... qui avait pu remarquer à quel point, malgré la détermination légendaire de Willow, Angel avait finie par gagner, habillant son Aigle d'amie de manière convenable... voire même, toujours dans les codes du moment, comme les autres nées-moldues se rendirent compte au fil des mois...

Alors, quand la blonde lui sortit qu'elle était sa
"
conseillère en mode attitrée" avec un air fier et sérieux (et donc très comique), Willow ne protesta pas, souriant de plus belle en se rappelant leurs discutions mouvementées des années précédentes... si paisibles et à l'apparence si lointaines... Mais les deux amies s'étaient à présent retrouvées et leur relation semblait reprendre là où elle en était restée : Willow questionne, conseille et rit ; Evangeline écoute, taquine et confectionne avec joie.

En entendant la Serpentard citée Gwaine comme son
"
gugus", la rousse éclata de rire. Oui... bien que son gugus disait l'aimer totalement, qu'importe son apparence, il valait mieux éviter de le tester trop... En se faisant cette réflexion, Will se dit que c'était peut-être aussi un peu grâce à Angel que le Gryffon avait finie par tomber sous son charme... Même si la robe de la St Valentin, elle pouvait fièrement affirmer qu'elle l'avait choisit seule (suivant implicitement l'entraînement donnée par Angel au fil des ans). Elle répondit finalement à la généreuse proposition : "Si une envie ou idée me vient, je n'hésiterai pas à venir toquer chez les Serpy pour voir s'il te reste de beaux tissus pour moi !".

A quoi la blonde répondit que l'attente dans les cachots n'était peut-être pas une bonne idée, présentant ironiquement les
"gentils" serpents lui ouvrant la porte avec un grand sourire, lui proposant même un thé pour discuter des coutumes moldues... L'image resta un temps dans l'esprit de la rousse
*si c'était si simple... si les mangemorts n'existaient pas... si...* Son sourire avait quelque peu disparut. Elle sortit de ses pensées tortueuses en entendant la nouvelle idée d'Angel qui la faisait rayonner d'enthousiasme et de dérision :

- Une robe pour notre remise de diplôme, peut-être. Tu crois que ça le ferait si je me pointais à la cérémonie en tenue moldue, écusson des Serpentards sur la poitrine et marquée née moldue sur le T-Shirt ?
- Oh, je te suivrais jusqu'aux confins du monde sorcier dans cette tenue, Angel ! Muggle-born and proud !
finit-elle en haussant la voix et le poing, ses yeux brillant de fierté défiant des Mangemorts imaginaires. Mais bon... On va sûrement nous obliger à porter nos uniformes... Mais à ce compte là, vu que c'est notre dernière année, je te propose de nous faire cette robe spéciale née-moldue... Quand la cérémonie est finie : hop ! On enlève la sorcière et on dévoile à la Superman notre tenue moldue !

Elle avait mimé un arrachement de chemise, comme le faisait le fameux super-héros... mais si elles décidaient de le faire vraiment, leurs sous vêtements seraient bien en dessous par contre ! Willow pensa à cette fin d'année qui s'approchait à pas de géants... Déjà. Ces sept dernières années étaient passées bien vite et elles en avaient vécu des choses... Mais une fois Poudlard laissé, un monde encore plus grand allait s'ouvrir à elles. Oui, la magie ne faisait que commencer, et ce n'est pas leur statut de nées-moldues qui allait les empêcher de prouver leur valeur sorcière !

____________________________


Smart is the new sexy.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Who are You ?
Evangeline R. Wilson

avatar

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 27
▌Parchemins : 67
▌Points de Rp : 19
▌Initiation magique : 07/07/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   
Mer 9 Oct - 22:20

Les relations ont d'énormes influences sur les gens. L'entente doit être commune pour que deux personnes puissent se parler librement. Parfois, il faut aussi mettre du sien. Parfois, il faut aussi tourner la page.
Ressouder les liens


Une jupe en avril n’est pas aussi inconcevable que cela. Enfin, la mode est une chose qui se discute et il existe mille avis sur la question. Mais on pouvait porter une jupe quasiment tout le temps quand même, en passant des collants plus épais, en laine pour l’hiver, à des bas plus fins, peut être en nylon, voire pas de collant pour les plus belles jambes. L’évolution de Will en la matière vu assez intéressante et on la remarquait par la façon dont elle accordait ses couleurs, parfois de manière étrange quoique parfaitement à la mode … bref, Willow était un mannequin superbe qui lui donner la permission de libérer son imagination, dans la limite du raisonnable.

C’était si bon de se retrouver comme avant. Evangeline aurait cru que cela aurait mis plus de temps à se remettre en route mais non ! C’était pareil, la même joie, les mêmes rires. Rien n’avait changé. C’était rassurant dans un monde que ne cessait de se transformer. D’un côté, elle était fière d’être une sorcière, fière de pouvoir parfois surpasser certains sang-purs. Il faut également avouer que la consanguinité n’arrange pas les choses, ils sont peut-être plus à plaindre qu’autre chose. Mais parfois c’était dur. Toujours tout supporter, sans rien dire, juste répondre avec un sourire. C’était la plus belle réponse, un sourire éclatant qui les faisait enrager plus qu’autre chose. C’était tellement jouissif, mais au fond, ça faisait mal. Mais il fallait qu’ils le sachent, qu’ils pouvaient faire n’importe quoi, ils ne pourront enlever le fait qu’elles ont des pouvoirs magiques, qu’elles sont d’excellentes sorcières. « Oh, je te suivrais jusqu'aux confins du monde sorcier dans cette tenue, Angel ! Muggle-born and proud ! » Angel rit, crie et lève également le poing. Elle s’imagine, manifestant dans la rue à la manière des suffragettes.

De Kensington à Billingsgate, Enfin ce n'est qu'un cri, Demain va dans tout le pays, Commencer notre ère, Politiquement l'égalité, Sera un droit affirmé, Mais avant, mes amies, Qu'on libère des prisons nos guides, Ne plus servir ni même obéir, Avouez que ça mérite de se battre bien décidées, Et le cœur fier Où avait-elle entendu ça déjà ? Surement dans des films de son enfance. « Mais bon... On va sûrement nous obliger à porter nos uniformes... Mais à ce compte-là, vu que c'est notre dernière année, je te propose de nous faire cette robe spéciale née-moldue... Quand la cérémonie est finie : hop ! On enlève la sorcière et on dévoile à la Superman notre tenue moldue ! » Le pouce de la blonde se lève, signe de son accord. Et elle siffle lorsqu’elle mime son arraché de chemise, à la manière d’un pilier de bar devant une strip-teaseuse.

C’est bon de rire haha. Déjà dans sa tête se profilent quelques modèles. Elle regarde encore et encore son amie pour en saisir les mesures. Pour le coup, rien que pour passer ce délicieux moment avec elle, Angel avait envie d’y être … déjà. Oui, elle était pressée, sans l’être mais tout de même. L’esprit de la blonde était un peu embrouillé par ces sentiments contradictoires. Le gros bordel, en gros. « Dooonc, je te fais une jupe pour ton cher et tendre. Pas trop légère parce que nous sommes encore en avril … mhhhhh. Oui, c’est bon, je l’ai …. J’ai l’idée. » Elle ne se prend pas au sérieux, imite quelques grands couturiers un peu farfelus. Mais au fond, elle avait vraiment une idée, et son regard pétillant le prouvait.

Soudainement, elle se relève. Evangeline est souriante, elle est pétillante. Le revoilà, ce petit ange que ses plus proches amis connaissaient. Elle saisit les mains de son amie et l’aide à se relever. « On se revoit bientôt ma cacahuète. » Limite, elle s’en va en sautillant. Cette rencontre lui a fait beaucoup de bien, un coup de peps. Les cons pouvaient retourner chez eux, rien ne pourrait gacher cette journée. A part peut être un rhume … ou la grippe.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Ressouder les liens [Pv. Willow]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ressouder les liens [Pv. Willow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les liens de Willow Cohen
» mes sources et liens
» Liens emule
» Les liens de Ginny
» Tisser les liens de toute une vie... ~ Gabrielle de Vendôme
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: L’Enceinte de l'Ecole :: Le parc-