AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Entretien fortuit [Pv Sirius]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Entretien fortuit [Pv Sirius]   
Mer 18 Sep - 5:49

Pour qu'une simple gaffe prenne une ampleur considérable, il nous faut simplement choisir le mauvais endroit, le mauvais moment et les mauvaises personnes.
Entretien fortuit
La Salle Commune des griffondors était un endroit chaleureux où il était toujours bon d'y lire, surtout lorsqu'elle était désertée par les éléments … perturbateur, disons.. L'ambiance apportait un certain réconfort à Hermione qui était confortablement assise à une table près du mur tout en profitant de cette environnement favorable à l'étude des runes. Le feu crépitant dans la cheminée était un doux bruit de fond accompagnant sa lecture passionnante et, pour une fois, la jeune femme pouvait affirmer être enfin complètement détendu. Le visage paisible et lavé de la moindre angoisse, elle tourna la page de son ouvrage en toute quiétude. Elle avait presque l'impression d'être de retour à son époque, comme si tout ce qu'il s'était passé jusqu'à présent n'avait été qu'un mauvais rêve et que la seule réalité se situait dans le livre fascinant posé devant elle. Tout semblait aller bien dans le meilleur des mondes, mais la vérité la rattrapa bien vite ! La grosse dame laissa entrer quelques personnes dans la salle et parmi elles, Sirius Black. Hermione était bien sûr trop absorbée dans sa lecture pour s'en voir déranger, mais lorsque le jeune griffondor tira la chaise d'en face pour s'y installer, la brunette n'eut d'autre choix que de remarquer sa présence. Levant brièvement les yeux de son bouquin, elle tenta de garder un visage impassible lorsqu'elle le reconnut et lui adressa un signe de tête respectueux pour le saluer, seule sa lèvre légèrement tremblotante trahissait son trouble. Elle replongea alors dans sa lecture en essayant de ne pas penser au fait que le parrain rajeuni d'Harry se trouvait juste en face d'elle, mais ce fut peine perdue. Au bout de deux minutes, elle se rendit compte qu'elle était en train de lire la même phrase pour la vingt-troisième fois et se résolut donc à tourner la page d'un geste légèrement agacé.

Pourtant, Sirius ne constituait pas vraiment un obstacle à ses activités, bien au contraire. Le jeune homme était plutôt calme, discret, et avait même un livre avec lui, preuve qu'il n'était pas venu pour chercher la conversation mais sans doute dans le but de profiter du calme ambiant pour s'avancer dans ses devoirs. Malgré tout ses efforts pour ne pas se retrouver en sa compagnie, il y avait bien des jours où la malchance jouait en la défaveur de la brunette. Ne parvenant plus à se concentrer sur sa propre lecture, Hermione quitta à nouveau le livre des yeux pour adresser un sourire crispé à son vis-à-vis, bien qu'elle voulait surtout paraitre aimable.

« Tu devrais donner la recette de l'assiduité à Harry », lui dit-elle avec une franche sympathie malgré sa légère crispation, « Moi il ne m'écoute jamais. »

Elle remit le nez dans son livre en poussant un discret soupir comme pour se donner du courage. Même si elle avait en quelque sorte invité à Sirius à fréquenter encore Harry, elle jouait au moins à merveille le rôle du membre de sa famille. D'un côté, ce n'était pas vraiment difficile, vu qu'elle considérait bel et bien Harry comme un frère et qu'elle l'avait toujours traité en tant que tel. Leur petit séjour dans le passé aurait d'ailleurs pu être des plus plaisants si seulement ils ne courraient pas le risque de changer leur présent. Hermione savait que le plus juste à faire était de tout mettre en oeuvre pour garder leur époque telle qu'elle était, mais à force de croiser les maraudeurs et de constater combien Harry était heureux à leur contact -elle ne l'avait pas vu afficher un telle sourire depuis leur quatrième année-, une petite voix dans sa tête commençait à lui dicter des petites choses allant contre sa propre morale… comme essayer de profiter de leur petite escapade dans le passé pour tenter d'améliorer l'avenir. D'autant plus qu'Hermione était irritée de devoir éviter des gens aussi formidables que les maraudeurs, ainsi que Lili. C'était une chance qui leur était laissée, alors pourquoi ne pas la saisir? Hermione se gifla aussitôt mentalement à cette pensée. Ce n'est pas la chance qui nous a amené ici, mais un mauvais sort! songea t-elle férocement. Hermione ferma alors un bref instant les yeux en se rendant compte qu'une fois encore, elle n'avait pas avancé dans sa lecture. Elle avait tellement lu la première phrase de la page que celle-ci semblait être encore imprimé dans les airs quand elle leva à nouveau le nez pour regarder autour d'elle.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Sirius Black

avatar

Modérateur ♣ Elève  Gryffondor - 6ème année

Modérateur ♣ Elève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1236
▌Points de Rp : 160
▌Initiation magique : 19/08/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Entretien fortuit [Pv Sirius]   
Mer 18 Sep - 10:59


Entretien fortuit
Jane & Sirius.

 



Pour une fois, je suis motivé pour travailler, ça n'arrive pas souvent, peut-être une fois l'année. Non, en fait, je n'étais pas forcément motivé, McGo avait juste trouvé les bons mots pour me faire travailler. Soit je lui rendais son devoir à l'heure et tout se passait bien, soit je ne le faisais pas et elle se débrouillait pour me confisquer mon balai, ce qui impliquait le fait de ne pas assister au prochain match des gryffondors ou sinon le faire sur un vieux balai qui n'arrive même pas à décoller du sol. La grande classe. Donc bien entendu, comme par miracle la motivation m'est venue et c'est donc pour ça que je monte les marches des escaliers d'un pas vif. Je préfère me dépêcher, on ne sait jamais, au cas où je perdrais l'envie de rédiger un devoir de métamorphose en route. C'est très fugace ces choses-là.

Remus ne voulait pas me croire et n'avait même pas prit la peine de me suivre, certain que j'allais abandonner l'idée avant même avoir atteint la salle commune. Il n'aurait certainement eu raison, si la vie de mon balai n'avait pas été en jeu, mais là tout était différent, personne ne touche à mon petit bijou. Grâce à mes raccourcis, j'arrive à ma salle commune en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, je discute quelques secondes avec la grosse dame, qui apparemment à trouver un nouveau moyen de nous casser les oreilles, avant de pouvoir passer. Il n'y a pas grand monde dans notre salle. Tant mieux, je ne tiens pas à ce que ma réputation soit détruite pour un seul devoir de métamorphose.

J'attrape mon sac, qui pendait mollement à mon épaule et file m'installer à une table, où il se trouve déjà quelqu'un, mais elle a tellement l'air d'être absorbé par ce qu'elle lit, que je ne risque rien de m'asseoir face à elle. Au pire, je pourrais dire que j'ai de la fièvre. J'extirpe un livre de métamorphose de mon sac et m'installe confortablement pour commencer à lire ce que McGo m'avait demandé de faire. Cette femme m'adore tellement qu'elle se sent obligé de me donner des devoirs supplémentaires... elle craquera un jour j'en suis sûr et je serais obligé de la repousser, ce n'est pas contre elle, juste que j'ai décodé de ne pas faire tourner la tête des personnes qui ont deux fois mon âge, question de principe. Enfin, là je m'égare. Je tourne les pages, au fur et à mesure, heureusement pour moi, la métamorphose est une matière que je maîtrise plutôt bien et je n'ai même pas besoin d'attendre Rémus pour lui demander de faire ce maudit devoir à ma place. Je le fais tout seul, comme un grand. Je pouffe de rire à cette idée, me cachant derrière mon épais ouvrage. Jane -il me semble que c'est son prénom- m'adresse la parole et je ne peux empêcher un de mes sourcils de se lever quand elle me parle de son frère, que je trouve particulièrement étrange.

«  Confisque lui son balai » lâchais-je sans trop y réfléchir « il paraît que ça fonctionne »

Je fais glisser un parchemin sur ma table et commence à gratter quelques mots sur le papier, pour résumer ce que j'avais compris et donc, ce que j'allais rendre à ma professeur. Mon écriture est fluide et appliqué, ça m'arrive quelque fois. Au bout d'un moment, je me recule un peu, observant mon travail plutôt satisfait. Pour quelque chose que j'ai voulus faire vite, je trouve que c'est plutôt correct. Un sourire se dessine sur mon visage.

Mon bouquin toujours ouvert, je sors un autre parchemin, plus grand celui-là, pas tout à fait verge, j'ai oublié de le désactivé tout à l'heure. Je jette un regard à la jeune femme qui est assit devant moi pour m'assurer qu'elle ne me regarde pas et glisse le parchemin à l'intérieur de mon manuel, je n'ai pas vraiment envie que l'on ne s'intéresse de trop prêt à mon petit jouet. Je n'ai pas le temps de regarder ce qui s'y passe que le tableau s'ouvre une nouvelle fois pour laisser place à Rémus qui entre. Je me tourne vers Jane.

« Alors comme ça on joue les rebelles et on essaye d'être la dernière dans la salle commune ? » dis-je en riant

Maintenant que mon devoir était finis, je pouvais bien embêter un peu mon monde.


____________________________
Sirius Black
Tu sais, ces étoiles là-haut, elles n’existent peut-être même pas. Je veux dire, ça prend tellement de temps à la lumière de venir jusqu’ici que les étoiles elles-mêmes pourraient avoir disparu. C’est juste étrange, mais c’est comme un message du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Entretien fortuit [Pv Sirius]   
Ven 20 Sep - 11:02

Pour qu'une simple gaffe prenne une ampleur considérable, il nous faut simplement choisir le mauvais endroit, le mauvais moment et les mauvaises personnes.
Entretien fortuit

Hermione baissa le regard sur l'ouvrage que lisait Sirius et se demanda si c'était une bonne idée de lui avoir adressé la parole alors que celui-ci semblait déterminé à terminer son devoir. Elle-même n'aimait pas vraiment être dérangée quand elle travaillait, surtout quand il s'agissait de métamorphose ! Et ce n'était pas parce que la présence du griffondor la déconcentrait qu'elle allait lui rendre la pareille, d'autant plus qu'ils ne se connaissaient pas vraiment ! Elle fut tout de même intérieurement soulagée de ne pas se faire sèchement rembarrée. Peut-être que lui ne savais pas qui elle était, mais Hermione savait parfaitement à qui elle avait affaire. Et elle serait bien gênée de s'attirer l'antipathie du parrain d'Harry.

« Confisque lui son balai, il paraît que ça fonctionne », lâcha spontanément Sirius.

Hermione redressa la tête en le regardant d'un air pantois.

« C'est idée… brillante », avoua t-elle.

La brunette baissa à nouveau les yeux, se remettant un peu de sa stupeur. Comment avait-elle pu ne jamais songer à une telle chose d'elle-même, et surtout avant? Le nombre de fois où ça lui aurait évité de se faire pomper dessus par ces deux feignants qu'étaient Ron et Harry ! D'un côté, il était normal que cela ne lui ait pas traversé l'esprit : Hermione n'avait jamais vraiment compris comment on pouvait être pris d'une telle passion pour ce jeu où il fallait courir -ou plutôt voler- après des balles. Sirius tenait là une méthode judicieuse ! La brunette fronça alors légèrement les sourcil et eut un léger sourire après réflexion, se disant qu'elle avait peut-être trouvé la raison pour laquelle c'était lui qui y avait pensé le premier… Puisque le parrain d'Harry était tout autant fan de Quidditch, le jeune homme s'était sans doute lui-même fait confisqué son balai par un professeur. Ce qui expliquait d'ailleurs pourquoi Sirius faisait son devoir avec sérieux. Ça ne pouvait pas être autre chose : Hermione avait de toute façon toujours mal à admettre qu'un autre élève puisse agir avec plus de jugeote qu'elle, même pour les choses les plus futiles qui soient. C'était une question de principe.

Leur petit échange eut le don de détendre Hermione dont les pensées avaient enfin pu papillonner ailleurs. Sirius continua son devoir et elle reprit sa lecture avec plus de légèreté, appréciant les bruit de grattements de plume se mêlant au crépitement du feu : l'ambiance était d'autant plus studieuse ! Au bout d'un moment, elle entendit un bruit de parchemin et conclut que Sirius entamait la suite de son devoir. Elle en fut intérieurement impressionnée: Harry terminait toujours difficilement une feuille entière, et il lui fallait beaucoup plus de temps pour en entamer une seconde ! Quant à Ron… n'en parlons même pas.  La grosse dame laissa entrer un autre élève qu'Hermione n'eut pas le loisir de voir, vu qu'elle avait encore le nez dans son bouquin.

« Alors comme ça on joue les rebelles et on essaye d'être la dernière dans la salle commune ? » rigola Sirius.

Hermione leva pour la deuxième fois un regard surpris vers lui. Elle ignorait l'heure mais apparemment, il devait être tard. Elle s'éclaircit la gorge en reprenant une certaine contenance, et rit légèrement à son tour.

« Je suppose que c'est pas le genre de petit jeu auquel je pourrais gagner contre toi » répondit-elle avec malice.

Hermione se rendit alors compte de deux choses. La première était que la personne qui venait d'entrer n'était autre que Remus Lupin, et la seconde, que le devoir de Sirius n'était constitué que d'une seule feuille de parchemin. Sans doute avait-elle été bien trop absorbée dans sa lecture et avait mal interprété son geste par la même occasion. Il avait dû se contenter de déplacer son devoir, tout simplement. Soupirant légèrement comme pour chasser ses pensées de sa tête, Hermione se dit alors qu'elle avait sans doute déjà suffisamment étudié pour aujourd'hui. Elle aurait une sacrée avance s'ils devaient tous intégrer leur époque au moment où il l'avait quitté. Cette petite période de sursis lui permettait d'étudier à fond et d'ouvrir davantage son savoir ! Détendue par sa précédente lecture, la griffondor hocha légèrement la tête, l'air amusé, et referma son livre. Elle posa ensuite le coude dessus et appuya son menton sur sa main pour regarder Sirius, affichant le visage d'une personne pour qui l'intérêt venait d'être vivement piqué.

« Alors ? », s'enquit-elle en affichant un petit sourire mutin, « Qui t'a confisqué ton balai, Sirius ? »

Le regard d'Hermione brillait d'une lueur maligne: elle posait une question dont elle se doutait déjà parfaitement de la réponse.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Sirius Black

avatar

Modérateur ♣ Elève  Gryffondor - 6ème année

Modérateur ♣ Elève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1236
▌Points de Rp : 160
▌Initiation magique : 19/08/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Entretien fortuit [Pv Sirius]   
Ven 20 Sep - 14:04


Entretien fortuit
Jane & Sirius.

 



Un petit sourire en coin se dessine sur mes lèvres lorsqu'elle me répond que c'est une idée brillante, bien entendu je n'ai pas l'intention de lui dire qu'elle ne vient pas de moi et que si je pense à lui dire ça, c'est parce que McGonagall m'a menacé de le faire.

Me concentrer trop longtemps ce n'est vraiment pas mon truc, j'ai l'impression que mon cerveau ne veut plus fonctionner correctement quand je lui demande de rester sur une chose sérieuse trop longtemps, oui, parce que les farces c'est autre chose, assurément. Alors c'est tout naturellement qu'une fois mon devoir terminé, sans trop de difficulté aussi, parce que oui, ce n'est pas parce que je ne veux pas les faire que je ne sais pas les faire. Ce n'est pas encore la même chose. J'attrape la carte du maraudeurs, petite merveille que l'on a réussi à créer avec mes trois acolytes, Lunard, Cornedrue & Queudver. Elle est capable de nous indiquer où se trouve toutes les personnes se trouvant dans Poudlard, bien pratique quand on se balade la nuit ou quand on a envie de jouer un tour à quelqu'un et puis, comme elle détecte aussi Myster Hyde, ça nous permet de ne pas se faire prendre comme des débutants par le matou du concierge.

Cependant, avant que je n'ai le temps de regarder qui se balade dans les couloirs, Rémus débarque dans notre salle commune. Il à l'air plutôt étonné de me voir encore derrière un bouquin, alors que ça fait déjà un moment qu'il m'a quitté. Je ne peux m'empêcher de rire en voyant son expression. Même après tout ce temps, ce pauvre Lunard n'arrive pas à se faire à mon petit côté imprévisible. Il ne tarde pas à venir me rejoindre alors que je viens taquiner la jeune femme en face de moi, délaissant pour le moment la carte qui repose entre deux pages de mon manuel de métamorphose. Je lui offre l'un de mes sourires charmeurs lorsqu'elle me dit qu'elle ne pourrait pas gagner contre moi, à ce petit jeu. Je hoche doucement la tête.

« On ne joue pas dans la même catégorie, je crois » dis-je plutôt détendu.

Je jette un petit coup d’œil à mon meilleur ami qui a déjà sortie un bouquin. Je ne sais pas comment il fait pour être toujours plongé dans un livre, son cerveau doit faire de la fumée de temps en temps, quoique, il devrait bien s'entendre, avec cette Jane...puisque apparemment elle aussi aime bien passer son temps le nez dans les livres. Décidément je ne le comprendrais jamais, je crois. Finalement, la jeune femme décide une nouvelle de m'adresser la parole. Je l'écoute. Je perds mon sourire l'espace d'un instant à l'idée qu'on puisse m'enlever mon balai. Elle est folle. J'en pâlirais presque. Quand on sait que même James n'est pas sensé avoir le droit de toucher à mon balai on peut comprendre à quel point je tiens à cet objet.

« Quoi ? Personne ne touche à mon balai, pourquoi voudrais-tu que l'on me le confisque d'ailleurs? » dis-je presque outré.

Elle ne doit pas savoir ce que c'est de tenir à un balai, mais peut-être que si je lui confisquais un livre, elle comprendrait ce que ça peut faire... je garde ça pour plus tard. Je me renfrogne un peu, vexé qu'elle puisse croire que je fais mes devoirs juste parce que l'on veut confisquer mon balai. Bon, d'accord, c'est le cas, mais les autres ne sont pas sensé le savoir. Je rattrape mon manuel de métamorphose et l'ouvre devant moi, me cachant presque derrière. Rattrapant la carte du maraudeur de justesse alors qu'elle voulait déjà se faire la malle.

Ça tombe bien, j'ai envie d'y jeter un œil. Je déplie donc la carte la cachant derrière mon bouquin. Je m'amuse à regarder un peu les gens que je connais. Peter, qui est déjà dans notre dortoir, en train de dévorer les bonbons d'Honeyduke certainement. Mes yeux malgré moi, cherche le nom d'Alecia, s'assurant qu'elle est bien dans son dortoir et qu'elle ne cherche les ennuis ailleurs. Heureusement, cette fois-ci, elle à l'air d'être tranquillement dans son lit. Un léger sourire revient sur mon visage. Cependant, rapidement effacé par l'absence du prénom de James. Je n'arrive pas à me faire à l'idée que Cornedrue n'est plus là avec moi.

Mon regard s'arrête sur le nom de Remus, à côté du miens. Je tique quand même sur le troisième prénom qui nous accompagne, je sais que je n'ai pas forcément la mémoire des noms, mais je sais très bien que je n'aurais pas confondu Jane avec Hermione, c'est bien trop éloigné. Julie à la limite, mais pas plus. Un de mes sourcils se lève. Je vérifie deux fois avant de discrètement donner un coup de pied à Lunard pour attirer son attention. Il me regarde finalement et je lui montre le prénom étrange à côté des nôtres. Il n'a pas l'air d'avoir plus d'explications que moi. Je réfléchis un instant, essayant de trouver une idée. La carte ferait-elle des siennes ? C'est plutôt étrange tout de même, puisque la dernière fois ça avait été pour son frère. Peut-être étaient-ils des fuyards, qui ne voulaient pas révéler leur identités... en tout cas c'est plutôt étrange. Je dois en avoir le cœur net.

« Hermione ? » lance-je juste pour voir sa réaction.

Qui ne tente rien, n'a rien. Si elle ne répond pas, je pourrais en parler aux deux autres pour essayer de réparer le bug, sinon, je devrais chercher à comprendre pourquoi Jane s'appelle Hermione sur ma carte.


____________________________
Sirius Black
Tu sais, ces étoiles là-haut, elles n’existent peut-être même pas. Je veux dire, ça prend tellement de temps à la lumière de venir jusqu’ici que les étoiles elles-mêmes pourraient avoir disparu. C’est juste étrange, mais c’est comme un message du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Entretien fortuit [Pv Sirius]   
Dim 22 Sep - 11:36

Pour qu'une simple gaffe prenne une ampleur considérable, il nous faut simplement choisir le mauvais endroit, le mauvais moment et les mauvaises personnes.
Entretien fortuit
Hermione avait cru à une vaste plaisanterie adressée par Merlin en personne. C'était bien le parrain d'Harry qui venait lui adresser son petit sourire plein de charme ? "Non mais je vous jure… !", songea Hermione en levant brièvement les yeux au ciel en feignant l'exaspération, bien qu'elle affichait tout de même un sourire indulgent. Les maraudeurs étaient des sacrés numéros, chacun attachant à leur manière -en même temps, elle n'était pas très objective. Que ce soit James et sa ressemblance avec son meilleur ami, Remus et son caractère réfléchi, Sirius l'incorrigible… Il n'y avait que Peter qu'elle avait du mal à fréquenter ou même à voir, mais là encore, elle n'était pas très objective: difficile de ne pas se souvenir de la trahison qui avait couté la vie des d'Harry ! Une trahison qui pourrait être évitée si... Hors de question. Elle ne devait même pas y penser.

« On ne joue pas dans la même catégorie, je crois »

Hermione pencha la tête sur le côté, affichant l'air fataliste de quelqu'un qui veut bien admettre sa défaite avant de sourire. Et alors qu'elle avait interrompu sa lecture en pensant avoir percé à jour le secret du zèle de Sirius, celui-ci eut l'air outré. Elle avait donc tapé si à côté que ça ?! Il avait le genre de tête que la brunette aurait eu si on lui avait appris qu'un cours de métamorphose avait été supprimé.

« Quoi ? Personne ne touche à mon balai, pourquoi voudrais-tu que l'on me le confisque d'ailleurs? »

« Je… »

Hermione perdit aussitôt son assurance, ouvrant la bouche pour la refermer. Si le jeune griffondor était un élève sérieux et régulier, il était évident qu'il pouvait très mal prendre le fait que la brune ait sous-entendu le contraire sans savoir. C'était un peu la réaction que Ron et Harry avaient quand elle les sous-estimait. Il semblait que cette petite idée maligne venait bel et bien de lui et non de quelconque professeur. Déçue de non seulement avoir eu tort, mais en plus de réaliser que Sirius avait tout simplement été plus malin qu'elle en balançant comme ça, du tac-au-tac, la solution a un problème qu'elle avait depuis six ans avec son ami, Hermione fit une moue boudeuse. Elle se rassura au moins à l'idée que de toute façon, c'était plutôt ces garçons qui étaient étranges, avec leur façon de chérir une simple distraction entre les cours, et qu'il était donc normal de ne pas vraiment les comprendre.

« Désolée, j'ignorais juste d'où t'étais venue l'idée de confisquer le balai d'Harry pour qu'il se mette au travail », expliqua t-elle de mauvaise grâce, le nez légèrement froncé.

Sirius attrapa alors son livre de métamorphose avec un petit air renfrogné et se planqua derrière, un geste qu'Hermione ne put s'empêcher de trouver adorable. Le parrain d'Harry, Sirius Black, était donc un peu susceptible ! La brune jeta un petit coup d'oeil amusé à Remus et lui sourit. Elle baissa ensuite à nouveau le regard et enroula le parchemin qu'elle avait utilisé pour prendre des notes. Puis, elle le rangea dans son sac en marmonnant de manière taquine : « Fais pas la tête, Sirius ». Elle prit ensuite sa plume et referma précautionneusement son encrier, les rangeant également. Tandis qu'elle était penchée sur le côté pour refermer son sac, la voix de Sirius reprit :

« Hermione ? »

Le sang de la jeune griffondor se glaça à l'entente de son vrai prénom et sa teinte prit une couleur cramoisi. Elle s'immobilisa alors un bref instant en reprenant sa respiration et finit par se redresser un peu plus lentement qu'elle n'aurait dû, l'esprit tournant à cent à l'heure. Comment ? Pourquoi? Était-ce Ron qui l'avait malencontreusement appelé ainsi devant lui ? Hermione se racla la gorge et fit mine de regarder autour d'elle comme si elle cherchait quelqu'un du regard. Ses yeux finirent leur trajectoire sur Sirius, et elle prit alors un petit air surpris en levant le doigt pour se désigner elle-même, l'air de dire : "C'est bien à moi que tu parles?"

« Comment m'as-tu appelé ? », dit elle finalement en faisant mine de pas comprendre. Elle fronça alors légèrement les sourcils en prenant un air faussement vexé : « Je m'appelle Jane, tu sais. J'ai retenu vos prénoms, moi. »

Son regard suivit alors celui de Lunard et s'arrêta sur l'épais livre qui dissimulait à moitié Sirius. C'est ainsi que le visage d'Hermione passa du cramoisi au vert aussi rapidement qu'un feu de signalisation tandis qu'elle devinait ce qu'il pouvait y avoir derrière. Le parchemin qu'elle pensait qu'il avait sorti quand elle lisait… La carte des Maraudeurs?

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Sirius Black

avatar

Modérateur ♣ Elève  Gryffondor - 6ème année

Modérateur ♣ Elève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1236
▌Points de Rp : 160
▌Initiation magique : 19/08/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Entretien fortuit [Pv Sirius]   
Dim 22 Sep - 20:32


Entretien fortuit
Jane & Sirius.

 



Toucher à mon balai, cette folie.

Elle avait l'air de s'apercevoir de la bêtise de sa remarque, ce n'est pas trop tôt. Il est vrai que si j'avais fais preuve de bonne fois, je lui aurais clairement avoué que c'était McGonagall qui voulait me confisquer mon balai pour être sûre que mon travail serait fait en temps et en heure, par ma petite personne en prime. Cependant, il était hors de question d'avouer que McGo avait réussie à déceler une de mes faiblesses, à une inconnue en plus de ça. Il ne fallait pas trop m'en demander. Je préfère me cacher derrière mon manuel en boudant, c'est bien plus simple et au moins je n'ai plus aucune explication à fournir.

« L'idée que je sois brillant ne t'es pas venue à l'idée ? »

La carte du maraudeur me semble un bon échappatoire, tellement que je m'y perd quelques instants, recherchant mes amis, du moins ceux qui étaient encore à Poudlard... Grâce à ça je n'entend qu'à peine  la réflexion de Jane et c'est tant mieux, elle risquerait d'irriter mes nerfs et ce n'est jamais une bonne chose de m'énerver, ça elle peut le demander à son ami rouquin, il doit savoir de quoi je parle. Sans trop me soucier de ce qu'elle pouvait bien dire je remarque un truc qui cloche sur la carte, encore un nom qui change. Elle était toujours Granger, mais cette fois-ci Hermione et non Jane. Bizarre, surtout quand on sait que la dernière fois que la carte a eu un raté c'était avec son frère, sauf que lui, son prénom était resté pour accompagner le nom de mon meilleur ami, Potter. Et sans me vanter je connaissais une grande partie des Potter et ce Harry n'en faisait pas partie. Je vais devoir en parler aux autres pour pouvoir régler le problème. Cependant quelque chose me pousse à l'appeler par ce prénom qui apparaît sur la carte, par curiosité, mais aussi parce que je veux m'assurer que la carte se trompe. Je préfère ça, au fait d'apprendre que l'on se moque de nous depuis qu'ils sont arrivés. Ce n'est pas le genre de Dumbledore.

Elle est en train de ranger ses affaires quand son « prénom » passe mes lèvres. Elle met un temps fou à se redresser, tellement que je me demande si elle a entendu ce que j'ai dis ou non. J'ai pourtant été audible, à tel point que Rémus m'a jeté un coup d’œil meurtrier, il doit certainement se demander pourquoi je fais ça. Comme s'il ne savait pas que j'en faisais toujours à ma tête, sans jamais me soucier du reste. Bon, c'est caricatural, mais c'est un peu comme ça, là, à l'instant. J'ai besoin de savoir, peu importe comment. Elle finit quand même par se redresser, me coupant dans mes idées de complots.  Elle a l'air outrée, autant que moi tout à l'heure lorsqu'elle m'a demandé si quelqu'un avait l'intention de me confisquer mon balai. Sauf que moi c'était plus ou moins du pipeau, à savoir si chez elle ça en est aussi. Elle me demande comment je l'ai appelé. Peut-être que je me suis trompé. Je regarde Lunard du coin de l’œil. Il continue de fixer la carte, il ne va pas m'être d'une grande aide, je crois.  Je vais devoir me débrouiller tout seul. Il faut que je trouve quelque chose à lui dire, alors qu'elle me dit qu'elle s'appelle Jane et qu'elle au moins à réussi à retenir nos prénoms. Ouais, bon d'accord, à la limite je peux toujours dire qu'avec le nombre de groupies que j'ai, je n'arrive pas à retenir les prénoms de toutes les filles de cette école. C'est un peu gros, en sachant qu'on est de la même année et que même sans le vouloir je dois entendre son prénom, au moins, une dizaine de fois par jour. Mauvaise foi. Je n'ai pas d'autres excuses qui me viennent là, il faut dire que la métamorphose me fatigue l'esprit plus que n'importe quelle autre matière, c'est bien connu.

« Oh vraiment ? Jane, heum ? Ouais, j'ai du me tromper avec quelqu'un d'autre... » un silence s'installe « Pourtant, il me semble déjà avoir entendu quelqu'un t'appeler Hermione... ou quelque chose dans le genre »

Le mensonge jusqu'au bout. J'ai bien dit que j'avais l'intention de savoir si la carte était folle ou si c'était la personne en face de moi qui mentais et je vais réussir à le prouver. Je garde un air neutre, l'air de rien, ça sert d'avoir eu une éducation de sang-pur qui t'apprend à ne rien montrer, je peux l'utiliser quand je mens. C'est grâce à ça que j'arrive à mentir comme je veux sans qu'on arrive à le voir, à part avec les maraudeurs, bien entendu, mais eux me connaissent tellement bien que je n'essaie même plus de leur mentir.

Son regard m'intrigue, elle fixe mon manuel de métamorphose, comme si elle savait ce qui se cache derrière. Ce n'est pas possible. Personne, à par ses créateurs ne connaît l'existence de la carte. Elle n'est même pas proche de notre groupe, elle ne peut pas savoir ce qui se cache derrière l'épaisse couverture de mon bouquin. Je me mord l'intérieur de la joue et referme mon livre, faisant sursauter Lunard, qui ne s'y attendait pas. J'attrape le parchemin de mon devoir de métamorphose et le glisse à Rémus, histoire qu'il puisse s'assurer par ses propres yeux la bonne exécution de mon travail. Je fais l'air de rien, à la limite, on pourrait croire que j'ai oublié la présence de la jeune femme.


____________________________
Sirius Black
Tu sais, ces étoiles là-haut, elles n’existent peut-être même pas. Je veux dire, ça prend tellement de temps à la lumière de venir jusqu’ici que les étoiles elles-mêmes pourraient avoir disparu. C’est juste étrange, mais c’est comme un message du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Entretien fortuit [Pv Sirius]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien fortuit [Pv Sirius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures
» FER: Travaux d'entretien sur la route de l'Amitie
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Salles Communes :: Gryffondor-