AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Willow A. Lewis

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 23
▌Parchemins : 933
▌Points de Rp : 49
▌Initiation magique : 23/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 18 ans (le 1er Avril)
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]   
Sam 19 Oct - 1:48


When we have a few steps to be closer
“Dès qu'on approche un être humain, on touche à l'inconnu”
~ Edouard Estaunié

Soleil. Brillant, lumineux, paisible. Ses rayons éclairant d'un éclat clair les pierres du Château vieux de plus de mille ans mais toujours aussi imposant et impassible. C'était le début de l'après-midi et les retardataires avaient finis leurs repas dans la Grande Salle. En ce Jeudi 24 Février, le Collège Poudlard était plutôt calme car la majorité des élèves étaient partis chez eux pour les vacances. Parmi ceux qui foulaient encore ses longs couloirs, il y avait de nombreux cinquièmes et septièmes années, préparant du mieux qu'ils pouvaient leurs BUSE et ASPIC.

Willow Lewis était donc restée dans sa deuxième maison, même si elle avait pour habitude de rentrer à celle de Glasgow quand les vacances s'annonçaient. Elle marchait dans les escaliers d'un pas aérien et léger, descendant les escaliers d'un air serein. Enfin, en apparence. Sous la chevelure rousse, son esprit de Serdaigle était toujours aussi agité, et la situation actuelle était loin de le calmer. Mais elle ne voulait pas se laisser abattre : elle était la fière Willow Alexis Lewis, celle qui n'abandonne jamais ! Alors, ce ne sont pas quelques sbires de Voldemort qui allaient lui détruire son moral... pas entièrement.

Elle descendait de la Tour Ouest où Scarf s'était envolé pour l'Ecosse, une lettre de sa maîtresse entre les serres : même si Will avait prévenu ses parents qu'elle ne venait pas en Février, elle voulait tout de même leur donner des nouvelles ! Et eux aussi, sa mère ayant même profité de sa lettre hebdomadaire pour lui envoyer son dernier manuscrit à lire. En effet, Annabeth Lewis était une auteure qui écrivait des livres pour enfants avec pleins de sorciers et dragons. Elle aimait que sa fille critique ses œuvres, car quoi de mieux qu'une sorcière pour juger la magie ?

La rousse n'avait pas tout lu encore, se concentrant surtout sur ses travaux à rendre et ses révisions, notamment de Potions (sur lesquelles elle s'endormaient) et de Sortilèges (où c'était plutôt un temps de plaisir que du réel travail). Elle voulait être prête pour ses ASPIC et elle avait fait un pari  avec Gwaine, après son échec en Astronomie (malgré l'aide de son Gryffon), qu'elle allait avoir au moins un E en Potions (si elle se dégotait de la Felix Felicis) et lui devait avoir un E en Botanique.

Ils se boostaient toujours l'un l'autre, revigorés par leur soirée de Saint Valentin. Cependant, Gwaine n'était pas à Poudlard en cette période. Il avait voulu rester, voulant protéger Will par les temps qui courent, mais elle lui avait certifié qu'elle se débrouillait bien toute seule et qu'elle attendait les mangemorts baguette au poing ! Bien sûr, même si elle était douée en magie, elle était plus inquiète que sa grande gueule voulait faire croire...

Mais elle ne voulait pas que Gwaine s'empêche de vivre pour elle. Sa famille avait besoin de lui suite à quelques problèmes d'argent et son frère demandait de l'aide à la boutique du Chemin de Traverse... Elle avait voulu l'aider, ses propres parents gagnant très bien leur vie, mais il avait refuser tant une aide financière que physique. Il était aussi fier qu'elle pour ce qui est d'avoir de l'aide... Elle avait donc céder, même si elle était toujours là en cas de besoin, lui écrivant d'ailleurs beaucoup.

La rousse pensait retourner à sa Salle Commune car, depuis le Décret, les Serdaigles ne pouvaient plus sortir autant qu'à leur habitude... même pour travailler à la Bibliothèque ! Déjà qu'il n'y avait pas beaucoup de Bleus et Argents dans les couloirs, beaucoup avaient profité des vacances pour fuir cette situation d'Aigles en captivité ! En septième année, il n'y avait finalement que deux Aigles encore présents : Haya Abbott et elle. Et Haya était justement là, à quelques marches, ses cheveux noirs encadrant les traits fins et blancs de son visage. La rousse ralentit le rythme, pour ne pas l'effrayer... mais faisant juste assez de bruits par ses pas pour ne pas bêtement la surprendre !

Cependant, elles n'étaient pas sur n'importe quels escaliers : ceux de l'école avait la bougeotte ! Quand il se mit à tourner soudainement, Will se retint à la rampe pour ne pas glisser sur le marbre, dont elle avait déjà tâté la dureté et dont elle ne voulait pas réitérer l'expérience. Le bout d'escalier avait délaissé une sortie au quatrième étage proche de la Bibliothèque, mais si Willow se souvenait bien, son autre direction était l'étage du dessous à la Salle des Sortilèges. Elle avait donc toujours un autre escalier qui permettrait de remonter vers la Tour de Serdaigle...

Saut que l'escalier s'arrêta. Véritablement. Subitement. Durement. Non vers le deuxième étage ni n'importe quel étage d'ailleurs. Juste au milieu de son mouvement, comme s'il était bloqué par quelque chose. Si on continuait de marcher, on tomberait dans le vide... jusqu'à s'écraser sur des marches d'un escalier plus bas. Peut-être que les escaliers ensorcelés fatiguaient un peu au fil des siècles... ou qu'un sort avait malencontreusement immobilisé le bout de marches. En tous cas, c'était le seul escalier totalement immobile, nota la rousse en regardant autour d'elle.

Elle passa à côté d'Haya avec un sourire gêné avant de se pencher pour voir s'il n'y avait pas un escalier ou un perron qu'elles pourraient atteindre facilement pour s'échapper... mais ça aurait été trop beau. Les personnages des tableaux, s'ils ne dormaient pas, les regardaient amusés, certains riant doucement ou à gorge déployée. Willow fulminait, détestant qu'on se moque d'elle... surtout pour quelque chose d'aussi ridicule et où elle était impuissante ! Enfin... elle allait bien trouver un sortilège pour se sortir de là, non ?

- Arrêtez de rire comme des Diablotins ! s'insurgea la Serdaigle en pointant d'un index menaçant vers une peinture où des joueurs de cartes riaient. Filez demander de l'aide aux Professeurs McGonnagall ou Flitwick plutôt !

Ils avaient reconnue la rousse, c'était bien elle qui avait fait leviter la tête en bas un Serpentard qui s'était moqué d'elle et de son sang quelques semaines plus tôt... Ils se mordirent les lèvres pour ne plus rire et passèrent divers cadres avant de disparaître dans les couloirs. Elle relâcha les épaules et son index levé dans un soupir... Elle sortit sa baguette, réfléchissant quel sort pourrait débloquer l'escalier... Ou s'il fallait se résoudre à léviter un peu plus loin ou faire un "Accio Nimbus 1000"...

Elle se tourna vers Haya, ne sachant pas trop quoi dire vu que les deux sorcières se parlaient peu, même si elles avaient le même âge et la même maison. Haya était une asiatique totalement opposé à Velrose : calme, effacée, mystérieuse... souvent à l'aura froide qui ne poussait pas à l'approcher. Willow trouvait cela dommage mais n'avait jamais eu l'occasion de lui parler plus que nécessaire depuis leur répartition, malgré les cours communs. Elle déclara tout de même, d'un ton badin, se sentant obligé de lancer la conversation :

- Heureusement que l'on n'est pas en période de cours : beaucoup d'élèves auraient été en retard ! Petit silence. Mais... on a du temps devant nous, non ? Tu... tu t'en sors pour les révisions de tes ASPIC ?

Elle avait pris le premier sujet qui lui venait, n'ayant pas à chercher bien loin vu qu'il prenait une grande place dans son esprit. Elle s'assit sur une des marches de marbre, sentant que l'attente serait longue... Elle agita d'un air distrait sa baguette sur les semelles de ses bottines, faisant disparaître les saletés récoltées par son passage à la Volière. Elle aurait pu s'échapper bien vite de ce contre-temps... mais elle ne voulait pas s'en aller. Les manuels de Potions l'attendaient, mais elle n'était pas pressée. De plus, c'était l'occasion d'ouvrir le dialogue avec la mystérieuse Haya. Pourvu qu'elle ne fuit pas !

© EKKINOX // gif : tumblr

____________________________


Smart is the new sexy.




Dernière édition par Willow A. Lewis le Ven 27 Déc - 6:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Who are You ?
Haya Abbott

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 21
▌Parchemins : 12
▌Points de Rp : 3
▌Initiation magique : 04/10/2013


MessageSujet: Re: When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]   
Ven 1 Nov - 15:37

Haya était allongée sur son lit, rêveuse. Elle venait de s'accorder un rare moment de repos dans les révisions de ses ASPIC. La jeune fille était une bonne élève depuis le début de sa scolarité mais n'avait toujours pas confiance en elle à l'approche d'une évaluation importante.

Depuis deux jours, elle ne concentrait plus que sur ces révisions, oubliant de sortir, de manger, guidée par son angoisse. Dans ses périodes de stress, elle pensait aux BUSE qu'elle avait obtenu avec brio en cinquième année. Cette pensée l'avait toujours calmée mais en ce mois de février, les épreuves lui paraissaient trop proches et plus rien ne pouvait la rassurer totalement. Lorsque l'angoisse lui prenait elle n'avait pas d'autre choix que de lire, apprendre, écrire, réciter... Jusqu'à ce qu'elle soit satisfaite d'elle même et s'accorde un peu de repos. Elle profita d'un de ses rares moments pour écrire à ses proches et tenter de se vider l'esprit afin de reprendre ses révisions plus sereinement.

C'est elle qui avait choisi de ne pas rentrer auprès de sa famille pendant les vacances de peur d'être dérangée dans son travail, cependant, elle se sentait seule loin de ses proches. C'est dans cette humeur nostalgique qu'elle commença à écrire des lettres à ses parents : quelques petits mots pour sa mère à qui  elle ne ressentait pas le besoin de parler mais Haya pensait souvent à elle et voulait lui montrer qu'elle ne l'oublie pas malgré la distance et le peu de nouvelles qu'elle lui envoie.
Les lettres destinées à son père et son petit ami étaient nettement plus longues. Plus particulièrement, celle que la jeune fille écrivait à son père, c'est à lui qu'elle avait envie de raconter tout ce qui se passait ici, ce qui pour elle ne pouvait pas se résumer en moins d'une centaine de page. La troisième lettre ne faisait que quelques pages de moins mais était nettement moins narrative. Haya laissait libre court à son imagination, elle y écrivait tout ce qui lui passait par la tête, s'essayait à la poésie, au haïku et au dessin. Cela faisait plusieurs jours qu'elle l'écrivait et était soulagée de l'avoir finie. Elle pouvait ainsi se concentrer entièrement sur la préparation de son examen...

Dans un bref moment de rêverie, la brune regarda par la fenêtre et vit un petit groupe de jeunes filles bavarder sous un arbre afin de se protéger des rayons éblouissants du soleil. Ce cadre fit réaliser à Haya la beauté de cette journée. Elle se leva alors brusquement, enfilant sa robe rouge tout en titubant vers la porte, ses jambes étant engourdies par le manque d'activité.

Elle descendait de la tour Serdaigle, son courrier à la main, oubliant de le poser avant de partir. Elle partait prendre l'air, ne sachant trop où mais cela l'amusait. Poudlard était désert, ce qui rajoutait à sa solitude mais cela lui plaisait. Elle aimait entendre le bruit du vent passant sous les portes, le bruit de pas éloignés des rares personnes qui restaient au château et toutes sortes de choses qui ne se produisent que lorsque l'heure des vacances a sonnée. La jeune fille eut une subite envie de courir et profita des couloirs déserts pour assouvir son désir. Ce n'est peut être rien, mais Haya n'aime pas courir devant les autres, elle a toujours trouvé cela personnel et ridicule.

Arrivée près des escaliers, elle vit une ombre se diriger au même endroit qu'elle et s'arrêta d'un coup. Si soudainement que ses jambes encore engourdies en fussent surprise et ne suivirent pas sa volonté. La brune tomba alors le corps en avant, sur la deuxième marche de l'escalier sans aucun bruit. Elle se releva à peine tombée, le visage rougit par le honte, les cheveux ébouriffés.

* Quelqu'un m'a vu.. ? Oui, forcement. Ça se passe toujours comme ça de toute façon.*

Haya se retourna et reconnut Willow, une jolie rousse qui était comme elle en septième année à Serdaigle. Elle fut alors persuadée que celle-ci l'avait vu tombé mais ne laissa rien paraître de sa gêne. Elle entendait régulièrement parlé de cette jeune fille : elle semblait très appréciée et avait toujours l'air enjoué.

La bonne humeur d'Haya s'évaporait peu à peu, elle espérait que la rousse n'allait pas lui adresser la parole, elle ne saurait quoi répondre. Son espoir fut anéanti lorsque les escaliers s'arrêtèrent en plein milieu de leur chemin habituel et que la jeune fille passa près d'elle en lui souriant.

En temps normal, cela lui aurait été agréable, amusant de se retrouver ici : une nouvelle occasion de se retrouver seule, de plus dans un endroit insolite. La brune savait que cette situation pouvait durer longtemps et qu'elle devrait donc parler à la Serdaigle qui se trouvait avec elle. Ses pensées furent d'ailleurs interrompues par la jeune rousse menaçant les personnages des tableaux qui se moquaient d'elles. Haya trouvait cette situation amusante et fut ravie de ne pas avoir à leur adresser la parole. Finalement, il y avait du bon à ne pas se retrouver seule.

Haya se mit brusquement à fixer Willow, elle sentait que celle-ci allait se mettre à parler et elle tentait d'anticiper sa réponse.  Lorsque la rousse eut posé sa question, la brune fut soulagée.

* Oui, oui... J'aurais sûrement posé la même question.*

-  Euh... Oui, on a du temps, enfin il faut juste réviser quoi. Oui, oui, ça va mais j'ai hâte que tout ça se termine. Toi non plus tu n'es pas rentrée chez toi ?

Haya eut à peine le temps de se rendre compte de l'inutilité de sa question lorsque l'escalier eut un mouvement brusque qui fit tomber le courrier qu'elle tenait dans les mains. Elle s'effara lorsqu'elle vit la moitié tomber dans le vide. Elle ne pu s'empêcher de dire à haute voix :

- Oh non, non, non, c'est pas vrai... J'en ai marre. Je passe pour quoi encore ? Et il va falloir tout réécrire, non...

Elle regarda Willow, lui fit un sourire gêné.

- Enfin, c'est que du papier, c'est pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Willow A. Lewis

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 23
▌Parchemins : 933
▌Points de Rp : 49
▌Initiation magique : 23/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 18 ans (le 1er Avril)
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]   
Mer 13 Nov - 4:58


When we have a few steps to be closer
“Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le.
L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.” ~ Goethe

Escalier. Figé dans son mouvement, comme par un Arresto Momentum. Et tous les "Finite Incantatem" que jetait la rousse ne réussissaient même pas à chatouiller la pierre, toujours imperturbable. Elle finit par ranger sa baguette, frustrée. Dans son souvenir, c'était la Fondatrice de sa Maison qui avait eu l'idée d'enchanter les escaliers. La plupart des premières années pestaient contre cette idée car le Château si joueur ne facilitait pas leur arrivée en cours...

Ce qui peut étonner, vu que Rowena Serdaigle n'aurait sûrement pas voulu que ses élèves soient en retard à ses cours... A moins que se soit en étant ralenti qu'on puisse le mieux réfléchir et s'instruire. Quoi qu'il en soit, même si certains septièmes années se perdaient toujours à causes des malines marches, Willow avait fini par les apprécier. Elle était toujours aussi admiratrice de la magie qui baignait en permanence à Poudlard.

Bon, bien sûr, elle aurait pu se passer des tours de Peeves, des portes qui n'étaient que des pans de murs et des marches escamotables qui l'avait fait chuter un nombre certain de fois... Mais elle restait assez joueuse pour ne pas s'offusquer des envies du Château, et appréciant assez les hauteurs (son amour du Quidditch n'était pas un hasard) pour prendre les escaliers avec aise. C'est pourquoi elle s'était assise, résolue et non paniquée de la situation. Il est vrai qu'elle aurait pu être plus utile ailleurs mais il n'y avait aucune potion sur le feu !

Et puis, il y avait Haya. Et cela changeait tout. La jeune asiatique était aussi timide que d'habitude, mais elle lui répondit tout de même. *C'est déjà ça* pensa la rousse. Alors qu'elle faisait mine de se relever, commençant à lui répondre : "Non, pas cette fois-c...", l'escalier eut comme un hoquet et bougea avec violence d'un mètre sur le côté. Willow se laissa retomber sur la marche, grimaçant en se cognant contre la rampe à sa droite. De son côté, Haya réussit avec difficulté à maintenir debout.

Mais si la brune était toujours dressée sur les marches redevenues immobiles, le paquet de feuilles qu'elle serrait jusqu'alors contre elle, s'était éparpillé autour d'elle à cause du choc, certaines tombant même dans le vide. A ses exclamations désespérée, Will saisit que ces lettres devaient être très importantes pour sa propriétaire. Cependant, même si Haya avait laissé échapper sa frustration, son sourire et son regard témoignaient rapidement de sa gêne : elle ne semblait pas apprécier se faire remarquer d'une tierce-personne...

- Ce n'est peut-être que du papier... mais tu semble tenir beaucoup à ce que tu as écrit, commenta simplement la rousse, et elle précisa : Ne t'en veux pas d'être frustrée : moi aussi après avoir écrit autant, ça me gênerait !

Elle se pencha par dessus la rampe, voyant les diverses feuilles à différents étages sur les marches inférieures. Elle nota sur un des escaliers, un élève blond qui leva la tête dans leur direction, une feuille glissant de son épaule et plusieurs étant à ses pieds : il avait dû en recevoir pas mal. Willow lui fit un signe d'excuse, amorçant un sourire d'excuse alors qu'il continuait son chemin. Elle se retourna vers la Bleue et Bronze, qui était toujours aussi gênée mais non moins agitée. Elle proposa :

- Tu pourrais lancer un sortilège d'Attraction... Je voudrais bien le faire pour toi, mais on sait tous que c'est mieux quand le sorcier connaît personnellement l'objet qu'il veut récupérer. Or, je ne sais rien de ces lettres. C'était à moitié vrai car la septième année aurait très bien pu le faire malgré tout. Elle ne voulait juste pas imposer sa proposition. Elle ajouta : Cependant, j'ai appris d'un grimoire comment combiner ma magie avec celle d'un autre sorcier : vu le nombre de feuilles, on ne sera pas trop de deux ! Qu'en dis-tu ? finit-elle par lui demander, d'un sourire petit mais sincère.

Willow ne savait pas si Haya était une née-moldue, une sang-mêlé ou même une Sang-pur. Elle ne savait pas quel était son rapport à la magie et si elle l'aurait fait un "Accio" d'elle-même, si la rousse n'était pas là. Finalement, elle savait très peu de choses de l'asiatique. Mais faire de la magie avec un autre sorcier était vraiment extraordinaire et cela rapprochait. Quand elle le faisait avec Gwaine, elle se sentait en symbiose avec lui. Mais même au delà de sorciers ayant une relation aussi privilégiée, Willow avait la conviction que la Magie pouvait rassembler les gens dans un même but.

Après... Willow voulait faire en sorte que se soit toujours dans des buts utiles et salutaires et non destructeurs, comme le faisaient les Mangemorts... Quoi qu'il en soit, elle se disait qu'user de sa magie blanche, redonner confiance par un sourire, aider ceux dans le besoin, moldus comme sorciers... C'était la vie qu'elle voulait mener, et elle ne voulait pas attendre ses ASPIC et de travailler au Ministère pour le faire.

Elle avait sorti sa baguette au bois de clair, la pointant au dessus du vide. Elle était prête à insuffler sa magie en elle, la laissant couler jusqu'aux diverses feuilles tombées, la laissant s'entre-mêler dans celle qu'allait contrôler Haya. Grâce à elles deux, les lettres allaient être attirées et reformer le paquet qu'elles formaient deux minutes plus tôt. A moins qu'Haya refuse ? Après tout, Willow s'interposait peut-être trop... Et ces lettres ne la concernaient pas... Mais peut-être qu'avec le temps, Haya finirait par accepter la rousse... Elle mais aussi son assistance spontanée.

© EKKINOX // gif : tumblr

[Hrp]Désolée du retard, j'ai eu quelques problèmes irl qui m'ont un peu trop
occupé l'esprit pour écrire... Enfin, j'espère que cette petite réponse te conviendra =)[/Hrp]

____________________________


Smart is the new sexy.




Dernière édition par Willow A. Lewis le Ven 27 Déc - 5:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Who are You ?
Haya Abbott

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 21
▌Parchemins : 12
▌Points de Rp : 3
▌Initiation magique : 04/10/2013


MessageSujet: Re: When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]   
Jeu 5 Déc - 12:29

Haya était affreusement gênée de son comportement. Elle d’habitude si discrète. En plus elle pensait vraiment ce qu’elle venait de dire à Willow : ce n’est que du papier. Elle adorait écrire, et s’il le fallait, elle recommencerait ! Mais cet incident venait troubler la gaieté de cette journée, ce qui contrariait fortement Haya. C’était décidé, dès que les escaliers fonctionneront, elle rentrera se mettre au lit.

La brune regarda jusqu’où ses lettres étaient rendues. Elle crut s’évanouir de honte lorsqu’elle vit qu’un jeune homme les avait reçues. Heureusement, Willow s’excusa auprès de lui, ce qui fut un soulagement pour Haya. Au mieux, le jeune homme n’a pas vu que ces feuilles lui appartenaient. Au pire, elle n’avait pas à lui adresser la parole, ce qui était déjà un bonheur pour elle.

Maintenant, quoi dire à la jeune rousse qui la regarde fixement ? Elle attendait peut être une réponse à quelque chose. Haya l’avait entendu parler mais était trop prise dans ces pensées pour comprendre ce qu’elle disait. Heureusement, la jeune fille reprit la parole. Haya se demanda alors pourquoi elle n’avait pas pensé elle-même à faire un Accio.

C’est vrai, après tout Haya était une bonne sorcière et ce sortilège était des plus basiques. Cependant, il lui arrive souvent de ne pas avoir le réflexe de la magie. Cette pensée l’attrista, puis elle reprit ses esprits et se dit qu’il fallait qu’elle réponde à Willow cette fois ! Puis avec plus de tenue que tout à l’heure… Les deux jeunes filles n’allaient surement pas se reparler dans l’avenir, mais autant faire bonne impression !

- Oui, je vais le faire merci. Haya se rendit compte que la phrase manquait de chaleur. Elle ne connaissait pas Willow mais elle savait que c’était une jeune fille gaie la plupart du temps ; elle pourrait juger la réponse d’Haya trop sévère. Pour rectifier cela, elle voulut ajouter :
- Ca va, tu ne t’es pas fait trop… ? Mais la brune n’avait pas du parler assez fort car Willow se retourna vivement pour lui proposer son aide. Bon, cette fois, il ne fallait pas réfléchir et répondre tout de suite ! Oh, merci. C’est très gentil… Mais ne t’embête pas, il y a beaucoup de feuille,  je devrais quand même pouvoir réussir à tout récupérer seule.

Haya se sentant rougir, tournât vivement la tête vers la rampe des escaliers. Elle se pencha vers ses feuilles tout en retirant sa baguette de sa poche. La brune jeta un regard vers Willow pour vérifier qu’elle ne l’observait pas. Haya avait appris à contrôler sa timidité lorsqu’elle utilisait sa magie devant les autres mais seulement pendant les cours. Elle savait que cela pourrait lui poser problèmes à l’avenir. La jeune fille était cependant persuadée qu’en cas d’urgence, elle oublierait ses peurs et agirait même avec une foule autour d’elle.
Mais n’était-ce pas une sorte d’urgence ? Bien sûr, il ne se passait rien de rave, mais tout de même. De plus, si Haya n’arrivait pas à utiliser la magie devant une jeune fille de son âge et même de sa maison, comment pourrait-elle  être sûre qu’elle saurait vaincre sa peur à l’avenir ? C’est à cette pensée qu’elle décida de finalement demander de l’aide à la rousse qui venait de se rasseoir. – Excuse-moi… ? J’ai réfléchi et c’est vrai qu’il y a beaucoup de papier. En plus, si les escaliers se mettent à fonctionner pendant le sort, je pense qu’on ne sera pas trop de deux…

Ce n’était peut-être rien, mais Haya était fière d’avoir réussi à surmonter sa timidité. Le sort n’était pas encore jeté mais elle ne se sentait pas stressée et était confiante. Si elle réussissait à le faire, cela serait un grand moment pour elle. Finalement, peut être que cet incident était un signe. Peut-être était-ce le moment pour Haya de se sentir mieux. *Je m’emporte peut-être. Ce n’est pas parce que je réussi une fois, que ma vie va basculer…. *. Cependant, elle serait fière d’elle, elle ne pouvait pas s’empêcher de le penser même si Haya trouvait cela quelque peu ridicule.

Haya sentit une présence près d’elle, elle se retourna. C’était Willow qui devait l’attendre depuis quelques minutes déjà. Si Haya devait franchir une étape aujourd’hui, elle était contente que ce soit avec elle. L’asiatique ne la connaissait pas mais elle semblait sympathique et semblait avoir une réelle envie de l’aider. Et puis, elle avait toujours entendu dire que pratiquer la magie rassemblait les gens et créait des liens. C’est surement vrai après tout…

Haya sentit que la jeune Serdaigle venait de sortir sa baguette. La brune l’avait encore dans la main, elle replia fermement ses doigts dessus. Elle se pencha pour demander au jeune homme de s’écarter légèrement. Elle se dit que lui aussi aurait pu l’aider finalement, au moins en entasser quelques-unes ou ramasser celles qui étaient sur le point de tomber. * Je suis quasiment sure qu’il a marché dessus.* Elle s’adressa ensuite à sa camarade avec un léger sourire : - Ca ne te dérange pas de commencer ? Je te suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Willow A. Lewis

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 23
▌Parchemins : 933
▌Points de Rp : 49
▌Initiation magique : 23/02/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 18 ans (le 1er Avril)
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]   
Sam 14 Déc - 6:22


When we have a few steps to be closer
“Magic comes from what is inside you. It is a part of you.
You can't weave together a spell that you don't believe in.”
~ Jim Butcher

Timidité : qui manque d'hardiesse, d'assurance. Cet état, Willow le connaissait. Le connaissait bien même. Mais elle avait réussit, non à changer, mais à évoluer au contact des autres. Être repartie chez les Serdaigles lui avait fait un peu peur au début, car elle ne se sentait pas si réfléchie et si sage que le Choixpeau le chantait. Sa nature réservée aurait pu faire que durant toute sa scolarité, ses seuls amis soient ses livres, si elle n'avait pas oser aller vers les autres. Si elle ne s'était pas interposée face à certains Serpentards. Si elle n'avait pas oser demander de l'aide à la bibliothèque ou en cours. Si elle n'avait pas été sauvée par Damon en glissant dans le Lac lors de sa première année...

La plupart de ses événements, elle avait fait en sorte qu'ils se réalisent. Elle avait dépassée sa timidité grâce à sa spontanéité et sa justice qui étaient plus fortes que tout le reste. Mais Haya ne semblait pas avoir reçu ça : cette audace, ces idéaux, ces jugements. La rousse avait fait en sorte de remarquer la jeune asiatique mais sinon, elle ne l'aurait peut-être jamais vue. Elle ne serait rester qu'une robe de sorcier de plus chez les Serdaigles... Mais Willow trouvait cela triste. Elle comprenait l'apaisement que pouvait procurer un bon livre, la sonorité magique du silence, l'odeur si particulière de la bibliothèque déserte...

Cependant, elle sentait son cœur et son esprit s’épanouir au contact des autres, son rire fuser près de ceux qu'elle aimait, sa chance augmenter quand elle n'était plus seule. Et elle voulait que cela arrive à l'asiatique, si avare en geste et en parole. Et elle ferait en sorte que cela soit le cas, se décidant à la prendre sous son aile pour que ce petit Aigle réservé puisse s'envoler avant la fin de l'année ! Parole de Lewis ! Will n'était peut-être pas une Jaune et Noire, mais elle savait ce qu'était l'amitié : alors pourquoi pas ici ?

Elle se rendit vite compte que ça ne serait pas facile. Même si Haya se voulait polie, la rousse sentait qu'elle voulait en finir au plus vite avec cette conversation, disant qu'elle pouvait récupérer ses feuilles toute seule. Will n'insista pas plus et rangea sa baguette, se reculant pour laisser sa place près de la rampe. Peut-être que ce ne serait pas aujourd'hui qu'elle ferait s'ouvrir Haya, mais il restait encore bien des jours ! La brune s'avança, sortant sa baguette avant de jeter un coup d’œil vers Will. La rousse acquiesça d'un sourire encourageant, même si la gêne de l'asiatique ne semblait pas disparaître pour autant.

Cependant, alors qu'elle se tournait de nouveau, au lieu de lancer son sort, elle se ravisa et demanda de l'aide. Willow sourit de plus belle : peut-être serait-ce aujourd'hui finalement ? Ça n'allait pas être l'envol final, mais un petit regard hors du nid ne ferait pas de mal ! Will se doutait que la Serdaigle aurait pu lancer son sort seule, elle avait déjà pris sa décision de se débrouiller sans assistance. Elle la remercia donc silencieusement de l'effort qu'Haya avait dû faire en elle, s'obligeant sûrement à accepter le regard d'une autre, et même de son aide. La rousse était à présent proche de la brune, attendant que celle-ci réagisse.

Mais la timide Serdaigle semblait plonger dans ses pensées et Will hésitait à la faire revenir à la réalité, de crainte de la brusquer en lui demandant de se dépêcher. Haya devait aller à son rythme : là était l'important. La rousse se rapprocha un peu plus, sa baguette à présent sortie. L'asiatique sembla sortir de ses pensées, lui demandant finalement : "Ça ne te dérange pas de commencer ? Je te suis." Willow acquiesça et leva sa baguette. Comme à son habitude : elle inspira, expira, sourit et lança :"Accio Lettres".

Elle sentit l'énergie qui l'entourait se condenser, s'agglomérer. Cette force la traversa, la pénétra, se glissa dans les plus petites cellules de son corps, comme si elle trouvait parfaitement son chemin en son corps de sorcière. Willow venait de devenir un réceptacle mais elle savait qu'elle était plus que cela : que la magie avait toujours été en elle : dans ses gênes, ses sens, son esprit.

En prononçant la formule, tout cet élan de magie fut canalisé dans sa baguette avant de fuser par la pointe de saule dans un enchevêtrement de filaments, qui eux-mêmes se dirigèrent vers les lettres éparpillées aux différents étages. Ces filaments étaient d'un bleu argenté à peine visible, pourtant, en se concentrant bien, un sorcier pouvait les voir et même sentir leurs vibrations. Même si la magie faisait partie intégrante du sorcier, Will ne pouvait se lasser de contempler cette force fascinante et créatrice : la magie se mouvant comme si elle avait une vie propre, alors que la rousse guidait chacune de ses réactions.

La rousse ne relâcha pas sa concentration quand elle sentit près d'elle la magie manipulée par Haya. Les filaments différents s'entremêlèrent et les deux flux ne firent plus qu'un : un tout plus fort, plus sûr, plus proche que quoi que se soit. Et le flux uni souleva chaque lettre; ignorant la distance, ignorant le poids, obéissant juste aux deux sorcières. Peu à peu, les lettres volaient vers elles, commençant à se rapprocher... Mais ce que Willow espérait voir se rapprocher, c'était surtout Haya de ses semblables. Alors qu'elle profitait de l'instant, appréciant la présence un peu moins timide de la brune à ses cotés, elle se questionna : l'amitié n'était-elle pas aussi une certaine forme de magie ?

© EKKINOX // gif : tumblr

____________________________


Smart is the new sexy.




Dernière édition par Willow A. Lewis le Ven 27 Déc - 5:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Who are You ?
Haya Abbott

avatar

Élève ♣ Serdaigle - 7ème année

Élève
Serdaigle - 7ème année


▌Age : 21
▌Parchemins : 12
▌Points de Rp : 3
▌Initiation magique : 04/10/2013


MessageSujet: Re: When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]   
Ven 20 Déc - 15:56

Haya admirait le contrôle qu’avait Willow avant de prononcer une formule. Une respiration mesurée puis un sourire… Lorsque l’asiatique effectuait ce genre de sortilège, cela lui était tellement habituel qu’elle le faisait sans réfléchir, sans en avoir vraiment conscience.  Lorsque l'enjeu était plus grand il lui arrivait au contraire d’être trop concentrée pour avoir envie de sourire. Cependant, elle prenait tout de même du plaisir à utiliser la magie, quel que soit la finalité de celle-ci.

Le plaisir et l'investissement de Willow lui avaient donné envie de savourer ce moment.
A peine le sortilège prononcé, quelques feuilles se mirent à frémir sur le sol. Puis, elles se décollèrent et commencèrent à s’envoler doucement. Celles-ci vinrent se mêler au papier déjà en lévitation que contrôlait la rousse.  A ce contact, le sortilège prit plus d'ampleur, accélérant le mouvement des feuilles qui se mirent à tourbillonner.

La jeune femme fut émerveillée de voir ainsi virevolter les émotions qu’elle avait soigneusement dessiné et écrit dans ces lettres. Elle contemplait ainsi ses moments de doutes se mêler à ses grands bonheurs, ses poèmes s'associer à ses esquisses... L'asiatique trouvait ce spectacle d'autant plus précieux qu'elle était la seule à pouvoir l'apprécier à sa juste valeur. Willow, quant à elle, se contentait de rendre service. Si une émotion en découlait, cela n'était certainement pas pour les mêmes raisons.

Haya n’avait pas pensé que cette tâche pourrait se révéler agréable. Elle l’avait seulement envisagé comme une corvée, quelque chose qu’elle devait s'efforcer de faire. Bien sûr, elle aurait pu récupérer ses lettres lorsque les escaliers se se seraient remis à fonctionner... Mais Poudlard n'est pas un endroit où l'on se contente d'attendre que les choses se passent normalement. Tout ce qui peut paraître normal au premier abord offre toujours un moyen de s'exprimer à travers la magie. Et Haya comptait bien profiter de ce lieu exceptionnel et de la magie qui l'entoure!

Quelques secondes plus tard, les feuilles ne formaient plus qu'un seul bloc en lévitation devant les jeunes filles. Haya relâcha alors sa baguette avant de la ranger. Elle se précipita vers le paquet de lettres avant que celui-ci ne retombe. Elle se pencha afin de s'assurer qu'aucune ne jonchait encore le sol des escaliers en dessous. La brune fut soulagée de constater que tous ses écrits se trouvaient enfin en sa possession. L'angoisse de les perdre à nouveau la tourmentait tellement qu'elle ne pouvait s'empêcher de serrer avec force ses nombreuses lettres sur sa poitrine.
Le tourbillon interrompu, le calme et le silence revinrent avec brutalité. Le cœur d'Haya battait à vive allure, ses mains tremblaient. Elle s'assit, posant son trophée sur ces genoux. Le silence était propice à une conversation, la moindre des choses étant de remercier...


- Merci beaucoup, dit-elle d'une voix tremblante; je m'en serais surement pas tirée toute seule. Haya était secouée et n'avait plus envie de jouer la timide, ne serait-ce qu'en attendant qu'elle puisse regagner sa chambre. C'est pour cela qu'elle ajouta: - C'est toujours plus agréable de partager la magie, tu ne trouves pas?

La brune avait rarement éprouvé un tel sentiment de soulagement, tout était là. La journée n'avait plus qu'à reprendre son cours. Un léger mais franc sourire commençait même à se dessiner sur son visage blême. La jeune fille ne pensait pas faire une amie de Willow, mais elle lui semblait sympathique et acceptait maintenant volontiers de passer quelques minutes encore en sa compagnie. Elle ne ressentait plus la même gêne qu'auparavant.

Soudainement, l'escalier se situant à l'étage en dessous des deux Serdaigles se mit en marche avec assez de violence pour déstabiliser le  jeune homme qui s'y trouvait. Haya eut à peine le temps de s’agripper à la rambarde lorsqu’elle sentit les marches frémir puis reprendre leur mobilité. Les escaliers adoptèrent une vitesse étonnement rapide pendant quelques minutes faisant l'amusement des élèves attendant sur les paliers. Haya se rendit alors compte que toutes ces personnes l'avaient vu effectué son sortilège. Ils n'étaient pas nombreux et peut être que tous n'avaient pas regarder, mais cela lui importait peu. L'asiatique retenait de cette situation qu'elle avait su faire abstraction de ces regards pour quelques instants. Le temps de réfléchir, de se concentrer puis de savourer ce moment.

Lorsque la vitesse des "transports" revint à la normale, Haya fut soulagée de pouvoir retrouver sa chambre. Finalement, elle n'avait pas passé un si mauvais moment mais il n'y avait rien de meilleur que la solitude à son goût.
Elle prit alors le chemin de la tour des Serdaigles avec le même air enjoué que lorsqu'elle en était descendu. Sur le passage, elle sourit à la rousse en espérant que celle-ci ne prenne pas son départ précipité pour une fuite...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

When we have a few steps to be closer [Ft. Haya / Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» THE OAS TAKES FURTHER STEPS TO SUPPORT 2010 ELECTIONS IN HAITI
» Please, just for me, forget the steps... Hold me, feel the music, and give me your soul. Then I can give you mine. [Interminable Tango] || Validé
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» La justice de Raphael [Terminé]
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Les autres pièces :: Escaliers-