AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée   
Jeu 24 Oct - 7:18

Mercredi 2 Mars 1977 ♦ Cassiopée & Alecia
L'amitié se montre parfois ponctuelle

Il suffisait d'un rien pour créer des liens comme pour en détruire. Il suffisait de prendre en exemple mon amitié avec Maewan qui avait presque volé en éclat, autant que lui même avait survolé une salle vide pour s'y écraser au sol après avoir dégusté mon sortilège informulé. A force d'y repenser, je me disais que jamais je n'aurais dû faire ça, que je m'étais emportée alors que j'aurais dû garder mon calme et que peut-être, j'étais toujours aussi instable. L'affaire n'avait pas fait le tour du château puisque Maewan n'avait dit à personne que c'était moi qui l'avait envolé ou presque. Apparemment il l'avait dit à Sirius qui devait encore en rire et surtout à Velrose. Le Japonais n'avait pas été là de toutes les vacances et il était revenu un peu maussade même, ce qui était rare venant de lui. Nous étions un peu tous sur les nerfs à l'approche du mois de Mars pour des raisons évidentes, mais lui, au retour de ces vacances, c'était encore pire. Mais pour respecter sa vie privée je n'avais rien osé dire ni rien demandé sur le pourquoi de la chose. Après tout, tout le monde est en droit d'avoir ses petits jardins secrets. J'espérais juste qu'il n'avait rien subi de grave, car il était un peu le pilier de la maison qui soutenait tous ses camarades. Pour en revenir aux faits, il avait donc appris que je m'étais battue avec Maewan et était venu me demander des comptes. Bien sûr je lui avais raconté la même chose que son meilleur ami, avec quelques détails en plus qui lui avaient fait comme un déclic. Des menaces de mort, un sous-entendu suicidaire de la part de notre camarade et il n'en avait pas fallu plus au Japonais pour filer droit hors de la salle commune comme un boulet de canon, prétextant qu'il allait « lui faire la peau », « lui faire avaler son balai » ou encore « l'envoyer chez Monsieur et Madame Potter pour s'excuser ». Il était le plus à même de s'expliquer avec Maewan, mais j'étais sûre qu'il était autant consterné que blessé de voir que plus le temps passait, plus Maewan n'en avait rien à fiche de vouloir tuer tous ceux qui se mettaient en travers de sa route. Soupirant en voyant que ça allait encore finir par causer du tord au sein de l'équipe, je retournai dans mon dortoir pour bouquiner et revenir sur cette enquête qui s'enlisait de jours en jours.

Ne voyant revenir ni l'un ni l'autre, et sachant pertinemment que l'un était aussi idiot que l'autre, je redescendais dans ma salle commune où régnait un calme plat. Rare étaient ceux qui restaient enfermés à l'approche du printemps et du temps plus clément, mais pour moi, la salle commune des Poufsouffle restait mon sanctuaire de calme et de repos. Je filai tranquillement vers la sortie, après tout pourquoi se presser, si les deux autres abrutis se battaient vraiment, 5 minutes de plus à se coller des torgnoles ne leur ferait sans doute pas plus de mal, sinon les rendre plus bêtes encore. Ils étaient bien des garçons. Arrivée dans le couloir des sous-sols, je tombai nez-à-nez avec une Serpentarde. « Oh pardon ! » Mon réflexe fut de faire un pas en arrière à cause de la surprise et de l'anxiété, mais je me rendis vite compte qu'il s'agissait de Cassiopée Goldstein, la capitaine de l'équipe de Quidditch des Serpentard et de la petite-amie d'Abigaël. Enfin petite-amie, personne ne savait vraiment si elle l'était à la vue de toutes les baffes qu'elle avait mises à Velrose, mais c'est qu'il devait sûrement le mériter. Je ne la connaissais pas assez pour la juger, hormis sur quelques points : Elle avait la réputation d'être très intelligente et surtout elle était magnifique, le genre de filles qui méritent en effet de porter le nom d'une étoile. Je lui décochai un sourire sympathique et courtois. « Heum... Bonjour. Tu cherches Velrose peut-être ? Il est parti de notre salle commune il y a un peu plus d'une demie-heure maintenant, il est encore parti se battre avec Maewan je suppose... » Je soupirai. Ces deux-là étaient vraiment irrécupérables. « Tu veux peut-être que je lui laisse un message de ta part ? »
fiche créée par © Summers / MAJ par © Milly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/

avatar

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée   
Ven 25 Oct - 12:20

Alecia & Cassie ❥L'amitié se montre parfois ponctuelle.

Les cours venait juste de reprendre, Poudlard c'était à nouveau remplit et la tranquillité qui y avait régné pendant les vacances avait disparue. Cassiopée c'était plus ou moins enfermé dans les cachots pendant ces quinze derniers jours. Elle avait besoin d'être un peu seule, pour réfléchir, trouver des solutions à ses problèmes, réviser aussi, elle ne voulait pas rater ses Aspics et même si ses professeurs étaient plus que confiants en sa réussite, la brune ne voulait pas prendre de risques. Elle avait donc passé ses vacances à travailler et réfléchir. Autour pour une partie ça avait été bénéfique, autant pour l'autre ça avait été totalement stérile. Elle n'avait trouvé aucune solution à son problème, mais ne baissait pas les bras, il était hors de question qu'elle se laisse abattre par ça et elle ne s'était pas déclarée vaincue. Il lui fallait juste un peu plus de temps pour trouver.

Contrairement à la plupart de ses camarades, Cassie était plutôt contente de voir la rentrée arriver. Elle avait besoin de voir du monde pour se changer les idées et surtout elle avait envie de voir Abigaël qu'elle n'avait pas vu de toutes les vacances et l'air de rien il lui avait manqué cet idiot. Mais elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de le croiser depuis la rentrée, à part quelque fois en cours, mais jamais assez pour pouvoir lui parler ou s'approcher. Cependant, elle avait remarqué son air morose et elle s'inquiétait pour lui.

Voilà donc la raison pour laquelle elle avait quittée la bibliothèque plus tôt ce jour-là pour descendre non pas aux cachots, mais au sous-sol pour trouver le Poufsouffle qui devait bien se cacher quelque part. Elle avait envie de le voir et cette fois personne n'aurait pu l'en empêcher. Enfin, c'était ce qu'elle se répétait alors qu'elle descendait les dernières marches qui la séparés de son but.

Dans son empressement elle heurta quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Elle fit un pas en arrière,  pour voir de qui il s’agissait et s'excusa rapidement. Bousculer quelqu'un n'était pas vraiment dans ses plans. Cassie profita de cette pause imposé pour jeter un coup d'oeil autour d'elle, avec un peu de chance le japonais n'était pas très loin et elle allait pouvoir le voir tout de suite, au lieu d'attendre comme une idiote que quelqu'un la fasse rentrer dans la salle commune ou appelle Abigaël – oui, parce qu'aussi absurde cela puisse paraître, les Serpentards ne sont pas très bien vu, même chez les Poufsouffles, ce qui parfois peut être problématique – Elle fut déçue de ne pas le voir. Elle allait vraiment devoir attendre.

La blonde, qui lui disait vaguement quelque chose prit la parole et elle fut forcée de tourner la tête vers elle pour l'écouter. Elle lui demanda si elle cherchait Abigaël, était-ce donc si évident que ça ? Elle aurait très bien pu venir à la rencontre de Maewan, après tout ce n'était pas un secret que ces deux-là étaient amis. Son expression changea quand elle lui expliqua qu'il était partie depuis un moment déjà et qu'il était certainement entrain de taper sur Maewan. Elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel avant de se mordre la lèvre. Depuis la rentrée la brune n'avait pas pensée à aller prendre des nouvelles de son meilleur ami, qui devenait de plus en plus étrange au fil des jours. Déjà qu'il n'était pas tout à fait net à la base. Elle avait tellement été obnubilé par toutes ses histoires qu'elle n'avait même pas prit la peine d'aller s’inquiéter de la santé mentale de Mae. Au fond d'elle, elle était honteuse. C'était des choses qui ne s'oubliait pas. Toutefois, elle préféré se dire que Abigaël avait les choses bien en main. Elle espérait seulement qu'il ne taperait pas trop fort.

« Qu'est-ce qu'il a encore fait cette fois ? » demanda-t-elle en soupirant.

Elle avait l'habitude qu'on lui raconte les frasques de Bretian, c'était presque devenus une habitude. Elle essayait de prendre ça à la légère, c'était la meilleure façon de faire, si elle ne voulait pas lui courir après toute la journée.

« Tu ne sais pas s'il en a pour longtemps ? Une raclée à Maewan ça ne prend pas une heure habituellement... quoique en ce moment il a la tête dure, il a peut-être du taper plus fort... » elle grimaça «  Je ferais peut-être mieux de repasser plus tard.. et je ne doute pas que tu ferais un très joli hibou, mais je préférerais lui dire en face.  » elle lui adressa un petit sourire.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée   
Sam 26 Oct - 3:52

Mercredi 2 Mars 1977 ♦ Cassiopée & Alecia
L'amitié se montre parfois ponctuelle

Je ne pouvais décemment pas lui dire que je m'étais battue avec Maewan quelques jours plus tôt, je n'avais pas envie que la gifle devienne un sport national pour mes joues aussi. Après tout elle devait être avec ses amis comme je l'étais avec les miens, protectrice, mais lorsqu'il y a des limites franchies, on ne sait jamais trop quoi faire. Moi j'avais réglé ça à la baguette et envoyé Maewan à l'infirmerie. Est-ce que je devais lui dire ce que lui avait dit à sa place où à la place de Velrose ? Après tout autant lui que Maewan étaient bien plus proches d'elle et avaient bien plus de raisons de lui expliquer ce qui se passait en ce moment dans la tête du Poufsouffle. Pourtant, connaissant Velrose, il garderait encore tout pour lui et essayerait de régler tout, avec tous les problèmes du monde sur ses seules épaules. C'était tout à son honneur, mais souvent il en subissait les contre-coups comme personne. Je me mordis un peu la lèvre, qui sait jusqu'où irait Velrose pour remettre les idées en place à Maewan à son tour. « Tu veux bien marcher un peu, dis ? » Parce que je préférais encore longer le couloir que de rester immobile comme une gargouille pour discuter avec elle. « Ça ne va pas fort ici en ce moment... Enfin je veux dire, ça ne va pas fort partout, mais ici chez les Poufsouffle, on cumule les problèmes. » Je pinça un peu les lèvres. « Maewan a dit que s'il devait tuer ses amis pour parvenir à ses fins, il le ferait. C'est pour ça qu'Abigaël est parti le chercher, il veut certainement s'expliquer avec lui pour ça... Mais Velrose ne va pas vraiment bien non plus, mais c'est normal, on est en Mars, alors... » Je tournai la tête vers la jolie brune, l'air un peu désolé. « Maewan devient presque incontrôlable... Mais moi je ne peux rien y faire, sauf que Velrose ne pourra pas toujours tout gérer tout seul. Il tient beaucoup à toi tu sais. »

Je souris un peu, tournai la tête, presque gênée. « Au soir il ne parle presque que de toi et de la chance qu'il a de t'avoir. Il dit aussi qu'il est un idiot et qu'à force de faire des frasques, ça va lui retomber dessus. Il a peur de te perdre et il a vraiment besoin de toi. C'est lui-même qui nous le dis. Il a peur de ne pas être à la hauteur. » Je souriais davantage, voir tant d'amour dans les yeux d'une personne était devenu bien rare et souvent j'étais presque émue à entendre le Japonais parler comme ça. Cassiopée avait bien de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi dévoué à ses côtés, comme lui avait de la chance de l'avoir elle pour l'empêcher de faire trop de bêtises. Les filles sont plus matures que les garçons, c'est bien connu. « Tu le connais mieux que personne, tu dois être la seule à pouvoir le réconforter. On ne se connaît pas vraiment mais crois moi, il sera toujours là pour toi quand tu lui demanderas. Tu pourrais claquer des doigts qu'il se jetterait à tes pieds. » ajoutai-je en riant. « Pour en revenir à Maewan... Peut-être qu'un ou deux coups de poings de Velrose lui aura remis les idées en place. Je l'espère pour lui, il a passé trop de temps dans un lit d'hôpital pour retourner à l'infirmerie à peine rentré à Poudlard. » Je levai les yeux au ciel. « Et puis, avouons-le, les hommes sont tellement bêtes qu'on peut leur répéter trente-six fois la même chose ou leur exposer les faits sous le nez, il n'y a qu'en se mettant dans les dents les uns les autres à longueur de temps qu'ils comprennent les choses. Bref, Velrose et Bretian, colle-leur ta main dans les dents et ils vont réaliser qu'ils sont à côté de la plaque... » Pas un pour rattraper l'autre, mais au moins, que ce soit pour eux comme pour d'autres, tant qu'on était pas trop précis sur nos intentions, ils ne savaient jamais vraiment où on voulait en venir. Enfin pour la plupart. « Enfin, je parle, je parle... Désolée. »
fiche créée par © Summers / MAJ par © Milly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/

avatar

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée   
Sam 26 Oct - 4:38

Alecia & Cassie ❥L'amitié se montre parfois ponctuelle.


La brune commençait vraiment à s'inquiéter pour Maewan, bon, c'est vrai que ça devenait une habitude ces derniers temps. Sauf que la le blaireau devenait vraiment ingérable.

Cassie accepta la requête de la jeune femme et se mit à marcher. De toute façon, Abigaël n'allait pas revenir de si tôt et elle n'avait plus envie de réviser avec tout ça. Pas qu'elle en ait besoin de toute façon. Alors pourquoi ne pas marcher un peu, ça fera bien passer le temps et puis vu le visage d'Alecia elle voulait lui dire quelque chose. L'anglaise l'écouta avec attention. Elle était au courant que les Poufsouffles avaient beaucoup de soucis à gérer en ce moment. Elle se retint de citer les Serpentards, car même s'ils ne se faisaient pas attaquer à tout va, ils n'avaient presque plus leur place à Pourdlard. Porter l'écusson vert et argent était presque devenu une tare. Déjà qu'avant ça, ce n'était pas la joie chez les Serpents, mais maintenant c'était l'apocalypse. Elle enchaîna sur Maewan et la brune s'arrêta dans sa promenade sous le choc de la nouvelle.

« Il a dit quoi? » demanda-t-elle dubitative.  

Enfin, elle n'a pas le temps d'encaisser la première nouvelle qu'elle s'en prit une autre dans les dents. Apparemment Abigaël n'allait pas bien. Bon, ça elle l'avait remarqué et c'était d'ailleurs pour cela qu'elle voulait le voir aujourd'hui, essayer de comprendre son mal-être. Seulement, Alecia ajouta quelque chose qui intrigua la verte et argent. Le mois de mars avait une influence quelconque sur le japonais.

« Au risque de paraître idiote, tu peux m'expliquer ce qu'à avoir le mois de mars avec Abigaël ? »

Elle se doutait qu'elle avait loupé quelque chose d'important. Pourtant, elle avait beau tout revoir dans sa tête, elle n'arrivait pas à se rappeler d'une chose en rapport avec le mois de mars. Sa mâchoire se serra légèrement quand elle mentionna que Maewan était incontrôlable. Ça elle commençait à s'en rendre compte, mais elle n'en connaissait pas encore l'ampleur. Elle allait devoir avoir une explication avec son meilleur ami et il était hors de questions qu'il se défile.

Alecia avait un don pour enchaîner les sujets tout aussi différents les uns des autres. Là voilà qui parlait d'Abigaël, encore une fois, sauf que là ce n'était pas de sa détresse dont elle parlait, mais plutôt de Cassiopée. Les joues de la brune auraient presque pu s'embrasser si elle n'avait pas su se contrôler.  Elle passa d'ailleurs une main dans sa nuque pour cacher sa gêne. Ce mec était un idiot, mais elle adorait ça. Malgré elle un petit sourire se dessina sur son visage. Elle ne pouvait pas rester de marbres face à ce genre d'informations, même si d'un autre côté, elle allait devoir dire au japonais de se calmer, ce genre de propos pourrait lui attirer des problèmes.

« Il a vraiment dit ça ? » dit-elle avec un petit sourire en coin.

Cassie était touché par ce qu'elle venait d'apprendre. Une preuve encore qu'elle n'était pas la seule à vivre cette idylle. Elle était bien moins démonstrative que Velrose, mais au fond d'elle, si elle se laissait aller elle aurait pu parler d'Abigaël pendant des heures. En témoignait les quelques lettres qu'elle envoyait à son frère.  

Abigaël avait besoin d'elle et encore une fois elle n'avait rien vu. Décidément ces derniers temps elle avait été totalement aveugle. Pour une future psychomage elle commençait mal sa carrière. Ses deux poufsouffles avaient besoin d'elle et elle allait devoir agir. Leur botter les fesses s'il le fallait. Elle ne voulait pas qu'ils leur arrive quelque chose, aussi bien à l'un qu'à l'autre.

« Le problème avec Maewan c'est qu'il a la tête dure et j'ai bien peur que l'intervention d'Abigaël ne suffise pas, aussi musclé soit-elle. Mae doit être la personne la plus borné que je connaisse et pourtant croit moi, chez moi on connaît l'entêtement... »

La verte et argent lâcha un petit rire à la remarque de la blonde. Les hommes étaient bornés ce n'était plus un secret. La poufsouffle lui conseilla de claquer les deux idiots pour leur remettre les idées en place. Ce n'était peut-être pas une mauvaise idée, mais Abigaël avait eu son lot de baffe pour l'année et Maewan aurait été capable d'apprécier ça. Ce mec est fou, il ne faut pas l'oublier.

« Ne t'inquiète pas pour ça, c'est moi qui ai tendance à ne pas parler assez... grâce à toi j'ai appris des choses importantes. Je crois que moi aussi je suis à côté de la plaques ces derniers temps, ça doit être contagieux. » elle lui sourit, un peu gênée.  
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée   
Sam 26 Oct - 5:56

Mercredi 2 Mars 1977 ♦ Cassiopée & Alecia
L'amitié se montre parfois ponctuelle

C'était agréable de voir que Velrose se retrouvait entre de si bonnes mains. On a trop souvent des préjugés sur tout le monde sans vraiment chercher à les connaître, par méfiance, par peur, par tout un tas de sentiments plus mauvais les uns que les autres. A voir le sourire de la brune, j'étais certaine d'avoir en face de moi une personne d'une grande bonté et d'une grande sagesse. Voilà qui m'apprenait que même après bon nombres d'années, on pouvait encore trouver des personnes extraordinaires, même au fond des cachots des Serpentard. Je lui souriai à mon tour. « Oui, il a vraiment dit ça, enfin, il me le répète souvent à moi en disant « Tu vois, je te l'avais bien dit » ou ce genre de choses. » Velrose était un idiot, mais il avait bon fond et n'avait jamais été méchant avec personne si ce n'est ceux qui voulaient du mal à ses proches. Même si la plupart de ses blagues étaient mal placées et ses propos extrêmement maladroits, il restait quelqu'un de fragile qui n'assumait pas de l'être et ce qui lui permettait de tenir, c'était Cassiopée. J'avais un peu mal pour eux. S'aimer, et s'aimer vraiment, être obligé de se cacher, ce ne devait pas être de tout repos. J'avais presque envie de m'excuser pour les autres et de toutes les méchancetés qu'ils avaient pu dire, peut-être ne comprenaient-ils pas la situation présente ou ne voulaient-ils pas la comprendre. Tout ça me donnait presque envie d'aller attraper Kasey et de la calmer vis-à-vis de Velrose. A jouer avec lui elle n'allait que briser une belle histoire et ces temps-ci on ne pouvait pas permettre ce genre de choses d'arriver. Comme la conversation avait vivement dévié sur l'idiotie compulsive de Maewan et du manque de tact des hommes en général, je laissais la conversation se faire tranquillement. Abigaël et le mois de Mars, ça attendrait bien la fin de cette discussion, surtout que l'explication ne serait pas des plus évidentes...

Je souriais de nouveau à la brune. « Tu sais je crois que tout le monde est à côté de ses chaussures en ce moment. Personne ne sait ce qu'il veut vraiment. Mais bon, pour l'instant l'essentiel c'est certainement de prendre soin de nos amis et de profiter de Poudlard, après tout on ne pourra plus jamais y retourner une fois qu'on en sera sorti... » Et je savais très bien que tout cela me rendrait tristement nostalgique. Dire que la plupart de mes camarades partiraient pour de bon d'ici quatre petits mois me laissait un arrière-goût dans la gorge. Perdre Velrose serait un peu comme perdre un frère finalement, ou une sorte de papa-poule, quoique dans le genre il ne l'était pas autant que Sirius. Les hommes, je vous jure, parfois... Mais c'est ce qui les rend si attachants. « Il suffit d'attendre un peu et les choses s'arrangeront. Elles finissent toujours par s'arranger... » Ou du moins voulais-je m'en persuader. Comme le pessimisme ne m'avait menée à rien, peut-être qu'un peu d'optimiste porterait plus de fruits mûrs dans mon panier. Finalement, j'en revins à Velrose et ce mois présent. Je m'étonnais de voir qu'Abigaël ne lui avait rien dit, ou peut-être ne voulait-il pas l'attrister et garder sa douleur pour lui-même. « Pour Velrose, heum... Disons que... Tu sais que son anniversaire c'est d'ici quelques jours, n'est-ce pas ? » Je me mordis la lèvre. Avant les faits je n'avais jamais été très proche ni de l'un, ni de l'autre des Velrose, c'est limite si on ne pouvait pas les approcher quand ils étaient ensemble. Mais je me souvenais clairement de la rentrée où Abigaël était reparu seul et désorienté, où il avait failli abandonner le Quidditch. « C'est... A cause de son frère jumeau. Il ne supporte pas que... Gabriel soit mort alors que lui continue de vivre. Il ne supporte plus qu'on fête son anniversaire et à l'approche du mois de Mars il se terre dans ses pensées. » Pourtant il avait tord de faire une chose pareille. En quoi fêter son anniversaire serait une insulte à son frère ? Il avait bien le droit comme tout le monde de fêter sa venue au monde. « L'année dernière il a été obligé de faire avec puisque c'était sa majorité, mais je crois que cette année... Il va certainement passer son anniversaire ou le week-end qui suit tout seul chez lui. » Je haussai les épaules, inutile de demander à Cassie d'y aller avec lui, chacun avait ses obligations et que diraient les gens s'ils apprenaient que Goldstein était allée chez Velrose, juste un week-end ?

« Tu devrais essayer de le retrouver. Il sera mieux avec toi que tout seul. Bon courage. Ah et... » disais-je avant de me retourner. « Moi c'est Alecia. J'espère qu'on pourra vite se parler de nouveau. » finissais-je avec un petit sourire.
fiche créée par © Summers / MAJ par © Milly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/

avatar

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée   
Lun 28 Oct - 4:23

Alecia & Cassie ❥L'amitié se montre parfois ponctuelle.


L'image d'Abigaël planait dans l'esprit de Cassiopée ce qui l'empêchait de se concentrer correctement. Elle le voyait faire le pitre dans sa tête et elle n'arrivait pas à l'effacer. Elle en aurait presque rit, mais Alecia se serait demandé si elle était folle. Un nouveau sourire se dessina sur le visage de la brune quand Alecia lui parla de se que lui racontait Abi quand il se retrouvait seul avec elle.

« Il est fou. »

Alecia n'avait pas tord, en ce moment le monde ne tournait pas vraiment rond. Tout partait dans tout les sens et il était impossible d'arranger les choses. C'était dérangeant de se dire que les choses empiraient de jour en jour, tout s’assombrissait. Il fallait faire attention aux gens qui nous entouraient parce que peut-être que tout pouvait basculer du jour en lendemain. Profiter de l'instant présent. Ça l’attristait d'une certaine façon parce que dans sa situation elle ne pouvait pas profiter des gens qu'elle aimait vraiment. Elle devait se cacher quand elle voulait passer du temps avec Abigaël, de peur que sa mère l'apprenne, elle ne voulait pas finir à Durmstrang. Elle ne parlait plus vraiment à Maewan puisqu'elle s'était disputé avec lui avant son accident et ensuite, les événements ont fait qu'ils n'étaient plus aussi proche qu'avant. Quant à ses « amis » serpentards elle ne leur parlait plus vraiment, prise d'une sorte de paranoïa nouvelle. En bref, elle se retrouvait plus ou moins toute seule.

« Tu as raison, c'est étrange de se dire que dans quelques mois je ne remettrais plus jamais les pieds ici... »

C'était horrible de se dire que bientôt elle ne reviendrait plus jamais à Poudlard, l'endroit où elle avait passé les sept dernières années. Pourdlard était plus qu'une école, c'était littéralement une étape dans la vie de la brune. D'après la poufsouffle les choses finissaient toujours par s'arranger, elle aurait aimé la croire. On lui avait déjà dit à plusieurs reprises, mais ça c'était rarement réalisé.  

La conversation en revint à Abigaël et Cassie eut du mal à encaisser la nouvelle que venait de lui annoncer son vis-à-vis.  Elle se demandait comment elle avait fait pour ne pas s'en rendre compte toute seule. L'anniversaire d'Abigaël, son frère, c'était limpide. Elle se serait presque donné une gifle pour être aussi idiote. Ça devait être horrible de revivre ça chaque année sans jamais pouvoir se sentir mieux. Comment était-il possible de se remettre d'un tel traumatisme ?

« Il est hors de question qu'il reste seul » dit-elle avant même avoir eu le temps de réfléchir.

Elle pouvait comprendre qu'il ne voulait pas faire la fête, mais elle n'allait pas le laisser se morfondre le jour de son anniversaire. C'était quand même le jour où il était né,  ça se fêtait. Ça décision était prise, elle serait avec lui pour son anniversaire, qu'il le veuille ou non. Elle était même prête à faire de concessions, pas de cadeaux, pas de monde, rien, mais au moins il ne se retrouverait pas seul à se morfondre.

Finalement, la blonde se présenta, Cassie se rendit compte qu'elle n'avait pas pensé à lui demander son prénom avant. C'était idiot, mais elle n'avait pas vraiment eu ce réflexe et la blonde ne lui avait pas vraiment laissé le temps d'y penser. Elle lui adressa un jolie sourire.

« Enchantée, moi c'est Cassiopée, mais ça tu dois déjà le savoir. Je te remercie pour toutes ses informations, ça m'aide. Si je peux t'aider à mon tour n'hésite surtout pas. »

Au moins quelqu'un qui n'avait pas peur de s'approcher des serpentards. Ça changeait. Sauf que pour le moment elle n'avait qu'une envie, retrouver  Abigaël.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amitié se montre parfois ponctuelle | PV Cassiopée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « Le hasard fait parfois l'amitié. » [PV : Croc Pur.]
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Avez -vous honte parfois ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Les autres pièces :: Cachots sous-sols-