AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Mar 17 Déc - 0:49

That's not a game

Avec les vacances d'Avril nouvellement arrivées revenait également le beau temps. J'en profitai, depuis le week-end pour me balader dans l'enceinte du château avec Jez, Ewi ou même Kasey. Je n'avais cessé de remercier Jez, subtilement, pour m'avoir poussée à rétablir le dialogue avec Sirius. Même si ce n'était pas encore ça entre nous, je sentais qu'il était de nouveau possible de passer un peu de temps avec lui. Malgré tout ce qu'on avait pu me dire, Sirius n'était ni bête, ni influençable, je n'en doutais pas une seule seconde. Et je savais que ce n'était pas une question d'aveuglement amoureux. Sirius était réellement un homme intelligent, il suffisait juste de voir au-delà des farces qu'il avait pu faire. Ce jour-là, le jeudi 21 Avril, je n'avais pas ma robe de sorcière, où était l'intérêt après tout puisque c'étaient les vacances ? Dans tous les cas, j'optais pour une petite robe et une veste, un foulard, et mon sac. La première idée qui me vint à l'esprit fut de traîner du côté du lac, mais même en période hors-cours, il y avait toujours trop de monde, près de la rive, sous les arbres. D'ailleurs il y en avait un en particulier près duquel les Maraudeurs traînaient toujours. Autant ne pas s'en approcher. Pour ne pas croiser Pettigrow par risque de lui refaire le portrait. Pour ne pas apercevoir James faire le beau et encore avoir une saute d'humeur. Au final je décidai d'aller plutôt vers le stade de Quidditch. Où avait eu récemment lieu le match entre Gryffondor et Serpentard. Je m'étais époumonnée pour encourager les lions, dont une personne en particulier évidemment, si bien que j'avais encore la voix cassée. Trotinant tranquillement, les cheveux au vent, je dévalais tout le parc, sifflotant même. Je ne savais même pas pourquoi j'étais de si bonne humeur, la liberté sans doute, et la vitamine D envoyée par le soleil.

Arrivée au stade, je montai directement dans les gradins, pour rechercher cette impression d'envol moi aussi. Je tenais bien mal sur un balai, alors je n'avais que ça pour m'élever. En arrivant en haut, quelle fut ma surprise en voyant que quelqu'un avait déjà investi les lieux, sur le terrain, ou plutôt dans les airs? Je l'aurai reconnu entre mille, dans son uniforme rouge et or, avec ses cheveux au vent. Sirius. Je lui faisais un petit signe, avant de rougir et de baisser la tête avec un sourire. Il avait l'air de s'éclater, virevoletait, faisait des loopings ou des piqués. Je me posai sur un banc, complètement absorbée. J'aurai pu rester là des heures et des heures, des étoiles dans les yeux, à le regarder fendre l'air sur son balai. C'était sans compter une bande de groupie qui allait vite me faire déchanter. Comme par hasard. J'aurai même presque pu m'en douter. Je soupirai, et faisais comme si de rien n'était même si je les voyais venir vers moi l'oeil mauvais. Etonnant, venant de filles de Gryffondor qui devaient être en quatrième ou cinquième année. Quoique l'une d'elles devait être en spetième année. Au fond je m'en fichais bien. Ce qui était sûr c'est que je n'allais pas bouger, même quand elles arrivèrent près de moi.

L'une d'elle sembla même renifler vulgairement, et pousser sa copine en riant. "C'est encore cette idiote et mochetée de Lukeither qui prend toute la place avec ses grosses fesses." lâcha-t-elle. Je levai les yeux au ciel, du grand n'importe quoi. Me voulant dédaigneuse, je sortis mon livre de sortilèges et repris ma lecture à la dernière page marquée, même si je regardai davantage le lion voler. Quel petit vicieux tout de même, il savait très bien qu'à traîner là tout seul, des filles viendraient en courant pour l'observer, voire pire, l'aborder. Je pinçai les lèvres. Moi jalouse ? Pas du tout ! J'avais des conversations bien plus intelligentes et intéressantes avec lui que ces pimbêches. L'ignorance aurait dû régler le problème. Je me trompais. La plus grande arriva devant moi, donnant un coup de genou dans mon livre. Je levai les yeux, les lèvres serrées, haussant un sourcil, en silence. "T'as pas l'impression d'abuser sale rat des champs ?" cracha-t-elle, ce à quoi je répondis ; "Pardon ? Oh, désolée, tu n'as pas assez de place sur cette rangée ? Va te mettre plus haut dans ce cas." lâchai-je froidement, agacée. Je rouvris mon livre, bien décidée à les ignorer. "Alors ça c'est la meilleure ! Briser le coeur de Lupin et aller te battre devant tout le monde avec Potter ne t'as pas suffi ?! Tu veux avoir Sirius pour toi toute seule et faire imploser notre maison !" lança une fille plus loin, planquée derrière une autre, plus menue. Je me levai, presque prête à répondre à la provocation. "Je n'ai pas brisé le coeur de Lupin et avec Potter c'est de bonne guerre. Si vous tenez tant à vous jeter sur Sirius, commencez déjà par avoir des conversations en dehors du vernis et des mini-jupes !" hurlai-je, folle de rage.

La plus grande sembla siffler, on aurait dit une vélane sortie de ses gongs, et elle me gifla, assez fort pour me faire tourner la tête. Là c'en était trop. J'avais un petit aperçu de ce qu'on me réservait si j'avais au moins une infime chance avec Sirius. Quelle bande de petites pustules de dragoncelle ! Je sortis ma baguette et la planta contre la gorge de la plus grande. Les deux plus jeunes, derrière, firent un pas en arrière en lâchant un couinement. Elles savaient qu'elles n'avaient aucune chance. Je m'étais entraînée, j'étais au club de duel, et j'étais une sale teigne une fois énervée. Je ressentis le même frisson le long du bras que lorsque j'avais envoyé valser Maewan, mais là, je n'avais aucune espèce de petite voix pour m'arrêter ou amoindrir mon geste. "Donne-moi une seule bonne raison de ne pas te faire voler à travers le terrain, une seule." lâchai-je, calme et froide d'apparence alors qu'à l'intérieur, je venais d'exploser. "Rusard ne viendra pas jusqu'ici, tes copines sont tellement peureuses qu'elles ne sourcilleront même pas ! Alors ? Je t'envoie voler jusqu'au gradin d'en face ou tu me fiches la paix ?". Puis quelle honte pour elle se serait de se faire envoler devant son petit Sirius chéri, ou plutôt de la fausse image qu'elle avait de lui. Ces filles ne voyaient chez lui que son joli sourire et son talent au Quidditch. Moi je l'avais vu triste, préoccupé, loyal et adorable. J'avais pu danser avec lui, au bal de Noël. J'avais pu me poser un soir, contre son épaule, dans les escaliers à un moment où j'en avais le plus besoin. Il avait toujours été là. Ce n'était même pas comparable ! "Laisse moi te dire que si je dois aligner toutes les groupies complètement connes dans ton genre pour avoir la chance d'être avec un homme aussi extraordinaire que lui, alors vas-y, tu peux déjà me faire une liste ! Vous n'aimez pas celui que moi j'aime, toi tu couines et tu glousses devant une image qui te plaît parce que tu le veux bien, moi j'aime tout ce qu'il est ! Sa perfection et ses imperfections ! J'aime réellement Sirius, pas comme les pimbêches de ton espèce ! Maintenant dégage avant que je perde patience !" lui criai-je en face, la baguette toujours tendue contre sa gorge.

© fiche créée par ell



Dernière édition par Alecia L. Lukeither le Ven 27 Déc - 4:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/
Who are You ?
Sirius Black

avatar

Modérateur ♣ Elève  Gryffondor - 6ème année

Modérateur ♣ Elève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 1236
▌Points de Rp : 160
▌Initiation magique : 19/08/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Mer 18 Déc - 8:38

That's not a game
Are you serious ?
Le Quidditch, mon sport préféré depuis toujours. Il me semble avoir été capable de voler avant même de savoir marcher, ou presque. J'ai même appris à Regulus l'art de savoir se tenir sur un balai. C'est très important chez les sorciers, Un peu comme le foot chez les moldus, enfin il me semble qu'ils appellent ça comme ça. Le Quidditch je suis un peu né dedans, même si ma mère n'aimait pas vraiment ça, elle ne pouvait pas le renier, c'était un sport typiquement sorcier. Pour une fois qu'elle ne pouvait pas critiquer l'une de mes activités, c'est peut-être pour ça que j'aime tant ça, quoi que... en temps normal je favorise les choses qui la font criser. C'est donc l'exception qui confirme la règle.

Cette passion s'est accentué quand je suis arrivé à Poudlard, faut dire qu'ici c'est LE sport fard ! Tout le monde aime ça. Et je ne suis pas en reste. J'ai pu rapidement intégré l'équipe de ma maison. C'est plutôt cool de se dire que je peux à la fois faire un truc que j'aime tout en rapportant des points et de la gloire aux Gryffondors, c'est juste l'occupation parfaite. Toutefois, pour rester au top faut quand même s'entraîner un minimum, en plus voler ça m'a toujours permis de m'évader, ce n'est pas pour rien que j'ai transformer cette moto moldue en vraie petite merveille sorcière. J'ai toujours adoré voler, peu importe le support, tant que l'effet y est. Ça n'a pas été chose facile que de la transformer, on a pas idée de la puissance magique qu'il faut pour faire léviter une pareille machine, alors quand il s'agit de la faire se déplacer seule, c'est une autre paire de manches. Heureusement, Arthur Weasley avait été là pour m'aider, c'est d'ailleurs le seul sorcier que je connais qui comprend mon attrait pour les objets moldus, bon je ne suis pas aussi passionné que lui, mais quand même. Il y a le professeur Jane aussi, mais j'ai l'impression que lui tape dans une toute autre catégorie.

Aujourd'hui, j'ai décidé d'aller faire un petit tour sur mon balai histoire de ne pas perdre la main entre deux entraînements. J'ai décidé d'y aller seul, parce que j'ai besoin de réfléchir un peu et je sais très bien qu'avec James ça serait impossible, trop occupé à se raconter nos dernières farces ou à faire les fous ensemble. C'est donc mieux que je passe un peu de temps avec moi-même. De toute façon, ça m'arrive de plus en plus souvent depuis que James a été envoyé à Azkaban, pas que je ne veuille plus passer du temps avec mes meilleurs amis, bien au contraire, juste que cette expérience m'a montré qu'être seul ce n'était pas si mal que ça de temps en temps. C'est donc seul que je pris mon envol sur le terrain de Quidditch vide. Une fois sur les airs, je fais une première fois le tour du terrain histoire de m'échauffer. Ensuite, je commence à m'amuser, testant mes figures, piquant vers le sol pour remonter presque immédiatement. Je peux voir que des gens se rassemblent un peu plus loin dans mon champ de vision, mais je vais bien trop vite pour pouvoir discerner des visages. Peu importe, je ne suis pas là pour ça.

Toutefois alors que je passais devant l'un des gradins je peux voir que quelque chose d'anormal. Je ralentis  et repasse un peu plus loin, je reconnais la chevelure blonde d'Alecia ainsi que la tête de certaines gryffondors que je croise de temps en temps. Qu'est-ce qu'elles font celle-là ? Elles n'ont pas l'air très amicales avec la Poufsouffles, je viens donc me poser un peu en recule sur le même gradins, je ne tiens à pas à ce qu'Alecia ait des ennuis. Je suis un peu arrêtais dans mon élan par ce que j'entends. D'abord un sourire se dessine sur mon visage puis il se perd légèrement quand je comprend ce qu'elle est entrain de leur dire... WOAW je ne m'attendais vraiment pas à ça. Je ne sais pas quoi dire. Rien pour le moment, il faut juste que je calme la situation. « Vous savez qu'il y en a qui essaye de se concentrer ici ? » dis-je d'une voix faussement sévère, on aurait presque pu croire que je voulais imiter McGonagall. Je m'arrête légèrement derrière Alecia, je peux déjà voir les regards se tourner vers moi. « Vous n'avez rien de mieux à faire que de vous disputer sur des gradins ? » j'adresse un petit sourire à la blonde « Content de te voir Blondie, tu te décides enfin à faire appel à mes talents pour t'apprendre à voler ? » je me tourne vers les autres filles « Mesdemoiselles, ce n'est pas que votre compagnie me dérange, mais c'est un cours privé, vous comprenez ? Je vais donc devoir vous demander de partir, mais pas d'inquiétudes, vous pouvez allé voir Peter c'est lui qui s'occupe de mon emploi du temps. » je lance un clin d’œil qui les fait pouffer et attend un instant qu'elles se décident à bouger, à contre cœur.

Je finis par me tourner vers Alecia pour lui faire face « Alors, comme ça tu cherches encore les ennuis ? Je ne serais pas toujours là pour te sauver la mise » dis-je en riant. « Qu'est-ce que tu fais là ? T'es venue m'admirer ? » je ne me vois pas lui dire de but en blanc : alors comme ça tu viens de découvrir que j'étais parfait ? Il était temps... quoique...  

(c) sweet.lips

____________________________
Sirius Black
Tu sais, ces étoiles là-haut, elles n’existent peut-être même pas. Je veux dire, ça prend tellement de temps à la lumière de venir jusqu’ici que les étoiles elles-mêmes pourraient avoir disparu. C’est juste étrange, mais c’est comme un message du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Mer 18 Déc - 11:41

That's not a game

"Yes, 'cause you're Sirius."
Peut-être allais-je devoir suivre un stage pour combattre la colère, finalement. « Ne t'attire pas d'ennuis » m'avait dit Julien David. Mais même lorsque je ne le faisais pas exprès, j'en avais, des ennuis ! Ce devait être dans mes gênes, ou alors c'est que j'avais le goût de la provocation, ou vraiment un sale caractère, tout dépend du point de vue. Dans tous les cas, j'allais devoir veiller à ce que ma petite Ewi ne suive pas mes traces, douce comme elle l'était, elle se ferait manger toute crue malgré tout son courage et sa bonne volonté. Dans tous les cas, la pointe de ma baguette était toujours posée contre la gorge de cette andouille de groupie. Je la sentais vibrer au creux de mes doigts, ce sentiment était devenu si familier. De la colère ? De l'assurance ? Je n'aurais pas su dire ce que c'était. En tout cas, si elle ne filait pas très vite, elle allait vite voler. Je pensais même que c'était mon petit discours qui l'avait le plus déstabilisée, mais je me trompais. En vérité, en même temps que je parlais, Sirius s'était posé non loin derrière, assez près pour entendre en tout cas, je m'en rendis compte lorsque la fille en question jeta un regard derrière moi puis qu'elle me dévisagea. Je tournai la tête et dû devenir livide, ou tournure de situation la plus probable : rougir comme une tomate. Je baissai ma baguette et me tournai vers lui quand il m’interpella. Une leçon de vol ? Depuis quand donnait-il des leçons de vol et surtout depuis quand avais-je envie de voler pour aller m'écraser dans les gradins ? A vrai dire, j'étais tellement gênée que je mis bien de trop longues minutes à comprendre qu'il faisait ça pour me sortir de l'impasse dans laquelle je m'étais mise ! Je baissai la tête, cachant mes joues derrière mes boucles blondes en me contentant d'un petit « Oui. ».

J'attendis sagement que les filles se décident à bouger après le petit numéro de charme de Sirius. Quel beau-parleur celui-là, en tout cas, je lançai une grimace aux filles qui nous laissaient le champ libre, et me redressai quand le grand brun me fit de nouveau face. Je rougis de plus belle, venant de me rendre compte qu'il pouvait vraiment avoir entendu. J'avais la tête en feu. Que faire ? Lui était toujours pareil à lui-même, avec son beau sourire, son regard mystérieux et hautain, Sirius Black dans toute sa splendeur. Et moi j'étais la pauvre Poufsouffle en face qui avait presque perdu confiance. Vraiment, que faire ? Peut-être... Que c'était le moment ou jamais. Cela passerait sûrement mieux de m'affirmer, de lui dire en face, plutôt que de nier. Je savais qu'il appréciait mon honnêteté, de là à m'imaginer le happy-end d'un conte de fées... On en était, à mon avis, assez loin. Mais une petite voix me disait de ne pas abandonner. Je lui souriais, feignant l'assurance. « Je suis juste venue me promener, prendre un peu l'air, j'ai passé trop de temps enfermée. J'ai besoin d'un peu de soleil. J'étais venue ici par hasard, et quand j'ai vu que c'était toi qui faisait ces loopings, j'ai décidé de rester. Autant lier l'utile à l'agréable, non ? » Je rougissais de nouveau. Idiote ! Il y avait une façon de dire les choses quand même, et là franchement, c'était pire que tout !

Je me grattai la joue. « Merci, pour ça. Ca aurait vraiment mal fini si tu n'avais pas été là... Cette bande de débiles glousseuses et piailleuses qui... » Je m'arrêtai. Ça avait tout des paroles d'une fille complètement jalouse, possessive même. Et Sirius n'était pas à moi. Je reportai mon regard dans le sien. J'étais foutue. Il avait de trop beaux yeux pour que ça n'explose pas dans ma tête. Foutue adolescence ! Foutues hormones ? Foutu tout ! Maintenant ou jamais... « Heum... Tu... Ecoutais ? Je veux dire, tu étais là depuis longtemps ? Non parce que, heum... Je... J'ai pas... » Bon sang, pourtant ce n'était pas si dur à dire, et voilà que je bégayais, moi qui avait toujours eu une grande gueule face à tout et pour tous. Moi qui avait aboyé et mordu à la fois quand il s'agissait de botter les fesses de Potter. C'est que je voulais tellement bien faire. Je savais d'autant plus que personne ne mettait Sirius dans ses filets. Pour autant... Je l'aimais tellement. Je ne pouvais plus me mentir à moi-même. Si mes camarades, si Jez, Kasey l'avaient remarqué, c'est que ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Enfin pour tout le monde sauf pour le principal intéressé... Bizarrement il faut tout clarifier pour les garçons. « Je n'ai pas menti juste pour les provoquer. Je... J'ai pas menti du tout en fait. » Bravo Alecia, courage plus dix. Pour ce qui est de la portée, c'en est moins sûr. « Je crois que... Non, j'en suis sûre... Je... On a passé de bons moments, non ? Tu as été là pour moi quand j'en avais le plus besoin et, même si je n'ai rien fait... J'espère que tu sais que si toi tu as besoin de moi, heum... Il suffira de le demander... On... » Je lâchai un petit rire. « C'est moins évident que ce que je pensais... » Je levai les yeux au ciel.

Trop de mots tuent les mots. « Oh et puis tant pis... ! » J'aurai voulu me jeter du haut du gradin. Je pensais même m'être enfuie, loin et vite, pour me maudire dans un coin. Mais quand je m'en rendis compte... Je le serrai déjà dans mes bras. Mais je me detachais bien vite de lui. J'avais sûrement peur de sa réaction. « Je... Je suis vraiment desolée...! Je... J'aurai pas dû... »

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/
Who are You ?
Sirius Black

avatar

Modérateur ♣ Elève  Gryffondor - 6ème année

Modérateur ♣ Elève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 1236
▌Points de Rp : 160
▌Initiation magique : 19/08/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Mer 25 Déc - 12:17

That's not a game
Are you serious ?

Parfois j'entends dire que les garçons ne savent que se battre, mais ceux qui dissent ça n'ont jamais rencontrés de filles ou ils se voilent la face. Les combats de filles ici ne sont pas rares, étrangement. Surtout quand Alecia est dans les parages, ne vaut mieux pas lui marcher sur les pieds. Apparemment je suis arrivé au bon moment, juste avant qu'elles ne commencent à se taper dessus. L'homme qui tombe à pic. Bon, faut dire que j'ai eu le droit d'entendre des trucs plutôt déstabilisants, mais je mets ça sur le compte de la colère. Je n'ai pas cherché longtemps avant de trouver quelque chose à dire, faut dire que le baratin je connais ça et quand on fait partie des Maraudeurs on a plutôt intérêt à avoir l'esprit vif pour être capable de se sortir de toutes les situations. Cette fois encore ça s'avère être drôlement utile. Les jeunes femmes étaient semblables à des harpies entre-elles et ça m'étonne toujours autant. Surtout quand j'étais dans les parages, étrangement. Dois-je en faire une déduction ? J'y penserais plus tard. Au bout de quelques minutes je me retrouve seul avec Alecia. Heureusement, elles n'étaient pas assez bêtes pour s'entêter à rester alors qu'on ne voulait pas d'elles. La blonde et moi n'avions pas eu l'occasion de passer du temps ensemble depuis qu'elle s'était prise en tête avec James, même si l'on avait timidement reprit contact quelques jours plus tard. Fut un temps, on passait beaucoup de temps ensemble et maintenant c'est totalement l'inverse. On a peut être trouvé une occasion de partager un peu de temps ensemble, ça ne peut pas nous faire de mal, du moins je le crois. « T'es sûre que tu veux pas nous espionner ? » dis-je avec un faux air soupçonneux.

Alecia me remercie pour mon aide, un petit sourire se dessine sur mon visage quand j'entends les surnoms qu'elle leur donne. Elle n'a l'air de ne pas les porter dans son cœur. « Si je ne te connaissais pas je pourrais presque croire que tu es jalouse » dis-je taquin. Et là, elle en vient à la question fatidique. Avais-je entendu ? « Je n'ai pas écoutais, non. » ce n'est pas faux, j'ai pas écoutais volontairement ce qu'elle disait, je suis tombée inopinément sur la conversation en arrivant. Elle m'explique qu'elle n'a pas menti, à la limite, j'aurais préféré qu'elle ne rajoute rien, c'est déjà assez compliqué d'encaisser ce que j'ai entendu sortir de sa bouche, si en plus elle en rajoute en me disant qu'elle le pense tout ça, ça ne m'aide pas. Fallait que je trouve quelque chose à dire, je ne peux pas me contenter de rester là comme un idiot à hocher la tête et à attendre que ça passe. Non, parce que ça ne passera pas. Elle s'attend à ce que je dise quelque chose. « Chut, tu n'es pas obligé de te justifier... on est amis c'est normal que l'on soit là l'un pour l'autre. » je lui offre un autre sourire, beaucoup moins charmeur celui-là, il se veut plutôt rassurant. On est sensé faire quoi dans ce genre de situation ?

Un petit silence gênée s'installe, apparemment je ne suis pas le seul à être mal à l'aise. Finalement, je n'aurais peut-être pas du quitter mon balai, au moins là-dessus je suis dans mon élément, là sur terre face à Alecia ce n'est plus trop ça. Je ne comprend pas tout de suite son « oh et puis tant pis » sauf qu'avant que je puisse lui demander ce qui lui arrive elle était déjà entrain de me prendre dans ses bras. Oula. C'est plutôt surprenant. Contrairement à ce que l'on pourrait croire je ne suis pas vraiment quelqu'un de tactile. Enfin, je ne suis pas du genre à offrir des free hugs à tout le monde, bien au contraire. Mais là je n'ai pas eu mon mot à dire. Je la sers à peine qu'elle se recule. Elle ne sait vraiment pas ce qu'elle veut. Elle s'excuse. Bon, ce n'est pas comme s'il y avait eu mort d'homme. « Je ne te tiendrais pas rigueur de ce câlin intempestif, on dira que tu as eu un grand besoin d'affection. » je lui fais un clin d’œil joueur. Il faut bien détendre l'atmosphère quand c'est comme ça.

(c) sweet.lips

____________________________
Sirius Black
Tu sais, ces étoiles là-haut, elles n’existent peut-être même pas. Je veux dire, ça prend tellement de temps à la lumière de venir jusqu’ici que les étoiles elles-mêmes pourraient avoir disparu. C’est juste étrange, mais c’est comme un message du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Jeu 26 Déc - 6:22

That's not a game

"Dreams are made to be shared"
Amis. Qui pouvait se vanter d'avoir été un jour ami avec Sirius, surtout pour une fille ? Du point de vue d'une personne sensée et intelligente, cela valait beaucoup mieux que de faire partie de ces filles qui sortent avec lui quelques jours et qui n'ont plus l'occasion de lui adresser la parole par la suite. Notre amitié devait être suffisamment solide pour avoir résisté à une telle guerre avec James. Je lui rendis son sourire quand il se voulut rassurant. Il avait vraiment le plus beau sourire du monde et c'était tellement égoïste pour moi de le vouloir à moi seule. Mais qui pouvais-je ? Ce n'est pas comme si je l'avais cherché de mon plein gré. Et je regrettai de m'être reculée si vite alors que lui aussi allait m'enlacer, à peine avais-je senti ses mains dans mon dos qu'il me semblait déjà loin, trop loin... Et il prit mes excuses avec ce ton toujours joyeux et joueur. « Je crois bien, oui... » Et moi comme une idiote je m'étais mise à pleurer à chaudes larmes. L'espace d'un instant, tout était parti en fumée.

Je repensais à cet horrible mois de Janvier, Pré-au-Lard, Bristol, Maewan qui avait fini à Ste-Mangouste. Et maintenant c'était même Cassiopée qui venait d'être agressée. Cassiopée, qui malgré tout ce qu'on pouvait dire, demeurait une jeune femme douce qui savait être à l'écoute des gens, qui avait des principes et qui avait su garder la tête haute et ne pas se laisser embarquer par ces pourritures de pro-mangemorts. James, qui malgré son entêtement idiot et son arrogance sans limite, avait passé un mois entier en prison. J'eus presque même une pensée pour Rogue, tapis dans son ombre au milieu de tous ces serpents, et qui ne pourrait plus jamais passer de temps avec Lily, oh comme tout à coup je pouvais le comprendre ! Remus, qui en portait plus sur les épaules qu'il ne voulait bien l'avouer. Julien David, menant une campagne où tout le monde voulait sa tête et qui était obligé de raisonner une jeune fille à la ténacité quasi masochiste. Velrose, qui avait perdu son père et son frère et qui pourtant arrivait encore à s'occuper des autres et à faire le pitre. La pauvre petite Ewi qui se demandait quand sa grande sœur de cœur finirait de nouveau par venir s'amuser avec elle. Et Sirius... Sang-pur considéré comme traître à son sang et de ce fait plus en danger que n'importe qui. Et moi... Moi j'étais là à pleurer, au milieu, comme une gamine. « On n'y arrivera pas tous seuls... ». Oui, j'avais besoin de quelqu'un, et c'était de lui dont j'avais besoin. « On est ni des héros, ni même des grands sorciers, on est à peine majeurs qu'on veut déjà faire les grands... Plus ça va et plus j'ai peur... J'ai peur pour toi et toi tu vas me dire que tout ira bien, que tu es un Black et que tu t'en sors toujours mais je te vois parfois, réfléchir seul, j'ai presque l'impression que tu es perdu et moi... Moi j'ai besoin de toi. Je ne veux personne d'autre je te veux toi, parce que ce n'est pas un jeu Sirius et tu le sais... ».

J'essuyais mes joues du bout de mes manches sans pouvoir les arrêter. « Je me fiche que tu veuilles de moi ou pas, tu es qui tu es, j'ai simplement besoin de toi, que tu ne me laisses pas tomber comme tu le ferais pour James. Je m'en sortirais pas toute seule, et c'est comme ça... Tu peux choisir de ne pas écouter ou de ne pas entendre, c'est ta vie... Mais moi je suis tombée amoureuse de toi... Joue les aveugles si toi ce n'est pas le cas, mais moi je t'aime. Si on doit rester comme ça, amis, tu me laisseras au moins ça. » J'approchais de lui, les larmes aux yeux au point qu'ils m'en piquaient, la démarche maladroite alors que je saisissais sa main alors que l'autre venait se poser contre sa joue, le bout de mes doigts effleurant sa peau. Et le regard porté dans le sien, si éclatant, gris comme l'argent. Puis mes lèvres, qui se posèrent au coin des siennes, comme pour tout commencer ou tout achever.

Car si je devais le perdre là tel que je me l'étais imaginé, j'aurai toujours cet instant gravé dans mon esprit et je n'aurais plus de regrets, plus assez pour ne pas être seulement son amie et veiller sur lui comme je voulais qu'il veille sur moi. Et cette fois-ci, je ne reculai pas, fermai même les yeux en enlaçant ses doigts avec les miens. Il m'accorderait au moins ça.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/
Who are You ?
Sirius Black

avatar

Modérateur ♣ Elève  Gryffondor - 6ème année

Modérateur ♣ Elève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 1236
▌Points de Rp : 160
▌Initiation magique : 19/08/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Jeu 26 Déc - 8:55

That's not a game
Lost in translation
Déconcerté. C'est un faible mot pour décrire ce que j'ai ressenti quand j'ai vu Alecia fondre en larmes. Bon, d'accord ce n'est peut-être pas tout à fait drôle ce que je viens de dire, mais ce n'est pas assez mauvais pour qu'elle se mette à pleurer, n'abusons rien. Je suis sensé faire quoi face à ça moi ? Bordel, je ne comprend vraiment pas les femmes, « Oh arrête, ce n'était pas si nul que ça. » je préfère voir les filles rire plutôt que pleurer. Je ne sais jamais quoi faire dans ce genre de situation. Je la regarde pleurer impuissant. Je passe une main dans mes cheveux, tic qui revient toujours quand je suis nerveux ou mal à l'aise.

Je lève un sourcil quand elle me dit que l'on y arrivera pas tout seul. À croire qu'elle parle une autre langue que je n'arrive pas à comprendre. Ou alors j'ai raté un épisode... ouais ça doit être ça. Et là, elle m'explique, enfin je crois que c'est ce qu'elle essaye de faire. Elle s'inquiète toujours trop. Je sais très bien que les temps ne sont plus tout roses, qu'on ne peut plus se dire que tout ira bien dans le meilleur des monde, mais il y a un juste milieu. À trop être pessimiste on finit par ne plus pouvoir profiter de la vie. Il ne nous reste que ça, profiter sans penser à ce que demain nous réserve. Je peux peut-être paraître pour inconscient, mais c'est comme ça que je vois la vie. Je préfère voir mon chaudron à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. Et c'est mieux comme ça, je suis un Black « toujours pur » et j'ai tourné le dos à cette famille pour devenir ce que je suis. Je ne regrette pas, mais je sais très bien que ce n'est pas le meilleur choix, enfin, si c'est le meilleur choix, juste pas celui le plus sécurisant. Si je me mettais à penser comme elle, je pense que j’arrêterais de vivre pour aller m'enfermer dans mon dortoir sans plus jamais en ressortir. Ça serait dommage de priver le monde de ce si beau visage.

La voir comme ça si fragile, ça me fend le cœur, elle ne devrait pas s'inquiéter autant, ce n'est pas une vie, surtout pas pour moi. J'ai l'habitude de me mettre en danger, je fais ça depuis tout petit et pour le moment je m'en suis toujours bien sorti. Ma main effleure sa joue et passe sous son menton pour lui relever légèrement la tête. « Je suis là, Alecia, tu le sais très bien. Quoiqu'il arrive. »

J'aurais préféré qu'elle se taise.  Ses aveux ne m'aident pas vraiment à me sentir mieux. Que devais-je lui répondre ? Je ferme les yeux un instant et je ne peux m'empêcher de voir le visage de Remus. À cet instant, je le maudirait presque de l'avoir connu avant moi. Sans ça tout aurait été plus simple. Il n'y aurait pas eu besoin de pleurs ou de mots difficiles à prononcer. Quoique... peut-être que sans ça je ne l'aurais jamais remarqué. C'est dans des moments comme ça que je me dis que la vie peut parfois vraiment être compliquée. Elle est là devant moi, si fragile et si adorable et je ne peux rien faire, comme enfermé dans ma boîte crânienne.

C'est elle qui produit l’électrochoc quand je sens ses lèvres au bord des miennes. Pour être inattendu ça l'était. Mes yeux se relevèrent vers elle. Elle avait l'air d'attendre quelque chose. Faut que tu te bouges le cul, là mec. Je caresse une nouvelle fois sa joue, me voulant apaisant, alors que dans ma tête c'est le gros bordel. Je viens déposer un baiser sur son front avant de plonger mon regard dans le sien. « Tu n'imagines pas ce que tu me demande là ma belle. » je soupire. C'est pire que ce que je croyais « Je ne peux pas te dire ce que tu veux entendre, même si l'envie y est... je ne peux pas lui faire ça... » pourquoi les choses ne sont-elles jamais simple quand on en a besoin. J'aurai du rester sur mon balai, je le savais.

(c) sweet.lips

____________________________
Sirius Black
Tu sais, ces étoiles là-haut, elles n’existent peut-être même pas. Je veux dire, ça prend tellement de temps à la lumière de venir jusqu’ici que les étoiles elles-mêmes pourraient avoir disparu. C’est juste étrange, mais c’est comme un message du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Jeu 26 Déc - 11:22

That's not a game

"Love is a sweet poison"
J'avais les idées comme les yeux embrouillés par les larmes, sans rien pouvoir y faire, et je détestais être impuissante de la sorte, surtout devant l'homme que j'aimais. Il restait là, devant moi, coî, et moi je lâchai un discours incompréhensible. Avec le recul il devait me prendre pour une folle, une gamine qui ne savait pas ce qu'elle voulait et qui changeait d'avis comme de chemise. Pourtant mon choix était fait depuis bien longtemps... C'était lui, ou personne. Je commençais vraiment à le connaître, et il ne répondit pas quand je dis qu'il se mettait en danger, à croire que j'avais visé juste. C'était tout lui ça. Mais je ne pensais pas pour autant qu'il réagirait ainsi. Il m'avait toujours paru si confiant, sûr de lui, si grand et là... J'avais l'impression de lui avoir coupé le sifflet. En même temps... Si je l'avais vu pleurer devant moi, j'aurai sans doute réagi de la même façon, je n'aurai rien su dire, rien su faire. Je doutais cependant de le voir pleurer un jour. J'eus comme un frisson qui mordit toute mon échine quand il passa la main contre ma joue et effleura ma joue, suite à quoi je l'embrassai au coin des lèvres. C'était comme goûter à une gourmandise interdite. On sait que c'est empoisonné et que ça peut nous détruire, pourtant on y goûte car c'est plus fort que nous. Ça me fit le même effet. Je n'avais pas idée de ce que j'avais déclenché, pourtant je n'avais qu'une envie : recommencer, pour de vrai cette fois. Il ne repoussa pas.

« Sirius... » Un regard échangé, puis rien, le silence, avant qu'il me caresse de nouveau la joue. Mes larmes avaient cessé de couler, je devais avoir rougi car je sentais mes joues s'embraser, ou alors était-ce le contact de ses doigts chauds contre ma joue. Il embrassa mon front en toute innocence. Comme j'aurais aimé qu'il m'embrasse tout simplement, pour ne pas avoir l'impression d'être seule dans cette bulle et d'avoir dérapé ! J'eus un nouveau frisson. Je ne savais pas si c'était sa voix, ou son étreinte, mais j'avais l'impression d'être ailleurs, jusqu'à ce qu'il mentionne... Remus. J'avais l'impression d'être une véritable égoïste qui n'en avait rien à fiche de ce que pouvaient ressentir les autres. Mais ce n'est pas Sirius lui-même qui un jour m'avait dit de penser un peu à moi et pas qu'aux autres ? J'avais adoré Remus, l'avait aimé aussi, oui, mais ce n'était pas aussi puissant qu'avec Sirius, pas aussi foudroyant ni intense... Rien que son contact, sa main contre ma joue, aujourd'hui m'enveloppait d'un tel bien-être que le refuser serait vraiment être masochiste. Et aussi... Ne venait-il pas de dire lui-même que l'envie ne lui manquait pas ?

Etait-il amoureux ? Autant que moi ? Car si c'était le cas, il devait alors savoir ce que ça faisait. Et renoncer... Alors ça se finissait comme ça ? On devait se dire non, comme ça ? Remus avait fait son choix, c'était fini à présent et bien derrière nous, ce qui avait été fait ne pouvait être changé et j'avais passé le pas. Revenir sur un premier amour... Peu de gens faisaient ça, pourtant... C'est comme si Sirius lui avait toujours été là, insaisissable certes, mais présent. Ce n'est pas pour rien que c'est lui que j'avais invité au bal. Peut-être qu'en un sens pendant tout ce temps je m'étais menti à moi-même. J'allais vraiment me montrer égoïste, mais tant pis, j'allais l'être quand même, au moins pour une fois. « Je t'en prie... » dis-je en posant les doigts sur les siens qui étaient encore contre ma joue. « Il a fait son choix... Je ne veux pas... Je ne veux pas lui faire de mal mais je ne peux pas... m'empêcher de vivre non plus. Tu voulais que je pense un peu à moi. Alors je pense à moi... » dis-je en m'approchant de nouveau. « Je t'en prie... » murmurai-je, fermant les yeux. « Si tu en as envie comme moi alors embrasse-moi... Arrête de penser pour maintenant... Si je suis assez bien pour toi... S'il-te-plaît... Si tu le veux... » Je passai une main dans sa nuque. « Embrasse-moi... » soupirai-je.

C'était lui, ou personne, vraiment. Et comme j'agrippais son col, je me privai presque de respirer. Il était si près, que je pouvais sentir son odeur, la chaleur de son souffle. Et mon cœur qui tambourinait dans ma poitrine comme un fou furieux, comme un aveugle qui réclamait le soleil.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/
Who are You ?
Sirius Black

avatar

Modérateur ♣ Elève  Gryffondor - 6ème année

Modérateur ♣ Elève
Gryffondor - 6ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 1236
▌Points de Rp : 160
▌Initiation magique : 19/08/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Jeu 26 Déc - 15:36

That's not a game
Lost in translation
C'est de pire en pire. J'ai l'impression d'être prit dans un filet du diable, qui prend un malin plaisir à m'enserrer jusqu'à ce que je ne vois plus la lumière du jour. Pas très sympathique comme sensation. Je n'ai pas envie de faire de mal à Alecia, mais je ne peux pas trahir mon meilleur ami non plus. Remus est comme un frère pour moi et je ne peux pas me permettre de le trahir. Je vois déjà Peter me dire qu'il me l'avait bien dit. Et ça ne serait pas faux. Il n'arrête pas de répéter que les filles n'apportaient que des problèmes et là j'en découvrais une partie. Je ne lui en voulais pas.  Alecia n'était pas méchante, elle n'avait juste pas de chance ou quelque chose comme ça. Elle a l'air d'être vraiment sincère. La prochaine fois, je reste sur mon balai et je laisse les gens se battre, tant pis pour eux. J'aurais eu le droit à un joli feu d'artifice pour m'accompagner.

Le pire c'est que j'ai pris goût à son contact et à sa présence. J'aime passer du temps avec elle, mais je sais très bien que ce n'est pas une bonne chose. Bordel pourquoi tout semble si compliqué ? Mes doigts sont toujours sur sa joue, je ne sais pas pourquoi je n'ai pas pensé à les enlever, peut-être parce que son contact me plaît. Ça ne facilite pas les choses. Elle m'explique que Remus a déjà fait son choix. C'est vrai qu'il la laissé tomber, mais il avait ses raisons. Ce n'est pas facile pour lui d'être un loup-garou surtout qu'il doit garder ça secret s'il n'a pas envie de se faire lyncher en place publique. On ne peut pas lui en vouloir. Toutefois, il aurait pu faire un effort s'il tenait vraiment à la blonde. Résultat des courses, il me laissait me débrouiller avec cette situation. Alecia est une jeune femme plus que ravissante et intelligente en plus de ça, pourtant Remus n'avait pas su voir ce que moi, j'avais vu en elle. Mais comme il était passé le premier, je ne pouvais rien en faire. Quelle tristesse.

Et en plus de ça, elle retourne ce que j'ai pu lui dire contre moi. Comme elle est vile. C'est vrai que je lui avais  dit de plus vivre pour elle plutôt que de s'inquiéter pour les autres, mais je ne m'attendais pas à ce qu'un jour ça me revienne en pleine face. Et puis pourquoi elle me supplie ? C'est horrible, je ne vais quand même pas me barrer en courant, je suis un gryffondor quand même. Mon regard croise le sien quand elle me demande de l'embrasser. D'un côté j'ai une voix qui me dit de tourner les talons et de reprendre mon entraînement là où je l'avais laissé, mais une autre voix me pousse à l'embrasser une bonne fois pour toute. En plus de ça je deviens fou, il est hors de questions que je finisse à St-Mangouste.

Mon regard ne quitte pas le sien. Pesant le pour et le contre à toute vitesse, je risque d'avoir mal au crâne après ça. « Je suis fou » soupirais-je avant de céder à la seconde petite voix dans ma tête, je m'en mordrais les doigts plus tard, tant pis. Après tout qui je suis pour donner des conseils et ne pas les suivre. Une de mes main se pose au creux des reins de la jeune femme pour l'attirer vers moi. Je viens l'embrasser avec douceur. L'espace de quelques secondes j'oublie tout ce qu'il y a autour de moi et même les maraudeurs. C'est juste elle et moi, juste un instant. Toutefois toute les bonnes choses ont une fin et je fais un pas en arrière, détachant mes lèvres des siennes. Maintenant ça ne me paraît plus une si bonne idée que ça, je suis peut-être un peu trop impulsif parfois. Je passe une nouvelle fois ma main dans ma nuque. C'est la journée du malaise je crois « Al... ce n'est pas une bonne idée... » je soupire, que fais-je ? « Oh et puis je ne sais plus à la fin ! » je ne sais plus quoi faire, c'est dit.

(c) sweet.lips

____________________________
Sirius Black
Tu sais, ces étoiles là-haut, elles n’existent peut-être même pas. Je veux dire, ça prend tellement de temps à la lumière de venir jusqu’ici que les étoiles elles-mêmes pourraient avoir disparu. C’est juste étrange, mais c’est comme un message du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Alecia L. Lukeither

avatar

Élève ♣ Poufsouffle - 6ème année

Élève
Poufsouffle - 6ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 1393
▌Points de Rp : 200
▌Initiation magique : 19/11/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 16
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   
Ven 27 Déc - 4:23

That's not a game

"Dreams are made to be shared"
Nous étions là, l'un en face de l'autre, silencieux. Je le dévorais des yeux et lui ne semblait pas savoir quoi faire. Je ne pouvais me mettre à sa place, ni dans sa tête. Tout ce que je daignais comprendre sur le coup, était que j'avais une chance. C'était vil de lui renvoyer ses conseils, encore plus de le pousser dans ses retranchements, mais il n'y avait que comme ça qu'il avait l'air de comprendre. Je ne voulais pas abandonner, je ne voulais pas laisser tomber et risquer de le voir plus tard avec une autre alors que j'aurai pu être avec lui. Et si pour ça il fallait retourner m'expliquer avec Remus, James ou Pettigrow, alors soit, je le ferais, même si ce n'était pas à moi de le faire. Pourtant j'étais d'avis qu'ils n'avaient pas à empêcher leur meilleur ami d'avancer et de profiter de la vie. Si James tombait amoureux du jour au lendemain, j'étais sûre que Sirius lui dirait de foncer, alors pourquoi pas l'inverse ? Et Remus n'avait pas à le brider non plus... Oui, il avait fait son choix, il avait décidé de me laisser, il ne pouvait pas empêcher Sirius d'être avec moi... Du moins... Je l'espérais. Quelques soient ses raisons... Il devait laisser les autres avancer. Et moi tout ce que je voulais, c'était être avec Sirius, rien de plus. Je ne demandais pas la lune, je demandais juste une étoile, une grande étoile certes, mais juste lui.

Je n'allais pas plus loin dans la réflexion. Il avait toujours le regard dans le mien, ses beaux yeux gris, et je me sentais de suite rassurée. Il y avait ce quelque chose chez lui que les autres n'avaient pas, le simple fait de l'avoir là, à côté de moi, et tout allait mieux. Je sentis sa main passer contre mes reins après qu'il se soit lui-même qualifié de fou. Je haussai un sourcil, ne comprenant pas où il voulait en venir. Je n'eus pas plus le temps de réfléchir. Il m'attira vers lui jusqu'à ce que je fusse contre lui, puis il posa les lèvres contre les miennes. Je cessai presque de respirer et fermai les yeux. Il était doux et embrassait tellement bien ! Je passai une main contre sa nuque jusqu'à glisser contre sa joue, profitant de ce moment, en sachant pertinemment qu'il s'achèverait. Jamais je n'avais été plus heureuse qu'en cet instant. Son contact était délicieux, rassurant. Mais il fallait bien que ça se termine.

Il recula d'un pas, achevant notre étreinte, et j'inspirai légèrement, comme si j'avais un nouveau souffle. Je me mordis la lèvre. On venait d'échanger notre premier baiser, et peut-être le dernier. Je soupirai presque autant que lui quand il dit que ce n'était pas une bonne idée. Rien de ce qu'on faisait n'était une bonne idée apparemment. Je pinçai un peu les lèvres, il ne savait plus trop, et moi non plus mais... « Je ne regrette pas. » murmurai-je. Mais après tout, tout ça ne dépendait pas que de nous, malheureusement. Comme si ce n'était pas déjà assez compliqué, on dit partout dans les romans que les couples font fi de ce que les autres peuvent penser, il suffit de voir Velrose et Cassiopée, ils étaient bien ensemble, certes pas devant tout le monde mais ils l'étaient quand même, et ça avait l'air de leur suffire, alors pourquoi pas nous aussi ?

Parce que nous n'étions pas eux, mais bien nous. Les Maraudeurs étaient toujours fourrés ensemble et ils se disaient tout. Je souris au Gryffondor, effleurant sa joue. « Tu devrais leur en parler... Au moins à Remus. Même à James... » Je grimace presque mais c'est bien vrai, il faudra que je m'y fasse. « Et si ça ne peut pas fonctionner... » Je hausse les épaules, me forçant à sourire. « Tant pis pour moi... Haha... Dis leur... J'attendrai, aussi longtemps qu'il le faudra. » Je déposai un baiser contre sa joue, ce serait tout pour la journée. « Je vais te laisser... Tu devrais reprendre ton entraînement. Ce serait du gâchis de ne pas profiter de ce beau temps. Et ne t'en fais pas, je n'en parlerai à personne, je ne tiens pas à t'attirer d'ennuis. » Je récupérais mon sac laissé sur l'un des bancs de l'estrade et effleurait furtivement sa main. « Merci. » chuchotais-je. Je ne savais vraiment pas ce que j'allais faire ensuite. Je me sentais à la fois légère et lourde, ce qui était sûr en tout cas, c'est que j'étais dans mon monde. Je le laissais remonter sur son balai, en silence, l'observai, quelques instants, avant de quitter le stade, des étoiles plein les yeux.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Millenium-Argentic.deviantart.com/
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

That's not a game ♦ Sirius & Alecia [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Sirius Black : le parrain
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: L’Enceinte de l'Ecole :: Le stade de Quidditch-