AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Sam 27 Oct - 8:22

Une nouvelle fois, j’étais seul. Hermione s’était volatilisé avec Ginny devant la bibliothèque, Harry était sans doute près de James, Lily ou encore Sirius et Malefoy…Était pendu à un arbre…dans mes rêves, en tout cas! Moi, je me baladais encore dans les couloirs, vadrouillant entre les différents étages, me cherchant une occupation digne de ce nom. Il n’y avait pas grand-chose à faire, pour dire vrai. L’ennui qui se diffusait en moi me faisait m’ennuyer de mes rondes de préfet. Je me suis pétrifié à cette idée. Il était impératif que je me trouve une occupation, j’étais en train de pensé une très grosse connerie moi! Me transformais-je en Percy? NON! Je ne pouvais pas devenir un Percy junior, je détestais la bibliothèque et je ne connaissais même pas la moitié des règlements de Poudlard! Je n’allais certainement pas laissé le passé me transformer en un homme qui acceptait de se faire appeler Wistily et qui était l’un des plus grands crétins de la terre, toute époque confondue! Les poings serrés, je me suis rendu compte que la trahison de Percy me faisait encore mal, malgré tout ce que je prétendais. Percy avait trahit la famille et fait pleuré nos parents! Non, je ne pouvais pas devenir comme lui! Fier de ma résolution, j’ai essayé d’avancé, mais mes muscles étaient tous crispés; l’humidité ambiante mélangé à ma fatigue et à ma grande colère m’avait paralysé en quelque sorte.


«Tu ne crois pas qu’il serait temps pour toi de bouger? Tu ressemble vraiment à un pauvre crétin à être comme ça, debout et les bras ballant, sans bouger!»


Ah tient, voilà que ma conscience était de retour! Elle ne m’avait pas vraiment manqué, à dire vrai! Étrangement, pour une fois, j’étais d’accord avec elle. Je m’étais déjà fait remarqué depuis mon arrivé ici pour de mauvaises raisons, il n’était pas question d’alimenter la légende qui disait que j’étais un énergumène d’étrangeté! Je n’étais pas étrange…à mon époque, mais ici, c’était plus fort que moi, je ne savais pas comment agir naturellement! Je ne savais pas comment agir face à ces personnes qui me parlaient et dont je connaissais le destin. Recommençant à marcher sans même m’en rendre compte, j’ai laissé mes pieds me guidés tout en regardant autour de moi. Je connaissais le château par cœur, peut-être même mieux que les maraudeurs puisque je connaissais la chambre des secrets et d’autres recoins insoupçonnés, mais je ne pouvais pas faire comme si ce que je voyais m’étais indifférent; j’étais un NOUVEAUX après tout. Au moins, je ne croiserais pas mes parents à Poudlard, ces derniers ayant déjà gradué. Pour moi, c’était une chance de moins de faire une crise cardiaque. Vous imaginez; j’aurais pu appeler Molly de cette époque «Maman» devant tout le monde? En plus d’une honte magistrale, elle aurait fini par se poser des questions.



VLAGNE!



-AÏE! Criais-je en tombant à la renverse.


M’affalant contre le sol, j’ai regardé partout pour voir ce qui m’avait projeté contre le sol. J’étais seul dans le couloir, donc ce n’étais pas un étudiant qui avait quelque chose contre les nouveaux ou contre les roux. Hum, les fantômes ne pouvaient pas me percuter, Peeves…je ne l’avais pas vu depuis mon arrivé ici et les armures étaient toutes immobiles. Me relevant avec difficulté parce que je glissais sur les pans de ma cape, je me suis approché d’un portrait représentant un vieux sorcier qui riait comme un bossu et je lui ais lancé :



-C’est vous qui m’avez fait trébuché?

-Comment?

-J’en suis sûr! Répliquais-je.

-Stupide gamin insolent! Je suis un portrait, à moins de faire tomber mon cadre sur toi, je ne vois pas comment j’aurais pu te faire trébucher! Répondit vertement le vieil homme d’une voix criarde.


Sans le vouloir, j’ai regardé autour de moi pour voir si l’un des nombreux cadres qui ornaient les murs était tombé. Non, le couloir était tout aussi vide. Mais qu’est-ce qui c’était passé, par Merlin!



-Vous avez percuté la porte que vous avez devant vous, jeune freluquet! Cria le portrait derrière moi.


J’ai laissé échapper un petit sifflement, exacerbé par ce que signifiait cette accusation. Comment cet homme en peinture pouvait énoncer l’hypothèse que j’étais si distrait que je ne voyais pas les porte? C’était totalement impassable et impossible! Je n’étais pas reconnu pour être distrait! M’approchant de l’endroit où je venais de tombé, je me suis mis en tête de prouver au portrait qu’il n’y avait aucune porte. Il allait devoir s’excuse…Eh bha merde! Il y avait bel et bien une fichue porte devant moi! Le rire gras derrière moi signifia que le portrait avait tout vu de ma soudaine déconfiture. Décidant qu’hurler contre une toile était un comportement immature et suspect, j’ai décidé de l’ignorer et de me concentrer sur cette porte. Hé! Mais je la reconnaissais! C’est d’ailleurs la seule chose qui m’a fait apprécier mon poste de préfet à mon époque! C’était la salle de bain des préfets, justement! L’envie de me baigner dans une rivière de mousses goutant pleins de parfums différents me démangea aussitôt, mais le problème était qu’à cette époque, je ne possédais pas le mot de passe. Malgré ce brusque rappel à la réalité, l’idée que je DEVAIS entrer dans cette pièce était de plus en plus persistante dans ma tête.



-Saveur fruité, tentais-je en me rappelant du mot de passe qui était actif avant que je ne sois arraché à mon présent qui était maintenant mon futur.


Mes yeux s’ouvrirent grands comme des Gallions lorsque la porte s’ouvrit. Quelle était les chances que le mot de passe soit identique à deux époques différentes? Le dieu des bains olympiens devait sans doute être avec moi aujourd’hui pour qu’une telle chose se produise! Rapidement, avant que ce dieu décide de m’abandonné, je suis entré dans la pièce en refermant la porte derrière moi. Je ne tenais pas à être dérangé pendant que je prenais mon bain et ce PAR MA PROPRE FAUTE! J’étais maladroit, mais pas complètement crétin, malgré ce que Rogue, Malefoy ou ma conscience pouvaient en penser!

Comme à toutes les fois que j’étais entré dans cette pièce, je suis resté bouche-bée devant la magnificence de cette pièce. Cet endroit était si beau! Mes yeux furent tout de suite attirés par l’immense baignoire qui trônait royalement au centre de la pièce. Me dépêchant à retirer ma chemise, je l’ai lancée derrière moi rapidement, ne craignant plus le froid. Il faisait toujours bon dans cette pièce, où était-ce seulement l’allégresse qui me possédait qui parlait ainsi? J’ai prit une douce et moelleuse serviette blanche qui était posé sur une chaise et je me suis approché de l’immense cavité, saluant la sirène au passage. Après tout, à mon époque, nous nous entendions plutôt bien…enfin aussi bien que l’on pouvait s’entendre avec un portrait qui ne faisait que glousser et peigner sa longue chevelure d’or. Frémissant d’avance, je me suis penché pour activé les robinets 7, 89, 78, 4, 23 et 56. L’eau et les différentes mousses commencèrent à sortir, répandant ainsi un parfum de pain d’épice et de citronnade. Voilà, il ne me restait qu’à attendre que le bain se remplisse intégralement. Ne tenant plus, je me suis accroupie pour laisser mes doigts frôler l’eau, attendant impatiemment l’heure où je pourrais y plonger tout mon corps.

Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

avatar

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 19
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Sam 27 Oct - 10:15

Rosalya posa le pied au cinquième étage en soupirant de soulagement. La belle blonde venait de se farcir non moins de six escaliers, de la Salle Commune des Serpentards au cinquième étage. Dérrière elle flottaient, invisibles, les six housses contenant ses éventuelles tenues d'anniversaire. La Vert et Argent n'en porterait qu'une seule mais il fallait être prête à toute éventuallité. En d'autres circonstances, les tenues supplémentaires n'auraient été que des tenues de secours. Là, une d'entre elles serait LA tenue. À une semaine de la fête que la Serpentarde donnait en l'honneur de son anniversaire, celle-ci n'avait toujours pas choisi ses vêtements. Quelle honte si cela ce savait! Pour remédier à cette catastrophe, une seule solution. Une séance d'essayage en compagnie de la meilleure conseillère mode de tout Poudlard, la sirène de la Salle de Bains des Préfets.

Le meilleur avantage (après le droit à enlever des points) que conférait le poste de Préfet était situé à la quatrième porte à droite après la Statue de Boris le Hagard. Étrangement, un vieux sorcier se pliait en deux de rire dans son portrait lorsque Rosalya passa devant lui. Elle l'ignora complètement et préféra s'approcher de la porte pour lui donner le mot de passe.


"Saveur fruitée."

La porte s'ouvrit et Rosalya pénétra dans la Salle de Bains des Préfets. La salle était emplie de vapeur d'eau formant un épais brouillard mais la superbe blonde ne manqua pas de voir la chemise au sol, juste devant elle. D'un coup, la vapeur d'eau quitta la salle comme si un courant d'air l'avait chassée et le regard de la Demi-Vélane tomba sur le dos d'un mec Roux, à demi à poil et sûrement pas Préfet. Un Cri strident retentit.

"Qui es-tu? Qu'est-ce que tu fiches ici? Comment t'as fait pour rentrer, bouse de dragon!"

Sa baguette - qu'elle avait sorti d'on ne sait où - pointée sur le dos de l'autre mec, Rosalya repranait peu à peu ses moyens, calmant son cœur ultra-affolé. Mais toujours, elle se posait la question. Qui était ce mec?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Sam 27 Oct - 15:32

On se pose toujours des questions philosophiques; Pourquoi vit-on? Pourquoi le ciel est-il bleu? Mais qu’est-ce qui prenait à cette hystérique de sirène d’hurler comme si on venait de lui faire frire la queue? Mais bien sûr que je suis surpris! Elle n’avait jamais eu de réaction semblable à mon époque! Mais….attendez un instant; une sirène ça ne crie pas de cette manière! Je suis bien placé pour le savoir, après tout, j’avais été kidnappé par leur peuple lors de ma quatrième année! Je me suis tourné vers la sirène pour la voir élégamment assise sur son rocher. De toute évidence, elle n’était pas effrayée et ne ressemblait pas à une créature qui venait de crier. Donc, théoriquement, ce n’était pas elle qui venait d’hurler comme une folle. Mais si ce n’était pas moi qui avait hurlé et si ce n’était pas elle…qui venait de me percer les tympans avec son cri aigu? Je me suis tourné vers la porte et la première chose que je vis était qu’elle était ouverte… QUOI? Je l’avais refermé, j’en étais sûr. Tout à coup, je me suis rendu compte qu’une jeune femme à la beauté époustouflante me menaçait de sa baguette magique. En voulant faire un geste dans sa direction pour ne pas qu’elle panique, j’ai mit le pied sur une flaque de savon et je suis tombé à la renverse. Si ça n’avait pas été moi qui avait essayé de retrouver son équilibre en battant des bras tout en finissant par tomber à la renverse dans le bain, j’aurais sans doute rit de la situation, seulement…c’était moi qui m’étais retrouvé dans la baignoire, à moitié vêtue. Sortant rapidement la tête de l’eau en crachant de l’eau et de la mousse, je me suis essuyé les yeux et j’ai crié d’une voix à moitié suffoquée :


-Non, mais ça ne va pas bien ma parole? Ça ne va pas d’hurler de cette manière dans le dos des pauvres gens qui essaient de se faire couler tranquillement un bain?


Oui, j’étais furieux. Qui ne l’aurait pas été? Moi qui pensais pouvoir me relaxer, je me retrouvais devant une folle furieuse qui hurlait des questions une à la suite de l’autre sans même me laisser le temps de placer un mot. Nageant contre la mousse et contre les vagues, je me suis approché des escaliers et je me suis propulsé hors de cette baignoire. Oui, j’ignorais la nouvelle venue, après tout, elle pouvait bien attendre mes réponses vu ce qu’elle m’avait fait faire. J’ai attrapé une serviette et je me suis essuyé le visage et le torse. Seulement après être sûr de ne plus avoir aucune once de mousse sur le visage, je me suis tournée vers ma visiteuse indésirable. Mon cœur fit un bond si immense dans ma poitrine que j’ai dût me reculer contre un mur pour être sûr de ne pas tomber. Mais qu’elle était belle! Une véritable beauté, une merveille de la nature…que dis-je? Elle était la nymphe de la forêt enchantée, j’en étais sûr! Derrière elle, un miroir me renvoya mon reflet : J’avais la bouche légèrement entrouverte, les yeux exorbités et je semblais incapable de dire un mot.


-Je…mon…fdsksuio…


Ah bon, effectivement, je n’étais plus capable de formuler une phrase! Quelle belle première impression devais-je faire! Ma quatrième année ou la honte que je m’étais tapé cet été seulement avant mon entré à Poudlard ne m’avait donc rien apprit?


«Tu imagine, tu es trempé et à moitié nu, elle est là et surtout sublime. Vous avez un immense bassin d’eau chaude et de mousse, tu pourrais en profiter pour sauter le pas…»


Mon sursaut interrompit les paroles de ma conscience avant qu’elle aille plus loin. Je n’avais pas surtout pas besoin d’image mentale…d’elle me regardant d’un air coquin avant de se glisser dans la baignoire avec volupté…Grahh! Maudit soit mon imagination trop débordante! Je me suis ébroué tout en tentant de me concentré sur ma capacité de la parole; il n’était certainement pas question que j’hurle ou que je bave en parlant, pas comme lorsque j’avais 14 ans! Après tout, j’avais vieilli, donc j’étais plus mature, non?


-Moi c’est Ron, je suis ici de toute évidence pour prendre un bain et si ça ne te dérange pas, je vais remettre ma chemise, Lui dis-je dans une tentative d’humour.


J’ai fais trois pas et j’ai attrapé ma chemise. La remettant rapidement pour cacher ma gêne, mon cerveau me fit comprendre que j’avais ignoré l’une de ses question. Comment avais-je fais pour entré ici? Je ne pouvais tout de même pas lui dire que je venais du futur et que le mot de passe était le même qu’à cette époque-ci! N’étant pas très doué pour les mensonges et quelque peu sous le charme de cette enchanteresse, je me suis passé la main dans mes cheveux dégoulinant sur ma chemise. Merde, j’ignorais totalement ce que je devais lui répondre. Allez mon vieux, il faut se concentrer! Arrête de l’imaginer nue! J’ai fixé mon regard dans ses yeux pur et j’ai décidé de laisser mon cerveau dire ce qu’il souhaitait, sans rien filtré :



-J’ai vu une préfète de Gryffondor sortir d’ici sans bien refermer la porte et j’ai décidé de jeter un coup d’œil. Quand j’ai vu la piscine, je me suis dit, pourquoi pas te trem…me tremper un peu? Mais bon, je ne pensais pas être mouillé autant…heu, je veux dire, je ne pensais pas plonger aussi vite dans l’eau, mais bon, il faut dire que tu m’as aidé à mouiller mon pantalon…À CAUSE DE LA BAIGNOIRE JE VEUX DIRE…


Bon, je crois qu’il est temps pour moi de me taire avant qu’elle ne pense que j’étais un dangereux prédateur sexuel. C’était définitif, je ne savais pas, mais vraiment pas parler au femme!
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

avatar

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 19
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Sam 27 Oct - 19:43

Rosalya faillit éclater d'un rire moqueur lorsque l'inconnu bascula dans la baignoire à sa vue et en émergea en crachant de la mousse. Elle aurait d'ailleurs ri si la personne qui n'était pas Préfet mais qui était quand même dans la Salle de Bains des Préfets ne se soit pas mis à l'engueuler sitôt après s'être vidé la bouche de toute l'eau qu'elle contenait. D'un ton sec, la séduisante blonde lui répondit.

"Ais-je bien entendu? Tu m'accuses d'être là? Sais-tu que je pourrais te mettre une heure de colle ou enlever des points à Gryffondor pour être ici?"

Tandis qu'il se hissait hors de l'eau et se séchait en partie, Rosalya l'examina. Mais non, elle ne rêvait pas! C'était bien un des cinq "nouveaux" de cette année! Hoho! Voilà qui changeait toute la donne! Depuis le début de l'année, la Serpentarde cherchait à approcher les trois garçons, sans succés pour l'instant. Elle avait déjà épuisé quasiment toutes les réserves masculines de Poudlard, voyez-vous. Et voilà qu'elle se retrouvait enfermée (puisqu'elle venait de refermer la porte dérrière elle), dans la Salle de Bains des Préfets, avec un des mecs qu'elle avait cherché à approcher. Mec qui venait de se retourner, soit-dit en passant. Et qui semblait enfin s'apercevoir de quel genre de filles était la fille du Ministre de la Magie français. Relativement sensible au pouvoir de Vélane, semblait-il. Yeux exorbités, bouche entrouverte et incapable de faire une phrase cohérente. Bien, le poisson avait mordu à l'hameçon.

Tu veux sans doute me dire que tu es vraiment, vraiment, vraiment désolé de m'avoir gueulé dessus? C'est très sympa de ta part et j'accepte tes excuses mais il ne faudra pas que cela se reproduise.

Le Gryffondor sursauta, puis s'ébroua, fit trois pas hésitants et récupéra sa chemise tout en se présentant. Rosalya se détourna de lui le temps où il remettait sa chemise et envoya d'un coup de baguette magique ses six tenues s'accrocher sur une barre métalique faisant office de penderie. Puis, elle rangea sa baguette dans sa poche et se présenta à son tour.

"Moi, c'est Rosalya. Rosalya Findell. Au cas où tu n'aurais jamais entendu ce nom, saches que c'est celui du Ministre de la Magie français. Je suis sa fille. Je suis aussi Préfète de Serpentard, joueuse de Quidditch en tant que Poursuiveuse dans l'équipe de la même maison et accessoirement élève de cinquième année."

Rosalya avait volontairement "omis" son sang de Vélane. Autant garder une part de mystère sur les raisons de son éblouissante beauté. Le dénommé Ron, aussitôt sa chemise enfilée, décida de justifier sa présence incongrue dans la Salle de Bains des Préfets. Il aurait peut-être mieux valu pour lui qu'il n'essaie pas de lui répondre car il s'emmela les pinceaux, montrant clairement que le mensonge qu'il venait de faire était faux et montrant par la même occasion que la Serpentarde l'attirait. Serpentarde qui décida de commencer à tirer profit de la situation tout de suite. La superbe blonde commença à avancer lentement et langoureusement vers l'autre élève d'un an son aîné et, arrivée à quelques centimètres de lui, fit glisser une main sur son épaule.

"Ne nous préoccupons pas des raisons obscures qui ont poussées Evans à venir ici alors qu'elle ne fréquente jamais ce lieu, veux-tu? Passons plutôt aux choses sérieuses..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Dim 28 Oct - 12:27

-Me mettre en retenu? Pourquoi? Pour avoir essayé de me baigné dans un endroit où j’ignorais que c’était interdit d’entré? Dois-je te rappeler que les nouveaux ne connaissent pas le nom de tous les endroits interdits de ce château! Comment aurais-je pu savoir que sur 1000 pièces inutilisées, celle-là EXACTEMENT était interdite?


Oui, ça faisait plusieurs mots dit sans prendre la moindre seconde pour tenter de respirer un peu. J’avais toujours été légèrement caractériel, mais je détestais l’air arrogant et important qu’elle tentait de se donner. Les Serpentards étaient donc tous fait dans le même moule d’arrogance? Il n’y en existait pas un seul pour racheter les autres? Malefoy, Pakinson, Zabini, celle-là…ils avaient tous le même petit ton dédaigneux et la même moue boudeuse qui me donnait envie de leur lancer un sort! Ils me faisaient un peu penser à Percy. Peut-être était-il lui-même un Serpentard refoulé. Ça expliquerait sans doute pourquoi il s’était sauvé alors que tout semblait aller mal pour notre famille. J’étais furieux contre cette harpie qui se croyait dans la légitimité de me hurler dessus jusqu’à ce que fatalement mes yeux tombent sur son visage d’ange et que mon cerveau décide de partir loin, loin, loin en vacance. Oh non, pas encore! J’étais maudit, par Merlin! Peut importe où j’allais, une femme avec du sang de vélane était mise sur mon chemin! Était-ce une malédiction pour avoir martyrisé les carrés de fleur de ma mère lorsque j’étais petit? Comment savais-je qu’elle avait du sang de vélane? Facile, ma tête était vide de toutes pensées, mes jambes étaient flageolantes et j’étais en train de me demander si elle trouverait spectaculaire que je me lance de la fenêtre pour atterrir sur mes pieds par terre, à peine décoiffé. J’avais toujours des pensées aussi absurde lorsque Fleur, la fiancé de Bill, était dans les parages. Tiens, tout d’un coup, je n’avais plus du tout le gout de lui hurler dessus, je voulais seulement m’approcher d’elle pour humer son parfum et passer ma main dans sa magnifique chevelure. Elle parla de sa voix chantante et j’ai acquiescé, les yeux dans le vague. Pour dire vrai, la seule chose que j’ai comprit c’est : « ….tu…désolé…dessus…reproduise… », mais je n’étais pas supposé lui en faire la remarque, non? Lui faire remarquer que j’étais trop hypnotisé par sa beauté pour écouter correctement ce qu’elle me disait allait sans doute m’enlever le peu de charme qu’il me restait face à tant de splendeur.


-Heu…


Wow! Très intelligente comme phrase, sans doute l’une des meilleures que je n’ais jamais dites! Je la vis se tourner pour me laisser le temps de boutonner ma chemise, chose que je fis expressément et se tourner vers moi. Wouha, c’est moi ou la vague dansante que créèrent ses cheveux lorsqu’elle se retourna vers moi à nouveau était l’une des choses les plus magnifiques et les plus magiques que j’avais vu dans toute ma vie? Comment pouvait-elle existé? La vie pouvait-elle créer une chose aussi parfaite que cette nymphe? Étais-je digne de respirer le même oxygène qu’elle? Eh oui, j’ai bien peur que mon cerveau ais définitivement choisi de m’abandonner vu l’énormité phénoménale des pensées guimauves qui hantaient maintenant chaque partie de mon être. Rosalya, le nom convenant à une princesse! Que dis-je? À une reine! Elle était la fille du ministre de la magie français? Ah bon? Un humain normal pouvait engendrer une femme aussi belle? Comment était-ce possible qu’elle ne soit pas directement Préfète-en-chef? J’étais sûr que j’obéirais à tous les règlements qu’elle voudrait, si elle me le demandait. À cette pensée scandaleuse, une parcelle d’intelligence revint en moi pour me souffler :


« Eh bien mon vieux, si tu avais des doutes quant à ses origines, te voilà maintenant renseigner. C’est sûr qu’elle a du sang de Vélane et vu l’énormité et la stupidité de tes pensées, il est sûr qu’elle en a plus que cette pauvre Fleur… »


Je n’eus cependant pas le temps de répliquer quoi que ce soit. La dernière phrase que prononça Rosalya termina de faire mourir ma conscience. Passer aux choses sérieuses? Pourquoi pas? Nous avions un grand bassin, des murs de pierres froides que nous pouvions réchauffés à l’aide de nos corps chauds et pour seul surveillant, des milliers d’étoiles…


-Passez aux choses sérieuses? Répétais-je en essayant de faire abstraction de mes pensées de plus en plus perverses qui m’assiégeaient.


Comment pouvais-je pensé à des choses tels que nos deux corps frémissants l’un contre l’autre alors que je n’avais jamais même embrassé une femme? Je devais calmer mon imagination avant de me faire trop d’illusion. Elle était trop parfaite pour moi, seul quelqu’un d’exceptionnel réussirait à l’avoir pour lui et moi je n’étais certainement pas une personne exceptionnelle. Cette pensée me fit plus mal que je ne le pensais. Je ne méritais pas de m’accrocher au rêve qu’elle était.




Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

avatar

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 19
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Lun 29 Oct - 20:38

Rosalya leva les yeux au ciel. Il était parfaitement dans son droit de donner une heure de colle à cet intru. Il n'avait rien à faire dans la Salle de Bains des Préfets, après tout! D'ailleurs, comment avait-il réussi à trouver le mot de passe? Il était impossible qu'Evans ait laissé la porte ouverte, elle qui ne devait venir qu'une fois par an et qui vérifiait à chaque fois que chaque verrou était enclenché après avoir changé le mot de passe.

"À ton avis, s'il faut un mot de passe pour entrer dans cette salle, tu crois vraiment qu'elle est parfaitement libre d'accès? D'ailleurs, d'où tu le connais ce mot de passe? Et n'essaye pas de me faire croire qu'Evans a laissé la porte ouverte. Je sais très bien quand tu mens, le "nouveau"."

Rosalya respira un bon coup. Pas besoin de s'énerver, elle était dans la Salle de Bains des Préfets, en compagnie d'un mec plutôt mignon et elle comptait bien tirer profit de la situation. La Demi-Vélane papillona des paupières, prit son air le plus innocent possible, fit son sourire qui avait fait chavirer tant de cœurs et se rapprocha du sixième année. Et tout ce que le dénommé Ron trouva à lui répondre fut un "Heu...". Nom d'un Scroutt à Pétard! Il était avec la plus belle fille de Poudlard et tout ce qu'il trouvait à lui dire était un "Heu..."! Par le caleçon de Merlin, il était crétin ou il faisait exprés? Parce que si c'etait ça sa technique de drague, on était mal parti. Rosalya descendit sa main de l'épaule du Gryffondor à son torse. Mmm, plutôt musclé. Le poste de gardien dans l'équipe de Quidditch des lions y était sûrement pour quelque chose. La séduisante blonde se mît à jouer avec les boutons de la chemise du roux. Leurs deux corps n'étaient séparés que par quelques centimètres de vide et de tissu et, plus petite d'une bonne tête que Ron, Rosalya sentait le souffle haletant de ce dernier. Cela la fit sourire. Weas la désirait, c'était sur et certain.

"Oui? Que veux-tu me dire? Je ne doute pas que c'est très important. Dis-moi tout."

Lorsque Rosalya lui proposa de "passer aux choses sérieuses", le jeune sorcier parut tout simplement perdre ce qu'il lui restait de cerveau. Oh, comme c'était mignon et excitant! Faire tourner la tête des hommes était, si vous ne le saviez
pas, un des plus grands rêves de la demi-Vélane. Et celui-ci se réalisait tous les jours. Rosalya se hissa sur ses pointes de pied et plaça ses lèvres à côté de la joue de Ron, puis murmura.


"Oui, passer aux choses sérieuses. Je te laisse immaginer ce que tu en conclus."

Les lèvres de Rosalya frôlaient la peau de Ron tout doucement, au fur et à mesure où elle redescendait de ses pointes de pied. D'abbord la joue, puis le cou et enfin la poitrine du Gryffondor qu'elle débarassait lentement de sa chemise. Lorsque celle-ci tomba au sol, Rosalya se décola de Ron, se recula de quelques pas et, tout en le regardant droit dans les yeux de son regard azuréen, s'adressa à lui.

"Fais de même avec moi, Ron. Passe aux choses sérieuses."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Ven 2 Nov - 13:40

Cette furie commençait vraiment à me faire enrager, mais pour qui se prenait-elle? C’était une Serpentard, selon son écusson de maison, quoi de plus normal? Il n’y avait qu’eux pour faire des scènes chaotiques pour une situation aussi stupide. Elle ne comprenait rien à rien! Elle était pareil comme ce crétin de Malefoy, comme quoi, tous les Serpentards étaient fait sur le même model! La stupidité qu’elle me débita pour tenter de me faire taire me fit sourire d’ironie. Typique des Serpentards; ils hurlaient et n’écoutait rien, à quoi bon me démener à user mes cordes vocales sur elle? Ronald Weasley était cependant mon nom et jamais un Serpentard allait me faire taire…ce qui me fit répliquer :


-Je n’ais jamais dit que c’était Evans que j’avais vu sortir de la pièce, à ce que je sache, il y a 2 préfets de 5ème année, 2 de sixième et 2 de septième, alors avant de lancer n’importe quelle nom, apprend à réfléchir un peu avant. En plus, la pièce était DÉJÀ entrouverte lorsque je suis entré, comment étais-je SENSÉ savoir qu’il fallait un mot de passe? Essaie d’avoir toutes les informations en main avant d’accuser les autres « La vielle ».



Elle était jeune, mais je voulais lui faire le même coup qu’elle m’avait fait, m’appeler « le nouveau » comme si c’était mon nom! Est-ce que j’appelais Malefoy « blondasse » simplement à cause de sa couleur de cheveux? Non, alors qu’elle me respecte un peu! Elle papillonna des yeux et s’approcha un peu plus de moi. MERLIN, comment avais-je fait pour ne pas voir sa grande beauté avant cet instant…la colère sans doute. Belle n’était pas le mot qui convenait le mieux à cette femme; dangereusement séduisante semblait parfaitement plus approprié. Une grande chaleur m’envahit lorsqu’elle posa sa main sur mon épaule. J’avais l’impression de me consumer, comme un phénix qui prenait flamme. Mon cœur battait tellement fort qu’elle devait l’entendre, cette enchanteresse! Je savais que je devais bouger, sortir de cette pièce, mais tous mon esprit était concentré sur ses longs doigts gracieux qui descendait contre mon torse et qui jouait machinalement avec les boutons de ma chemise.

Cerveau fonctionnel…5%. Nos corps étaient si proches que je pouvais sentir le parfum de la jeune femme. Comment pouvait-elle jouer ainsi avec moi alors que jamais, je n’avais attiré le regard des autres filles? Jouait-elle avec moi? Ma bouche était sèche tellement mon envie combattait mon esprit. Elle se leva sur la pointe des pieds et les mots qu’elle me murmura à l’oreille me fit légèrement rougir. Mais depuis quand étais-je aussi incapable de parler? Il y avait à peine quelques minutes, je lui hurlais encore dessus! Un frisson de froid me parcourut et je fus surpris de la voir reculer quelque peu, sans doute amusée de mon regard qui se disputait entre le désir et la rêverie. Était-ce bien ma chemise qui était par terre?

Passer aux choses sérieuses avec elle? Sans que j’ai eut le temps de réfléchir un peu plus longtemps à la porter de mes actes, je me suis engagé à réduire au minimum l’espace entre nos deux corps et à la pousser avec douceur contre le mur. Je l’ai regardé droit dans les yeux, un léger sourire amusé sur les lèvres.


-Les serpents ne mordent-ils pas, habituellement? Demandais-je d’un air amusé.


Sans plus attendre, ma main gauche se posa sur sa taille et je l'ai attiré brusquement contre moi, toujours en souriant en coin . De mon autre main, j’ai capturé sa nuque en enfouit mes doigts dans sa douce chevelure. Ne tenant plus au désir qui me taraudait depuis que j’avais véritablement posé les yeux sur elle, je me suis penché sur elle et je me suis mit à l’embrassé, laissant parler toute la passion qui parcourait mon corps, pendant que mes doigts défaisaient lentement sa chemise. Quelques secondes plus tard, j’envoyais sa chemise rejoindre la mienne et je collais son corps encore plus près de moi. Je pouvais sentir ma peau brûler tellement j’étais ivre de passion. Mes lèvres semblaient palpiter et mon cœur sur le point d’exploser.



« CRÉTIN DE WEASLEY POSSÉDÉ PAR SES HORMONES! Tu ne vois pas que cette vampire ne souhaite que ce qui se passe en ce moment…OH NON! Ne glisse pas tes lèvres contre son cou…Trop tard, MAIS TU VAS M’ÉCOUTER PAR MERLIN! » hurla conscience.


C’était la première fois qu’elle hurlait de la sorte, mais j’étais beaucoup trop occuper à remontrer mes lèvres vers celles de Rosalya, pour l’écouter. Après tout, j’ai seulement 16 ans!
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

avatar

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 19
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Mer 7 Nov - 2:50

Le nouveau commençait à vraiment taper sur les nerfs de Rosalya. Et, franchement, quelqu’un qui n’était pas Préfet prétendait en savoir plus qu’elle? Le lion avait tout faux. Non, il n’y avait pas deux préfets de Cinquième année, non, il n’y avait pas deux préfets de Sixièmes et deux de Septièmes. Il y avait deux préfets de chaque maison, tout simplement. Plus deux Préfets-En-Chefs choisis dans les préfets de Septième année. Rosalya se retint pour pousser un gros soupir d’exaspération et se rapprocha simplement du Gryffondor, lui posa l’index sur les lèvres et lui parla d’une voix mesurée.

«Quand on ne sait pas de quoi on parle, on se tait, d’accord? Ne me dis plus rien sur la façon dont tu as réussi à t’introduire dans un des endroits réservés aux Préfets. Comme cela, si on m’interroge à ton sujet, je répondrais que tu es juste un garçon que j’ai rencontré, plutôt mignon et entouré de mystères. J’espère qu’on est d’accords là-dessus. Juste une dernière chose avant qu’on ne passe vraiment aux choses sérieuses, Ron Weas... Est-ce que j’ai franchement l’air d’une vieille? Je ne crois pas avoir beaucoup apprécié la façon dont tu m’as appelé. Parce que, contrairement à moi qui ai énoncé une vérité en disant «Le nouveau», tu m’as quasiment insulté, là. J’espère que tu t’en rends compte.»

Rosalya lui fit un petit sourire qu’on aurait pu qualifier d’indéfinissable. Mais, semblait-il, ses mots avaient réveillé l’homme qui sommeillait chez sa proie. Fantastique. On y était enfin. Ron poussa Rosalya contre le mur, leurs deux corps serrés. Ah, il comprenait enfin ce qu’elle voulait dire par «passer aux choses sérieuses». C’était pas qu’il était long à la détente mais presque. Mais bon, on ne pouvait pas trop lui en vouloir. C’était un homme, il était face à une personne possédant du sang de Vélane dans les veines et, de plus, il semblait particulièrement sensible aux pouvoirs velaas. Que demander de plus? Oui, que demander de plus? Eh bien, voir un peu plus de désir qu’il n’y avait déjà dans les yeux du rouquin serait une idée intéressante à approfondir. La demi-Vélane passa ses bras autour de la nuque du Gryffondor et approfondi le baiser des deux adolescents, tout en se plaquant contre le corps brulant de la victime de ses pouvoirs séducteurs. Dieu, qu’est-ce qu’elle aimait cela! Allumer les mecs, leur faire tourner la tête et satisfaire leurs pulsions animales pour finir par les abandonner. Tout un rituel qu’elle suivait scrupuleusement, sauf pour quelques exceptions. La superbe blonde décolla un instant ses lèvres de la bouche de Ron pour lui répondre sur un ton malicieux et amusé, bien que légèrement essoufflé.

«Alors prends garde à ce que je ne sois pas venimeuse...»

Leurs deux corps, brulant et tremblant pour l’un, frais pour l’autre, n’étaient désormais séparés que par la fine dentelle de son soutien-gorge, qui rejoint le sol peu après leurs deux chemises. Tout en continuant d’embrasser passionnément Ron, Rosalya se déplaçait, les pierres froides du mur sur son dos. Elle se décala ainsi jusqu’à arriver à quelques mètres de la grande baignoire semblable à une piscine, désormais remplie d’eau chaude et couverte d’une épaisse mousse. Ses mains fines, qu’elle avait redescendu sur la poitrine du Gryffondor, poussèrent alors celui-ci dans l’eau, sans violence mais d’une bonne pression. Le «Splash!» qui en résulta ravit la Serpentarde, qui finit de se dévêtir ultra-rapidement et se glissa sans bruit dans les eaux encore agitées par la chute du lion. Gryffondor qui, justement, en émergea de ces eaux. Avant que celui-ci ne la repère, la Verte et Argent plongea sous la barrière de mousse qui empêchait tout le monde de voir ce qui se passait sous la surface. En retenant sa respiration, la demi-Vélane nagea jusqu’à Ron et émergea juste devant lui, encore vêtu de son pantalon. Cette fois, ce fut elle qui l’embrassa, après avoir passé ses bras autour de la nuque du rouquin pour se hisser jusqu’à son visage. Il la dépassait d’une tête après tout. Le truc problématique à la baignoire/piscine, c’était qu’elle était beaucoup trop profonde. Et lorsque les victimes des charmes de la demi-Vélane perdaient tellement pieds qu’il en oubliaient de se maintenir à la surface, ils coulaient. Rosalya espérait juste que Ron ne serait pas crétin au point de se laisser couler comme d’autres personnes l’avaient déjà fait auparavant. Mais c’était vrai que sa présence était souvent... Pour le moins troublante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who are You ?
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   
Jeu 27 Déc - 10:44

Non, mais c’st qu’elle commençait à devenir vraiment agaçante cette Serpentard! Qu’est-ce qu’elle voulait? Que je lui réponde la vérité: « Ah ouais, en fait, je viens du futur et votre crétin de directeur, qui est également le mien à mon époque, à décidé de coïncidé les mots de passe cette salle. En passant, moi aussi je suis préfet à mon époque ». Évidemment que je ne peux pas lui dire une telle chose, des plans pour que ma vie soit un enfer ensuite! Il était clair que je ne pouvait dire la vérité, pourquoi tentait-elle absolument avoir une réponse honnête? Le reste de son monologue me laissa perplexe. Moi? Un garçon mignon? Ah bon? Elle plaisantait, n’est-ce pas? Depuis quand étais-je mignon? Habituellement, on gardait ces petits noms pour mes frères, pas pour moi. Avais-je changé sans m’en rendre compte? Ça pourrait expliqué certains gloussement qui me suivait quand je marchais. À moins que ça ne soit l’attrait de la nouveauté, qui sait? Après tout, à cette époque, les Serpentards et les Gryffondors devaient se détestés encore plus qu’à notre époque, non? Elle revint ensuite sur ma maladresse; eh ouais, je l’avais appelé la vieille, mais c’était simplement parce que je ne savais pas quoi dire et que mon cerveau s’est mis sur le mode panique. Eh oui, je sortais carrément des trucs stupides lorsque j’étais en mode: Dire une pensée intelligente.


-Écoute, je m’excuse profondément de t’avoir appeler ainsi. Lorsque je me retrouve devant quelqu’un d’aussi séduisante que toi, mon cerveau à tendance à dire n’importe quoi alors que je voudrais dire des milliers d’autres choses. Quant à mon aura de mystère, sache que je ne suis pas aussi mystérieux que tu semble le croire, j’ai simplement un talent incroyable pour sortir des âneries plus grosses que moi et pour attirés les ennuis comme un aimant,
Dis-je lentement, presque en murmurant.


Pourquoi ne pouvais-je parler à voix haute, pourquoi sentais-je que parlé trop fort l’effarerait et qu’elle partirait en courant...chose qui m’étais étrangement insupportable, allez savoir pourquoi. Cette jolie nymphe à la chevelure blonde me paraissait si...irréel. Pourquoi daignait-elle me parler alors qu’elle devait avoir tous les garçons à ses pieds. Bien vite, j’ai laissé parlé mes pulsions presque bestial, et je l’ai projeté sur un mur, avec douceur, et on s’est mis à s’embrasser passionnément. Mon sang bouillonnait et se glaçait à la fois, comme si j’étais en train de m’enflammer sur place. Elle se décolla quelques instants de mes lèvres pour me murmurer une phrase qui, dans le contexte dans lequel nous nous trouvions, avait très bien sa place entre ses lèvres.


-Serait-ce possible que le venin que tu possède me rende complètement soumis à mes désirs insatiables de lion? Dis-je dans un murmure rauque.


J’avais l’impression que ma voix était coincée à ce ton, comme si la passion qui m’habitait faisait une pression sur mes cordes vocales. La dentelle douce de son soutien-gorge alla rejoindre ma chemise par terre. Oh...que...par...Merlin...la pressant un peu plus contre moi pour la réchauffé (ouais, ouais, pour la réchauffer) je n’ais pas immédiatement remarqué qu’elle nous faisait bouger. Tout à coup, je me sentit doucement poussé et quelques secondes plus tard, une puissante vague d’eau m’engloutit totalement. Par Merlin! Ressortant la tête de sous l’eau tout en secouant ma chevelure rousse, j’ai éclaté de rire, aucunement fâché de cette soudaine lubie. Après tout, j’étais venu ici pour prendre un bain, non? Mes yeux parcoururent la pièce autour de moi...elle avait disparue, comme par magie. Avais-je donc rêvé? Elle réapparut directement devant mes yeux et m’embrassa sans me laisser le temps de lui dire quelque chose. Je sentit ses mains autour de ma nuque et j’ai posé les miennes sur ses hanches, la rapprochant de moi un peu plus. Il serait crétin que l’un de nous coule à pic au fond de la baignoire à cause d’une petite saucette! Je nous ais fais reculé doucement, continuant de la serrer contre moi, caressant doucement ses hanches de mes pouces. Comment était-ce possible que je sois ici avec elle? Le visage rieur de Fleur me revint en tête. Cette fille qui adorait rendre les garçons complètements fous avant qu’elle ne tombe sous le charme de Bill. J’ai décollé mes lèvres d’elle et je l’ai fixé, un doux sourire sur mes lèvres. J’ai décollé une mèche de ses cheveux qui lui collait sur le front et je l’ai replacé derrière son oreille, la trouvant encore plus jolie en ce moment, si c’était possible.


-C’est un jeu pour toi, n’est-ce pas?


Ce n’était pas une question, simplement une constatation. Mon sourire était cependant toujours sur mon visage. Je crois que peu importe ce qu’elle dirait, ça ne me fâcherait pas. Rosalya était une princesse de perfection dans un monde sombre et froid. Eh ouais, mon cerveau semblait être hors service pour réfléchir pour le moment.


-Tu sais sans doute, que ce jeux ce joue à deux,
Fis-je remarqué, amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au menu; bain ou noyade? [Pv: Rosy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Divers] Menu transcendant et prêche
» reportage en image de weris les bain ...............
» 4 baptêmes [ PsD, PdP, PR, CdA, NN, Rosy, NdS ]
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Lieux Spéciaux :: Salle de bain des préfets-