AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] _
MessageSujet: Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]   
Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] Icon_minitimeVen 28 Déc - 1:33

Voila un hiver comme je les aime. Depuis quelques jours, Poudlard avait le droit à de la neige, de gros flocons qui tombaient de partout sur le château et aux alentours. C’était les vacances, la plupart des élèves étaient rentrés chez eux pour passer les fêtes en famille. Bien évidemment j’aurais du suivre le mouvement, mais je ne l’avais pas fait. Mon père avait été un peu déçu, ma mère compréhensive, et Jason mon mari, fou de rage. Il était persuadé que c’était une vengeance parce qu’il n’est pas venu au bal. Honnêtement, il n’a pas totalement tort, et d’ailleurs je peux prier de toutes mes forces pour qu’il n’apprenne jamais que Damon était présent. Mais mon envie de rester dans l’école s’était surtout prononcé lorsque j’avais appris qu’un groupe d’élèves restaient également. Dont les nouveaux. J’avais eu un peu de peine, c’était triste de ne pas pouvoir fêter noël en famille. Alors en bonne Saint Maritain, j’ai décidé de rester avec eux.

Tous les jours, on jouait à des jeux de sociétés magiques et autres. Evidemment, il y avait la bonne vieille bataille de boules de neiges, où je m’étais d’ailleurs retrouvée ensevelis sous la neige.

Ce soir là, je m’étais rendu dans la grande salle avant de m’assoir avec le groupe, alors que les professeurs encore présents levaient les yeux au ciel. Oui, Snow était pire qu’une enfant. Après tout, j’étais connue pour être la prof assistante, amie des élèves.

« Bonjour, vous allez bien tous ? Tient où est Monsieur Weas ? »

Etant la fille d’un Auror, je me devais d’être un minimum observatrice, c’est donc naturellement que j’avais remarqué l’absence de Ron. Un des élèves eu un sourire malicieux avant de répondre.

« Il a préféré faire une balade dans la forêt interdite plutôt que venir jouer, il avait peur de perdre. »

Je jetais un coup d’œil par la fenêtre, la neige tapait fort. Ron Weas n’était pas connu pour son amour pour le règlement. Avec ses amis, ils étaient plutôt les troubles paix, bien que moins que les maraudeurs. Je ne doutais donc pas une seconde des paroles de l’élève quant à la présence de Ron dans la forêt. Mais j’étais inquiète, déjà parce que la neige était de plus en plus forte et aussi parce que la foret était dangereuse.

« S’il se perd ou qu’il a un accident, il va mourir de froid, je vais le chercher !! »

Sur ce, je n’attendis pas la réponse des élève, j’étais déjà en dehors de l’école, avant de franchir le seuil de la forêt interdite. Comme je le pensais, la neige frappait de plus en plus fort, une tempête allait surement se préparer. J’avais beaucoup de mal à avancer. Progresser en gardant l’équilibre n’était pas chose facile. Je criais à plein poumons le nom de Ron et pourtant, je n’arrivais pas à le retrouver. J’espère qu’il n’est pas perdu.

Au bout d’une demi heure, je dus me rendre à l’évidence. Moi, j’étais perdue. Avec toute cette neige impossible de reconnaitre les lieux ou de retrouver mon chemin. Je perdis l’équilibre avant de rouler le long d’une pente et de m’écraser contre un arbre. Aie aie aie aie. Le froid faisait que je ne sentais plus mon corps, impossible de dire si j’étais blessée ou non. Mes membres engourdis refusaient de m’obéir. Je restais donc là sans bouger, alors que la neige envahissait mon corps. Je fermais les yeux. Non non, je n’allais tout de même pas mourir sans avoir retrouvé Ron …. Puis gifler Jason aussi. Et … Non, non, avant de mourir, je voulais … je voulais ….

« Damon … »

Puis se fut le trou noir.

***
Pendant ce temps, à Poudlard, la grande salle.
Les élèves présents se retournèrent vers celui qui avait dit à Snow que Ron était dans la forêt interdite. Un d’eux prit la parole en fronçant les sourcils.

« Pourquoi tu as dis ça ? Ron est seulement parti dans son dortoir chercher un jeu d’échec ! »
« Oh, c’est bon, quand elle verra qu’il n’y est pas, Snow va bien revenir ! »


Et lorsque Ron redescendit avec le jeu en question, tout le monde le regarda avec inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] _
MessageSujet: Re: Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]   
Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] Icon_minitimeVen 28 Déc - 13:19

-NON, MAIS TU ES COMPLÈTEMENT CRÉTIN ESPÈCE DE SOMBRE MOLLUSQUE CORNU!


Voilà le joli discours que je tins à Malefoy avant de lui sauter au cou. Il avait envoyé une professeur dans la forêt interdite en prétextant que j’y étais et il n’avait pas jugé bon d’avertir un autre enseignant que Blanche Wayne avait disparut depuis au moins 30 minutes? Oui, trouver mon jeu d’échec m’avait prit du temps, mais ce n’était pas une raison pour envoyer quelqu’un dans cette forêt dangereuse? Mon poing s’enfonça dans son estomac pendant qu’il s’amusait à me mordre dans le cou. MERDE! C’était un fou furieux ce mec! Je suis sûr que j’allais attraper le tétanos ou le typhus par sa faute! Au moment où j’allais lui fracasser le crâne contre les dalles du plancher, une forte poigne me souleva et m’éloigna rapidement de Malefoy; c’était Hagrid qui nous regardait de son œil sévère. Ah tient, j’avais une impression de déjà vu...ah oui c’est vrai, mon père avait déjà fait plus ou moins la même chose au père de cette fouine.



-ESPÈCE DE BLONDASSE PEROXYDÉ, TU NE TE RENDS PAS COMPTE QUEL DANGER ELLE RISQUE! TU VOULAIS ABSOLUMENT VOIR À QUEL POINT UNE FEMME EST PLUS COURAGEUSE QUE TOI QUI TREMBLE SEULEMENT À REGARDER CETTE FOUTUE FORÊT?
Hurlais-je, le visage rouge tout en me débattant comme un forcené.


Mes mouvements étaient si brusque et si féroce qu’Hagrid me lâcha rapidement; merci instincts sauvages! Voyant les autres professeurs se lever, je me suis précipité, baguette sortit vers la sortie, faisant un clin d’œil rassurant à Harry et Ginny avant de disparaitre dehors. Les hurlements derrière moi me firent comprendre que certains professeurs me poursuivaient, mais par chance, j’avais un avantage pour moi; un avantage qui devait peser 100 kilo de muscles animales et félins. Au diable les retenues qui m’attendaient à mon retour, je ne pouvais pas laisser quelqu’un mourir mangé par une araignée géante à cause de Malefoy...surtout qu’elle ME cherchait. Me jetant un sortilège d’imperméabilité pour ne pas mourir gelé dans ce froid mordant, j’ai sauté à pied joint dans la neige et j’ai commencé à courir comme un fou dans la neige, mon t-shirt blanc semblant disparaitre dans cet enfer immaculé. Malgré tout, j’avançais rapidement, car la cabane d’Hagrid apparut bien vite devant moi, celle-ci semblant vouloir s’écrouler sous le poids de la neige. Mes yeux fixèrent le désert blanc à la recherche d’un indice et mon regard s’arrêta sur plusieurs petites cavités presque imperceptibles; des traces de pas enterrés par des milliards de flocons. Ma course s’accéléra; dans cette température, j’espérais que Blanche Wayne soit doté un bon sens de l’orientation, car elle allait se perdre facilement! Par chance pour elle, et pour moi, je devais connaitre tous les racoins de cette damnée forêt. On ne pouvait pas être le meilleur ami d’Harry Potter et n’avoir jamais mis les pieds à cet endroit!



-BLANCHE? TU M’ENTENDS?
Hurlais-je, oubliant instantanément que je recherchais un de mes professeurs.


De toute façon, allait-elle réellement m’enlever des points pour ce manque à l’étiquette? Un sourire se dessina sur mon visage avant que mon esprit ne redevint sérieux; qui aurait cru qu’un jour, je me porterais à la rescousse d’une de mes institutrices? Certainement pas moi! Mes yeux bleus paniqués fixèrent les traces que je suivais tout en sentant mon estomac se contracter...était-ce réellement le chemin qui menait jusqu’aux « adorables » petits monstres d’Hagrid.


-Putain de merde, grognais-je entre mes dents.


De tous les chemins, il avait fallu qu’elle prenne le plus dangereux. Maugréant et jurant entre mes dents, j’ai continué la route tout en me posant une question existentielle: Est-ce que les araignées géantes hibernaient en plein hivers? Pour être honnête, j’espérais que oui. Que préférais-je rencontré? Un géant, un loup-garou, un centaure ou une araignée géante? Sans aucune hésitation, j’opte pour la licorne...



« Ciel que tu es crétin, tu crois vraiment que tu vaux la peine qu’une licorne se déplace pour toi » Me fit remarquer ma conscience.


C’est pas faux. De toute façon, les licornes s’approchaient que très rarement des garçons, non? OHLA! Ça vous la boucle de savoir que j’écoute dans mes cours de Soins aux Créatures Magiques, n’est-ce pas?



-BLANCHE!



Mon hurlement perça le silence angoissant de la forêt. Des centaines d’oiseaux s’envolèrent effrayés par ma peur, mais je n’avais pas le temps de m’en émouvoir, devant moi se retrouvait une masse informe et sombre que je devinais parfaitement être Blanche Wayne. Me laissant tomber vers elle, j’ai tout fait pour ne pas regarder son visage d’une blancheur effarante et ses lèvres bleutées. Je l’ai prit contre moi, la collant contre mon corps pour la réchauffer, mes mains lui frottant le dos et les bras afin de lui prodiguer un pu de chaleur.


-Professeur Wayne, ouvrez les yeux, je vous en prit!


Je tremblais. Je ne voulais pas qu’elle meure d’hypothermie. Agrippant ma baguette, j’ai fait apparaitre une immense flamme à quelques centimètres de nous. Elle devait se réveiller.


-Professeur Wayne, si vous ne vous réveillez pas, je vais être obligé de vous dévêtir pour vous réchauffer, donc réveillez vous...par pitié,
Dis-je en claquant des dents, mon sortilège commençant à s’affaiblir à mesure que je paniquais.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] _
MessageSujet: Re: Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]   
Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] Icon_minitimeMar 1 Jan - 22:58

Et ce fut le trou noir. Mes pensées partirent loin, très loin, dans un endroit que je ne pouvais atteindre. Je n’avais plus conscience de rien, il ne restait que les ténèbres et ce froid glacial qui engourdissait mes membres. Je n’entendais plus rien. Le temps ne semblait pas avoir de l’importance, je ne saurais dire si j’étais restée ainsi quelques minutes ou quelques heures, et à vrai dire, j’étais dans l’incapacité de réfléchir. Est-ce que j’étais proche de la mort ?

Soudainement, au milieu de ce froid, je pu ressentir une vague de chaleur qui me fit frissonner. Qu’est-ce qu’il se passe ? Cette chaleur m’obligeait à revenir à la réalité. Je sentais qu’on frottait mes membres endoloris. Un long frisson me parcouru de nouveau, mes doigts bougeaient légèrement, signe que j’étais encore en vie, sur la bonne voie de la conscience. Une voix qui me semblait pourtant bien lointaine m’appelait. Je me forçais donc à ouvrir les yeux. Malgré la tempête, je distinguais une chevelure rousse. Soudainement, j’eus comme un flash. Oui tout me revenait en mémoire. Si j’étais allée dans la forêt interdite, c’était pour retrouver Ron, qui avait eu la folie de partir en ballade dans un temps pareils. Mais qu’est-ce qu’il leur passait par la tête aux jeunes parfois ? Quoi qu’il en soit, je l’avais enfin retrouvé …. Ou plutôt, il m’avait retrouvé, mais ce n’est qu’un détail. Devant l’air paniqué de l’élève, je me forçais à sourire, bien qu’encore affaiblie.

« Ron … Combien de fois je devrais le dire ? …. Ce n’est pas …. Professeur Wayne …. C’est Snow … je ne suis pas … je ne suis pas vieille …. C’est Snow »

La plupart de mes élèves m’appelaient par mon surnom Snow ou alors parfois par mon prénom, Blanche, mais jamais professeur. Après tout, j’étais Snow, l’amie des élèves. Finalement c’est l’élève qui vient au secours de son prof, quel revirement de situation. Le feu qu’avait crée Ron avec l’aide de sa baguette faiblissait. Le froid revenait, il fallait que je bouge sinon j’allais encore perdre connaissance.

C’est donc dans un effort surhumain, que je me forçais à me redresser en position assise. J’offris au rouquin un sourire encourageant pour ne pas trop qu’il s’inquiète. Mes membres reprenaient vie, je me frottais les bras, tout en observant Ron. Je ne voulais pas qu’il finisse dans le même état que moi. Mais malgré la neige qui faisait rage, il semblait aller bien.

« Merci Ron, si tu ne m’avais pas trouvé, je serais sans doute déjà morte. Mais qu’est-ce qu’il t’a prit d’aller dans la forêt alors que la tempête de neige était prévue ? »

Je ne remettais pas en compte le fait qu’il enfreigne le règlement, moi-même je l’avais fais étant plus jeune avec Damon et Jason mon mari, mais plutôt le fait qu’il risque sa vie bêtement. Pourtant je n’avais pas trop le cœur à le réprimander, surtout que bon, il m’avait tout de même sauvé la vie.

« Quoi qu’il en soit, ne risque plus ta vie ainsi … Moi c’est différent, c’est mon devoir d’aider mes élèves et …. WHAAA !!! »

A travers la masse de neige qui recouvrait nos corps, mes jambes ensevelis sous la neige, je sentais quelque chose qui bougeait, qui plutôt grimpait sur ma jambe. Je frissonnais de la tête aux pieds avant de secouer ma jambe.

« RON Y’A UN TRUC QUI ME TOUCHE !!! …. Y’A UN TRUC QUI ME GRIMPE DESSUS !!!! »

Alors que je m’exprimais à plein poumons, retrouvant au passage toute la portée de ma voix sous la panique et le dégout, soudainement, ce qui ressemblait à de longues pattes d’araignée sortit de la neige. Et effectivement une grosse araignée se redressa, grimpant sur moi. Je poussais un crie d’horreur, n’osait pas bouger.

« …. Ron ? …. Ron ? »

Je l’appelais à l’aide, mais en tournant la tête vers lui, je m’aperçu qu’il était encore plus mal à l’aise que moi. Bon, c’est moi la prof non ? Il fallait donc que je prenne les choses en main. Rester zen, garder son calme. La maitrise de soit était la clé ! Lentement, je sortis ma baguette et la pointa vers l’araignée.

« Stupefix ! »

Alors que la bestiole se figea, je me relevais d’un bond. La poussée d’adrénaline m’avait fait retrouver l’usage de mes jambes. Un coup d’œil autour de nous me montra que d’autres araignées, certaines bien plus grosses, avançaient vers nous. D’ailleurs une d’elle grimpait sur Ron.

« Stupefix ! »

Attrapant la main de Ron, je me mis à courir, essayant de semer les araignées qui étaient de plus en plus nombreuses.

« Ron, si ta réputation est exact, c’est le moment de trouver une idée sinon on va servir de repas pour araignées ! »
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] _
MessageSujet: Re: Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]   
Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] Icon_minitimeJeu 3 Jan - 6:51

Je détestais Malefoy, je le détestais du plus profond de mon âme! Maintenant, nous étions, une prof et moi, enlacé dans un tempête de neige, au milieu de la forêt interdite, entouré de mille danger, sans que je ne sache si Blanche possédait sa baguette ou non. Quand j’allais retourné dans cette fichue école, j’allais attraper le blond par les cheveux et j’allais le balancé dans le potager aux filets du diables simplement pour le plaisir de voir hurler et étouffé. J’allais pouvoir faire passer cette petite mésaventure pour un accident assez facilement...la voix du professeur Wayne interrompit mes plans pour attenté à la vie de Malefoy avec sa voix devenue rauque par le froid. Ah mais oui, comme je suis bête! Je l’avais appelé Professeur Wayne dans un moment de panique alors que je croyais qu’elle était morte et elle me le reprochais! Désolé, la prochaine fois, je ferai plus attention, là j’ai l’étrange impression qu’on va mourir d’une flèche empoisonné pour penser adéquatement! Ah sarcasme qu’est on esprit! Disons que la panique me fait légèrement perdre la tête et que c’est pour cette raison que ces belles paroles ressemblant à des feulements resteront dans ma tête et strictement dans ma tête. Pas question que je lui lance de tels propos alors qu’elle mourrait de froid! Elle s’assit dans la neige et me remercia. Mon sourire la gratifia de remerciement. Je n’allais tout de même pas lui dire que Malefoy était à l’infirmerie pour cette bagatelle. De toute façon, je rêvais de cet instant depuis des années; frapper ce petit crétin de gargouille et cette occasion m’avait permit d’exaucé ce souhait. Les prochaines paroles qu’elle prononça me figea.


-Quoi? Parce que tu me crois assez crétin pour sortir au froid alors qu’il y a une tempête d’une telle envergure à l’extérieur? Je suis sortit pour venir te chercher. J’étais dans mon dortoir lorsque ce connard de Mal...Drago t’a envoyé ici! Pour un fois que je daigne respecté les milliers règlements de cette école! Lorsque je verrai ce verracrasse, je vais tellement lui exploser le crâne que même son blond de père mangemort ne le reconnaitra pas!


Lancé dans ma tirade de colère, je n’avais pas vraiment réalisé la dernière phrase que j’avais employé. Il est beaucoup plus difficile de contrôler ses paroles sous la colère, surtout lorsque ça faisait plus ou moins 6 ans que je disais le même genre de phrase. Dumbledor aurait dût nous jeter un sort nous empêchant de dévoilé notre identité. De toute façon, nous étions fichu si un de nos professeurs nous demandait de faire apparaitre notre empreint magique devant tout le monde; c’est bien connu, les empreintes magiques se ressemblaient beaucoup entre membre d’une même famille. Je revins à la réalité lorsqu’elle hurla à mon oreille, me rendant légèrement sourd par la suite. C’est qu’elle a du coffre cette professeur! Je me suis figé à ses mots. Quelque chose grimpait sur sa jambe. J’ai fermé les yeux pour tenté de me calmer. Par Merlin, pourquoi avais-je prédit que de tel événement arriverait? Effectivement, une grosse araignée venait d’apparaitre. Je me suis carrément figé, tétanisé par la peur.


-Par Merlin, murmurais-je dans ma barbe, enragé de plus en plus.


Je devais contrôler ma peur, sinon nous allions mourir ici tous les deux. Je venais me contrôler, je le devais, je le devais...Pendant que je psalmodiais ces paroles dans ma tête, un éclair vint paralyser la bête.


-Ne restons pas ici, ses frères et s...ARRG!!!


L’un de ces monstres venaient de me sauter dans le dos et tentait de m’enfoncer une de ses pinces dans ma chaire. Par chance, Blanche eut plus de sang froid que moi et la stuféfixa également. Je sentis sa main attraper la mienne et elle me força à courir avec elle...dans la mauvaise direction. Eh merde! Les paroles qu’elle prononça me réveilla. Je n’allais pas laisser ces putains de bestioles me tuer dans cette damnée forêt! J’avais trop de chose à faire encore, dont tuer Drago Malefoy de mes mains.


-Mettons le feu à cette forêt une bonne fois pour toute!Criais-je contre le vent.


L’idée était terriblement tentante, en faisant une telle chose, nous arriverions à tuer toutes ces araignées géantes, mais c’était impossible à faire. Je ne voulais pas tuer les autres créatures magiques que contenaient cet endroit. Les centaures de m’avaient encore rien fait...à cette époque et il y avait des fées et des licornes qui habitaient à cet endroit.


-Relaxe Blanche, c’était simplement une bla...ARRRGHH!!! JE LE SAVAIS QU’ON AVAIT PRIT LE MAUVAIS CHEMIN! Hurlais-je en voyant des dizaines d’autres araignées déboulées devant nous.


Si nous ne nous dépêchions pas, nous allions mourir et terminer dans l’estomac de ces...choses.


-Au moins, tu n’as plus froid, Dis-je en cherchant une solution.


Mais qu’est-ce qui m’avais prit de dire un truc aussi crétin? À croire que l’esprit de Fred ou George m’avait traversé l’espace d’une seconde! Du coin de l’œil, j’ai aperçu un mouvement vers la gauche. Notre salue!!! La main de Blanche toujours serré dans la mienne, j’ai couru vers la droite, mon regard fixé dans celui de la créature, certain qu’elle comprendrait que nous avions besoin d’elle.


-Blanche, je ne sais pas si tu es en mesure de voir ce qu’il y a devant nous, mais par Merlin, fais-moi confiance, c’est notre seule chance!


Je l’ai attrapé par la taille et je l’ai immédiatement mit sur le dos du Sombral qui nous faisait face. Ce dernier ce laissa faire, comprenant bien mon état d’énervement. J’ai embarqué derrière la jeune femme et j’ai enserré sa taille pour qu’elle reste bien en place. Si elle ne voyait pas l’animal, elle allait paniqué au décollage.


-Fait nous voler, je t’en prit, Dis-je à la créature qui m’avais tellement aidé en cinquième année.


Eh oui, depuis l’événement au ministère de la magie, je pouvais voir les Sombrals...chose que je regrettais maintenant. Le Sombral comprit le message puisque cinq secondes plus tard, nous nous retrouvions propulsé dans les airs à une vitesse phénoménale.


-Tiens-toi après la crinière, juste ici, Dis-je en guidant ses mains vers une partie moins sensible de l’animal.


J’ai baissé les yeux vers les araignées.



-VOUS N’AVEZ PAS RÉUSSIT À AVOIR MA PEAU EN DEUXIÈME, VOUS NE L’AUREZ PAS MAINTENANT ESPÈCE DE MONSTRE! COLLOSHOO!


Les pattes de ces monstres allaient restés collé au sol jusqu’à ce que le sortilège s’affaiblissent...ce qui risque de prendre passablement de temps. Qu’elles s’entredévorent! Le Sombral monta un peu plus haut dans le ciel et bien vite, nous survolâmes la forêt.


-Mais qu’est-ce qui t’a prit de venir me chercher dans la forêt? Tu ne connais pas la légende de Ron Weas qui connait la forêt mieux que quiconque? Tu as faillit te faire tuer ce soir!


Oui j’étais en colère, elle avait faillit mourir!
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] _
MessageSujet: Re: Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]   
Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] Icon_minitimeLun 7 Jan - 1:42

Depuis que je le connais, je crois bien que c’est la première fois que je vois Ron aussi en colère … Et cette colère n’était pas dirigée contre moi mais contre Drago, un des nouveaux élèves tout comme lui. Je mis un certain temps avant de comprendre ce qu’il s’était réellement passé. Drago m’avait mentit, trompé. Ron n’était jamais parti dans la forêt interdite. Oh mais quel crétin de blond !! Il se croyait drôle ?! Une blague qui peut avoir des conséquences dramatiques. Une blague bien plus malsaine que celle des maraudeurs. On voit la différence de gout à ce niveau là. Pendant le bal, j’ai manqué de finir en prison et maintenant je risquais de finir dans l’estomac d’araignées géantes. Génial, vraiment génial la vie à Poudlard, ces derniers temps.

En revanche, j’avais du mal à saisir toute la haine que ressentait Ron vis-à-vis de son camarade. La façon dont il parlait montrait que c’était bien plus personne, un problème qui datait bien avant cette affaire. Cependant, ce qui m’interloqua le plus, ce fut sa dernière phrase « son blond de père mangemort ». Comment ça ? Le père de Drago serait un mangemort ? Vrai ou faux ? Ron avait-il des preuves ?

« C’est une accusation grave que tu profères Ron, j’espère que tu as des preuves avant d’émettre un quelconque jugement. Mais si c’est le cas … Tu ne dois pas garder tout cela pour toi. »

Oui bon, c’était culoté venant de ma part. Mais comme on dit, faites ce que je dis, pas ce que je fais. Ron était de toute façon trop jeune pour porter un tel fardeau. De toute façon le moment n’était pas à débattre sur les mangemorts. La tempête de neige faisait rage, si bien que j’étais obligée de crier pour que Ron m’entende. Et les insectes se rapprochaient dangereusement.

Ron proposa de bruler la forêt, ça réglerait tous nos problèmes. Très drôle vraiment, je lui fis les gros yeux.

« Je ne crois pas que se soit le moment de plaisanter jeune homme »

L’idée aurait pu être bonne s’il n’y avait pas toutes les autres créatures fantastiques. Bruler les araignées était tentant, mais la forêt risquait en effet de prendre feux. Pensons à nos chers amis les arbres.

Les araignées se faisaient de plus en plus, lorsque soudainement, Ron me prit par la main et s’élança, alors que je lançais tous les sorts que je connaissais.

« Non mais qu’est-ce que tu fais ?! Tu as des tendances suicidaires ou quoi ? »

Lui faire confiance ? Quelque chose que je ne peux pas voir ?! Non mais Ron ça ne va pas la tête ?! Ton cerveau a prit un coup ou quoi ?! Ne me laissant pas le temps de lui faire comprendre ma façon de penser, le roux me souleva avant de me hisser sur quelque chose dans le vide. Quelque chose qu’effectivement, je ne voyais pas. Qu’est-ce qu’il se passe ? Ce n’était absolument pas logique du tout !

Ron s’installa derrière moi et me prit par la taille pour me maintenir en place.

« Ron, qu’est-ce que … WAAAH ! »

Je me sentis soudainement décollée de terre. Prise d’un vertige, je fermais les yeux. Par merlin, au secours. Non non non non ! Ron guida mes mains jusqu’à la crinière de l’animal invisible qui nous faisait survoler la forêt. Un peu plus calme, je consentis à ouvrir les yeux, évitant de regarder en bas. Je finis par comprendre.

« Un sombral … »

Enthousiaste comme pas deux, Weas laissa éclater sa joie, s’adressant aux arachnides, disant qu’encore une fois, elles ne l’avaient pas eu, comme en deuxième année. ….. Deuxième année ? Minute …. Ron n’était là que depuis cette année. Qu’est-ce qu’il racontait ? C’était …. C’était suspect !

Maintenant hors de danger sur le dos de l’animal, Ron me réprimanda sur le fait d’être venue ici, me mettant en danger.

« En tant que prof, c’est mon devoir de protéger mes élèves. Jamais je ne permettrais que quiconque parmi les élèves de Poudlard court le moindre danger, pas même toi, Ron Weas, le garçon venu du futur, ennemi du garçon au père blond mangemort. »

Oui, c’était une curieuse hypothèse qui me traversait l’esprit. Mais aussi loufoque soit-elle, je ne voyais pas d’autres explications. Et puis dans un monde magique comme celui-ci … Pourquoi pas ?

Le sombral nous emmena à l’entrée de la forêt interdite. Je caressais l’animal, bien que je ne pouvais pas le voir, en signe de remerciement, avant de me retourner et d’affronter la neige, sur le chemin du retour, direction le château.

« Alors ? Tu es prêt à me raconter notre histoire ? Je ne dirais rien, je te le promets, je suis très douée pour garder des secrets. Tu peux me faire confiance. »
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] _
MessageSujet: Re: Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]   
Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] Icon_minitimeLun 7 Jan - 16:17

Est-ce seulement moi, ou il me semble que j’ai un talent évident pour me mettre dans les ennuis. Des 5 futuristes, je dois être celui qui fait le plus d’erreurs! Pourquoi avais-je eu la brillante idée de parler du père de ce cognard de Malefoy? Bien sûr, Blanche n’avait pas pu faire comme si elle n’avait rien entendu et avait immédiatement sauter sur l’occasion pour poser des questions. Des preuves sur le fait que Malefoy père était un Mangemort? Hum, à l’exception du fait qu’Harry l’ait vu le soir du retour de Voldemort parmi les Mangemorts, le fait qu’il ait également essayé de nous tuer l’an dernier au ministère de la magie et le fait qu’il ait donné un journal magique ayant possédé ma soeur lors de notre deuxième année, je ne vois strictement pas ce qui me pousserait à croire que les Malefoy soient associer à la magie noire. ET je ne parle pas du fait que Bellatrix Lestranges appartiennent à cette famille de timbrer. Je pouvais difficilement donner ces raisons à cette professeur sans qu’elle me pose encore plus de question. Hum, j’étais coincé. Prenant une profonde inspiration, j’ai simplement dit:


-Si tu avais vécu la moitié des choses que j’ai vu jusqu’à présent, tu ne douterais pas de cette certitude. Et chez moi, tout le monde le sais maintenant, ne t’inquiète pas.


C’est moi, ou cette simple phrase allait attiser sa curiosité. Ça ou bien elle croirait que je me fichais d’elle et cesserait immédiatement de me poser des questions. Je n’allais certainement pas lui dire toute la vérité, déjà que j’avais presque tout révélé à Sirius par panique. Par chance, ouais j’ai bien dit par chance, les monstres d’Hagrid nous sautèrent dessus, coupant court à son interrogatoire. Comme je l’imaginais, elle n’apprécia pas ma proposition de faire flamber cette forêt. Dommage, ça éviterait au futur gamin que j’allais être de la sillonné de long en large. Entre les loups-garous, les araignées géantes, les géants, les centaures fous, Voldemort et tous les autres danger qu’elle contenait, c’était à ce demander pourquoi Dumbledore la gardait près de son école!


-Tu ne vois pas que j’essaie de sauver nos vies? Lui criais-je alors qu’elle me traitait de suicidaire.


Je n’étais pas suicidaire, sinon je n’essaierais pas de survivre avec autant d’ardeur; soyons logique, je me laisserais tuer! De toute évidence, elle ne sembla pas apprécier mon idée et répondit à ma question muette: Effectivement, elle ne pouvait pas voir les Sombrals. Hum, elle allait sans doute paniquer légèrement lorsque nous allions nous envoler. Ah oui, ça y était vu les hurlements qu’elle poussa pendant qu’on s’éloignait dans le ciel. Elle me réprimanda lorsque je lui fit remarquer qu’elle n’aurait pas dut venir à cet endroit pour essayer de me sauver. Ce qu’elle me répondit me fit paniquer légèrement. Mais d’où sortait-elle ce truc sur le futur? Par chance, j’étais derrière elle et elle ne pouvait pas voir mon visage. D’une voix amusée et légèrement ironique, j’ai déclaré:


-Tu ne crois pas que tu lis trop de bouquin? J’ai toujours dit que ces machins étaient dangereux pour la santé mentale. De toutes les hypothèses invraisemblable tu as choisie d’énoncer la plus ridicule d’entre elle?



Tellement ridicule qu’elle était véridique, mais je n’allais certainement pas lui avouer, des plans pour que Dumbledore me tue avant ma majorité. Il ne me manquait que quelques mois avant mes 17 ans, je ne voulais pas tout gâcher avant d’avoir mon permis de Transplannage. Le sombral nous mena à l’entré de la forêt et nous descendîmes calmement. Au loin, les bruits des pinces des monstres auxquels nous venions d’échapper résonnaient en écho. Nous commençâmes à marcher vers le château lorsqu’elle me demanda de lui raconter mon histoire. Soupirant, j’ai mit mes mains derrière ma tête et j’ai regardé le ciel d’un air songeur.


-Je ne sais pas ce que tout le monde cherche tant à savoir sur nous. Nous sommes des adolescents bien normaux sauf que certains, comme moi, ont une nette attirance pour le danger, Dis-je lentement en voyant une comète traverser lentement la voute céleste.


C’est vrai, nous étions des gamins tout a fait normaux qui affrontait Lord Voldemort depuis leur 11 ans...pour la plupart. Il n’y avait que Malefoy qui faisait exception. La seule chose effrayant qu’il avait affronté dans sa vie était sans aucun doute son haleine de Pitiponk mort, mais ça, c’était une autre histoire! Je n’allais certainement pas lui dire carrément qui j’étais, des plans pour me faire enfermé à St-Mangouste! Un frisson de détresse me parcourut. Plutôt mourir que de me faire enfermer dans cet endroit. D’ici, je revoyais la petite pièce où nous avions croisé Neville l’an passé.



-Sérieusement Blanche, je suis un gamin tout ce qu’il y a de plus banal, qui a un gout assez élevé pour l’aventure et le danger, mais sommes toute, je suis comme James Potter, Severus Rogue ou bien n’importe quel autre élève que tu peux avoir, arrête de te tourmenté à essayer de trouver des secrets là où il y en a pas.


J’ai regardé de gauche à droite d’une mine espiègle avant de rajouter:


-Si tu veux un secret, je peux t’en confier un: J’ai une véritable phobie des araignées. Lors de ma deuxième année dans mon ancienne école, ma sœur à transformer mon oreiller en cette bestiole et elle était aussi enrager que celles que nous venions de quitter. Ce qui explique a panique précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] _
MessageSujet: Re: Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]   
Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Tempête de neige et animaux sauvages [PV Ron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Oies sauvages [DVDRiP]
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: L’Enceinte de l'Ecole :: Forêt interdite-