AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Confessions en altitude

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Maewan Bretian

Maewan Bretian

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 28
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Confessions en altitude _
MessageSujet: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitimeJeu 3 Jan - 11:48

Une journée de cours ordinaire avait eu lieu aujourd'hui et pourtant, alors que je me prenais un peu de temps libre dans une salle pour jouer un peu de guitare, je ne me doutais pas que d'ici quelques secondes j'allais sauter de joie en recevant un petit mot doux de la part de ma meilleure amie.

Je vous entend d'ici, non elle ne me drague pas et je ne ressens que de l'affection amicale pour elle, ce que je veux dire c'est qu'alors que je jouais un morceau tout en entonnant des paroles, ce petit animal à plume m'informa d'une situation sommes toutes... saugrenue.

Mes yeux étaient presque littéralement sortis de leurs orbites quand je lisais que Abi avait embrassé Cassie sur la bouche, si nous étions enfant je dirais que c'est juste une manière mignonne de nous considérer comme ''amis pour la vie'', si ce n'était pas Abigaël je... je serais moins sur le derrière, pour rester poli. Le rendez-vous était fixé, après un échange rapide, à la tour d'Astronomie juste après les cours. Sans tarder et mon instrument sur le dos, je me rendais donc sur les lieux.

Me doutant que Cassiopée devait être assez tendue comme cela, j'avais tout intérêt à ne pas être en retard et mieux, être en avance. Pour ne pas risquer de me fait souffler dans les bronches et faire stresser d'avantage la jeune Serpentard. Dans une forme olympique je courrais donc dans les couloirs, entendant dans un coin la voix de Rusard s’époumonant pour que je cesse de courir dans les couloirs, mais bien sure mon vieux, rêve toujours.

Les escaliers de la tour, je les gravissaient donc quatre à quatre, plus dépareillé que jamais tant je m'étais hâté.

Dans l'attente de la jeune amoureuse perdue, je m'installais sur une marche relisant la lettre qu'elle m'avait envoyé. Il fallait reconnaître tout de même que c'était assez fort. Je râlais intérieurement depuis pas mal de temps, les voyant ainsi se tourner autour comme un mouche autour du vinaigre et aujourd'hui, sans rien me dire, à moi leur meilleur pote dans toute l'école, le seul à ne pas piquer une crise car nous parlions à une vipère, dixit les mauvaises langues.

Le temps paraissait long dans l'attente des potins et de la discussion qui allait s'en suivre. Quand enfin des bruits de pas se firent entendre dans les escaliers, je décidais de relever ma graisse et attendre en m'appuyant non-chalament sur la balustrade, affichant déjà un petit sourire qui se voulait à la fois moqueur et porteur de compassion. N'importe qui serait angoissé à la place de Cassie.

« Bien, je crois qu'il est temps que j'entre en jeu, n'est-ce pas ma belle ? »

C'était plus une constatation qu'autre chose, un moyen de lancer la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Cassiopée L. Goldstein

Cassiopée L. Goldstein

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Confessions en altitude _
MessageSujet: Re: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitimeVen 4 Jan - 3:32

Confessions en altitude Tumblr_meuds4yysH1qbnvdao1_500
« Confessions en altitude. »
Pv Maewan ~




Cassiopée avait eu une grande surprise ce matin, à tel point qu'elle avait eu besoin d'écrire à son meilleur ami. Il n'y avait que Maewan qui pouvait l'aider dans un cas pareil. Il s'était donc donné rendez-vous après les cours. Cassie avait trouvé la journée extrêmement longue. Elle n'arrivait pas vraiment à se concentrer, contrairement à ses habitudes. Elle n'arrêtait pas de griffonner des absurdités sur ses parchemins, incapable de prendre en note ce que disait le professeur. Velrose aurait des comptes à lui rendre ça c'est sûr.

Le Japonais l'avait surprise dans le courant de la matinée, lorsqu'ils sortaient tous les deux de leur cours de potion. Il l'avait tout d'abord taquiné, lui avait avoué des sentiments naissant avant de gentiment lui demander de le laisser tranquille pour finalement venir l'embrasser sans que la brune ne s'y attende. Pour une surprise, c'était une surprise. Les deux adolescents se tournaient autour depuis un petit moment, mais de là à imaginer qu'Abi irait jusque là. Il faut dire que sur ce coup-là il avait su la surprendre, elle qui s'était plaint de son manque de spontanéité, elle avait été servie.

Après ce petit évènement Cassie était retournée dans sa salle commune pour y réfléchir, il n'y avait personne quand elle arriva et c'était tant mieux. Avant de repartir en cours, elle envoya un hibou à Maewan, lui expliquant la situation. Comme elle s'y était attendu, son meilleur ami lui proposa de se retrouver, histoire de pouvoir en parler hors de portée des oreilles indiscrètes. Elle le reconnaissait bien là et elle ne voulait surtout pas que ce baiser soit connu de tous, du moins tant qu'elle n'avait pas mis toutes ses idées au claire. C'était déjà assez flou comme ça pour ne pas en rajouter avec des ragots courant partout dans le château. A la fin de son dernier cours de la journée la brune rangea rapidement ses affaires pour pouvoir rejoindre le Poufsouffle. elle inventa une excuse pour ses amis Serpentards, déjà qu'ils trouvaient qu'elle avait un comportement bizarre aujourd'hui, elle n'allait pas en plus leur dire qu'elle avait rendez-vous avec un Poufsouffle. Cette fois-ci elle aurait été sûre de se faire traiter de folle ou quelque chose comme ça. Une fois cela fait, elle se mit en route pour la plus haute tour de Poudlard. En route elle espérait que Maewan ne serait pas en retard, elle n'était vraiment pas d'humeur à l'attendre. Elle se dépêcha de monter les escaliers. Elle fut heureuse de voir que le jeune homme était déjà là. Cassie lui adressa un petit sourire. Maewan ne tarda pas à ouvrir la bouche pour lui dire qu'il était temps qu'il entre en jeu. Il n'avait pas tort.


- Tu ne crois pas si bien dire, Mae, je vais avoir besoin de tes lumières là.

La brune passa une de ses mains dans son cou, elle n'avait pas vraiment l'habitude de demander des conseils, habituellement c'était plutôt elle qui en donnait. Elle préféra donc éviter encore un peu le sujet, s'en prenant à Abi.

- Ton pote est barge, vraiment !









Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Maewan Bretian

Maewan Bretian

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 28
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Confessions en altitude _
MessageSujet: Re: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitimeLun 7 Jan - 10:40

A peine arrivée, Cassie avait lancé en toute franchise qu'en effet elle allait avoir besoin de moi et que mon pote était barge. J'avoue que si elle avait été de meilleure humeur j'aurais sans nul doute éclaté de rire, pour ma survie pourtant, je m'en abstenais. A la place de cela, je m'installais sur la mini-terrasse que nous offrait la tour, appuyé sur le muret je la regardais. L'image de mes deux amis s'embrassant était pour moi l'image que j'aurais si, étant enfant, j'avais surpris mes parents en fâcheuse position. Soit en train de s'embrasser langoureusement, soit en train de programmer la mise en route de mon petit frère de façon claire, nette et précise. Oui, j'étais traumatisé.

Afin de l'encourager j'attirais prêt de moi la Serpentard, passant mon bras autour de ses épaules avant d'embrasser son front. Il était rare que je sois si tactile, une fois n'est pas coutume.

« Bien alors, si tu me racontais un peu plus en détail ? Si tu veux que je t'aide à agir avec Abi je dois connaître les moindres détails. J'ai déjà pas compris quand ce matin il m'a lâché en plan en potion, en tout cas ton camarade n'a pas été ravi d'avoir été évincé, il s'est plaint pendant toute l'heure ensuite. Au fait, tu es bien fait de l'ignorer, si tu avais été cordiale avec lui il aurait été trop fier de lui, en tout cas plus qu'il ne le sera ce soir en rentrant. Je te parie tout ce que tu veux que ma soirée va être ampli d'éloge à ton égard. »

Je pouvais bien le dire de toute façon, ce n'est pas comme si Cassie allait courir le raconter à tout le monde. Elle devait même plutôt vouloir que cela reste le plus secret possible. J'imaginai déjà la réaction de ses camarades s'ils étaient au courant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Cassiopée L. Goldstein

Cassiopée L. Goldstein

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Confessions en altitude _
MessageSujet: Re: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitimeLun 7 Jan - 12:58

Confessions en altitude Tumblr_lys41mpkwG1r30a7fo1_500
« Confession en altitude.»
Pv Maewan~




Maewan vint passer son bras autour des épaules de la brune, allant jusqu'à embrasser son front. Les choses devaient être graves, les deux amis n'étaient pas vraiment du genre à se laisser aller dans ce genre de signes d'affection, même si Cassie était beaucoup plus tactiles que Mae. Alors que le jeune homme vienne de lui-même au contact prouvait que les choses étaient exceptionnelles. Elle écouta son meilleur ami parler, il voulait qu'elle lui raconte tout. Puis il revint sur les évènements du début de journée. Cassie se mit à rire lorsqu'il fit le parie qu'Abi allait lui faire des éloges de la brune toute la soirée. L'Anglaise se disait qu'il lui devait bien quelques éloges vu le tour qu'il lui avait joué dans la matinée. Elle réfléchit un instant, regardant au loin, il faut dire que la vue était magnifique là où ils étaient. Finalement elle se décida à parler.

- J'en doute pas, il devait bien rager, tu me diras à sa place, j'aurai fait la même chose. Velrose se permet bien des choses, tu t'imagines toi ? Il déloge mon ami et en plus de ça il ose venir rouler des mécaniques à côté de moi. En plus il te laisse tout seul ! Non, mais je te jure. J'peux te dire que je n'avais pas envie de lui sourire. Quoi que ça m'a bien fait rire la réflexion qu'il s'est prise par Slug. Du peu que j'ai pu voir il n'était pas vraiment ravie de voir que je l'ignorais totalement.

Cassie c'était un peu emportait sur le début, faut dire que le comportement d'Abi l'avait limite mise hors d'elle le matin même. Elle ne supportait pas les gens qui se permettaient trop de choses avec elle. Elle avait eu une éducation de sang-pur et ça pouvait se ressentir dans certaine de ses réactions. Le reste elle l'avait dit un peu moqueuse et elle savait très bien que Maewan allait être d'accord avec elle, Abigaël avait eu la monnaie de sa pièce.

- Pour ce qui s'est passé, je te les dis dans mon hibou. Après le cours de Potion il a profité que tout le monde partaient pour m'attraper. Je n'ai pas compris au début, surtout que je l'avais ignorée pendant le cours. Apparemment c'était pour ça qu'il s'est permis de me subtiliser à mes amis. On a eu un échange banal, enfin pour nous. Tu vois le genre ?

Abi & Cassie avaient tendance à toujours jouer l'un avec l'autre, ça pouvait se ressentir jusqu'à dans les conversations, chacun faisant preuve d'esprit pour gagner sur l'autre.

- Puis soudainement, alors que je ne m'y attendais pas du tout il est devenu sérieux, je crois bien que c'est la première fois que je vois Abigaël sérieux. Là, il me dit qu'il commence à s'attacher à moi. Si son visage n'avait pas été aussi sincère je lui aurais ris au nez. Je ne m'y attendais tellement pas. Je ne sais pas comment font les gens dans ce genre de situation. J'ai plus l'habitude de séduire qu'autre chose.

Elle fit une pause pour faire le tri dans son esprit et ne pas parler trop vite.

- Après ça il m'a demandé de le laisser respirer, que je ne devais pas le laisser tomber amoureux de moi si ça n'en valait pas la peine, que de toute façon c'était mieux comme ça et que mes petits camarades allaient être content de savoir que je m'étais débarrassé de lui, tout ça. Il allait partir quand je lui ai répondus que je m'en fichais de ce que les autres pouvaient penser et que... je me sentais bien avec lui...enfin tu sais plus qu'avec quelqu'un d'autre.

Cassie arrêta de parler. Elle n'avait pas vraiment mesuré l'ampleur de ses paroles la première fois qu'elle les avait dit, mais maintenant qu'elle y repensait elle se demandait comment elle avait réussi à dire une chose pareille, elle qui était si pudique à ce niveau-là. Elle devait lui raconter le reste, mais elle mit un peu de temps avant de recommencer à parler.

- Ça à du lui faire quelque chose puisqu'à peine avais-je dis ça qu'il a fait demi-tour et s'est presque jeté sur moi pour m'embrasser. C'est LUI qui m'a embrassé et il faut avouer qu'il fait ça très bien. A ce moment-là, j'ai un peu oublié mon envie de lui mettre des baffes. Juste après il m'a fait une sorte de déclaration, vraiment adorable. Il a été jusqu'à me dire que ... enfin voilà quoi.

La Serpentard c'était retenu de dire ce que lui avait dit Abi dans sa "déclaration" peut-être qu'au fond elle voulait le garder pour elle. Les mots du Japonais l'avaient touché et elle ne voulait pas les partager, pas encore du moins.








Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Maewan Bretian

Maewan Bretian

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 28
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Confessions en altitude _
MessageSujet: Re: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitimeJeu 10 Jan - 9:40

Dire que Cassie avait l'air paniqué, enfin en plein stress, de mon point de vue en tout cas serait un doux euphémisme. Elle ne savait vraiment pas quoi faire en cas de sentiments incongrus, inattendu comme tel était le cas. Si je ne deviens pas Auror, je pense que je pourrais sans problème devenir directeur d'une agence matrimonial et devenir entremetteur. Rien qu'avec ces deux là ou si je tombais sur des clients aussi doués, je ferai rapidement fortune et à moi tous les... oula... du calme Maewan.

Malgré moi je me mettais à rire quand Cassie me faisait remarquer la tête qu'avait tiré notre ami commun un peu plus tôt dans la journée. Pour faire simple, quand Slug lui avait parlé, enfin l'avait rabroué, nous aurions sans soucis pût croire que Velrose venait d'avaler une cuillère à soupe de vinaigre. Puis elle enchaînait les échanges dis ''normaux'' entre eux. M'arrachant un sourire grandement amusé. Heureusement que j'avais une bonne santé mentale sinon, je serais déjà devenu fou avec ces deux là.

« Oui je vois le genre, vous vous êtes tournés autours tels deux fauves s’intriguant, il t'a sans doute fait remarqué à quel point il est parfait, tu l'as assurément envoyer paître et ainsi de suite. Enfin... nous ne sommes pas là pour parler de votre jeu du chat et de la souris mais du comportement de demeuré d'Abi, même si, d'après tes mots tu as beaucoup aimé ce petit contact. Au fait.... me tue pas mais je suis curieux... est-ce qu'il a mit la langue ? »

Non, ma curiosité n'est pas malsaine. Je veux juste savoir si il y a eu ou non un mélange de salive entre mes deux amis. Pour savoir s'ils sont enfin devenu de grands enfants. En bref, si mes petits sont enfin devenus grands.

« Tu sais aussi bien que moi que Abi ne dévoile pas ses sentiments à la légère, s'il a oser te dire ces quelques mots et t'embrasser c'est qu'il est sincère. Autrement il n'aurait rien dit, il aurait attendu d'être sure de lui. Je ne dis pas qu'il a agit correctement, s'il avait un minimum de bon sens il aurait attendu que vous ne risquiez pas d'être surpris par quelqu'un. Ce qu'il a dit pour le fait que tu te ''débarrasse de lui'' c'est un moyen de se protéger j'en suis certain. Il n'y a qu'à voir son air de chaton quand il te voit et qu'il sait que votre petit jeu de séduction va reprendre. Il ne veut pas se l'admettre, je pense qu'il a peur de perdre ce qu'il y a entre vous si vous allez plus loin... Donc.. je vais te poser la même question que je lui poserai ce soir... »

Cette fois, j'étais sérieux pour de bon. J'avais croisé mes bras sur mon torse et plongeait mon regard dans celui de mon vis-à-vis. Avant de me répondre, il faudra qu'elle réflechisse bien car ensuite, si l'un ou l'autre de mes amis venaient à en souffrir, je ne pourrai me couper en deux pour réparer les pots cassés.

Quelques secondes s'étant écoulé pour faire mon effet, je reprenais enfin la parole. Cette question était pour moi cruciale maintenant que j'avais laissé entendre que mon capitaine éprouvait sans aucun doute des sentiments envers la princesse des Serpentards.

« Es-tu prête s'il le faut, à t'engager autrement qu'amicalement avec Abi ? A perdre votre forme particulière d'amitié si par mégarde, une relation entre vous se retrouvais vouée à l'échec ? A entendre les murmures sur votre passage et à assumer cela devant ta famille ? Mais surtout... et là regarde bien au fond de toi... comment vois-tu Abi ? Le simple camarade de votre jeun dangereux ou alors, est-il devenu plus que cela à tes yeux ? »

Je savais que je frappais dans quelques points sensibles, mais la situation actuelle ne permettait aucun oublis. Si elle était prête à tout cela, je ferais en sorte de les aider en toute discrétion, de parler à l'un et l'autre, leur proposant une idée pour le second. Mais avant cela, elle devait être sure. Nous y étions donc, il y avait un choix à faire. J'espérais juste que mes questions pouvant paraître indiscrètes ne mettrait pas la belle jeune femme en fureur.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Cassiopée L. Goldstein

Cassiopée L. Goldstein

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Confessions en altitude _
MessageSujet: Re: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitimeVen 11 Jan - 15:03

Confessions en altitude Tumblr_mfs9sqazq91qdo5imo1_500
« Confessions en altitude »
Pv Maewan~





Cassie écouta ce que Mae avait à répondre à son quasi monologue. Il résuma bien le jeu qui unissait le Poufsouffle et la Serpentard. Le jeu du chat et de la souris, ou plutôt celui du blaireau et du serpent, dans le cas présent. Puis Maewan demanda à son amie de ne pas le tuer avant de lui poser une question qui tira un rire à la jeune femme. Il avait eu l'idée incongrue de lui demander si Abigaël avait mit la langue. Elle trouva ça totalement en adéquation avec la personnalité de son meilleur ami, il n'y avait que lui pour poser ce genre de question alors que la brune voulait son aide pour comprendre son abruti de camarade. Après avoir bien rit, elle reprit son sérieux pour répondre à Maewan, de toute façon si ce n'était pas elle qui lui répondait il était capable de poser la même question à Abigaël, c'est qu'il était tête le Bretian.

- As-tu vraiment besoin de poser la question ? Je peux te dire que vu comment il m'a attrapée il n'avait pas envie de m'embrasser sur le front, si tu vois ce que je veux dire, dit-elle avant de se remettre à rire.

Elle n'avait pas besoin d'en dire plus, elle laissait le soin à l'imagination du jeune homme de faire le reste. Après ça, Maewan revint sur le sujet qu'ils les intéressait, la révélation de Velrose. Il lui expliqua qu'Abigaël n'était pas du genre à se dévoiler comme ça, que s'il l'avait fait, c'est qu'il était sûr de lui, sinon il ne lui aurait rien dit, il ajouta qu'il avait été inconscient de l'embrasser dans un endroit où ils risquaient de se faire prendre. Cassie ne put qu’acquiescer. Il avait bien raison, si ce baiser venait, par on ne sait quels moyens, à remonter à l'oreille de Sarah-Ann, la mère Goldstein, Cassie risquait beaucoup. Sa mère était bien capable de la changer d'école ou du moins de déployer tout les moyens en sa disposition pour éloigner sa fille du Poufsouffle et Merlin sait à quel point Sarah-Ann avait le bras long. C'était peut-être aussi l'une des raisons qui faisait que Cassiopée était plus que réticente à se lancer dans une relation avec Abigaël, elle savait très bien qu'elle risquait plus qu'une "amitié" dans cette histoire. Sa mère était prête à tout pour que sa fille finissent comme elle l'avait décidé elle.

Une petit sourire se dessina sur le visage de la brune lorsque Mae parla de l'air de chaton que prenait Velrose quand il la croisait. Elle n'avait jamais fait attention à ça, mais il était clair que maintenant elle y ferait plus attention. Le brun devait être tout chou avec un air de chaton sur le visage. Il parla aussi de la peur d'Abi de perdre ce qu'ils avaient en allant plus loin, en allant trop loin. Le visage du Poufsouffle devint plus sérieux lorsqu'il lui dit vouloir lui poser une question. Il avait laissé un blanc après sa dernière phrase, Cassie le regarda intriguée, elle se demandait bien ce que Meawan voulait savoir. Si il lui posait encore une question sur leur baiser Cassie risqué d'éclater de rire.

La question, ou plutôt les questions n'avaient rien à voir avec le baiser. Le visage de la jeune Goldstein se rembrunit au fur et à mesure qu'elle entendait les questions de son meilleur ami. Il faut dire qu'il savait mettre le doigt sur les problèmes celui-là. Il lui demanda d'abord si elle était prête à s'engager autrement qu'amicalement avec Abigaël. OUCH. Puis si elle était prête à perdre leur amitié si la relation était vouée à l'échec. OUCH. Il ne s'arrêta pas là, enchaînant si elle était aussi prête à assumer les murmures sur leur passage et surtout si elle se sentait de taille à assumer devant sa famille. Double OUCH. Et bien entendu il finit sur la question fatidique : qu'était Abigaël Velrose à ses yeux.

Cassiopée regarda Maewan avec de grands yeux, on peut dire qu'il lui avait cloué le bec, elle qui avait l'habitude de répondre du tac au tac, ne pouvait pas cette fois-ci. Les questions qu'il lui avait posé ne pouvaient être prises à la légère, elle allait devoir réfléchir avant de lui répondre. Pour se faire, elle détourna son regard de son meilleur ami pour regarder au loin, observant les arbres au loin et le parc qui s’étendait sous leurs pieds la Serpentard se mit à repenser aux questions qu'on venait de lui poser. Cassie n'était pas du genre de celle qui s'engageait facilement, elle aimait papillonner, s'amuser mais quand il s’agissait d'engagement elle avait plutôt tendance à se sauver en courant. On pouvait dire qu'elle avait une peur bleue de ce genre de chose. Si vous lui demandiez pourquoi, elle ne pourrait vous répondre. C'était viscéral chez elle, elle avait certes besoin de tendresse mais elle n'arrivait pas à s'attacher définitivement à quelqu'un. Peut-être parce qu'elle savait que ça faisait mal ou que ça ne durait jamais. Ou tout simplement, parce que ce n'était pas le genre de chose qui l’intéressait. Quant à perdre leur amitié particulière, elle ne savait pas, après tout ce jeu devait bien les mener quelque part, tout mène toujours à quelque chose, c'était bien connu. Alors peut-être que c'était ça la finalité de leur jeu, finir ensemble. A force de se tourner autour, l'un finirait bien par se faire attraper. Abigaël s'était fait attraper le premier, est-ce qu'elle se laisserait prendre à son tour ?

Pour la question, était-elle prête à assumer les murmures, elle lui aurait bien répondu qu'elle s'en fichait. Ce n'était pas totalement faut, Cassie ne se formalisait que rarement à ça, les gens pouvaient penser ce qu'ils voulaient, ça lui était égale. Après tout ce n'était pas avec eux qu'elle allait faire sa vie, ils n'avaient donc pas le droit de la guider. Pourtant quelque chose au fond d'elle criait au mensonge. Elle n'avait pas été élevée ainsi et même si elle assuré le contraire ce n'était pas tout à fait le cas, quoi que l'on fasse, l'éducation jouer un rôle important dans la vie de chacun et on ne pouvait l'effacer totalement. C'était aussi le cas chez la vert et argent, les leçons que lui avaient inculquées sa mère étaient restées, ce que pensaient les gens avait une importance, moindre que ce qu'elle pouvait bien penser elle, mais tout de même. D'un autre côté, au bras d'Abi elle se sentait pousser des ailes et on disait bien que l'Amour rendait aveugle, non ? Alors pourquoi ne rendrait-il pas sourd pour une fois ? Les autres n'étaient donc plus un problème, sa famille, par contre en était un. L'air de rien Greyson et Sarah-Ann avaient beaucoup de pouvoir sur la brunette et la mère en jouait beaucoup. Cassie d'apparence si rebelle devenait rapidement un agneau docile devant sa mère. La jeune femme savait très bien que ce genre de relation déplairait à Sarah-Ann, elle en serait même folle de rage de savoir que sa fille fricote avec un Poufsouffle de sang-mêlé par dessus le marché. Elle avait toujours imaginé Cassiopée mariée à un sang-pur de bonne famille, Serpentard de préférence. Alors vous imaginez le choc pour la mère Goldstein ? Cassie savait aussi que sa mère ferait tout pour empêcher sa fille de continuer dans cette direction et elle savait aussi que sa mère avait toujours les bons arguments pour la guider là où elle voulait qu'elle aille, même si parfois elle utilisait la menace, comme la changer d'école par exemple. Cassie n'aurait voulu pour rien au monde quitter Poudlard, elle était bien trop attachée à ce château et à ses habitants, voilà pourquoi elle se tenait à carreaux lorsque sa mère mettait cet argument sur la table et il était sûr qu'elle le mettrait si elle apprenait cette liaison. La Serpentard serait-elle assez forte pour tenir tête à sa mère, sans tenir compte des conséquences ? Rien n'était moins sûr.

Pour finir, elle n'avait aucune idée de comment elle voyait Abigaël. Elle aimait jouer avec lui, parce qu'avec lui les choses étaient simples. Ils étaient tout les deux impulsifs et fougueux. Jusqu'au matin même, elle pensait qu'ils étaient tout les deux sur la même longueur d'onde, c'est-à-dire, jouer sans penser au reste. Abigaël lui avait prouver le contraire quelques heures auparavant. Maintenant elle était perdue, si bien qu'elle ne se souvenait pas avoir été dans un état pareil de toute sa vie. Cassie soupira, elle n'avait aucune idée de quoi répondre à Maewan. Il avait posé des questions auxquelles elle était incapable de répondre. Abigaël était un garçon bien, elle n'en doutait pas, quoiqu'un peu (beaucoup) imbu de lui-même, mais elle l'était aussi. Il avait du charme - ça c'était indéniable - de l'humour - ça c'était variable - et du charisme. En quelques sortes, tout ce que cherchait la brune chez un homme. Le problème était que la plupart du temps elle cherchait ce genre d'homme pour passer une semaine ou deux et s'en débarrasser lorsque l'ennui pointait son nez. Avec Abigaël, cela faisait un moment qu'ils jouaient et la capitaine ne s'était pas encore ennuyée, bien au contraire, elle avait souvent hâte d'aller à certains cours, sachant très bien que le Japonais s'y trouverait. Et si c'était ça l'amour chez elle : l'absence d'ennui. Habituellement elle était plutôt du genre à s'ennuyer en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, alors que là elle en redemandait. Sans dire amour, on pouvait dire que c'était un bon début, non ? Décidément, elle ne savait vraiment pas où elle en était. D'un côté elle mourait d'envie d'essayer cette nouvelle expérience - parce que pour elle c'était bien une nouvelle expérience - mais d'un autre côté elle n'avait pas envie de perdre ce jeu qui l'amusait tant. Était-il possible de garder ça tout en souhaitant autre chose ? La brune soupira de nouveau, plus elle essayait de répondre aux questions de Maewan et plus de nouvelles questions venaient s'ajouter aux autres. Bientôt son crâne allait être rempli d'un tas de points d'interrogations. Jamais elle ne se serait attendue à se poser autant de questions pour un garçon. Avec Abigaël il y avait bien trop de nouvelles choses pour que ça n'en devienne pas suspect. Elle aurait bien tout envoyé bouler, répondant à son meilleur ami qu'elle s'en fichait totalement de ce qu'elle pouvait ressentir pour Abigaël et que de toute façon l'engagement ce n'était pas pour elle, elle aurait pu le faire, si une petite voix dans sa tête ne l'en empêchait pas, lui murmurant que si elle le faisait, elle allait passer à côte de quelque chose de grand.

La véritable question n'était-elle pas là ? Si en réalité ce n'était pas sa famille, ses amis et tout le reste qui était important mais elle. Depuis le début elle réfléchissait en essayant de penser aux autres, sans penser à ce qui la freinait vraiment, se cachant derrière des excuses bidons à la ma "mère ne voudra pas" etc. En réalité, ce qu'elle ne voulait pas dire c'est qu'elle était terrorisée par ce qui se dressait devant elle. La Serpentard n'avait pas l'habitude de ressentir de telles choses pour quelqu'un. Elle ne pouvait nier que son coeur s'était soulevé lorsque le Japonais l'avait prise dans ses bras, elle ne pouvait nier non plus que même si elle ne prenait pas un air de chaton quand il entrait dans la pièce, un sourire s'affichait inlassablement sur son visage quand il se trouvait à proximité. Tout ça pour dire que ce qui la freinait le plus ce n'était pas sa mère, mais la peur qui lui habitait le ventre lorsqu'elle essayait de mettre un nom à ce qu'elle ressentait pour le Poufsouffle. L'Amour ce n'était pas pour elle, elle se l'était répétée des centaines de fois, pourtant, le baiser que lui avait volé le Japonais avait révélé bien plus de choses qu'elle ne l'aurait cru et ça elle n'aurait pu le nier encore bien longtemps. Sur cette dernière pensée elle prit une grande inspiration avant de se tourner vers Maewan qui devait attendre qu'elle lui réponde.


- A vrai dire, je ne vais pas te mentir, je ne sais pas. Je ne cherche pas à me défiler, je ne sais juste pas. Je n'ai pas envie de perdre ce truc qu'il y entre moi et Abi, même si je crois bien qu'on ne peut pas appeler ça de l'amitié, c'est bien trop bizarre pour porter ce nom, mais peut importe comment ça s'appelle, je n'ai pas envie de le perdre. Pourtant, je me dis que si un jour je devrais me poser ça pourrait fortement être avec quelqu'un comme Abigaël. Je suis sûre que ça tu le sais déjà, après tout, tu nous connais bien tout les deux, n'est-ce pas ?

La brune reprit son souffle, elle avait lâché ça d'une traite et l'air commençait à manquer à ses poumons, une fois le plein fait, elle reprit.

- Quant aux murmures, je m'en fiche. Ouais, c'est ça, je m'en fiche totalement. Tu sais, j'ai déjà eu le droit à un tas de ragots parce que je suis allée au bal avec lui, je ne m'attendais pas à moins de mes amis Serpentards, ça ne m'a pas vraiment refroidie pour autant. Abigaël est quelqu'un que j'apprécie vraiment, presque autant que toi, je sais très bien que si notre relation venait à changer il serait derrière moi pour me soutenir face à ses langues de vipère, c'est bien le cas de le dire d'ailleurs. Je ne le connais pas aussi bien que toi, à vrai dire, on peut même dire que je ne le connais pas du tout, puisque quand l'on se croise, on ne parle pas vraiment de nos passes-temps tout ça, mais s'il y a bien une chose dont je suis sûre à son sujet c'est que c'est quelqu'un sur qui on peut avoir confiance.

Après tout c'était le meilleur ami de Maewan et la brune savait qu'on ne devenait pas aussi proche de lui s'il ne pouvait pas vous faire confiance, elle était bien placée pour le savoir.

- Pour ma famille... j'aurais envie de te dire que je m'en fiche autant que le reste, mais ce serait te mentir et tu sais que je n'aime pas le faire. Je connais déjà la réaction de ma mère si elle apprend que sa fille est trop proche d'un Poufsouffle. Je sais aussi ce que je risque. Elle est bien capable de m'envoyer à Durmstrang juste parce que je n'empreinte pas la voie qu'elle avait tracée pour moi... J'ai pas envie de partir, j'ai pas envie de te laisser non plus. Tu sais qu'avec ma famille, c'est pas si simple. Une relation avec Velrose risque de m'attirer beaucoup d'ennuis... c'est aussi un point que je dois prendre en compte. Enfin pour répondre, je ne sais pas, oui encore, si j'étais capable d'assumer ça devant ma mère, mais ce n'est pas encore le cas, alors je me dis que j'ai le temps d'y réfléchir avant que ça n'arrive et peut-être que ça n'arrivera jamais.

Une nouvelle fois, elle s'arrêta pour respirer. Laissant une pause aussi à Maewan, elle parlait beaucoup, il lui fallait du temps pour assimiler tout ce qu'elle venait de dire, puis il fallait aussi que Cassie range toutes ses idées dans son esprit pour garder un peu de cohérence dans ses propos.

- Au sujet de la dernière question, sûrement celle qui t’intéresse le plus. Au départ, Abigaël, c'est un jeu. Surement l'un des jeux que je trouve les plus distrayants. J'ai bien compris qu'il cherchait plus, mais je ne sais pas si je suis capable de le lui donner. J'ai jamais réussi à le faire. Pourtant, accroche-toi bien, j'aurai bien aimé essayer avec lui. C'est peut-être bête à dire, mais il a le don de me rendre heureuse, j'ai toujours le sourire quand il est dans les parages et j'aimerais bien lui rendre la pareille. J'sais juste pas si j'en suis capable...









Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Maewan Bretian

Maewan Bretian

Élève ♣ Préfet Poufsouffle - 7ème année

Élève ♣ Préfet
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 28
▌Parchemins : 436
▌Points de Rp : 164
▌Initiation magique : 25/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Confessions en altitude _
MessageSujet: Re: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitimeSam 12 Jan - 6:53

Lorsque j'avais posé mes nombreuses questions à Cassie je m'étais bien sure attendu à ce qu'elle prenne le temps de la réflexion vu que ses réponses seraient très soigneusement analysées par nul autre que moi-même. Seulement je ne m'étais pas du tout préparé à ce que cela l'amène à penser durant de longues secondes, alors qu'elle se détournait de moi pour fixer le paysage du parc, je prenais mon mal en patience, regardant moi aussi la forêt et tentant d'imaginer ce qu'il pouvait se passer dans la vie nocturne de ces bois.

Peut-être qu'un couple de centaure veillant sur le sommeil de leur poulain, d'ailleurs utilisaient-ils un lit de feuilles ? Dormaient-ils comme les chevaux, les pattes repliées sous eux ? Je ne pouvais imaginer dormir ailleurs que dans un lit, franchement j'avais de la chance d'être humain en fin de compte. Et les licornes alors ? Est-ce qu'il était possible de chevaucher l'une de ces magnifiques créatures sans se faire embrocher par sa corne ou expulser par une ruade bien sentie ? Il faudrait que j'essaie un jour, enfin peut être... l'idée ne m'as pas l'air excellente.

Ensuite mes pensées dérivèrent vers mes projets pour fêter le nouvel an, j'avais prévu d'aller boire un coups au Trois Balais le week-end juste avant, vu que le réveillon tombait en semaine. Espérons juste que personne ne sera au courant de ma soirée arrosée, j'imaginais déjà les remontrances de mes amis s'ils me voyaient revenir en ayant bû plus que de raison, même si Rosmerta ne me vendrais pas tant que je ne causais pas de dégât majeur. J'avais eu le malheur de le faire une fois quand j'étais plus jeune, la maison avait perdu beaucoup de points, mes parents avertis de mon comportement avec ordre de me faire suivre pour mes ''troubles alcoolique'' juvénile. De fait, un psy m'avait vu quelque temps, avant que je ne le rende dingue et affirme ne boire que de l'eau et du jus de citrouille. Sur ces pensées, Cassiopée reprenait la parole et c'est avec la plus grande attention que je l'écoutais, empêchant à grand peine un sourire idiot de prendre place sur mes lèvres. Elle était en train de dire exactement ce que je voulais, à savoir qu'elle se fichait des murmures qu'il pouvait y avoir, que si elle devait se poser, se serait avec quelqu'un comme notre boulette de riz. De plus les choses qu'elle disait sur lui était tellement vrai. Elle l'avait bien cerné et savait qu'elle pouvait lui faire confiance, il ne restait donc qu'à régler le problème de sa mère. Un sujet très épineux d'ailleurs vu qu'elle avait des idées assez arrêtée sur les personnes comme Abi et moi-même, à savoir être de sang-mêlé, ou pire né-moldu. Enfin vint la réponse que j'attendais le plus, ce qu'elle voyait vraiment en notre ami commun. Là j'avouais planer un peu, me retenant tantôt de trépigner comme un enfant, tantôt de ne savoir que faire.

« Tu ne sais pas si tu sauras lui rentre la pareille.. ? Tu as peur de ne savoir le faire alors que tu aimerais ? » murmurais-je en affichant un sourire amusé. Le genre de sourire que je ne réserve à mes amis que lorsque j'ai compris quelques choses avant eux, une chose qui me paraît logique, tellement logique qu'en général les concernés ne le remarque pas d'eux même.

Me doutant qu'elle risquait de ne pas aimer que je la fasse attendre, du moins je le pensais, je préférais reprendre aussitôt.

« Le fait que tu te poses ces questions de savoir si tu en seras capable, pour moi c'est le signe même que tu l'ai. Une personne qui ne peux rendre les sentiments ne se demandera pas si oui ou non elle saura rendre ce qu'elle recevra, si elle fera ou pas de la peine avec la personne dont elle partage le temps. Donc, je pense que tu en es capable, après j'essaierai de vous couvrir si jamais vous veniez à être ensemble, que personne ne découvre la vérité. Le mieux serait sans doute que vous simuliez une dispute, comme cela personne ne penserais même que vous fricotez dans votre coin. »

Respire Maewan... Oui, je commençais à manquer d'air avec mon blabla cette fois. En plus je suis à deux doigts de faire un choc cérébral vu que j'ai rarement été si longtemps sérieux. Cela ne ressemble pas au grand, au seul, l'unique, Maewan Dieu Bretian. Bon, j'invente le « Dieu » mais chut !


« Enfin... le mieux serait sans doute d'attendre de voir comment le bal va se passer. Moi j'ai toute confiance en vous deux, après si les choses doivent se faire, elles se feront à leur rythme et loin des oreilles et regards indiscrets. Il faut aussi éviter une routine entre vous, je pense qu'entre vous, c'est le mystère qui fait tout. Si vous connaissiez tout l'un de l'autre, ça serait tout de suite moins attirant. »
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Cassiopée L. Goldstein

Cassiopée L. Goldstein

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Confessions en altitude _
MessageSujet: Re: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitimeDim 13 Jan - 18:01

Confessions en altitude Tumblr_inline_mg84jwUbkT1rxti62
«Confessions en altitude. »
Pv Maewan ~




Après avoir répondu à ses questions Maewan la regarda avec un sourire avant de reprendre ce qu'elle avait dit. Lui demandant si c'était bien ça le problème. La brune acquiesça, c'était bien le fait qu'elle avait peur de ne pas pouvoir lui rendre la pareille. Ce n'était pas une habitude chez elle de s'engager. Peut-être qu'elle n'était pas capable de le faire. Cassie n'aimait pas vraiment le sourire de son meilleur ami. C'était son sourire de celui qui avait compris quelque chose que la brune n'avait pas compris et il était bien connu que la jeune Goldstein n'aimait pas ne pas comprendre. Elle fixait Maewan, lui faisant bien comprendre qu'elle aimerait qu'il continue dans sa lancée. Ce qu'il fit. Il lui expliqua que le fait qu'elle se demande si elle en était capable indiquait qu'elle en était capable. Bizarre comme théorie. Il continua de parler en lui disant qu'il essayerait de les couvrir si Abigaël et elle venait à se mettre ensemble, il savait très bien qu'ils ne pourraient pas se montrer au grand jour si c'était le cas. Cela poserait bien des problèmes et ça les empêcherait de vivre leur relation librement. Puis il parla d'une dispute. Ce qui ferait disparaître tout soupçons sur la possibilité d'une relation entre le Poufsouffle et le Serpentard. Ce n'était pas une mauvaise idée. Il était clair qu'ils devaient faire croire à tout le monde qu'ils ne pouvaient plus se voir. Il n'y avait que Maewan qui devait être au courant. Il était leur meilleur ami à tous les deux, il ne les trahirais pas, elle le savait. C'était un Poufsouffle et les blaireaux étaient connus pour leur loyauté.

Maewan avait débité un flot de parole sans prendre le temps de respirer et on pouvait voir sur son visage que l'air commençait à lui manquer. Il s'arrêta pour respirer, il était temps. La brune en profita pour dire quelques choses. Elle devait réagir à tout ce qu'il venait de lui dire.


- Je ne suis pas sûre pour ta théorie, mais bon je te fais confiance. Tu es le meilleur Mae, tu le sais ça ? Je sais que ce n'est pas bon pour tes chevilles de te dire ça, mais parfois il est bon de le remarquer. L'idée de la dispute n'est pas idiote. Surtout après les histoires qui vont pointer leur nez quand on va débarquer tous les deux là-bas.

La Serpentard adressa un petit sourire à son meilleur ami avant de l'écouter de nouveau parler. Il lui conseilla d'attendre de voir comment le bal allait se passer. Elle en avait bien l'intention de toute manière. Ce n'était pas elle qui irait précipiter les choses. Il ajouta qu'ils devraient faire évoluer leur relation loin des regards indiscrets et qu'ils devaient éviter la routine. Il est vrai que la routine n'était pas une chose qui plaisait à Cassiopée, surtout elle qui se lassait bien vite. Une chose était sûre, si Abigaël arrêtait de la surprendre c'était la fin.

- Tu sais, j'pense que ce n'est pas dans nos caractères de laisser la routine s'installer. Mais qui sait. On verra bien avec le bal. Peut-être qu'on se tapera vraiment dessus avant la fin de la soirée.

Elle lâche un petit rire. L'idée d'une vraie dispute avec Abigaël l'amusait beaucoup. C'était tellement irréel.








Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







Confessions en altitude _
MessageSujet: Re: Confessions en altitude   
Confessions en altitude Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Confessions en altitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Les autres pièces :: Tour d'Astronomie-