AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Never without you ▲ Velstein

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Cassiopée L. Goldstein

Cassiopée L. Goldstein

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitimeSam 26 Oct - 5:26

Abigaël & Cassie ❥ Never without you


Cassiopée avait besoin de voir Abigaël, c'était plus fort qu'elle. Surtout après sa conversation avec Alecia. Le japonais n'allait pas bien et elle avait bien l'intention de lui montrer qu'elle était là pour lui, qu'il le veuille ou non d'ailleurs. Elle ne lui laissait pas vraiment le choix. Après tout, lui non plus ne lui aurait pas laissé le choix si ça avait été l'inverse, donc aucun scrupule. Maewan aussi allait avoir le droit à sa petite discussion, mais elle s'en occuperait plus tard, là, elle avait vraiment besoin de voir Velrose. Elle irait le chercher dans tout le château s'il le fallait, mais elle allait finir par le retrouver. Il ne pouvait pas fuir indéfiniment et il allait bien devoir arrêter de taper sur la tête de Maewan s'il voulait pouvoir recommencer à le faire un jour. Parce que bon, Bretian avait beau avoir la tête dure, il ne fallait peut-être pas trop abuser.

Elle n'a aucune idée de où le trouver. Elle n'avait pas vraiment penser à demander à Alecia où ils auraient bien pu être et de toute façon, elle doutait que la blonde en sache plus qu'elle. Déambulant dans les couloirs, elle se creusait la tête, essayant de trouver un endroit où il aurait bien pu aller se planquer. Le château était tellement vaste qu'il aurait pu être n'importe où.

La brune alla jusqu'au septième étage, profitant que le couloir était désert pour essayer de trouver la porte de cette salle extraordinaire où ils se réfugiaient quand ils avaient besoin d'être ensemble, mais jamais elle n'apparut. Elle souffla, déçue, ça aurait été tellement simple s'il avait été là. Elle abandonné le septième étage, pour aller voir en DFCM au cas où, mais il n'y était pas non plus. Elle passa même par le club de duel. Il aurait très bien pu y être pour se défouler. Mais une fois encore elle ne le trouva pas. C'était plutôt décourageant.  Elle croisa quelques personnes, essaya de leur soutirer quelques informations le plus subtilement possible. Mais rien du tout. À croire que le japonais c'était volatilisé. Il devait vraiment être mal au point pour ne pas se faire remarquer à ce point. En tant normal, il suffit de prononcer Velrose pour qu'on vous dise où il est là. Sauf que là, il avait décidé de se faire discret. C'était bien sa chance.

Cependant, elle ne se découragea pas. Elle avait prévue de fouiller tout le château si elle ne le trouvait pas et quand Cassiopée Goldstein avait une idée en tête il était difficile de la lui faire oublier. Finalement, après avoir fouillé les endroits les plus improbables du château. Elle avait même harceler un elfe pour le retrouver, mais elle n'avait pas du s'adresser au plus conciliant, car il n'avait rien pu faire pour elle. Ou peut-être ne parlait-il pas sa langue, il n'avait pas eu l'air de comprendre sa requête. La verte et argent se décida à passer par son dortoir pour aller récupérer une cape et la poser sur ses épaules. Le temps devenait plus clément, mais ce n'était pas encore le moment de se balader sans rien sur le dos. Elle ne tenait pas à attraper un rhume. Elle avait horreur de la pimentine.

La Serpentard traversa le hall qui commençait à se remplir, elle n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait être, mais vue l’agglutinement d'élèves qui commençait à se former, l'heure du dîner ne devait plus être très loin. Elle ira se sustenter une fois qu'elle aura mis la main sur le japonais. C'est qu'elle était coriace la petite. Dehors un vent frais caressa son visage. Rien de bien alarmant, au contraire, c'était même plutôt agréable. Il n'y avait pas grand monde dans le parc, le temps ne le permettait pas encore. Il n'y avait que quelques courageux qui se baladaient.

Rapidement elle balaya les lieux des yeux et ne remarqua pas la silhouette bien reconnaissable d'Abigaël. À croire qu'il avait disparu. Elle traversa le parc et décida de se rendre sur le terrain de Quidditch, malgré le fait qu'elle ne voyait aucun balai à l'horizon. Il pouvait très bien être encore au sol. La déception pouvait clairement se lire sur son visage quand elle découvrit le terrain entièrement vide. Si elle n'arrivait même pas à le trouver dans son endroit préféré, elle ne savait plus où chercher. Elle n'avait pas envie de rentrer sans lui. Ça l'enrageait de ne pas le trouver. Elle allait d'ailleurs vers la volière pour lui écrire une missive assassine, quand elle vit une silhouette au loin, près du lac. Ni une, ni deux, elle pivota sur ses pieds et se dirigea tout droit vers la personne au bord de l'eau. Elle n'était pas sûre que ce soit Abigaël, elle était un peu loin, mais elle n'était plus à une déception prête.

Cassie fut soulageait quand elle reconnue la personne qu'elle cherchée. Enfin. Elle avança encore un peu et vint se glisser à ses côtés, sans un bruit. Il lui avait manqué pendant ses longues vacances.

«Je ne suis pas sûre que la baignade soit conseillée » dit-elle taquine.

Elle n'avait pas envie de prendre un ton dramatique tout de suite. Elle était là pour lui remonter le moral, pas pour l'achever. En plus de ça, il n'y avait personne à l'horizon, elle pouvait donc se permettre de se rapprocher de son japonais, sans avoir peur de se faire prendre.

« Je t'ai cherchée dans tout le château, tu trouves ça drôle de me faire te courir après ? »  
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Abigaël A. Velrose

Abigaël A. Velrose

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 553
▌Points de Rp : 126
▌Initiation magique : 30/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Re: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitimeSam 26 Oct - 10:41

... ... ...
Velstein




∞ Never without you
Mercredi 2 Mars


Abigaël Velrose n'avait pas vraiment pris le temps de bien se reposer durant les vacances d'Hiver, à vrai dire elles lui avaient fait plus de mal que de bien et il s'était rempli la tête d'idées malheureuses en tournant en rond éternellement tout seul dans cette maison devenu trop grande pour lui. Les vacances d'hiver étaient les pires vacances jamais inventées, une véritable torture, et le mois de Mars, n'en parlont même pas. Il détestait cette période autant que les Mangemorts eux-mêmes, certes pour beaucoup la comparaison n'avait pas lieu d'être, pourtant dans la tête du Japonais, elle voulait tout dire. Bientôt ce serait la rentrée, bientôt ce serait son anniversaire, le 10 Mars. Il recevrait une carte de ses grands-parents, un cadeau de sa mère, un joli dessin de sa sœur, mais il n'aurait qu'une seule pensée : Son frère. Le monde s'effondrerait l'espace d'une journée sur le vide qu'avait engendré sa mort. Il savait néanmoins que cette année il n'aurait pas à se forcer à sourire bêtement, à être heureux d'être enfin majeur, parce que c'était une année comme les autres sans présence fraternelle. Chaque année depuis il se demandait « pourquoi lui et pas moi ? », « il a toujours été le plus doué de nous deux », « Abel en était dingue », « si j'avais fait plus attention à lui, on serait là tous les deux à rire de bon coeur ». Car pour Abigaël, tout était limpide comme de l'eau de roche : Il était responsable du meurtre de son frère. La perte de son jumeau ne cicatriserait certainement jamais et il ne voulait d'ailleurs pas que ça arrive. Le jour où il oublierait à quel point il avait été monstrueux d'égoïsme en ce temps-là, ce serait certainement le jour où il deviendra un connard fini et méprisable.

A peine revenu des vacances, il avait déjà eu le droit à son lot de problèmes. Blondie s'était battue avec Maewan et il ne pouvait accepter les paroles de celui-ci. Même s'il avait été plus qu'heureux de retrouver James en un seul morceau, le mauvais côté des choses était toujours plus fort que le bon côté des choses et il s'était senti trahi par celui qu'il considérait aussi comme son frère. Ou peut-être que c'était de lui d'où venait le problème et qu'il n'avait jamais eu un aussi bon sens de la famille qu'il semblait le croire. Quoi qu'il en soit, il avait décidé d'attraper Maewan pour lui envoyer ses quatre vérités au visage. Si son meilleur ami était capable de dire qu'il n'aurait aucun scrupules à le tuer pour arriver à ses fins, il ne voyait pas pourquoi il devait encore le considérer comme un ami. Maewan allait beaucoup trop loin en ce moment et le Japonais ne se sentait pas apte à cogner ni à se prendre la tête avec le Poufsouffle. Autant le laisser tout seul dans sa propre muise, il lui avait été reconnaissant de revenir sur ses accusations, mais quand même, une limite avait été franchie. Puis il y avait eu ce message au septième étage qui concernait sa maison. Bien sûr il n'avait pas cru à toutes ces sornettes, il n'y avait eu aucun meurtre, alors il avait pensé à une mauvaise blague d'un élève qui voulait encore se payer la poire des jaune et ébène. Après tout, se disait-il, les Poufsouffle n'ont jamais été ni brillants, ni importants, ni bien considérés par les autres qui voient cette maison comme la poubelle de l'école, rien de bien reluisant.

Agacé comme il l'était, il avait préféré laisser Maewan coî devant ses propos radicaux, puis s'isoler dans un coin. Étrangement, il avait suffi d'à peine trois jours pour que la solitude et le calme de son grand manoir silencieux lui manque. A cette période de l'année, peu étaient les élèves qui sortaient et traînaient volontiers jusqu'à pas d'heure dans le presque printemps frais et humide. Bien décidé à se détendre et à oublier par tous les moyens, il fit une décente dans son dortoir pour y trouver un ingrédient propice à lui laisser le cerveau à côté de ses pompes. Il n'en avait plus pris depuis un moment et ne se souvenait même plus où il avait eu ça. Habillé chaudement, il fila sans un mot devant Lukeither qui apparemment lui avait soufflé que quelqu'un le cherchait, mais il était bien trop ailleurs pour véritablement entendre un seul mot de la blonde.

Il décida de filer droit au lac, là où personne ne le dérangerait, et comme c'était la fin de l'après-midi et que les journées étaient encore relativement courtes, il se fonderait aisément dans l'obscurité. Arrivé sur place il se laissa tomber dans l'herbe comme un corps sans vie, puis roula son herbe magique avant de l'allumer du bout de sa baguette. Il prit une bouffée, puis une autre en levant haut les yeux vers le ciel qui au loin devenait aussi noir que l'encre, lentement mais sûrement. Il entendait clapoter l'eau à sa surface, sans doute des créatures de l'eau qui venait voir l'énergumène tout près ou qui chassaient il ne savait trop quoi, ou encore un oiseau qui brisait la surface plane de l'eau pour s'envoler de nouveau. Il se fichait pas mal de ces détails. Il savait juste que d'ici quelques minutes, il se mettrait à planer aussi loin que possible. Il avait été très discret dans ses déplacements, ce qui était rare venant de lui, histoire que personne ne puisse retrouver sa trace à moins de retourner tout Poudlard. C'est presque s'il aurait voulu disparaître jusqu'au lendemain matin. Il était presque assoupi, et lorsqu'il ouvrit les yeux, sorti de ses songes par une voix familière, il faisait nuit noire. Tournant la tête pour voir qui l'avait dérangé, il fut plus silencieux que jamais.

C'était bien Cassie, après tout qui d'autre pouvait se montrer aussi têtue qu'elle pour le retrouver, même s'il lui fallait retourner le pays entier ? Il se demandait juste pourquoi elle l'avait cherché. Il baissa les yeux sur son roulé éteint et soufflé de moitié, grogna presque et se redressa. Il reporta les yeux sur la jolie brune, même s'il ne disait rien et n'était pas aussi expressif que de coutume, sa présence venait de lui faire un bien fou. Mais il savait qu'une fois partie, ce serait de nouveau le trou noir. Là se trouve tout les avantages et les désavantages de l'amour. D'habitude, il aurait rit aux éclats à sa petite blague, mais il n'en fit rien, comme la situation n'avait pas déjà l'air assez déplorable sans qu'il en rajoute, mais il n'avait même pas le cœur à sourire. Il se sentit bête de ne pouvoir lui montrer ce soir-là à quel point il était ravi de la voir, de voir qu'elle l'avait cherché pendant peut-être des heures, juste pour s'assurer qu'il allait bien ou pour être avec lui. Mais l'absence de son frère lui pesait décidément trop.

« Désolé. » répliqua-t-il à la seconde remarque de la brune, et il caressa sa main avant de rallumer le joint qu'il avait encore les mains et de le porter de nouveau à sa bouche. « Tu en veux ? » dit-il après avoir pris une longue bouffée qu'il supportait très bien. « Pourquoi tu t'inquiètes ? Je n'allais pas me volatiliser. » Ajouta-t-il avec un petit sourire.

Il reprit une nouvelle bouffée sans pouvoir détacher les yeux de sa petite merveille. Elle était magnifique et il se perdait dans ses yeux d'une extraordinaire beauté. Il vient caresser sa joue du bout de ses doigts gelés par le temps, puis réchauffés par le contact de la peau douce et chaude des joues de sa princesse.

« Qu'est-ce qu'il y a, Sweetie ? » demanda-t-il, soudain un peu plus inquiet à la voir si blafarde. « Quelqu'un t'a fait du mal ? » finit-il en serrant violemment les dents.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Cassiopée L. Goldstein

Cassiopée L. Goldstein

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Re: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitimeDim 27 Oct - 12:39

Abigaël & Cassie ❥ Never without you


Revoir Abigaël la rassuré, même de loin. Elle avait l'impression qu'une chose se calmait en elle. C'était quand elle le retrouvait qu'elle se rendait compte à quel point il pouvait lui manquer. Elle trouvait ça bizarre d'ailleurs, d'être aussi dépendante de quelqu'un. Elle avait besoin de lui, peu importe ce qu'elle pouvait dire et même si ces derniers temps c'était le bordel dans son monde, il suffisait qu'il entre dans le cadre pour que les choses se calme un peu. Dans l'immédiat en tout cas. Elle l'avait cherché partout juste pour ça. Il suffisait de voir le sourire qui s'affichait sur son visage pour savoir ce qui se passait dans son esprit. Seulement, elle n'était pas là pour elle cette fois, elle était là pour lui. Parce que l'amour ce n'est pas une histoire de sens unique. Elle voulait lui apporter autour que lui pouvait le faire.  

Cassie s'approcha de lui, venant s'asseoir à ses côtés. Il avait l'air triste, terriblement, elle pouvait le voir dans ses yeux. Ça l'a rendait mal, rien que de le voir. Elle se doutait que ça ne devait pas être facile pour lui, si un jour elle venait à perdre Iwan elle ne s'en remettrait certainement jamais. Pourtant, Abigaël lui avait continué de vivre, il s'était relevé et essayé de sauver les apparences. Rien que pour ça elle le trouvait admirable. Toutefois, elle avait décidé qu'elle n'allait pas se laisser abattre. Elle voulait lui remonter le moral et ce n'était donc pas une bonne idée de pleurer sur son sort.

« Pourquoi pas... »

En temps normal, elle ne prenait pas vraiment ce genre de choses, il ne fallait pas oublier que Cassiopée était une gentille petite fille, à la base. Mais elle n'était plus à ça prêt maintenant. Elle lui prit le joint des mains et en tira une bouffée, se retenant pour ne pas tousser. Elle n'avait vraiment pas l'habitude.

« C'est normal que je m'inquiète pour toi, dear, puis tu as tellement de succès que j'ai peur que tu me files entre les doigts. » elle lui sourit.

Bien entendu elle pensait à Kasey quand elle sortait ce genre de phrases. Elle avait peur de le voir disparaître. C'était le seul élément joyeux dans sa vie en ce moment et quelque chose lui disait que ça n'allait pas s'arranger vu la situation. Alors elle devait s'accrocher à son japonais, surtout avec ce qu'Alecia lui avait dit.  Elle se rapprocha un peu de lui, elle avait besoin de le sentir près d'elle et puis il fallait profiter pour une fois qu'ils avaient l'occasion de rester seuls sans avoir peur de se faire prendre par un de leurs camarades. La verte et argent n'avait pas envie de parler de Maewan, même si elle s'inquiétait vraiment pour lui. Ce soir, elle ne voulait s'occuper que d'Abigaël. Elle remarqua son brusque changement d'état et vint le rassurer avec un baiser au coin des lèvres.

« Quand je te vois là, je m'aperçois juste que je suis une idiote.  Tu vas mal et je suis incapable de m'en rendre compte. Je m'en veux... » elle se mord la lèvre inférieur, gênée.  

Quand elle le voyait comme ça, Cassie se demandait comment elle avait pu laisser Abigaël dans cette état là aussi longtemps. Et surtout comment elle avait pu ignorer la signification qu'avait  le mois de mars pour lui aussi longtemps. C'était pourtant des choses qu'elle devait savoir. Il aurait du lui dire.  

« Pourquoi tu te caches comme ça ? Tu ne voulais pas que je te trouves ?  Parfois je me dis que ta vie serait bien plus facile si je n'en faisais pas partie...»

Elle baissa les yeux. Elle pensait vraiment ce qu'elle disait. Avec le temps, elle avait remarqué qu'elle avait le don de compliqué la vie des gens qui l'entourait. Ce n'était pas toujours facile de porter le nom des Goldstein et parfois, même son entourage devait en ressentir le poids. Peut-être qu'en réalité elle aurait mieux fait de ne pas le chercher. À force de s'entêter elle faisait n'importe quoi et même pire que mieux. Là voilà qui observait l'herbe sous ses pieds et les mouvements de l'eau un peu plus loin. Elle s'en voulait. Mais d'un autre côté, elle savait très bien qu'elle n'aurait pas pu faire autrement, parce qu'elle était égoïste et qu'elle avait besoin du poufsouffle pour se sentir mieux.

« Je suis désolée... » dit-elle dans un souffle.  
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Abigaël A. Velrose

Abigaël A. Velrose

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 553
▌Points de Rp : 126
▌Initiation magique : 30/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Re: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitimeLun 28 Oct - 0:43

... ... ...
Velstein




∞ Never without you
Mercredi 2 Mars


Le Japonais était un peu amusé par cette jolie poupée qui devenait vilaine fille en fumant et qui se retenait de tousser. A croire qu'il n'avait décidément qu'une mauvaise influence sur elle, mais elle était autant majeure que lui l'était, ça lui faisait un poids de moins sur la conscience. Comme elle était innocente, belle, pure, comme la lumière et plus il la regardait, plus il se rendait compte que chaque fois elle devenait plus magnifique encore à ses yeux. Pourtant lui n'était pas aussi certain qu'elle d'avoir du succès à ce point, après tout qu'étaient toutes ces filles à côté d'elle ? A côté de sa Cassie. Il soupira. « Elles ne voient que ce que je veux bien leur montrer, elles n'ont pas su regarder à l'intérieur comme toi tu l'as fait. » Il finit le joint qu'il avait roulé un moment auparavant, l'éteignit sur l'herbe fraîche sous lui. Quand elle se rapprocha près de lui, il passa un bras autour de ses épaules et la laissa se reposer sur lui, il était là pour ça après tout, il était là pour la soutenir, l'appuyer, la rendre heureuse autant que possible, sauf que parfois il avait des coups de mou, comme tout le monde. Il en avait trop souvent à son goût ces temps-ci. Il se disait fort et grand, mais n'avait aucune sagesse. Il voulait soutenir ses camarades mais au fond quelle aide leur apportait-il ? Maewan sombrait et tout ce qu'il avait pu faire c'était de lui dire qu'il en avait marre de lui et de ses frasques. Il avait peur d'avoir perdu son meilleur ami sous le coup de la colère, colère qui revenait sans cesse. Il tourna la tête quand elle lui intima être une idiote. La voir se démonter de la sorte lui fit mal au cœur et il sentit son estomac se resserrer sur lui-même. Elle ne comprenait décidément pas à quel point elle n'avait pas besoin de faire le moindre effort. Elle était ce qu'elle était, elle était elle-même, ça suffisait amplement au Poufsouffle. « Allons Sweetie, on a pas encore juré « pour le meilleur et pour le pire », donc pour le moment on peut encore éviter de se montrer le pire, non ? » dit-il avec un petit sourire. Il appuya ses paroles de caresses dans le dos de la Serpentard, se voulant rassurant. « Ne t'en fais pas, je vais bien, allez, ça va aller. »

Mais ces nouvelles paroles furent un coup de poignard. Il se cachait oui, mais ne se cachait pas d'elle, il se cachait du monde entier et surtout se fuyait lui-même. C'était Velrose contre Abigaël à l'intérieur. L'idiot contre le crétin. Mais jamais il n'avait pensé à ne pas faire sa vie avec Cassie, ni même à la partager quelques mois. Lorsqu'elle s'excusa, c'en était de trop. Il ne supportait pas de la voir comme ça. Et quand c'était pour l'amour de sa vie, il pouvait se relever de n'importe quoi. Il se redressa un peu plus et bascula contre elle, allongé, avant de laisser s'échapper un petit rire. Il embrassa ses joues, son front puis le bout de son nez, tout en caressant ses cheveux. « Je t'aime, tu le sais ça ? » dit-il en embrassant de nouveau son front. « Je t'aime comme un dingue. Si tu n'étais pas là, si tu n'avais jamais été là, je ne serais peut-être pas là ici, en ce moment. Ne dis pas des choses comme ça, Sweetie, on ne peut pas imaginer une vie sans toi, d'accord ? Alors arrête de t'excuser, c'est moi l'idiot, tu te rappelles ? » Il se pencha un peu plus contre elle, une main contre sa hanche, l'autre contre sa joue et l'embrassa amoureusement, jusqu'à ce que le baiser se fasse un peu plus insistant. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas pu l'embrasser de la sorte ni n'avait pu être aussi proche d'elle, et il s'en sentit beaucoup mieux. Elle avait vraiment un effet apaisant sur lui et c'est presque s'il en oublia ses tourments. « Je t'aime. » ajouta-t-il simplement avant de poser la tête au creux de son cou pour y déposer un nouveau baiser. « Tout ira bien. »

Il lui sourit derechef avant de se redresser de nouveau. « On devrait rentrer, tu vas attraper froid. » Il passa un bras sous le dos de la jolie brune et la souleva, la prenant dans ses bras. « Tant qu'on est tous les deux, il ne peut rien nous arriver. » souffla-t-il au creux de son oreille. « On s'en sortira toujours ensemble et jamais je ne te laisserai tomber. »

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Cassiopée L. Goldstein

Cassiopée L. Goldstein

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Re: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitimeLun 28 Oct - 9:30

Abigaël & Cassie ❥ Never without you


Cassie avait les idées bien noires ces derniers temps et voir Abigaël comme ça ne l'aidait pas vraiment à se sentir mieux. Bien entendu elle aimait être avec lui, mais elle avait l'impression de faire pire que mieux. Quand elle était avec lui, elle arrivait presque à oublier ses problèmes, la majeure partie du temps, cependant, dès l'instant où il la laissait, tout lui revenait en pleins visage et c'était pire. Mais comment résister à Abigaël Velrose ? C'était simplement impossible. Elle vint déposer un baiser dans son cou en réponse à sa remarque sur les autres filles. Jusque là, Cassiopée n'avait jamais vraiment douté de son pouvoir de séduction. Depuis toute petite on lui avait toujours répété à quel point elle était belle, de toute façon c'était tout ce qu'on lui demandait, de bien représenter la famille Goldstein et pour cela elle se devait d'être belle. Elle n'aurait pas pu  déshonorer sa famille avec un visage disgracieux. Toutefois, depuis qu'elle était avec Abigaël, elle n'était plus aussi sûre d'elle, elle avait toujours peur qu'il la laisse tomber pour quelqu'un de plus jolie ou même de plus disponible. Après tout, Poudlard regorgeait de jeunes femmes qui n'avaient pas de famille envahissante.

Avec ce genre de pensées en tête, elle avait bien du mal à rester souriante, mais elle ne voulait pas lui montrer. Elle essayait de se raccrocher au contact du japonais pour ne pas sombrer. Elle lui adressa un petit sourire en entendant sa remarque. Apparemment, lui aussi voulait mentir pour ne pas la blesser.

« Si on ne partage pas le pire, on ne connaîtra jamais le meilleur... tu n'as pas besoin de me mentir, je peux le voir dans tes yeux, tu mens très mal petit Velrose. » elle ne peut s'empêcher de lâcher un petit rire.

La brune avait mis un temps fou à le retrouver, elle avait du retourner tout le château pour se faire et elle avait clairement l'impression qu'il avait tout fait pour qu'elle ne le retrouve pas. Peut-être avait-il vraiment envie de rester seul. Elle n'aurait certainement pas du s'entêter à ce point. Elle fut surprise de la réaction d'Abigaël, mais le laissa faire, le regardant. C'est qu'il était beau son japonais. La chaleur de ses lèvres tranchait sur la fraîcheur de sa peau. C'était plutôt agréable. Les mots du jeune homme la rassura quelque peu. Elle avait bien des objections à lui exposé, mais elle préféra s'abstenir. C'était inutile et puis les bons moments étaient tellement rare qu'il ne valait mieux pas les gâcher avec des absurdités. Après avoir échangé un long baiser elle caressa sa joue à son tour, plongeant son regard dans celui du japonais. Ils avaient rarement l'occasion d'être aussi proches, la plupart du temps ils se contentaient d'un regard, un effleurement, un baiser furtif à l'abri d'un couloir vide. Elle profita donc de cette étreinte, le plus longtemps possible.

« Je t'aime aussi idiot, c'est pour ça que je ne supporte pas de te savoir triste. J'aimerais que les choses soient plus simples. »

Ce fut à contrecœur qu'elle vit Abigaël se redresser. Elle n'avait pas envie de quitter le bord du lac, même si l'air frais venait lui caresser les joues un peu trop souvent. Il l'aida à se redresser et on aurait presque pu dire qu'elle boudait. C'était peut-être le cas, elle n'avait aucune envie de rentrer au château et ceux même si une tempête montré le bout de son nez. Le sourire lui revint tout de même quand il lui expliqua qu'ils ne pouvaient rien leur arriver tant qu'ils étaient ensemble. C'était ce qu'elle pensait aussi. Il était la seule personne pour laquelle elle était prête à  se battre. L'unique personne pour qui elle aurait été prête à affronter le monde entier.

« Je n'ai pas envie de rentrer Abi... il ne fait pas si froid que ça, je ne suis pas une princesse. J'ai envie de rester avec toi, encore un peu, promis après on rentre. »

Cassie devait avoir l'air d'une enfant qui quémandait encore quelques minutes avant d'aller se coucher, mais elle s'en fichait. Elle ne voulait vraiment pas rentrer et elle avait bien l'intention de le faire comprendre à  Abigaël. Elle vint se blottir contre lui, glissant ses lèvres dans son cou.

« J'ai vu une certaine Alecia tout à l'heure, quand je te cherchais, elle m'a un peu parlé de toi... »

©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Abigaël A. Velrose

Abigaël A. Velrose

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 553
▌Points de Rp : 126
▌Initiation magique : 30/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Re: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitimeMar 29 Oct - 5:18

... ... ...
Velstein




∞ Never without you
Mercredi 2 Mars


Certes, Abigaël mentait très mal, mais s'il arrivait à se mentir à lui-même, pourquoi ça ne passait pas auprès des autres ? La situation l'amusait presque. Chez les autres, les coups de barre passaient presque inaperçus, certains même pouvaient rester dans un coin à pleurer toutes les larmes de leur corps qu'on ne les remarquerait même pas. Lui, il suffisait qu'il ne décoche aucun sourire pendant une heure pour que le monde s'écroule totalement. C'était amusant en effet, et agaçant surtout, car à chaque fois tous ses camarades voulaient savoir ce qui se passait, le pire étant que beaucoup avaient mis ça sur le dos de la St-Valentin. Il avait gâché cette soirée sans même l'avoir fait exprès, sauf que cette fois là, il ne s'en était pas blâmé, mais avait blâmé Poudlard et ses professeurs qu'il qualifiait de savants fous qui se servaient des élèves comme de cobayes pour tester leurs potions ou leurs plantes à la con. Ils avaient fait foirer la seule journée où le Japonais avait eu une chance de se rattraper d'une longue période sans adresser la parole à Cassiopée. Tout était toujours de sa faute selon tout le monde et il en avait assez. Ca fonctionnait comme ça ; Il n'y pouvait rien quand tout le monde l'accusait, et était responsable de tout quand les autres disaient que ce n'était pas de sa faute. Sacré paradoxe. Il ne pouvait en plus de ça pas dire à Cassie que si, tout allait mal dans sa vie en ce moment ou presque. Et elle ? Et ses tordus de camarades ? Et ses parents, sa famille ? Et ce Rabastan qui lui tournait autour, hein ? Elle avait déjà assez à subir sans qu'il en rajoute une couche. Certes ils devaient partager pas mal de choses, mais pas au point qu'il lui plombe le moral, surtout quand c'était passager. Pourtant il pouvait la comprendre. Lui-même s'en sentirait bien mal si elle ne  le tenait pas informé de ce qu'il pouvait se passer dans sa vie. Alors il relativisait. Avec elle il pouvait bien se laisser aller et arrêter de supporter le monde sur ses épaules.

Lui non plus n'avait pas très envie de rentrer. Pour voir se traîner des hypocrites ou des opportunistes dans les couloirs... Bon certes ils n'étaient pas tous ainsi, mais disons qu'il n'était plus très en état de juger les autres correctement ni de les plaindre, même quand il s'agissait de personnes telles que Maewan ou Lukeither. Mae était le pire des idiots et des égoïstes, et Lukeither, plus elle se rendait malheureuse plus elle en était contente, à croire que c'était la course au plus malheureux de tout l'établissement. Il soupira en songeant à ses camarades qui semblaient de bien bons comédiens. Maewan n'avait qu'à pas tourner le dos à ses amis et Lukeither à se montrer enfin courageuse et à aller voir Black, et peut-être l'ambiance serait meilleur au sein de la maison Poufsouffle. Ça, il était hors de question qu'il les ramasse encore à la petite cuillère, ils étaient assez grands pour se débrouiller tous seuls, tant pis pour eux. Velrose avait mieux à faire et meilleure compagnie à tenir à celle qui en valait vraiment la peine, soir Cassie. Il enlaça plus fort la brune, ses lèvres dans son cou lui électrisant la peau. Mais il se raidit quand elle lui parla d'Alecia. Une sacrée celle-là. Ce n'était pas une blairelle mais une fouine celle-là, toujours à fourrer son nez partout. Ça finirait par se retourner contre elle et pas qu'un peu. « Blondie, ouais ? Qu'est-ce qu'elle a encore dit ? Elle devrait s'occuper de ses affaires et son idylle imaginaire au lieu de s'immiscer dans les affaires des autres. » dit-il, agacé. « Viens, on a qu'à filer à la tour d'astronomie, y aura personne à cette heure vu qu'ils mangent tous, et j'ai quelque chose à rattraper. »

Il prit sa main et déposa un baiser sur son front. Il savait parfaitement que Lukeither aurait parlé de Gabriel à Cassie, et ça lui restait en travers de la gorge de ne pas avoir pu entrer dans les détails lui-même. Il aurait une mise au point avec elle, quitte à régler ses comptes, autant le faire avec tout le monde. Il remonta le parc avec la verte et argent en silence, avant de le rompre. Il était bien obligé de se justifier maintenant. « Gabriel était trop ambitieux, enfin... Il était comme mon cousin, il voulait faire ses preuves, trop vite, surtout à mon père. Moi j'enfonçais le clou, jumeaux jusqu'au bout on avait exactement les mêmes résultats mais Gabi en voulait toujours plus. C'est ce qui l'a tué. Enfin, non... C'est moi qui l'ai tué. » Il s'arrêta un moment, avant de reprendre la marche et de soupirer. « Je l'ai provoqué la veille en disant que ce serait moi le premier de nous deux à arrêter un mage noir. Lui, il a foncé... Il fonçait jamais, mais ce soir là il... » Abigaël pinça les lèvres. Gabriel avait toujours été le plus réfléchi des deux, pourtant il avait couru vers la mort comme un fou. Bien sûr Cassie lui dirait que ce n'était pas sa faute, mais il avait tout de même sa part de responsabilité.

Arrivé au pied de la tour d'astronomie, il monta quatre à quatre les escaliers jusqu'au sommet. Être aussi haut lui faisait beaucoup de bien, mais il savait aussi que viendrait bientôt le couvre-feu. « Approche, princesse. » Il l'attira contre lui et passa une main autour de sa taille, l'autre toujours délicatement enveloppée dans la sienne. Puis il fit un pas de côté, puis un autre, se laissant traîner. « Ça aurait dû être notre slow de St-Valentin. Désolé d'être en retard. » murmura-t-il au creux de son oreille.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Cassiopée L. Goldstein

Cassiopée L. Goldstein

Élève ♣ Serpentard - 7ème année

Élève
Serpentard - 7ème année


▌Age : 26
▌Parchemins : 364
▌Points de Rp : 110
▌Initiation magique : 29/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: Dix-Sept ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Re: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitimeMar 29 Oct - 7:56

Abigaël & Cassie ❥ Never without you


Bien entendu Cassiopée savait très bien qu'à un moment ou un autre elle allait devoir abandonner les bras accueillants d'Abigaël pour retrouver les cachots, mais elle ne voulait pas le faire trop tôt. Ils avaient encore un peu de temps et elle voulait profiter de chaque secondes. La brune avait comprit qu'elle devait profiter de chaque instant désormais, elle n'était pas sûr de quoi demain serait fait. Pour la peine, elle se blottit un peu plus contre le japonais, s'accrochant presque à lui. Ses lèvres caressant la peau de celui-ci. Son contact apaisait la brune.

Elle lui parla de sa rencontre avec Alecia. Elle avait besoin de lui en parler, elle avait été un peu attristé de se rendre compte qu'Abigaël n'avait pas voulu partager avec elle ce moment de sa vie. Elle se doutait que ça ne devait pas être facile, mais il aurait du savoir qu'elle était là pour lui. Cependant, elle n'avait pas l'intention d'entrer directement dans le vif du sujet. Elle avait bien envie de revenir sur la première révélation que lui avait faite la blonde, pour le taquiner un peu. Elle sourit au jeune homme quand elle entend l'air agacé du japonais. La serpentard la suivit vers le château, même si elle n'avait absolument pas envie d'y aller, mais ça avait l'air de faire plaisir à Abigaël.

« Ne le prend pas comme ça, elle n'est pas méchante. Elle m'a dit, en bref, que tu n'arrêtais pas de parler de moi » dit-elle taquine «  Je t'obsède tant que ça ? » elle se met à rire.

Rire qui se perdit bien vite quand elle se rendit compte qu'Abigaël se lançait dans une explication à propos de Gabriel, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lâche le morceau de lui même, mais il devait se douter qu'Alecia avait du en parler à la Serpentard. Elle fut u peu déstabiliser, mais elle continua d'avancer, écoutant attentivement ce que lui racontait le japonais. L'ambition était une amie bien trop dévorante, Cassie pouvait en témoigner. Son ambition prenait parfois le pas sur tout le reste, c'était certainement pour cela qu'elle s'était retrouvée à Serpentard d'ailleurs. Elle tourna la tête vers lui quand il s'arrêta. Elle se sentait mal pour lui, ça ne devait pas être facile à porter. La brune se souvenait des moments horribles qu'elle avait passé quand Iwan avait faillit y rester. Et encore là, ce n'était pas son jumeaux, même si leur relation était équivalente.

« Dear, tu ne peux pas dire que c'est de ta faute. Il savait ce qu'il faisait, tu ne pouvais pas savoir qu'il allait prendre ta provocation au sérieux, surtout s'il n'était pas du genre à s'emporter facilement. Je peux comprendre que tu t'en veuilles, mais tu ne devrais pas te pourrir la vie pour ça. Gabriel n'aurait pas aimé. »

Elle vint se serrer un peu contre lui, elle se doutait que ses propos ne pèseraient pas lourd dans la balance, mais au moins elle avait essayé. Avec tout ça, elle n'avait même pas remarqué qu'ils étaient déjà arrivés au château. Abigaël avait raison, il n'y avait pas grand monde dans le hall et des bruits de couverts raisonner dans la Grande Salle. Ils ne leur restaient plus qu'à monter jusque la tour d'astronomie, sept étages. Sur le chemin, il n'y avait que les tableaux pour déranger leur tranquillité. C'était plutôt agréable de passer du temps seul à seul avec Abigaël. Après avoir abordé le sujet Gabriel, ils marchaient en silence. La brune n'osait pas vraiment le briser de peur de dire une connerie.

Arrivée à la tour d'Astronomie, la verte et argent fut presque tirer par Abigaël dans les escaliers. Elle fit quand même attention à ne pas trébucher, elle aurait eu l'air bête de se ramasser à ce moment-là. Heureusement, ses pieds ne l'avait pas trahie et elle était arrivée en un morceau en haut de la tour. Elle adorait cette endroit, même si elle n'avait pas prit l'option parce qu'elle connaissait les étoiles depuis sa plus tendre enfance. La brune adressa un sourire à Abigaël quand il l'attira vers lui. Doucement ils se mirent à tourner et Cassie vint poser sa tête contre l'épaule de son japonais.

« J'ai l'habitude que tu soit un peu en retard, mais c'est ce qui fait tout ton charme darling, la surprise. Puis l'important, c'est l'attention, ne manque plus que la musique. »

Elle revint poser sa tête sur son épaule pour profiter pleinement du moment.

©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Abigaël A. Velrose

Abigaël A. Velrose

Élève ♣ Poufsouffle - 7ème année

Élève
Poufsouffle - 7ème année


▌Age : 25
▌Parchemins : 553
▌Points de Rp : 126
▌Initiation magique : 30/12/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 17 ans
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Re: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitimeMer 30 Oct - 6:52

... ... ...
Velstein




∞ Never without you
Mercredi 2 Mars


« Je t'obsède tant que ça ? ». La question était tellement peu proportionnée par rapport à la vérité. Depuis qu'elle était entrée dans sa vie, il n'avait eu de cesse de l'embêter, de la taquiner et de lui tourner autour. Ca avait été tout un jeu organisé dont eux seuls avaient les règles, mais au final, les règles les avaient rattrapés puisqu'ils étaient tombés amoureux l'un de l'autre. Ils avaient eu leur premier bon moment, le coup dur, les retrouvailles. Abigaël ne pouvait absolument pas se passer de Cassiopée, elle était tout pour lui, il lui donnerait sa vie sans hésitations, c'était aussi simple que ça pour lui. Beaucoup doutaient encore qu'il soit capable d'une telle chose, la relation Velstein n'étant pas officielle, pas mal de personnes pensaient qu'il était encore libre comme l'air, et que s'étant dféjà fait ridiculiser deux fois en public, il avait lâché l'affaire avec Goldstein. Les seules personnes qui savaient qu'il la voyait régulièrement étaient Maewan et Alecia, et sans doute que du fond de sa cellule, James aussi ne doutait pas non plus que Velrose n'avait pas laissé tomber. Abigaël n'avait pas pu lui dire qu'entre lui et la brune c'était de nouveau le grand amour, mais il le verrait de lui-même. Bref, entendre Cassie lui dire que ce n'était pas sa faute pour Gabriel n'avait pas réussi à le rassurer vraiment, mais il se sentait un peu mieux de l'entendre dire de sa bouche à elle, les mots sonnaient plus vrais.

Du haut de la tour d'astronomie, il avait l'impression de dominer le monde et d'avoir enfin un peu de main-mise dessus, tout lui semblait plus léger et dans les bras de Cassiopée, c'était même encore mieux. Il tourna avec elle quelques instants, avant de la faire virevolter tranquillement et de la ramener de nouveau vers lui. Il était très bon danseur, s'il y avait bien quelque chose que son père lui avait appris, c'était de bien danser. Il avait déjà prouvé à sa bien-aimée de quoi il était capable au bal de Noël, mais une piqûre de rappel ne faisait jamais de mal. « Même sans musique, c'est pas trop mal, on s'en sort plutôt bien. » Il posa le menton contre la tête de Cassie elle-même posée contre l'épaule du grand brun. Il ferma les yeux un moment, songeant à la possibilité que ce soit l'un des derniers moments qu'il partageraient ensemble. Mais il fallait se montrer un peu optimiste. Ils avaient encore quatre mois à passer ensemble, et fin Poudlard ou pas, il ferait tout pour continuer à la voir, à rester près d'elle. Il n'avait pas oublié sa demande, elle était encore quelque part, au coin de sa tête, il pourrait sortir l'argument de l'héritier des Velrose à sortir aux parents de Cassiopée, sang-mêlé oui, mais il avait des ressources. Tous les moyens étaient bons pour la sortir de cet enfer, même s'il s'agissait de se dresser contre les Goldstein et les Lestrange réunis. Qui disait Lestrange disait aussi Black. Abigaël allait se faire énormément d'ennemis pour l'amour de Cassie, mais tous ses efforts lui paraissaient encore insignifiants comparés à toute l'affection qu'il lui portait.

Il dansa encore un peu avec elle, toutes les secondes étaient bonnes à prendre mais le temps finit par les rattraper. Il releva le nez et caressa sa joue. « Allez... Faut y aller maintenant. » Il embrassa le bout de son nez et sourit avant de l'embrasser. « N'oublie pas le septième étage. Qui sait... On pourrait bien y trouver un Velrose ce week-end. »

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







Never without you ▲ Velstein _
MessageSujet: Re: Never without you ▲ Velstein   
Never without you ▲ Velstein Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Never without you ▲ Velstein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: L’Enceinte de l'Ecole :: Le lac-