AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Rosalya M. Findell

Rosalya M. Findell

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 20
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeJeu 25 Oct - 3:39

"Combien de fois faudra t-il te le dire, Filweach? Je ne. Sortirais. PAS. Avec. Toi. Et ce n'est pas en m'envoyant hibou sur hibou que tu me feras changer d'avis! C'est clair?"

Ce fut ce gueulement éxaspéré qu'on pu entendre à dix heures du matin, ce dimanche quinze décembre, dans la Grande Salle où étaient présents quelques élèves. Rosalya soupira tandis que le blaireau pot-de-colle dont elle avait repoussé les avances s'enfuyait en pleurnichant du Grand Réfectoire. C'était quand même embêtant d'être jolie! Ce n'était pas que la demi-Vélane souhaitait devenir une de ces horribles filles boutonneuses qui peuplaient les autres maisons de Poudlard mais un peu de calme de temps en temps ne lui aurait pas fait de mal.

Ce matin-là, la jeune fille n'avait pas fait un pas dans la Grande Salle que pas moins d'une demi-douzaine de garçons s'étaient jetés à ces pieds pour implorer un petit-déjeuner avec elle. Bien évidemment, Rosalya s'était vite débarassée de ces gêneurs après avoir récupéré les assiettes de gaufres/croissants/crèpes (rayer la mention inutile) qu'ils lui offraient en échange pour aller s'installer à la table des Serpentards. Pas question de passer ne serait-ce que dix minutes avec ces bouses de dragons. Son petit-déjeuner avait alors commencé tranquillement et la sensuelle Serpentarde avait quasiment fini son repas lorsqu'un stupide blaireau nommé Jeremy Filweach qui la harcelait depuis plusieurs jours s'était décidé à lui déclarer une nouvelle fois sa flamme. Durant les quelques instants où la belle blonde s'était énervée, sa demi-nature de Vélane était un peu ressortie et sa peau avait commencé à se couvrir d'écailles. Heureusement pour sa réputation, ce petit changement d'apparence ne s'en était ressenti que sur ses bras et son dos et elle portait une chemise à manches longues.

Enfin Filweach parti, Rosalya put finir son petit-déjeuner tranquillement et s'attaqua alors à ce qui allait occuper sa journée entière, la liste de convives à son anniversaire. En effet, celui-ci aurait lieu le jeudi suivant, dix-neuf décembre, et on n'avait pas quinze ans tous les jours. Il était déjà prévu que la soirée serait un bal masqué, qu'elle aurait lieu dans une salle du septième étage dont on lui avait un jour parlé et qui serait parfaite pour cette occasion et que celle-ci commencerait à huit heures pour se finir vers trois heures du matin. Grace à son grade de Préfète, la Serpentarde avait facilement obtenu les dérogations nécessaires pour les horraires ET pour importer des alcools plus forts que l'habituelle Bière-au-Beurre au sein de l'école. Le menu du Buffet, la robe et le masque qu'elle porterait, tout était déjà minutieusement réglé. Il ne restaitplus que la liste des invités.

Rosalya sortit un bloc-note de son sac ainsi qu'une plume et qu'un encrier. Elle commença par noter les noms de tous les Serpentards. Ils étaient tous dignes de figurer à sa fête. Ensuite, ce fut au tour de ses anciens petits copains. Même Sirius Black y passa. Rien de plus qu'un conflit entre frères pour animer une soirée. Un conflit entre soeurs? Peut-être moins bien... La cinquième année nota pourtant aussi sa grande sœur, Aurore, à la suite de tous les invités. Au cas où la soirée se passerait mal, elle saurait qui frapper pour apaiser ses nerfs mis à mal. Les noms des autres Préfets apparurent aussi à la suite de la liste. Ses chers confrères méritaient d'apparaître lors d'une des fêtes les plus courues de toute l'histoire de Poudlard, non?

Rosalya déposa sa plume sur la table lisse et souffla sur la feuille où étaient notés tous les noms de ses futurs invités afin de faire sécher l'encre plus vite. Puis, elle relut tous les noms. Parfait. Mais un avis extérieur ne serait pas de refus. La Serpentarde jeta un coup d'oeil agacé à la Grande Horloge qu'on apercevait à travers les fenêtres. Mais où restait donc Elisabeth? A sa sortie du dortoir, la fille du Ministre de la Magie français avait pourtant bien vu que sa meilleure amie ou tout comme était presque prête à partir. Où était donc passée sa demoiselle de compagnie atitrée?
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeSam 27 Oct - 10:58

- Mais où est-ce que je l'ai encore fichu...

C'était environ la sixième fois que je fouillais dans mes affaires. Je devais vérifier qu'il était toujours là... Ce que je cherchais en ce moment, c'était le cadeau d'anniversaire de ma meilleure amie ; Rosalya. Son anniversaire était jeudi prochain, et pourtant je l'avais acheté il y a un moment déjà, de peur de ne rien trouver, ou d'oublier. J'envoyer voler mes vêtements et mes livres dans la salle commune en essayant de trouver cet objet. Aucune trace de lui. Pourtant, il y était encore... Je partit en direction de la bibliothèque, dans laquelle je commençais à fouiller.

- Je l'aiiiiiii ! criais-je, sous les yeux étonnés des Serpentard présents.

Je brandissais à présent un collier. Un collier ras-de-cou argent, sur lequel pendait une petite rose rouge. Je le regardais une nouvelle fois en souriant. Je le trouvais pas mal, surtout pour elle. J'avais choisi une rose car son prénom me faisait penser à cette fleur. J'avais hésité avec une colombe, comme je sais que son troisième prénom, après Marie, était Colombe. Il était raffiné et féminin. Parfait pour une fille comme elle. J’espérais vraiment qu'il lui plairait. Enfin, je pris le collier et partit le remettre dans mes affaires. Qu'est ce qu'il fichait dans une bibliothèque ? Elle aurait pu le voir n'importe quand ! Enfin bref, elle ne l'avait normalement pas vu, et c'est tout ce qui importait. En attendant, j'étais en retard moi. Je devais retrouver Rosie dans la Grande Salle depuis maintenant dix minutes.

Arrivée devant la salle, je fut bousculée par un élève qui sortait en pleurant. *Encore une victime du charme de Rosie ?* pensais-je alors. Son charme était incroyable, tout les hommes craquaient pour elle ! Parfois, je me demandais si c'était parce qu'elle avait du sang Vélane, ou parce qu'elle était terriblement jolie. Je voyais mon amie assise à une table, une plume à la main, entrain de griffonner sur un parchemin. Il s'agissait sans doute de sa liste de convive pour sa fête d'anniversaire. Elle m'avait demandé de l'aide pour la remplir. J'avais prévu d'inviter Alice, je suis sûre que la fête lui plairait. Mais comment convaincre Rosalya d'inviter une Gryffondor ? Elle n'allait jamais accepter ! Surtout si c'était UNE et pas UN. Bon, je finirais bien par trouver un moyen. D'abord, il fallait que j'aille à sa rencontre pour l'aider. Je m’avançais vers sa table rapidement. Je m’asseyais sur le banc devant elle avant de déposer mon sac à coté de moi.


- Salut Rosie ! Alors, tu avais besoin de moi ? dis-je avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

Rosalya M. Findell

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 20
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeSam 27 Oct - 11:41

Rosalya leva la tête de son parchemin et lança un regard courroucé à Elisabeth qui venait de s'asseoir en face d'elle. En retard, accusaient ses yeux. Qu'avait donc fichu la petite Serpentarde?

"Tu es en retard d'exactement dix minutes et douze secondes, Elisabeth. Quelle est ton excuse cette fois? Tu avais "accidentellement" oublié de t'habiller? Enfin voyons, Eli'! Qu'est-ce que tu diras le jour de ton marriage lorsque ton fiancé et tout tes invités seront partis lorsque tu arriveras?"

La superbe blonde soupira bruyamment et se pencha à nouveau sur lakiste d'invités qu'elle relut. Puis, elle la tendit à son amie.

"Il est vrai que je voulais ton aide. Tu n'es pas s'en savoir que mon anniversaire aura lieu jeudi prochain. J'aurais besoin de ton avis sur la liste d'invités. Lis-la et dis-moi ce que tu en penses, je t'en prie."

Rosalya attendit que la cinquième année eut fini de parcourir la liste en se servant un jus de citrouille bien frais. Bien que dehors, le temps soit plutôt frais, la demi-Vélane était chaude comme la braise. La faute à ses origines si particulières. Les Vélanes se voulaient attirantes en toutes circonstances. Quand il faisait froid, elles étaient donc chaudes et quand il faisait chumaud, aussi froides que la glace dans lequel leur cœur était fait. Ce qui revient à dire qu'elles étaient totalement gelées en été. Et la fille du Ministre de la Magie français n'avait pas échappé à ce problème de génétique. Elle croqua le glaçon au fond de son verre comme elle aurait croqué dans une pomme. Ensuite, quand la séduisante blonde eut jugé que son interlocutrice avait eu le temps de lire toute la fiche, elle lui posa une question d'un ton anodin, presque désintéressé.

J'hésite à inviter Black. Sirius Black, il s'entend. Pour Regulus, c'était sur depuis le début mais pour l'autre... J'ai peur qu'il gâche la soirée en faisant encore une des idioties qui sont sa spécialité. Mais en même temps... On est dèjà sortis ensemble, tu vois? Et vu que j'ai invité tous mes autres ex, je ne trouverais pas ça très sympa de ne pas l'inviter. Tu en penses quoi, toi?"

Rosalya était bien décidée à tirer les Veracrasses du nez d'Elisabeth au sujet de sa relation avec Black. Sa meilleure amie était sur le point d'avoir son premier petit copain, quoi! C'était pas super excitant, ça?
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeSam 27 Oct - 12:26

"Tu es en retard d'exactement dix minutes et douze secondes, Elisabeth. Quelle est ton excuse cette fois? Tu avais "accidentellement" oublié de t'habiller? Enfin voyons, Eli'! Qu'est-ce que tu diras le jour de ton marriage lorsque ton fiancé et tout tes invités seront partis lorsque tu arriveras?"

Aaah... Je devais bien être étrange pour supporter ça. A chaque fois que j'étais en retard, que j'oubliais quelque chose, en bref, que je faisais quelque chose qui déplaisait à Rosie, j'avais droit à un discours de la sorte. Rosalya était comme ça, parfaite en tout point. Il ne devait pas y avoir d'écart avec elle. A ce niveau, il n'y avait pas à dire, on ne ressemblait pas du tout. En même temps, à part quelques petits détails, on ne se ressemble pas vraiment. C'est peut-être pour ça qu'on est amies. On se complète en quelque sorte.

- Désolée Rosie, dis-je de nouveau avec un sourire, et je n'avais pas oublié de m'habiller, j'avais en fait oublié un objet important, je devais le chercher.

Elle soupira ensuite, avant de me tendre sa liste. Eh bien, que de monde ! Elle n'allait pas s'ennuyer à cette fête avec tout le monde qu'il y aurait. Je sais que tout le monde y viendra. Comment je le sais ? Parce que personne ne peut refuser quelque chose à Rosie... Cette fois ci, ce n'est pas qu'à cause de son charme. C'est aussi à cause de son rôle de préfète sadique. Il ne faut pas croire, elle peut être très sévère quand elle le veut ! Et il ne vaut vraiment pas l'avoir sur le dos quand on a fait une bêtise... Vraiment pas.

"Il est vrai que je voulais ton aide. Tu n'es pas s'en savoir que mon anniversaire aura lieu jeudi prochain. J'aurais besoin de ton avis sur la liste d'invités. Lis-la et dis-moi ce que tu en penses, je t'en prie."

Evidemment, Alice n'était pas dessus. Il ne fallait pas rêver en même temps. Comment est-ce que je pourrais la convaincre ? Et si j'essayais de lui demander tout simplement ? Je doute qu'elle me dise oui, mais ça ne coûte rien d'essayer. Et si elle dit non, je pourrais toujours essayer de trouver quelque chose après pour la convaincre. J'aurais vraiment voulu qu'Alice vienne. Et elle aussi j'espère. Je ne lui avais même pas proposé en fait. Avant que je ne puisse proposer quoi que ce soit à Rosalya, celle-ci m'adressa la parole.

"J'hésite à inviter Black. Sirius Black, il s'entend. Pour Regulus, c'était sur depuis le début mais pour l'autre... J'ai peur qu'il gâche la soirée en faisant encore une des idioties qui sont sa spécialité. Mais en même temps... On est dèjà sortis ensemble, tu vois? Et vu que j'ai invité tous mes autres ex, je ne trouverais pas ça très sympa de ne pas l'inviter. Tu en penses quoi, toi?"

Sirius ? A la fête ? C'était... Super ! Grace à cette fête, je pourrais voir Sirius sans que personne ne se demande pourquoi le grand Sirius Black traîne avec une Serpentard ! Mais pourquoi est-ce que cela me réjouissais autant ? Ce n'était pas comme si c'était si indispensable que ça que je le vois... Enfiiiiin bref. Elle hésitait à l'inviter ? Non, elle ne devait pas hésiter, il DEVAIT venir ! C'était impératif ! Et ici, c'était facile de lui donner une raison.

- Eh bien, c'est un de tes ex non ? Ce serait bizarre de ne pas l'inviter, tu comprends...

Au moins, comme ça, elle ne penserait sûrement pas que c'était pour moi que je disais ça en fait. C'était égoïste, je le sais, mais bon, quand il faut, il faut... Et puis, j'avais raison non ? Pourquoi inviter tout ses exs pour ne pas inviter Sirius ? C'était absurde ! Et ça pouvait donner une mauvaise image d'elle. Et en même temps, c'était bon pour moi alors ça profitait à tout le monde. Bon, Sirius serait (normalement) là... Au tour d'Alice maintenant.

- Au fait... Tu ne voudrais pas inviter Alice Williams ? Tu sais, cette fille en 6ème...
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

Rosalya M. Findell

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 20
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeDim 28 Oct - 0:14

Rosalya fixa sa meilleure amie d'un regard impénétrable. Un objet important à chercher ou un petit ami à aller embrasser? Que passait-il donc dans la tête d''Elisabeth?

"Et quel était donc cet objet important à trouver? Un Rapeltout? Soit dit en passant, tu en aurais bien besoin d'un. Tu as une passoire à la place d'une mémoire."

Rosalya se resservit un verre de jus de citrouille en soupirant lorsqu'un hibou tardif atterit sur la table des Serpentards. Une enveloppe était accrochée à sa patte, que l'oiseau tendit à la Demi-Vélane. Sitôt la lettre détachée, l'animal se renvola tandis que la séduisante blonde, après l'avoir décachetée, parcourut les quelques lignes.

"Ah. C'est Madame Rosmerta, du Pud des Trois-Balais. Elle m'avertit que mes commandes de boisson et de nourriture ont bien étées prises en compte et qu'elle viendra mercredi soir me les remettre. Les dix elfes de maison que j'ai réquisitionnés pour la fête seront là pour porter mais il faudra quelqu'un pour superviser et signer le reçu. Je peux compter sur toi? Mon poste nous empêchera de prendre une heure de colle si on nous surprend après le couvre-feu.

Rosalya balança la lettre roulée en boule dans le sac d'un petit blaireau de première année qui passait par là. Il s'en débarasserait bien à un moent ou un autre, surtout lorsqu'il s'apercevrait que son encrier était ouvert.

"Au faut, tu ne m'as toujours pas montré les photos de la robe que tu porteras jeudi. Tu les assur toi?"

La réponse d'Elisabeth au sujet de Sirius Black fut donnée sur un ton anodin. Pourtant, elle confirmait la présence de Black en utilisant un argument portant sur les anciennes conquêtes de la belle blonde. Pour répondre, Rosalya prit un ton clairement ennuyé (pas ennuyeux).Elle obtiendrait des confessions d'Elisabeth à tout prix!

"Oui mais justement... J'ai peur qu'il fasse tout un cirque
en disant vouloir se remettre avec moi..."


C'est là qu'Elisabeth lui proposa d'inviter une certaine Alice Williams, en sixième année. Rosalya chercha dans sa mémoire de qui sa meilleure amie pouvait bien parler et finir par trouver. Une lueur suspicieuse s'alluma dans
le regard de la belle blonde lorsqu'elle répondit à sa demoiselle de compagnie attitrée.


"Attends une seconde... Tu me suggères d'inviter à ma soirée d'anniversaire la folle dingue de chocolats? Celle qui se sera bouffé toutes les Chocogrebouilles du Buffet en deux temps, trois mouvements? Et ben quel honneur, je te prie? A quoi cela me servirait d'inviter unE Bouffondor qui ne me connait que de nom? D'ailleurs, pourquoi voudrais-tu qu'elle vienne? Tu la connais?"
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeDim 28 Oct - 2:27

Rosalya me fixa avec son regard perçant. Je ne mentais pas disant que je cherchais quelque chose, mais je crois qu'elle en doutait. Ou alors elle me croyait, mais voulait en savoir plus.

"Et quel était donc cet objet important à trouver? Un Rapeltout? Soit dit en passant, tu en aurais bien besoin d'un. Tu as une passoire à la place d'une mémoire."

Je la regardais avec un air légèrement gêné. Elle avait raison... Ma mémoire n'était vraiment pas bonne. Par contre, j'aimais bien l'idée du Rapeltout, ça pourrait m'être utile tient... Ça m'étonne que personne ne m'en ai encore offert ! Je veux dire, mes parents sont habitués à ce que j'oublie toujours tout, alors à leur place c'est la première chose que j'aurais acheté ! Bon en attendant, je n'allais tout de même dire à Rosie que je cherchais son cadeau, ça gâcherait toute la surprise. Je n'avais qu'à lui dire que c'était un truc à moi, c'était la chose la plus facile à faire.

- Non, bien que ça pourrait m'être très utile, je cherchais juste un truc à moi.

Dés que j'eu finit de lui expliquer ce que je recherchais, elle se servit un deuxième verre de jus de citrouille -boisson que je détestait bizarrement- avant qu'un hibou ne vienne se poser sur notre table. Une lettre était accrochée à sa patte. Rosalya prit la lettre, et la lu.

"Ah. C'est Madame Rosmerta, du Pud des Trois-Balais. Elle m'avertit que mes commandes de boisson et de nourriture ont bien étées prises en compte et qu'elle viendra mercredi soir me les remettre. Les dix elfes de maison que j'ai réquisitionnés pour la fête seront là pour porter mais il faudra quelqu'un pour superviser et signer le reçu. Je peux compter sur toi? Mon poste nous empêchera de prendre une heure de colle si on nous surprend après le couvre-feu."

Superviser ? Moi ? Je n'était pas sûre que ça soit une bonne idée... Mais bon, si Rosie me le demandait c'est qu'elle savait ce qu'elle faisait. J'étais assez contente qu'elle me le demande en fait. Elle aurait pu le demander à n'importe qui de plus compétent mais elle me l'avait demandé à moi... J'en était limite flattée. Mais bon, il ne fallait pas que ça me fasse perdre mon professionnalisme ! ... Si j'en avais.

- Si tu juge que je peux faire l'affaire, alors je serais là pour t'aider bien entendu.

Rosalya roula la lettre avant de la jeter dans le sac d'un jeune élève qui passait par là. Je soupirais légèrement. Elle ne changerait décidément jamais ! Je me mis à rire un peu lorsque je pensait à la tête qu'allait faire cet élève quand il verrait cette lettre... Il n'allait rien comprendre ! Enfin, ce n'était franchement pas sympathique de se moquer... Je voulais "engueuler" Rosie pour avoir fait ça, mais elle ne m'en laissa pas le temps.

"Au faut, tu ne m'as toujours pas montré les photos de la robe que tu porteras jeudi. Tu les as sur toi?"

Ah, ma robe ! Bien sûr que je les avais. Depuis le temps que j'avais préparé ! J'avais choisi une longue robe bustier bleu pastel, très simple, mais j'avais craqué pour celle là. Je trouvais qu'elle faisait bien ressortir mes cheveux roux, et qu'au final elle m'allait plutôt bien ! Je sortis des photos de mon sac -trois très exactement- et les montrait à Rosalya. J'étais très fière de cette robe en fait, pour une fois que je m'habillais vraiment fémininement sans que ça me dérange. Regardant mes photos, Rosie continua à me parler de Sirius.

"Oui mais justement... J'ai peur qu'il fasse tout un cirque en disant vouloir se remettre avec moi..."

Bizarre. Ce n'était pas dans le genre de Rosie de penser ce genre de truc. Au contraire, elle aimait plutôt ça qu'on lui court après... Il y avait quelque chose de louche. Soit elle ne voulait vraiment pas l'inviter et me donnait tout ses arguments contre, soit elle cachait quelque chose... Il fallait que je tire ça au clair.

- Oh tu sais, Sirius n'est pas comme ça. Et ça m'étonne de toi, que tu ai peur qu'il te court après !

Je voulais qu'il vienne moi, alors j'avais intérêt à lui faire comprendre qu'il n'y avait pas de mal à ce qu'il soit présent ! Et j'avais plein d'arguments pour ça, elle ne pouvait pas m'avoir ici... Ou peut-être que si, elle est rusée après tout.

"Attends une seconde... Tu me suggères d'inviter à ma soirée d'anniversaire la folle dingue de chocolats? Celle qui se sera bouffé toutes les Chocogrebouilles du Buffet en deux temps, trois mouvements? Et ben quel honneur, je te prie? A quoi cela me servirait d'inviter unE Bouffondor qui ne me connait que de nom? D'ailleurs, pourquoi voudrais-tu qu'elle vienne? Tu la connais?"

Bon... On ne va pas dire que je ne m'y attendais pas. Elle n'allait pas me répondre "Oh, bien évidemment Eli ! Invite autant de Gryffondor que tu veux !", il ne fallait pas rêver. Mais ici encore, j'avais un argument de choc. Alice m'avait parlé de son copain, Frank. Elle m'avait dit qu'elle le soupçonnait d'être Auror, ou quelque chose comme ça. Et un Auror, c'était important. Et le pouvoir, c'était ultra important pour Rosie ! Ça, c'était de l'argument !

- Eh bien figure toi qu'il parait que son copain, Frank, est Auror... Etant la copine d'un Auror, elle est haut-placée, tu ne crois pas ?

Bon, on était pas sûr qu'il était vraiment Auror, mais ça, elle n'en saurait rien... Elle n'avait pas besoin de le savoir après tout. J'étais presque sûre que l'affaire était dans le sac, Rosie ne pouvais pas résister !

HRP : Désolée pour le pavé, c'est parce que je copie-colle toute tes répliques comme tu l'a vu, alors ça fait gros...
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

Rosalya M. Findell

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 20
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeDim 28 Oct - 10:25

Rosalya leva les yeux au ciel à la réponse d'Elisabeth. Sérieux? Son amie croyait vraiment qu'elle avait dit ça en vrai? Elisabeth était en fait réellement aussi crédule que Rosalya le pensait. On en était loin, de la demoiselle de compagnie intelligente que la Sertpentarde avait voulu quand elle avait intégré sa tète-en-l'air de meilleure amie à son entourage.

"Bon et bien, je saurais quoi t'acheter à ton anniversaire. A mon avis, il sera tout le temps rouge."

Aparemment, l'objet qu'Elisabeth avait recherché si ardemment n'était qu'un "objet à elle". Le regard de Rosalya montrait clairement qu'elle n'était pas crédule (pas comme Elisabeth). Pour chercher un objet à elle, il aurait d'abbord fallu que sa rousse amie se souvienne que cet objet existait.

"Tu es sûre de ce que tu dis, Elisabeth? Car je n'accepteris aucun mensonge. A part si ça concerne un garçon que tu voudrais me présenter à la soirée. Ou plutôt après la soirée. Amadeus - Tu sais, l'autre Préfet de Serpentard et Préfet en Chef - y sera mon cavalier et il risque de se froisser si je drague un autre garçon. Ce qui serait très mauvais pour mes affaires vu que ce sera probablement mon futur mari."

Et vlan! Une bonne grosse nouvelle bien dure à avaler lâchée sur le ton de la conversation, rien de mieux pour rendre bouche bée ses interlocuteurs. Bien fait pour les faibles neurones d'Elisabeth! Celle-ci lui confirma d'ailleurs qu'elle serait là pour l'aider à superviser le reçu de la commande. Rosalya aquiesca d'un air absent en se resservant encore une fois un énième jus de citrouille. Qu'est-ce qu'elle avait chaud, dis-donc! C'est là qu'elle s'apercut qu'Elisabeth, en voyant la demi-Vélane jeter la lettre dans le sac du jeune blaireau, venait de se mettre à rire. La séduisante blonde haussa un de ses sourcils parfaitement déssinés. En temps normal, sa meilleure amie se serait mise à la sermonner façon Serdaigle coincée.

"Elisabeth? Tu as changé de cerveau? Pourquoi ne fais-tu pas ton ptit Piaf scotché au Réglement?"

Ce n'était pas qu'elle aimait tellement que cela se faire sermonner - d'ailleurs, elle détestait totalement - mais cela faisait bizarre à Rosalya de voir sa meilleure amie ne pas être la moralisatrice qu'elle avait toujours été. Mais avant qu'elle ait pu rajouter un mot, Elisabeth lui tendait trois photos de sa robe. La superbe blonde les leva devant son visage et les examina attentivement. Bleu pastel... Très peu pour elle, merci bien. Elle rendit les photos à son amie en donnant son commentaire.

"Bien que je n'apprécie pas la couleur, elle est jolie. Elle t'ira bien. Par contre, il faudra que tu mettes un collier à pendentif. Seule, la robe ne fera pas d'effets. Petit intermède mode : Les accesoires sont très importants. Presque aussi importants que les vêtements eux-même."

A nouveau, les deux filles reparlèrent de Sirius. C'était de plus en plus louche. Elisabeth semblait vouloir dire qu'elle conaissait bien Black. Continuons donc la tentative de demande de confessions au sujet de Black.

"Bien sur que j'aime que les hommes me courent après! Sauf que là, comme je te l'ai déjà dit avant, je serais avec Amadeus. Et pas question que Black vienne gâcher la fête. Mais si tu me dis quelques petites choses, peut-être qu'on pourra s'arranger pour qu'il vienne si c'est ce que tu veux vraiment..."

Là, Elisabeth repartit sur le sujet de la chocodingue nommée Williams. Mais ses arguments étaient imparables. Apparemment, son petit ami était un Auror influent et haut placé. Rosalya réfléchit quelques secondes. Elle s'améliorait, Eli'. Arguments imparables, je vous dis. Ou presque...

"Mignon, l'Auror? Parce que si son petit ami est moche, même haut placé, tu peux toujours courir pour que j'invite Williams."
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeLun 29 Oct - 3:09

Rosalya leva les yeux au ciel comme pour dire "Tu ne crois quand même pas que j'étais sérieuse ?". Je me sentais stupide sur le coup, c'était vrai qu'elle ne l'était probablement pas.. Mais enfin, elle avait raison quoi ! Si il y avait bien un objet qui pourrait m'être utile, et ce tout au long de ma vie, ça serait un Rapeltout !

"Bon et bien, je saurais quoi t'acheter à ton anniversaire. A mon avis, il sera tout le temps rouge."

Eh bien voilà, Rosie serait la première à m'offrir cette objet si utile. Mais oui, il serait probablement toujours rouge comme elle le dit. Je ne répondit pas à sa phrase, j'hochais juste la tête doucement, pour lui montrer au moins que j'écoutais.

Quand je lui dis que je cherchais un objet à moi, elle semblait suspicieuse. Elle ne me croyait pas ? Bon sang, je savais que je ne savais pas mentir... Ce n'était pas dans ma nature.


"Tu es sûre de ce que tu dis, Elisabeth? Car je n'accepterais aucun mensonge. A part si ça concerne un garçon que tu voudrais me présenter à la soirée. Ou plutôt après la soirée. Amadeus - Tu sais, l'autre Préfet de Serpentard et Préfet en Chef - y sera mon cavalier et il risque de se froisser si je drague un autre garçon. Ce qui serait très mauvais pour mes affaires vu que ce sera probablement mon futur mari."

Son futur mari ? Eh bien, elle ne perdait pas de temps... Enfin, ça ne m'étonnait pas d'elle en même temps. Ses parents pensaient probablement déjà à la marier dés le berceau. Un truc que mes parents ont toujours détesté ça bizarrement... Ils pensent que le mariage doit être une preuve d'amour, comme le leur. C'était pratique qu'ils ne veulent pas me marier, mais dés que je parlais d'un garçon, ma mère partait en vrille et me demandait si c'était avec lui que je comptais passer ma vie... Ils prennent vraiment trop ça à coeur. Enfin bref, il fallait répondre à Rosie sans qu'elle sache que je mente. Je déglutissait discrètement, et prit mon air le plus sérieux possible.

- Oui, c'est un cadeau qu'on ma fait, et je ne tient pas à le perdre, donc je l'ai cherché pour être sûre qu'il était bien placé.

Bon, j'avais été la plus sérieuse possible. Normalement, c'était bon, j'avais un bon "alibi". Je n'avais pas dit un cadeau de qui, parce que ce n'était pas nécessaire. Si elle me demandait de qui je n'aurais qu'à dire qu'il vient de mes parents.

Ensuite, Rosie me regarda avec étonnement. Probablement parce que j'avais ris lorsqu'elle avait lancé sa lettre dans le sac de l'élève qui passait par là. Je n'avais pas vraiment rit méchamment, mais ça elle ne pouvait pas le savoir.


"Elisabeth? Tu as changé de cerveau? Pourquoi ne fais-tu pas ton ptit Piaf scotché au Réglement?"

Et c'était une préfète qui me disait ça ? C'était elle qui devrait être un "ptit piaf scotché au règlement" ! Enfin, ce n'était pas vraiment son genre n'est ce pas ? C'est moi qui la rappelait à l'ordre en permanence.

- Non, bien sûr que non, mais j'étais juste entrain d'imagine sa tête lorsqu'il avait voir la lettre... Imagine si il l'a lit, il va rien comprendre !


J'étais encore entrain de rire légèrement toute seule. Ce n'était pas un rire méchant, n'est ce pas ? Je ne moquais pas de lui, mais j'imaginais vraiment bien son expression quand il verrait ça...

Après lui avoir expliqué la raison de mon rire, Rosie fit glisser les photos sur la table vers moi, avant de commenter.


"Bien que je n'apprécie pas la couleur, elle est jolie. Elle t'ira bien. Par contre, il faudra que tu mettes un collier à pendentif. Seule, la robe ne fera pas d'effets. Petit intermède mode : Les accessoires sont très importants. Presque aussi importants que les vêtements eux-même."

Rosie avait vraiment toujours de bon conseil pour être la plus jolie possible. Moi, ça ne m’intéressait pas vraiment. Je n'essayais jamais vraiment de me mettre en valeur, je me trouvais très bien comme j'étais. Je n'étais évidemment pas aussi jolie que ma chère amie Vélane, mais il parait que je n'étais pas moche non plus. Et ça me suffisait. Je ne répondit pas, mais hochais la tête une nouvelle fois. J'allais suivre son conseil. Pour une fois que j'allais vraiment me mettre en valeur, autant le faire jusqu'au bout.

Avoir évoqué le petit ami Auror d'Alice avait réveillé l’intérêt de Rosie. C'était presque dans la poche ! Il ne manquait qu'une chose...


"Mignon, l'Auror? Parce que si son petit ami est moche, même haut placé, tu peux toujours courir pour que j'invite Williams."

Le physique, bien entendu. Comment avais-je pu l'oublier ? Je n'avais aucune idée du physique que pouvais avoir ce Frank, mais vu comment me le décrivait Alice, il ne devait pas être mal. Autant insister sur ça, elle ne le saurait pas de toute façon.

- Apparemment, c'est plus que mignon... C'est carrément à tomber ! On peut dire qu'elle a de la chance, un homme haut placé, important, et en plus attirant physiquement... dis-je avec un sourire en coin.

... Bon sang, j'étais entrain de devenir aussi fourbe qu'elle !
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

Rosalya M. Findell

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 20
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeMar 30 Oct - 1:58

Rosalya plongea son regard dans les yeux d’Elisabeth et la scruta attentivement, attentive au moindre signe affirmant que son amie mentait. Rien. A part le fait qu’elle était peut-être un peu trop sérieuse pour être crédible, Rosalya ne repéra rien qui pouvait lui prouver que son interlocutrice lui racontait des bobards. Et les mensonges,elle en avait l’habitude. Les garçons qui essayaient de flirter avec elle chaque jour ne racontaient que cela. «Moi, je me suis battu contre le Yéti!», «Moi, j’ai été en possession de la Baguette de Sureau!», «Moi; je...». Bref le quotidien de la séduisante blonde était parsemé de tous ces bobards qu’elle essayait de trouver en Elisabeth. Mais bon, le trop-plein de sérieux de la fille qui se tenait face à elle n’était que normal. D’ailleurs, la fille du Ministre de la Magie français se demandait toujours pourquoi celle)ci n’était pas à Poufsouffle (à cause sa gentillesse maladive) ou à Serdaigle (à cause de son incroyable sérieux) et non à Serpentard. Les obscures raisons qui avaient poussé le Choixpeau à envoyer Moses chez les Verts et Argents étaient toujours inconnues de toute l’école. Et il ne semblait pas que ce soit aujourd’hui qu’on les apprenne. C’était bien une des seules choses sur lesquelles Elisabeth gardait le secret - avec tout nouvellement cet objet. Apparemment, cet objet était un cadeau qu’on lui aurait fait et qui lui tenait à coeur.

«Quel genre de cadeau? Ou plutôt quoi comme cadeau? Et qui te l’a offert?»Elle s’arrêta un instant, en pleine réflexion, puis reprit. «Pardonne ma curiosité, Elisabeth, mais comme cela, si je le trouve, je pourrais savoir qu’il t’appartient et ne pas te le piquer. Tu connais ma loi. Tout ce qui n’est à personne est à celui qui le trouve. L’amour des hommes, par exemple. Mais tu dois la connaître depuis le temps qu’on est amies, non?»

Rosalya, encore une fois, se resservit un verre de jus de citrouille. Décidément, elle allait finir par devenir réellement accro. Et pendant ce temps, Elisabeth continuait de rire à l’idée de la tête que ferait le minuscule Poufsouffle dans le sac du quel la belle blonde avait jeté le message. Il serait probablement éberlué, surement avec une tête «j’y-comprend-rien». Mais ce n’était tout de même pas une raison pour rire aussi longtemps que sa meilleure amie le faisait. La fille du Ministre de la Magie français s’autorisa un petit sourire mais rien de plus. Elisabeth la surprenait de plus en plus, si elle avait été comme d’habitude, son amie aurait chargé ses yeux de reproche mais n’aurait rien dit de plus. Rosalya adressa un regard de désapprobation à la Serpentarde-pas-tellement-Serpentarde-que-cela et la gronda gentiment. Parfois, elle avait un peu l’impression d’être la grande soeur d’Elisabeth qu’une véritable amie.

«Voyons, Elisabeth. Ce n’est pas très gentil de ta part de te moquer d’un petit première année comme cela. Tu imagines, quand il lira la lettre? Il risque d’être très surpris.»

En fait, c’étaient à Rosalya que ces remarques auraient dues être adressées mais bon... On n’était pas parfaite toutes les secondes. Après les remarques sur sa tenue, Elisabeth hocha simplement la tête. Ah là, là... Pauvre petite qui n’y connaissait rien à la mode. Même si elle s’était foncièrement améliorée depuis que Rosalya l’avait intégré à son entourage de V.I.P.s, Elisabeth restait tout de même une de ces personnes qui ne savent même pas à quoi sert la mode. Dommage... Les seules fois où Elisabeth se mettait vraiment en valeur étaient les soirées ou fêtes (que Rosalya donnaient la plupart du temps) et où celle-ci était continuellement éclipsée par la demi-Vélane. Pauvre choute...

Elisabeth éluda totalement la question informulée de Rosalya au sujet de Black. Comme si elle avait zappé le moment de la conversation où la fille du Ministre de la Magie français en avait parlé. La superbe blonde retint un soupir exaspéré en pensant au manque de participation de son amie.


«Au cas où tu ne m’aurais pas entendu, je te préciserais Elisabeth, que je disais qu’on peut s’arranger pour que Black vienne si tu me parles de quelques petites choses à son sujet. Tu es d’accord?»Rosalya s’arrêta un instant le temps de laisser son amie répondre puis reprit.«De toute façon, si tu veux vraiment qu’il vienne comme tu t’acharnes à le faire depuis tout à l’heure pour Williams, tu n’as pas le choix donc...»

Rosalya s’arrêta de parler sur ce sujet, laissant Elisabeth décider si elle souhaitait passer aux confessions ou laisser tomber l’idée que Black vienne. Elle écouta ensuite son amie qui lui parlait du petit ami de Williams. Selon ses dires, en plus d’être un Auror bien placé, le sieur Londubat était à tomber. Cela méritait réflexion.

«Mmm... Je vérifierais si ce que tu dis est bien vrai mais je peux déjà t’affirmer que si ce gars est vraiment aussi craquant que tu le dis, je m’arrangerai pour que Williams soit là. Mais je ne te garantis rien. Peut-être que la chocodingue ne voudra pas se rendre à une des soirées les plus courues de tout Poudlard. AU fait, pourquoi tiens-tu tant à ce que cette fille vienne? Tu la connais?»
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeVen 2 Nov - 5:18

«Quel genre de cadeau? Ou plutôt quoi comme cadeau? Et qui te l’a offert? Pardonne ma curiosité, Elisabeth, mais comme cela, si je le trouve, je pourrais savoir qu’il t’appartient et ne pas te le piquer. Tu connais ma loi. Tout ce qui n’est à personne est à celui qui le trouve. L’amour des hommes, par exemple. Mais tu dois la connaître depuis le temps qu’on est amies, non?»

C'est vrai, j'avais oublié ça. Si elle le trouvait, elle penserait que c'est à elle. Enfin, c'EST à elle, mais ça elle ne le sait pas. Et si elle le savait, elle gâcherait toute ma surprise ! Je ne pouvais pas lui dire qu'il s'agissait d'un bijou, sinon elle allait me demander pourquoi je ne le portais pas. Il suffisait de lui donner un nom d'objet que je pourrais avoir... Un livre ? Oui, je ne pense pas qu'elle insisterait si je lui parlais d'un livre.

- Un livre que ma mère m'a offert. Ça ne t’intéresse probablement pas, n'est-ce-pas ?

Cette fois, je prenais un air moins sérieux. Sinon c'était fini, elle se douterait de tout, et il faudrait que je lui avoue... J'affichais un léger sourire, mais sans plus. Le genre de sourire qu'on ne fait pas forcément parce qu'on est heureux. Cacher quelque chose à Rosie était un vrai défi. Elle devinait tout, avec une facilité déconcertante. Et pourtant, avec le temps, j'avais réussi à trouver quelques techniques pour lui cacher des choses. Certains secrets que je n'ai jamais révélé à personne par exemple... Je pensais à ces secrets. Je n'en avais pas forcément des tonnes, mais ils étaient quand même parfois lourds à porter. Assez pour que je n'en parle pas à ma meilleure amie en qui j'avais confiance. Alors que j'allais une nouvelle fois me perdre dans mes pensées, la voix de Rosie me "réveilla".

«Voyons, Elisabeth. Ce n’est pas très gentil de ta part de te moquer d’un petit première année comme cela. Tu imagines, quand il lira la lettre? Il risque d’être très surpris.»

Alors ça, c'était une première. Rosie me faisait la leçon ! D'habitude c'était plutôt le contraire. Je la regardais en riant. Je savais qu'elle profitait de la situation pour changer les rôles. Je ne répondais même pas à sa phrase. Mon rire devait lui faire comprendre ce que je pensais. Tient, maintenant que j'y pense, est-ce que je n'avais pas un peu ignoré une question que Rosalya m'avait posé ?

«Au cas où tu ne m’aurais pas entendu, je te préciserais Elisabeth, que je disais qu’on peut s’arranger pour que Black vienne si tu me parles de quelques petites choses à son sujet. Tu es d’accord?»

Apparemment, si... J'affichais un air gêné. Je ne l'avais pas du tout entendue me dire ça. Mais que voulait-elle savoir sur moi ? Je ne vois pas trop ce que j'ai à voir dans cette histoire, bien sûr j'aimerais que Sirius vienne, mais pourquoi me demander des infos sur moi et pas sur lui alors ? Ça, ça ne voulait dire qu'une chose. Mon amie avait une idée derrière la tête. Avant que je ne puisse lui répondre, elle ajouta quelque chose.

«De toute façon, si tu veux vraiment qu’il vienne comme tu t’acharnes à le faire depuis tout à l’heure pour Williams, tu n’as pas le choix donc...»

Elle allait être surprise, mais je ne comptais pas me battre. Elle voulait savoir des choses sur moi ? Eh bien, qu'elle les pose ses questions, je n'avais rien -ou presque- à cacher.

- Eh bien, que veux-tu savoir ? Je suis prête à te répondre.

Je posais ma tête sur mes mains, attendant ses questions. Elle allait probablement me demander des choses sur Sirius. Pourtant, je n'avais pas grand chose à dire... Bon, je n'avais pas rien à dire non plus, mais tout de même... Enfin, alors que je commençais doucement à stresser en attendant ses questions, Rosie continua à me parler d'Alice et Frank.

«Mmm... Je vérifierais si ce que tu dis est bien vrai mais je peux déjà t’affirmer que si ce gars est vraiment aussi craquant que tu le dis, je m’arrangerai pour que Williams soit là. Mais je ne te garantis rien. Peut-être que la chocodingue ne voudra pas se rendre à une des soirées les plus courues de tout Poudlard. AU fait, pourquoi tiens-tu tant à ce que cette fille vienne? Tu la connais?»

J'avais réussi ! Elle allait inviter Alice ! Enfin, elle avait dit seulement si Frank était aussi craquant que je le disais, mais c'était tout de même dans la poche ! Soit elle n'allait pas le faire, soit elle n'allait rien trouver, soit elle allait trouver mais de toute façon j'étais presque sûre que le copain d'Alice était aussi mignon qu'elle le disait. Enfin maintenant, comme lui donner une excuse sur "Pourquoi-je-veux-qu'elle-vienne" ? J'ai bien ma petite idée, mais, il faut que ça marche...

- Je ne la connais pas vraiment. Mais je me suis qu'une fille importante, avec une copain mignon avait tout à fait sa place à ta fête non ?

Rosalya regroupait les gens les plus important et charismatique qu'elle connaisse. Alors, pourquoi est-ce que je n'en ajouterais pas ? Ça ferait augmenter sa quotte de popularité, et je doute qu'elle m'en veuille pour ça.

Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

Rosalya M. Findell

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 20
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeLun 5 Nov - 2:59

Un livre... Ce que Rosalya avait tant cherché à découvrir n’était qu’un simple livre... Pfft. C’était tellement... Inutile. Mais parfaitement correspondant au caractère de sa meilleure amie.Ah oui, parce que la fille du Ministre de la Magie français oublié de vous le dire. En plus d’avoir parfaitement sa place chez les blaireaux ou les chatons à plumes, Elisabeth serait très bien chez les p'tits piafs. En fait, la seule maison qui ne correspond pas au caractère de celle-ci est la sienne. Serpentard. Franchement, le Choixpeau s’était gouré sur ce coup-là. La superbe blonde attira d’un rapide Accio un saladier de viennoiseries à elle, se choisit un assortiment de pains au chocolat et de croissants miniatures et se fourra un petit croissant de confiture de mirabelles. Les elfes de maison expédiaient toujours à proximité d’elle les plats français. Et c’était très bien comme cela vu qu’au bout d’une demi-heure, son estomac la tiraillait à nouveau. La faute au mélange sanguin qui faisait sa si superbe beauté. A défaut d’embrasser des hommes, elle croquait des croissants. Bel équilibre.

Mais toujours était-il qu’Elisabeth lui avait raconté que la chose qu’elle cherchait tant était un livre. Bizarre tout de même. Son amie n’aurait jamais mis autant de temps à chercher un livre. L’affaire était à creuser.


«Un livre? Quel genre de livre? Roman à l’eau de rose? Livre de cours? Magie noire? Quoique... Laisse tomber la magie noire. Jamais tu n’y toucherais, toi.»

Rosalya soupira. Même après ses remontrances, Elisabeth continuait de rire. Pas gentille, Elisabeth, pas gentille... Et lorsque la séduisante blonde fit remarquer à son amie qu’elle avait complètement ignoré sa question, celle-ci n’afficha qu’un petit air gêné. Pas une excuse, pas un balbutiement désolé, rien. Rosalya s’apprêtait à lui faire remarquer qu’elle pourrait au mois s’excuser de l’avoir complètement ignorée mais sa meilleure amie ou tout comme lui répondit. Une très bonne réponse, d’ailleurs. Exactement ce que Rosalya espérait entendre. Un sourire mi-hautain, mi-conquérant s’afficha sur ses lèvres tandis que ses yeux s’allumaient d’une lueur avide de ce que l’autre cinquième année allait lui révéler. La demi-Vélane posa son menton sur le dos de sa main gauche et répondit à son ami, d’un timbre de voix presque roucoulant.

«Très bon choix, Elisabeth... Très bon choix... Mais attention, hein. Pas de mensonges, ni de «peut-être», ni de questions «oubliées». Je veux que tu répondes à tout ce que je dis. Alors... Par quoi commencer... Par le début, je suppose, non? Alors, confirmes-tu que toi et Black étiez ensemble au sommet de la volière l’autre jour? Et que vous vous êtes très innocemment rapprochés pour finir par vous embrasser? Reconnais-tu que vous vous êtes réellement embrassés? Vous êtes ensembles? Comment s’est passé le rendez-vous de l’autre jour? Je crois que vous étiez au stade de quidditch, non? Vous avez fait une petite balade en amoureux, dans les airs, balais contre balais et lèvres contre lèvres? Comment vis-tu ta relation avec un Gryffondor, et non des moindres, le tout puissant Sirius Black? N’as-tu pas peur qu’il te laisse tomber comme il a laissé tomber de nombreuses filles avant toi? Sais-tu que c’est un coureur de jupons? Comment vivrais-tu le fait que je le séduise pour qu’il accepte de venir à ma fête? Comment t’es-tu débrouillée pour qu’il te tombe dans les bras? Depuis quand es-tu aussi... Aussi fille? And, the last but not the least... Est. Ce. Que. Tu. L’aimes?»

Rosalya attendit, fébrile devant toutes les révélations qui allaient lui être faites, qu’Elisabeth daigne prendre la parole en plongeant ses yeux dans les siens. Vu que la jeune fille était un détecteur à mensonges très performant (elle en entend chaque jour un minimum de cinq par heure alors...), elle ne manquerait pas de s’apercevoir que sa meilleure amie lui mentait ou pas. Et la meilleure façon de le vérifier était le contact visuel. Puis, Moses lui répondit sur le sujet «Pourquoi-tiens-tu-tellement-à-inviter-Alice?». Mensonge et pas mensonge, là. Il était vrai qu’une fille «importante», avec un petit ami mignon avait tout à fait sa place à une des fêtes les plus courues de Poudlard mais la Serpentarde-pas-tout-à-fait-Serpentarde disait aussi faux sur autre chose. Quand elle disait qu’elle ne la connaissait pas vraiment.

«Mouais... J’ai un peu de mal à te croire, Elisabeth. Mais par respect pour tous ces secrets que tu ne m’as toujours pas dit, je ne te demanderais rien au sujet d’Alice. Mais saches que je n’en resterais pas là. C’est juste une question de temps.»
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeLun 5 Nov - 9:33

Rosalya avait l'air déçue qu'il ne s'agisse en fait que d'un livre. Si elle savait ! Même si j'avais protégé le secret, j'avais de nouveau l'air d'une première de classe accro à ses bouquins. Ce que je ne suis pas réellement, mais ça, elle ne peut pas vraiment le savoir. Rosie lanca un Accio sur un saladier à viennoiseries et commença à remplir un croissant d'une confiture de... De je ne sais pas trop quoi en fait, je n'ai pas vraiment reconnu. Bizarrement, je n'avais pas du tout faim, contrairement à elle.

«Un livre? Quel genre de livre? Roman à l’eau de rose? Livre de cours? Magie noire? Quoique... Laisse tomber la magie noire. Jamais tu n’y toucherais, toi.»

Qu'est ce qui ferais le plus raz-de-bibliothèque ? Le roman, ou le bouquin de cours ? Le bouquin de cours ! Je devais renforcer cette idée de livre pour que Rosie ne devine rien. C'était plutôt bien partit. Elle allait finir par oublier, jusqu'à sa fête d'anniversaire, où elle verrait enfin le "livre" en question.

- A vrai dire, il s'agit d'un livre d'Astronomie. Ma mère adore ça, alors elle m'en a envoyé un. Il est passionnant, tu devrais peut-être essayer...

Avec ça, j'étais sûre que Rosie ne voudrait plus en entendre parler. J'avais peut-être même un peu trop abusé, non ? Enfin... Le moment que je redoutais tant venait d'arriver. La série de question de Rosie. Je savais qu'elle allait s'amuser, et sur ce coup, pas de mensonges... Mais je n'allais pas mentir. Pas cette fois. Avant de commencer à répondre, je jetais un bref coup d'oeil dans la salle. Je ne voulais pas qu'on m'entendre répondre aux questions de Rosie. Je ne voulais pas que ça s'ébruite. Enfin, dans ce cas ce n'était pas très intelligent d'en parler à mon amie. La connaissant, je serais à coup sûr dans les Potins de Poudlard.

«Très bon choix, Elisabeth... Très bon choix... Mais attention, hein. Pas de mensonges, ni de «peut-être», ni de questions «oubliées». Je veux que tu répondes à tout ce que je dis. Alors... Par quoi commencer... Par le début, je suppose, non? Alors, confirmes-tu que toi et Black étiez ensemble au sommet de la volière l’autre jour?
- Oui.
Et que vous vous êtes très innocemment rapprochés pour finir par vous embrasser?
- Oui.
Reconnais-tu que vous vous êtes réellement embrassés?
- Oui.
Vous êtes ensembles?
- Non.
Comment s’est passé le rendez-vous de l’autre jour?
- Ce n'était pas un rendez-vous, je te l'ai déjà dis.
Je crois que vous étiez au stade de quidditch, non?
- En effet.
Vous avez fait une petite balade en amoureux, dans les airs, balais contre balais et lèvres contre lèvres?
- Pas vraiment non, il m'a donné cours de vol.
Comment vis-tu ta relation avec un Gryffondor, et non des moindres, le tout puissant Sirius Black?
-Sirius et moi ne sommes que des amis d'enfance, et je vis ça normalement.
N’as-tu pas peur qu’il te laisse tomber comme il a laissé tomber de nombreuses filles avant toi?
- Impossible, puisqu'on ne sort pas ensemble.
Sais-tu que c’est un coureur de jupons?
- C'est ce que j'ai entendu dire oui.
Comment vivrais-tu le fait que je le séduise pour qu’il accepte de venir à ma fête?
- Eh bien... C'est ton droit je suppose.
Comment t’es-tu débrouillée pour qu’il te tombe dans les bras?
- Je n'ai rien fais en fait.
Depuis quand es-tu aussi... Aussi fille?
- Je n'en sais rien moi...
And, the last but not the least... Est. Ce. Que. Tu. L’aimes?


Enfin, je laissais un blanc avant la dernière réponse. Elle se répétait sans cesse dans ma tête. "Est. Ce. Que. Tu. L’aimes?" Est-ce que je l'aimais ? Je n'en savais rien... Au fond de moi, c'était oui. Mais était-ce vraiment le cas ? J'étais troublée. Je ne connaissais même pas mes sentiments envers Sirius ! Rosie n'allait pas me croire, elle allait penser que je fuyais sa question. Pourtant, je ne savais vraiment pas.

- Je... ne sais pas si je l'aime.

C'est alors que ce fameux jour me revint en tête. Et le moment où Sirius m'avait embrassé... Je regardais dans le vide, repensant à ce moment sans cesse. Le plus important pour le moment pour moi, ce n'était pas de savoir si moi je l'aimais, mais si lui m'aimait... Est-ce que j'en avais envie ? Même ça je ne le savais pas. Décidément, tout était embrouillé dans mon esprit en ce moment. On pouvait dire que Sirius avait réussi à chambouler mon quotidien !

Enfin, maintenant que j'avais fini de répondre à ses questions (Même si je m'attendais à ce qu'elle me demande de développer.) il restait à finir cette histoire avec Alice. Car oui, ce n'était pas encore fini... Enfin, pas tout à fait. Mais ça ne saurait tarder.

«Mouais... J’ai un peu de mal à te croire, Elisabeth. Mais par respect pour tous ces secrets que tu ne m’as toujours pas dit, je ne te demanderais rien au sujet d’Alice. Mais saches que je n’en resterais pas là. C’est juste une question de temps.»

Alors, elle est au courant que je lui cache des choses ? C'était assez logique en soit, mais j'aurais aimé que certains secrets en restent, pour tout le monde, même elle... Même pour ma mère, c'est dire. Bref, c'était bon du coup non ? Elle avait accepté en soit, en me disant implicitement qu'elle finirait par m'envoyer une série de questions, comme elle l'avait avec Sirius, plus tard. C'était le prix à payer je suppose.

- Merci Rosie. Un jour, tu connaîtras peut-être mes secrets, qui sait... dis-je, souriante.

Il FALLAIT que j'envois un hiboux le plus vite possible à Alice ! Quand elle savoir ça ! Je me doutais que la vue de tout ces Serpentards n'allait pas l'enchanter des masses, mais la Salle sur Demande, c'était une salle à ne pas rater ! Et puis, être invitée à cette fête, c'était une privilège. Même si ce n'était pas génial sous tout les angles... Et puis je serais là pour elle. Discrètement, pour ne pas éveiller les soupçons, mais je serais là quand même. Dés que j'aurais finis de parler avec Rosie, je lui enverrais un hiboux. Cette fête promet d'être inoubliable !
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

Rosalya M. Findell

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 20
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeJeu 8 Nov - 5:03

Bon, l’affaire était réglée. L’objet qui avait tant intrigué Rosalya n’était qu’un livre. De cours, qui plus est. La superbe blonde fit une moue dégoutée. Comment pouvait-on chercher un livre de cours avec tant d’empressement? La réponse? Il fallait s’appeler Elisabeth Moses, être à Serpentard alors que l’on n’y a encore moins sa place qu’un Botruc dans un bouquet de fleurs et cacher des secrets plus gros qu’un dragon obèse à sa meilleure amie. En plus, de l’Astronomie! Mais qui peut s’intéresser à ce qui se passe au-dessus de nos têtes? Ce qu’il se passe sur terre est tellement plus intéressant! L’Astronomie, c’est seulement bon à connaitre un peu les étoiles pour ne pas passer pour une cruche lorsque quelqu’un vous fait sa demande en mariage sous les étoiles. («Oh! Nous sommes placés juste sous Vénus! Quelle coïncidence, mon amour! Notre mariage est placé sous les meilleures hospices!»)

«Oh, laisse tomber! Ne parlons plus de cela! Mais quand même, un livre d’Astronomie... Tu as cherché pendant vingt minutes un livre aussi inutile qu’un livre d’Astronomie? Franchement, je ne comprends toujours pas pourquoi tu es à Serpentard et pas chez les P'tits Piafs. Et encore une fois, tu refuseras catégoriquement de me dire pourquoi le Choixpeau t’a envoyé dans cette maison, ni ce qu’il t’a dit lorsque tu l’as mis sur ta tête, n’est-ce pas, Elisabeth? Ou alors, pour une fois, tu accepteras de ne pas être aussi bornée que tu l’es dès que je te parles de cela et tu te confieras à ta meilleure amie. Personnellement, je considère cette idée comme une très, très bonne idée. Peut-être même la meilleure idée que Poudlard ait connu, après celle qu’a eu le directeur de m’inscrire sur les listes d’élèves, et c’est une idée que tu ferais bien de suivre. En plus, c’est moi qui te la proposes.»

Evidemment, il n’y avait, encore une fois, quasiment aucun espoir qu’Elisabeth accepte sa proposition, comme toutes les autres fois où Rosalya lui avait demandé de lui expliquer pourquoi elle était à Serpentard et non pas dans une autre maison. Mais bon... Ne dis t-on pas que l’espoir fait vivre?

Puis, Elisabeth lui répondit. Ses trois premières réponses contentèrent tout à fait la demi-Vélane mais à la quatrième... Non, non, non, cela n’allait pas du tout! Sa meilleure amie avouait avoir embrassé Black mais niait sortir avec lui? Faux. Catégoriquement faux. Rosalya laissa tomber son croissant dans son assiette et se pencha à travers la table vers l’autre Serpentarde. Puis, d’une voix douce, presque mielleuse, et un sourire où on voyait bien qu’elle ne croyait pas ce que disait Moses, la fille du Ministre francais lui parla.


«Elisabeth... Je t’ai dit que je ne voulais que la vérité. Et, excuses-moi, mais comment veux-tu que je te croies quand tu dis que tu ne sors pas avec lui alors que vous vous êtes embrassés, et que j’ai l’impression que Black est complètement amoureux de toi? Et quand Sirius Black est amoureux de quelqu’un, ce n’est pas pour rien qu’il va aller embrasser cette personne. Tu es au courant de cela, au moins? Vu que tu sembles avoir des vues sur cette si sympathique personne qu’est Black, il faudrait que tu te documentes un peu sur le principal intéressé.»

Rosalya lui sourit, se recula, reprit son croissant et croqua dedans. Puis, elle se vida encore une fois un verre de jus de citrouille. Jus de citrouille qu’elle faillit recracher lorsqu’Elisabeth lui expliqua à quoi leur rendez-vous au Terrain de Quidditch avait servi. Quoi, quoi? Un cours de vol?

«Un cours de VOL?!? Mais Elisabeth! Par le caleçon de Merlin! Tu es dans l’équipe de Quidditch de Serpentard et tu ne sais PAS voler? Et tu décides de t’entrainer avec un joueur de l’équipe de BOUFFONDOR? C’est pas possible... Dis-moi que c’est pas vrai quand même! Tu es batteuse dans l’équipe et tu ne sais pas VOLER? Je devrais aller voir tout de suite Regulus et lui demander qu’il te vire de l’équipe! Je vais être dans la même équipe qu’une personne qui ne sait même pas VOLER! J’y crois pas... Mais tu pouvais pas le dire AVANT qu’on te prennes?!?»

Rosalya regardait fixement sa meilleure amie, une main plaquée sur la bouche comme pour s’empêcher de gueuler encore plus fort dans la Grande Salle que les Serpentards avaient dans leur équipe une personne qui ne savait pas voler sur un balai. Non mais ce n’était pas possible là. Il devait y avoir un problème, quelqu’un avait du se tromper quelque part! Comment avait-on pu lui faire cela! Lui donner pour meilleure amie une fille de son équipe de Quidditch, qui ne savait pas voler, qui ne devrait pas être dans sa maison et qu’elle se devait de dénoncer au capitaine de l’équipe de Quidditch de Serpentard? Comment avait-on pu?
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeVen 9 Nov - 3:39

Vu la tête que faisait Rosalya, elle était dégoûtée de savoir que je cherchais un bouquin d'Astronomie. Pratique, maintenant elle ne me poserait plus de question là-dessus. Il ne me restait plus qu'à cacher son cadeau jusqu'à jeudi ! Ça n'allait pas être super facile, mais c'était tout à fait faisable.

«Oh, laisse tomber! Ne parlons plus de cela! Mais quand même, un livre d’Astronomie... Tu as cherché pendant vingt minutes un livre aussi inutile qu’un livre d’Astronomie? Franchement, je ne comprends toujours pas pourquoi tu es à Serpentard et pas chez les P'tits Piafs. Et encore une fois, tu refuseras catégoriquement de me dire pourquoi le Choixpeau t’a envoyé dans cette maison, ni ce qu’il t’a dit lorsque tu l’as mis sur ta tête, n’est-ce pas, Elisabeth? Ou alors, pour une fois, tu accepteras de ne pas être aussi bornée que tu l’es dès que je te parles de cela et tu te confieras à ta meilleure amie. Personnellement, je considère cette idée comme une très, très bonne idée. Peut-être même la meilleure idée que Poudlard ait connu, après celle qu’a eu le directeur de m’inscrire sur les listes d’élèves, et c’est une idée que tu ferais bien de suivre. En plus, c’est moi qui te la proposes.»

Encore une fois, elle voulait savoir comment j'avais atterrit à Serpentard, et ce que je le choixpeau m'avait dit... Mais ça, je n'allais pas lui révéler. C'était mon plus secret, et il le resterait. Parfois, je me disais qu'elle avait raison. J'avais surtout ma place à Serdaigle. Pourtant, ce n'était pas réellement vrai. Mais ça, personne ne le savait.

- Ce n'est pas vraiment inutile, et puis ma mère adore ça alors... je laissais un blanc avant de continuer. Encore une fois, je ne peux qu'ignorer ta question. Ce n'est pas cette fois que tu sauras ce qu'il m'a dit, désolée...

C'était toujours la même chose. Dés que Rosalya me posait la question, je ne lui répondait jamais. Elle essayait toujours, mais elle n'obtenait jamais de réponse. A vrai dire, je ne comptais jamais lui dire. Si elle voulait savoir, elle pourrait monter son enquête... Mais ce n'est pas moi qui lui avouerais.

Après avoir parlé pour la centième (au moins) de mon secret, Rosalya continua avec Sirius. Elle ne semblait pas satisfaite du tout. Pourtant, je n'avais pas du tout menti ! Pour une fois que je lui disais l'entière vérité, elle ne me croyait pas...


«Elisabeth... Je t’ai dit que je ne voulais que la vérité. Et, excuses-moi, mais comment veux-tu que je te croies quand tu dis que tu ne sors pas avec lui alors que vous vous êtes embrassés, et que j’ai l’impression que Black est complètement amoureux de toi? Et quand Sirius Black est amoureux de quelqu’un, ce n’est pas pour rien qu’il va aller embrasser cette personne. Tu es au courant de cela, au moins? Vu que tu sembles avoir des vues sur cette si sympathique personne qu’est Black, il faudrait que tu te documentes un peu sur le principal intéressé.»

Je soupirais. Elle ne voulait pas me croire quand je lui disais que ce n'était qu'un baiser. C'était usant à la fin... Pourquoi est-ce qu'elle ne l'acceptait pas simplement ? Et c'était quoi cette idée absurde ? Moi, avoir des vues sur Sirius ? Mais... Mais non ! Bon, d'accord, je ne le voyais plus comme l'enquiquineur de service, mais de là à dire que je l'aimais...

- C'est la vérité ! On s'est embrassé, et puis plus rien. C'était juste un baiser. Et je ne vois pas pourquoi tu dis que j'ai des vues sur lui ! C'est absurde, complètement absurde !

Bon, je m’étais un peu emportée, je l'avoue. Mais en même temps, je ne voulais pas qu'elle tire des conclusions hâtives. Je déteste qu'on fasse ça. Et c'était une habitude de Rosie... Malheureusement pour moi. Enfin, cette fois, il fallait qu'elle me croit ! Je n'avais aucune idée de comment je pourrais lui prouver, mais je trouverais bien à un moment ou à un autre.

Soudain, je vis l'expression de Rosalya changer. Elle était carrément outrée. Et ça, c'était à cause de ce que je lui avais dis, à propos de mon rendez-vous avec Sirius sur le terrain de Quidditch. Elle se mit à crier.


«Un cours de VOL?!? Mais Elisabeth! Par le caleçon de Merlin! Tu es dans l’équipe de Quidditch de Serpentard et tu ne sais PAS voler? Et tu décides de t’entrainer avec un joueur de l’équipe de BOUFFONDOR? C’est pas possible... Dis-moi que c’est pas vrai quand même! Tu es batteuse dans l’équipe et tu ne sais pas VOLER? Je devrais aller voir tout de suite Regulus et lui demander qu’il te vire de l’équipe! Je vais être dans la même équipe qu’une personne qui ne sait même pas VOLER! J’y crois pas... Mais tu pouvais pas le dire AVANT qu’on te prennes?!?»

Bon sang, elle ne venait pas de crier ça dans la Grande Salle, devant tout le monde quand même... Elle plaqua sa main sur sa bouche pour ne pas crier d'avantage, mais c'était trop tard. Bon sang, qu'est ce qu'il lui avait prit de crier ça, devant tout les élèves ?! J'ouvrais de grand yeux consternés.

- Rosalya ! Veux-tu bien baisser d'un ton ?! Bon sang, si quelqu'un t'as entendu... Evidemment que je SAIS voler ! J'avais juste besoin d'aide parce que je suis rouillée depuis le temps ! Tu crois VRAIMENT que l'équipe m'aurait accepté si je ne savais pas voler ? Réfléchis !

J'essayais de reprendre mon calme. J’enfouissais mon visage dans mes mains en soupirant quelques secondes. Je n'en revenais pas. Je regardais autour de nous. Il n'y avait pas beaucoup de monde, mais c'était suffisant pour que quelques personnes soient au courant de mon soucis de vol. Etant maintenant plus calme, je continuais à lui parler.

- Je n'en reviens pas que tu ai crié ça ici... Imagine si quelqu'un l'avait entendu ? Tout le monde va croire que je ne sais pas voler, alors que ce n'est pas ça ! Je t'en prie, la prochaine fois que tu veux crier quelque chose sur moi devant plusieurs personnes, demande moi si c'est vrai avant !

Je ne m'excusais même pas de m'être emportée. Dans ma tête, c'était tout à fait logique. Pourtant... Elle avait finir par croire que je n'étais pas aussi douce et calme qu'on ne le croyait. Encore une fois, si elle s'imaginait ça, elle aurait tort... J'étais juste en colère. Je toussotais et m'excusait quand même, je ne pouvais simplement pas m'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Rosalya M. Findell

Rosalya M. Findell

Élève ♣ Préfète Serpentard - 5ème année

Élève ♣ Préfète
Serpentard - 5ème année


▌Age : 20
▌Parchemins : 489
▌Points de Rp : 41
▌Initiation magique : 14/09/2012


On a des curieux ici...
♣ Age: 15
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeMer 14 Nov - 6:29

L’Astronomie... Vraiment la matière la plus inutile enseignée dans ce château avec l’Etude des Moldus. La seule chose pas trop mal dans ce cours que, bien évidemment, Rosalya n’avait pas choisi, était le professeur. Mais, bien qu’elle y était certains jours très tentée, elle ne pouvait décemment draguer les professeurs aussi. Et puis... Il y avait Amadeus, maintenant. Mais là n’était pas la question. Non. La question était plutôt de s’intéresser à la raison pour laquelle Elisabeth Moses, tout ce qu’il y avait de bon dans le monde réuni en une seule personne, était à Serpentard, question à laquelle sa meilleure amie s’obstinait à refuser de répondre. La superbe blonde la regarda, frustrée, mais ne développa pas comme l’on s’attendait à la voir faire.

«Oh, laisse tomber! Avec l’Astronomie et la question de ta maison. Mais saches que je finirais bien à savoir tes secrets, Elisabeth. Il nous reste encore deux ans et demi à Poudlard, ensemble. Au fait, tu ne m’as toujours pas dit ce que tu comptes faire après les A.S.P.I.C.S., hein? C’est le moment, pourtant. Avec les B.U.S.E.S. et tout ça. Faut réfléchir à son avenir dès maintenant.» La magnifique blonde poussa un soupir et posa son menton au creux de ses paumes. «C’est ennuyeux, tout ça. Vivement la Sixième année.»

Oui, vivement la sixième année, sans examens, avec la certitude de pouvoir abandonner toutes les matières que Rosalya trouvait inutiles. En attendant la réponse de sa meilleure amie, la jolie blonde entreprit de disséquer la réponse d’Elisabeth. Et ça n’allait pas du tout.

JUSTE un baiser? Non, non, non, non, non. Pas question que ce soit juste sur cette simple réponse que la sujet soit clos. La demi-Vélane reprit la parole, bien décidée à ce qu’Elisabeth finisse par confirmer qu’elle était totalement amoureuse de Black Senior. Elle était la fille du Ministre de la Magie français, quand même! Quand on avait une telle célébrité comme meilleure amie, on ne lui racontait pas de mensonges! Si elle avait été à BeauxBâtons, la magnifique blonde aurait été adulée. Elle était à Poudlard et, même si elle n’y était pas adorée comme la puissante jeune femme qu’elle serait dans un an ou deux, celle-ci n’en était pas moins influente. Qui oserait lui raconter des mensonges? La réponse était devant elle. Elisabeth Moses, qui essayait tant bien que mal de cacher le secret de sa relation avec la célébrité Gryffondorienne du moment.


«Elisabeth... Arrêtes de raconter des mensonges... Je veux que tu me dises la vérité. Et, excuse-moi, mais quand on est quelqu’un comme toi, on ne fait pas QUE embrasser quelqu’un. Vu comment je te connais, quand on est quelqu’un comme toi, un baiser, c’est le premier et indéniable signe que l’on aime quelqu’un de tout son coeur... Alors, avoue! Es-tu une briseuse de coeurs ou une simple fille amoureuse de Black comme tant d’autres avant toi?!»

Les yeux plissés, attentive à toute parole qui sortirait des lèvres de sa rousse amie, prête à disséquer ses phrases, critiquer chacun de ses mots et enfin retourner ses arguments contre elle. Foi de Findell, elle ferait avouer à Elisabeth son secret si mal caché.

Puis revint sur le tapis la question du vol sur balai. La demi-Vélane considéra avec méfiance et incrédulité son amie. JUSTE rouillée? Oui, oui, oui... C’est cela.


«Et tu demandes donc à un membre de l’équipe adverse de t’aider à te remettre à niveau? Tout cela me paraît louche.. Très, très louche, d’ailleurs. J’ai trois hypothèses. Soit c’était un rendez-vous galant avec Black qui serait là en tant que ton petit ami, soit tu es une traître et tu as dévoilé toutes les tactiques de l’équipe à un joueur de l’équipe adverse, soit tu es vraiment nulle au balai et tu as demandé à Black, qui serait dans cette histoire un personnage neutre, de t’inculquer quelques notions de balai volant pour ne pas avoir l’air tellement idiote que cela lorsque tu seras sur le terrain le jour du prochain match.»

Ce fut là que sa camarade vert et argent lui fit remarquer qu’il y avait d’autres élèves.

*Ah oui, tiens! Mince alors... Toute l’école est donc au courant, maintenant.*


Le hibou porteur de la Page à Potins qui atterrit juste devant la superbe blonde confirma ses pensées. Après avoir parcouru le journal bien connu de tous les élèves de Poudlard comme le démolisseur de réputations en puissance, Rosalya le tendit à Elisabeth.

«Dommage que je ne me sois pas aperçue plus tôt qu’il y avait d’autres personnes autour de nous. On parle beaucoup de toi dans ce numéro-là.»
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitimeMer 19 Déc - 4:39

Rosalya finit par lâcher l'affaire. Elle prétendait qu'en deux ans, elle aurait assez de temps pour découvrir mes secrets. Malgré moi, un léger sourire m'échappa. J'étais assez confiante sur ce point. Après tout, si en cinq ans personne n'avait trouvé, pourquoi y arriverait-elle en deux ? Elle aborda ensuite le sujet des A.S.P.I.Cs et ce qui allait se passer après. Pour moi, ça avait toujours été comme une évidence. Je ne voulais absolument pas marcher dans les pas de mes parents, le ministère de la magie, très peu pour moi. Non, moi je voulais être médicomage. Franchement, je n'ai jamais su pourquoi. Je suppose que c'est parce que j'adore aider les autres, alors forcément, la médicomagie me semble être la meilleure branche.

- Eh bien, pour moi, ça serait la médicomagie. Je ne veux absolument pas faire la même chose que mes parents, ça non. Je suppose que toi, tu es déjà une place au ministère français ?

Pour en revenir au sujet du fameux baiser, Rosalya ne semblait pas aimer ma réponse. Du tout. Comme quoi, la vérité n'était pas toujours pas agréable à entendre... Elle voulait que je lui dise quoi ? Je n'allais pas mentir sur ça pour lui faire plaisir, quand même. D'après elle, quand on est quelqu'un comme moi un baiser n'est pas qu'un simple baiser. La façon dont elle prononçait ses mots m'était presque insupportable. J'avais l'impression qu'elle me criait dessus, qu'elle me reprochait de ne pas savoir ce que je pouvais bien ressentir pour Sirius. Bien sûr, elle n'avait pas tout à fait tort. Contrairement à certaines, un baiser n'était pas rien pour moi. Par rien du tout. Alors, je suppose qu'au fond de moi, à cause de ça j'ai fini par m'enticher de Sirius. Et pourtant, plusieurs choses m'empêcher de me l'avouer...

- Ecoute, je ne suis ni une simple fille, ni une briseuse de coeur. Si tu veux savoir, oui, je suis probablement amoureuse de lui. Mais je ne peux pas en être certaine. Je suppose que tu ne peux pas comprendre ça... Pourtant, c'est la vérité.

Un air blasé avec un fond de tristesse remplaça mon précédent sourire. Rien que de penser à lui, j'avais déjà un de ces coups de barre... Malgré moi, un soupir m'échappa alors que Rosalya continuait à me parler de mon entrainement de Quidditch. Les trois théories qu'elle me présenta alors étaient toutes fausses en fait. Enfin, la troisième était quand même un tout petit peu vraie. Mais pas assez pour être la bonne réponse. Alors que je m’apprêtais à simplement lui dire que Sirius était un ami d'enfance, alors que c'était normal que je lui demande, je réfléchis. Regulus était aussi mon ami d'enfance, j'étais même plus proche de lui que je ne l'étais de Sirius, alors pourquoi ne pas lui demander à lui ? J'étais sûre qu'elle allait me demander ça. Et maintenant, c'était moi qui me le demandais. Pourquoi est-ce que je n'avais pas demandé à Regulus ? Parce que malgré moi, j'avais envie de voir Sirius ?

- Euh... eh bien, la troisième théorie me semble être la meilleure.

Trop crédible. En disant ça, je me sentais absolument crédible... Cette affaire était bien trop compliquée pour si peu. Et moi les trucs compliqués, ça a tendance à me rendre folle et parano... Cependant, cette fois, je n'avais pas vraiment le temps de me torturer l'esprit avec mes nombreux questions. Un autre hibou arriva et donna encore quelque chose à Rosalya, un genre de journal. Elle me le tendit après l'avoir parcouru. Intriguée, je le feuilletait quelques secondes. Cette fois, ce n'était ni un air blasé ni un sourire qui s'afficha sur mon visage, mais un air consterné. En gros caractère en haut de la page étaient inscrits les mots suivant "Un amour naissant : Le lion et la vipère". L'article parlait de nous. Sirius et moi je veux dire. Il parlait même du jour où nous étions sur le terrain de Quidditch. Mon regard s'attarda sur le nom de cette page. "Page à potins". Il existait donc dans l'école quelqu'un d'assez mesquin et méchant pour détruire ainsi la réputation des gens de la sorte ? Alors, ça voulait dire que toute l'école était au courant de... ça ?

- Ce.... truc... il est publié dans toute l'école ? Je veux dire, toute l'école l'a lu, n'est ce pas ? Comment sont-ils au courant ? Ce n'est pas comme ci on avait fait ça publiquement ! Ce n'était même pas prévu, on s'est retrouvé là par hasard, alors... Comment ?

J'hésitais à être en colère ou complètement déprimée. En ce moment, rien n'allait plus, et il fallait qu'une bande d'imbéciles répandent ainsi des rumeurs sur moi, et sur d'autres élèves ? J'étais consternée qu'on puisse laisser faire ça. D'un geste ampli de colère, je transformais les quelques feuilles de ces "pages à potins" en une boule papier froissée. Oui, ce geste ne servait à rien à part faire passer ma colère, mais je ne pense pas que quelqu'un m'en voudrait. Reprenant doucement mon calme (ça valait mieux) je posais mon menton au creux de mes paumes avant de soupirer, comme l'avait fait Rosalya il y a quelques minutes.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses _
MessageSujet: Re: Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses   
Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux filles et une liste d'invités - Feat Elisabeth O. Moses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Deux filles et du sang... [PV Diana]
» Liste compagnie grise
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» liste des soirées
» liste d'armée Harad en 750pts
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: Lieux Spéciaux :: La grande salle-