AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bienvenue sur Alohomora

Consultez régulièrement les nouveautés ici
Pensez lorsque vous vous inscrivez
à prendre un Prénom et un Nom.

15 lignes minimum dans le Rp et 20 lorsque vous ouvrez un sujet

Le nouveau design est arrivé !

Design n°5 le 09/04/2012 par Kyana.

Venez voter pour faire gagner votre maison !

C'est toutes les deux heures ici.
Dans le Rpg, nous sommes passé au mois de Novembre et Décembre 1976 !

Pour vous y retrouver, consultez le calendrier.

 

 Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]

WIZARDHIBOUX
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeJeu 11 Avr - 20:43


Deux petits anges sur un banc

. r p a v e c E w i l a n .



Aëlys venait de quitter la salle commune des Serpentards. Elle avait terminé ses devoirs, ce qui n'était pas une mince affaire. Les professeurs semblaient vouloir occuper l'esprit des élèves sur autre chose que les derniers événements survenus lors du Grand Bal de Noël. La fillette n'était pas au château lors du meurtre du professeur Blackbird et bien que Dumbledore ait tout fait pour étouffer et minimiser l'ampleur de cette affaire, les discussions allaient bon train entre les élèves.

Aëlys ne pouvait s'empêcher de plaindre les Serdaigles. Ils faisaient déjà les frais d'une surveillance accrue depuis novembre et maintenant leur directeur se faisait assassiner.

Pour les Serpentards, ça n'avait pas changé grand chose, mais Slughorn se montrait intransigeant. Les rumeurs sur le lien entre sa maison et Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom le faisait grincer des dents et il exigeait de ses élèves un comportement irréprochable et d’excellentes notes. Cette discipline convenait très bien à Aëlys.

Elle venait de terminer 80 centimètres de parchemin sur la révolte des gobelins qu'elle devait rendre la semaine suivant au professeur Binns. L’Histoire de la Magie aurait pu être tellement passionnante avec quelqu'un d'autre pour la raconter.

Aëlys rangea sa plume et son encrier dans l'étui prévu à cet effet et récupéra son devoir qu'un préfet relisait. Elle le roula consciencieusement et rangea le tout dans son sac. Elle adressa un signe de main à ses camarades encore au travail et alla poser ses affaires dans sa chambre. Elle pris sa cape d'hiver dans sa malle, donna un coup de peigne à ses cheveux, enfila une paire de gants et enroula une écharpes moelleuse autour de son cou. L'écharpe était au couleur de sa maison et d'une douceur absolue. Ainsi vêtue, elle quitta sa chambre et traversa la salle commune.

Les couloirs menant à l'antre des Serpentards étaient quasi désert. Il faut avouer qu'à part les vert et argent, peu de monde s'aventurait dans cette partie froide et sombre du château. Elle émergea dans un couloir plus populeux et se fraya un chemin entre les grappes d'élèves disséminées ça et là. Depuis Noël, les conversations franches avait peu à peu céder la place aux chuchotements. Le résultat était assez sympathique aux yeux, et surtout aux oreilles d'Aëlys puisque le brouhaha habituel avait fortement diminué de volume.

Elle atteint son but sans trop d'encombre, à part un détour pour éviter James Potter, le cauchemars d'Aëlys. Ce stupide Gryffondor était un parvenu doublé d'un fou dangereux. Pourquoi Dumbledore ne mettait pas fin aux humiliations et au tentatives de meurtres de Potter et de sa clique? Aëlys avait une peur bleue de lui car il était bien connu qu'il s'en prenait à tous les Serpentards. Ils avaient surgit d'un passage secret et Aëlys avait attendu qu'ils la dépassent, dissimulée dans un coin d'ombre. Maintenant, elle était enfin dehors!

C'était le premier jour de l'année où le temps était radieux, sans le moindre nuage. La neige tombée ces derniers jours formait un manteau blanc et scintillant sous le soleil. Aëlys se dirigea vers le lac, ses pas craquant sur la neige.

Peu de monde s'était aventuré ici depuis la dernière chute de neige et il n'y avait donc que des pattes d'animaux qui se détachaient sur le sol. Un banc, près d'un arbre offrait une vue à couper le souffle sur le lac et la Forêt Interdite. Les eaux habituellement noires étaient d'un beau gris perle et transformées en un miroir lisse et glacé.

C'était beau, c'était calme et... un craquement indiqua à Aëlys que ce n'était pas désert. Priant pour que ce ne soit pas Potter, elle se retourna, un sourire amical accroché à ses lèvres. Elle reconnu une Poufsouffle, grâce à son écusson jaune. Aëlys la connaissait de vue mais n'avait jamais parlé avec elle. La rouquine devait avoir quelques années de plus que la jeune Canahan. Elle se demanda même si elle ne suivait pas certains cours avec une de ses cousines.

    « Salut! Belle journée, non?»


Une entrée en matière banale et amicale, l'idéal pour faire connaissance tranquillement. Aëlys se décala sur le bord du banc pour faire de la place.

    « Il y a une place ici, si tu veux!»


(c) POKIPSY
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Ewilan Enderson

Ewilan Enderson

Élève ♣ Poufsouffle - 3ème année

Élève
Poufsouffle - 3ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 132
▌Points de Rp : 50
▌Initiation magique : 06/04/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 13
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeVen 12 Avr - 6:15

Deux petits anges sur un banc avec Aëlys.

On était un bel après-midi de Janvier et j'avais encore une fois finis mes devoirs en avance, cela allait d'ailleurs devenir une habitude qui n'était pas pour me déplaire, après tout je pouvais passer ainsi plus de temps à la bibliothèque ou a discuter dans la Salle Commune des Poufsouffles. Mais aujourd'hui j'avais laissé à leurs commérages et leurs soupirs irritants les demoiselles qui me servaient de camarade de dortoir. Parler des Maraudeurs n'était vraiment pas le genre de conversation qui m'intéressaient. Je décidais donc de les abandonner pour aller me promener dans le parc, peut-être aller prendre le thé avec Hagrid. Je me couvrais chaudement , m’emmitouflant dans mon écharpe et ma cape, il avait encore neigé, il faisait froid mais cela n'avait pas vraiment d'importance, j'allais pouvoir entendre ce bruit si particulier que la neige faisait lorsque vous marchiez dessus, cet espèce de crissement était la chose que je préférais en Hiver après le chocolat chaud au coin du feu.

Je sortis donc de ma salle commune en chantonnant, heureuse d'aller enfin mettre le nez dehors. Je croisais James Potter, sans doute parti embêter des Serpentards comme à son habitude. Je passa la Grande Porte, me dirigeant vers la cabane d'Hagrid, malheureusement pour moi le gardien des clés était absent. C'était dommage car j'adorais discuter avec lui, il était d'une gentillesse incomparable, mais il ne savait pas faire les gâteaux et je devais les faire tremper dans mon thé plusieurs minutes avant de pouvoir en avaler une miette sans m'y casser les dents.

Déçue de ne pourvoir discuter avec mon ami, je me décidais d'aller faire un tour près du Lac. J'ignorais comment les Selkies et les Strangulots faisaient pour ne pas geler sous l'étendue d'eau devenue une vrai patinoire. J'avais donc décider d'aller me promener près du lac, peut-être m'asseoir sur le banc près du vieux chêne et respirer l'air pur.

J'avançais donc tranquillement, brisant le silence presque religieux causé par l'épaisse couverture blanche qui semblait rendre tout les animaux muets. J'allais atteindre le banc lorsque je m'aperçue qu'il était déjà pris, j'allais partir lorsqu'une voix me héla. La jeune fille qui m'avait parlé était une jeune Serpentarde, une première année que j'avais, je crois, aperçu lors de la répartition. Mais à la différence des Maraudeurs, j'étais capable de m'entendre même avec les verts et argents, pourvus qu'ils soient aimables. Je souris donc à la demoiselle, ravie de pouvoir discuter avec quelqu'un.


          "Bonjour ! Oui, c'est une belle journée, j'adore l'Hiver !" dis-je d'un ton enjoué.

Elle m'invita à m'asseoir près d'elle et je ne rechigna pas à le faire. Une fois assise je me présentais à la jeune fille, après tout c'était comme cela que faisait les gens civilisés.


"Enchantée, moi c'est Ewilan Enderson, je suis en troisième année, et toi ?"dis-je en lui présentant ma main pour qu'elle puisse la serrer et ainsi marquer notre rencontre.

Je farfouilla dans ma poche pour en sortir deux chocogrenouilles, je lui en présenta une. J'aimais bien partager mes friandises, cela facilitait l'amitié à condition que la personne avec qui vous vouliez tisser des liens aimait cela. Mais je ne connaissais pas grand monde qui détestait les bonbons ou les chocogrenouilles
.

          "Tu en veux ?".

J'ouvris la mienne, tenant fermement le batracien chocolaté pour pouvoir voir quelle carte de sorcier j'avais. Morgane, je souris, je ne l'avait pas celle là. Parfois je tombais sur certaine que je possédais mais je m'arrangeais le plus souvent pour faire des échanges. Celle qui revenait d'ailleurs quasiment tout le temps était celle de notre directeur, Albus Dumbledore.

Je souris à nouveau à ma voisine, cherchant à continuer la conversation.


          "Tu te plais ici ? Je me souviens de mon premier jour au château, j'avais presque attrapé un torticolis à force de regarder le plafond de la Grande Salle. Et dis-moi, il fait vraiment si froid que ce que l'on raconte dans votre salle commune ?"

La jeune fille devait sans doute me trouver un peu enquiquinante avec toutes mes questions, mais je ne pouvais contenir ma curiosité plus longtemps, il me fallait sans cesse en savoir plus et trop parfois au goût de certains. J'espérais donc ne pas l'avoir froissé, je me mordis la lèvre inférieure en attendant de voir sa réaction.


Dernière édition par Ewilan Enderson le Sam 13 Avr - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeSam 13 Avr - 21:01


Deux petits anges sur un banc

. r p a v e c E w i l a n .


Aëlys ne savait encore sur quel pieds danser face à la Poufsouffle. Ses condisciples de Serpentard lui avaient répété que les jaune et noir étaient mièvres, dégoulinants de bons sentiments et sentimentaux. Ce n'était un portrait très flatteur bien loin de ce que disait l'Histoire de Poudlard. Selon ce livre, les Poufsouffles étaient loyaux, justes, patients et ne rechignaient pas à la tâche.

Elle décida donc de ne pas trop tenir compte des ouïs dire et des livres et de s'interdire tous préjugés. Aptès tout, cette fille avait l'air sympa.

«Moi aussi j'aime beaucoup cette saison»

Aëlys paraissait sans doute moins enjouée que sa vis-à-vis, mais c'était une caractéristique commune à bien des Serpentard que de faire preuve de retenue.

L'inconnue se présenta. Ewilan Enderson, donc. Le nom ne disait rien à Aëlys mais elle était certaine d'avoir déjà vue cette fille dans les couloirs.

«Aëlys Canahan, Serpentard de première année. Très heureuse de faire ta connaissance égallement. »

La fillette serra la main que la rouquine lui tendait. Bien formel pour deux jeunes filles, mais ce symbole représentait pour Aëlys le début d'une possible amitié.

La Serpentard regarda Ewilan fouiller dans ses poches, Que pouvait-elle bien chercher? Aëlys eu très vite la réponse en la voyant ressortir de sa cape deux emballages de chocogrenouilles. Elle en proposa une à Aëlys qui ne put refuser. Elle adorait le chocolat et encore plus les chocogrenouilles.

Elle ouvrit précautionneusement l'emballage et rattrapa vivement la grenouille qui faisait un bond pour s'échapper. Redevenue friandise inerte, elle se laissa croquer une patte sans broncher. Aëlys regarda alors la Carte de Sorciers Célèbres que contenait la boîte. "Artemisia Lufkin, première femme à être devenue Ministre de la Magie". Comme elle préférait cent fois manger le chocolat que collectionner les cartes, elle tendit celle-là à Ewilan qui elle, semblait en faire la collection.

«Tu fais la collection? Tu peux avoir la mienne si tu ne l'as pas déjà!»

Aëlys écouta, ensuite la multitude de questions qu'Ewilan lui posa pendant qu'elle amputait encore la grenouille d'un membre. La vert et argent se demanda si la Poufsouffle était toujours aussi souriante et bavarde. Personne au sein des Serpentard était si spontané et ouvert. Ça faisait relativement du bien de ne pas avoir à se demander si son interlocuteur était sincère ou hypocrite.

«Oui, je me plais énormément ici. Poudlard est vraiment un endroit extraordinaire! C'est immense et tellement beau! Et le plafond de la Grande salle est tellement incroyable! Je ne vais jamais me lasser de la regarder je pense!»

Au contact d'Ewilan, Aëlys retrouvait un peu de sa spontanéité. La gentillesse de la rouquine était contagieuse. Pourvu qu'aucun Serpentard ne passe par là!

«Il ne faut pas croire ce que l'on raconte, tu sais! Notre salle commune est un peu surprenante au début parce qu'on a pas de fenêtre à proprement parler. C'est des fenêtre, oui, mais elles donnent à peu près à deux mètres de profondeur sous le lac dont la lumière est un peu verte... Mais c'est très joli et on voit des poissons, des strangulots, le calamar géant et même des fois sirènes. Enfin, les Êtres de l'Eau comme nous a expliqué le professeur Slughorn. Mais eux, c'est très rare, ils préfèrent éviter d'être vu...»

Aëlys termina sa chocogrenouille et se perdit un instant dans la contemplation du lac gelé. Quelque part sous ses pieds se trouvait effectivement sa salle commune et ses amis.

« Et la salle commune des Poufsouffle, elle est comment? Je ne sais même pas ou elle se trouve...»

Par son père elle avait vu des photos de la tour Gryffondor et de sa profusion de rouge et d'or. ses fauteuils râpés et de son immense cheminée. Par sa mère, elle savait que la tour Serdaigle était grande, lumineuse, colorée de bleu et de bronze et surtout, qu'on y trouvait des bibliothèques. Mais pour Poufsouffle, elle séchait complétement.

Mais elle se souvenait avoir vu des Poufsouffles se diriger vers les cuisines. Donc peut-être que leur Salle Commune était dans ce secteur-là.

Elle se trémoussa sur la pierre froide du banc, regrettant de ne pas connaître de sort pour réchauffer la pierre.

(c) POKIPSY

Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Ewilan Enderson

Ewilan Enderson

Élève ♣ Poufsouffle - 3ème année

Élève
Poufsouffle - 3ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 132
▌Points de Rp : 50
▌Initiation magique : 06/04/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 13
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeDim 14 Avr - 3:33

La jeune fille, je devrais dire Aëlys car c'est comme cela qu'elle se prénommait, me semblait vraiment sympathique. Certains penserait que de la part d'un Serpentard cela aurait été impossible ou alors juste parce que le Vert et Argent y aurait vu un intérêt quelconque. Mais moi j'avais l'impression de voir le bon en chaque personne et même si elle ne semblait pas aussi euphorique que moi lorsqu'elle me répondait je sentais que nous tissions patiemment un lien. Du moins je l'espérais très franchement.

Elle accepta la friandise que je lui tendais sans rechigner. Les sucreries aidaient vraiment à se mettre à l'aise et je ne pouvais compter le nombre de fois où j'avais rencontré des personnes formidables avec juste un simple paquet de bonbon.Elle me proposa même de garder la carte. Je lui souris.


        "Merci, effectivement je fais la collection, on peut apprendre tout un tas de choses sur ces sorciers et sorcières illustres grâce à ses cartes. Je ne sais plus si je l'ai déjà mais je pourrais toujours m'en servir pour en échanger d'autres si je la possède."

Elle se plaisait tout autant que moi et j'avais l'impression que cette simple chocogrenouille avait réchauffer l'atmosphère. Les Serpentards n'étaient jamais très bavards, ni très démonstratifs et je pouvais voire avec joie une petit étincelle pétillé dans le regard d'Aëlys lorsqu'elle me décrivait ses impressions sur le château et sa salle commune. A ses dires elle devait être très belle et voir le lac par en dessous devait être sublime.

        "Je regretterai presque de ne pas avoir été envoyée à Serpentard, votre salle commune, finalement, est aux antipodes de ce que j'imaginais et je suis certaine que vous devez beaucoup vous y plaire. Cela doit être surement encore plus beau lorsque le Lac est gelé non ? La nôtre est juste fabuleuse. On est pas très loin des cuisines, on a l'impression d'être dans un terrier, de blaireau évidemment, avec des portes en bois rondes comme des couvercle de tonneaux, des petites fenêtres rondes aussi qui donnent sur le parc de Poudlard. Il y a des plantes dans des cuivres qui vous parlent, s'approchent ou font des signes. Il fait tout le temps jour dans notre salle commune, c'est très agréable d'y revenir, très accueillant. En plus on a des fauteuils très confortables ! J'adore ma Maison pour cela."

J'avais dit cela d'un ton tellement enjoué qu'Aëlys allait surement me prendre pour une folle. Je ne crois pas que beaucoup de gens pourraient s'extasier pendant des heures à contempler une simple pièce mais j'avais l'impression de ne jamais voir la pièce entièrement tellement il y avait d'objet à l'intérieur. Mes yeux ne savaient jamais où s'arrêter.

Aëlys semblait avoir froid, je conjura un Accio, faisant s'extirper une couverture en polaire de ma poche. J'avais testé sur cette dernière un sortilège d'élargissement qui fonctionnait plutôt bien, couplé avec un sort qui rendait le contenu plus léger. Mais pour l'instant je n'avais pas essayé avec des objets trop lourds au cas où j'aurais raté la formule, je ne désirais pas me retrouver avec un trou béant dan la poche de ma robe et toutes mes affaires par terre. J'étendis donc le plaid sur nos jambes, pour nous réchauffer un peu.


        "Tu sais, je ne crois pas à tout ce que les gens raconte, j'aime bien avoir mon propre opinion sur les choses, c'est pour cela que je t'ai demandé pour votre salle commune. Je sais que certains raconte que les Poufsouffles ne sont que des gros blaireaux stupides et dégoulinant d'amour. D'autres disent que nous sommes justes et loyaux. Moi je pense que nous sommes simplement le genre de personnes vers qui les gens se tournent lorsqu'ils ont besoin d'être réconfortés, de voir des injustices être réparées, ou lorsqu'ils ont besoin d'un coup de main. On est là et c'est suffisant. Mais tu vois, je ne crois pas non plus que les Serpentards soient méchants, je pense que cela dépend mais que parfois des choses surprenantes peuvent arriver et le plus souvent lorsque l'on si attend le moins. "

Je souris à Aëlys, parfois j'avais l'impression d'être très vieille, mais je pensais qu'être assise avec cette jeune serpentarde était ces rencontres hors du temps que l'on faisait parfois, qui vous marquait alors qu'elles étaient emplis de silence.

       "Je crois que c'est dans le silence qu'on partage le plus de choses. C'est pour cela que j'aime l'Hiver, tout est calme. Même si je dois bien avouer que j'arrive à briser cette plénitude à moi toute seule !"dis-je en m'esclaffant.

        " Tu veux qu'on aille marcher un peu autour du lac ? Cela nous réchauffera. Tu as déjà été voir un match de Quidditch ? Moi c'est mon plus grand rêve que de pouvoir y jouer dans l'équipe de ma Maison et j'aimerais bien aller voir un match de Coupe du Monde, ça doit être fantastique ! "

Je regardais Aëlys dans les yeux, souriante, riante. Le silence s'était envolé et j'aurais bien aimé l'entendre rire.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeDim 14 Avr - 20:40


Deux petits anges sur un banc

. r p a v e c E w i l a n .


«Oui, avec la couche de glace, on a une lumière tamisée un peu gris perle. C'est très joli et ça va vraiment bien avec la soie verte des murs! »


Devant l'enthousiasme de la rouquine vis-à-vis de la salle commune des vert et argent, une idée germa dans la tête d'Aëlys.

«Si tu as envie de la voir je pense que je pourrais t'y emmener. Après tout, le règlement n'interdit pas aux élèves d'aller dans une autre salle commune. Mais je vais quand-même demander a permission à un préfet. Il ne faudrait pas que tu ais des ennuis à cause de moi. En même temps, c'est pas comme si j’amenais Potter et sa clique! Ça te dirai?»


Ewilan se lança alors dans une description détaillée de sa propre la salle commune, c'est-à-dire celle des Poufsouffles. Aëlys ne put s'empêcher d'écarquiller les yeux au fur et à mesure qu'elle lui en faisait la description. Ça avait l'air encombré, bordélique mais aussi joyeux et chaleureux. La première chose à laquelle Aëlys pensa en essayant de l'imaginer fut la description d'une habitation qu'elle avait lue dans un livre de la bibliothèque de sa mère. Une illustration accompagnait le livre en question. Dans l'esprit de la jeune Serpentard, la salle commune des jaune et noir ressemblait à un trou de Hobbit! Comme décrit de le livre Bilbo le Hobbit!

Aëlys ne savait pas si Ewilan connaissait Tolkien, cet auteur moldu qui se plaisait à inventer un univers ou les elfes sont des guerriers et non de simple serviteurs et ou la nanisme n'est pas une maladie mais la caractéristique d'un peuple. Il s'agissait de l'auteur moldu préféré de sa mère mais Aëlys n'avait jamais vraiment accroché. A vrai dire, elle avait même lu ce livre pour lui faire plaisir.

Comme elle ne savait pas ce qu'Ewilan connaissait de la culture et surtout de la littérature moldue, Aëlys décida de lui demander.

«Je ne sais pas si tu connais Tolkien. C'est un auteur moldu.»


La Serpentard enchaina tout de suite, pour qu'Ewilan puisse comprendre le sens de sa question.

«Il écrit des livres moldus du genre fantastiques. Il fait la description d'une maison qui ressemble assez à celle que tu viens de faire de ta salle commune! Rond, chaleureuse, encombrée. Dans le livre, c'est ce que l'auteur appelle un trou de Hobbit.»


Elle pêcha dans sa phénoménale mémoire les mots exacts de l'auteur.

« "Au fond d'un trou vivait un hobbit. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de vers et de moisissures, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni pour se nourrir : c'était un trou de hobbit, d'où un certain confort.

Sa porte, peinte en vert, était parfaitement ronde comme un hublot, avec un étincelant bouton de cuivre jaune placé exactement au centre. Elle s'ouvrait sur un hall en forme de tube, comme un tunnel ; un tunnel très confortable et sans fumée, avec des murs recouverts de lambris, un sol carrelé et garni de tapis, pourvu de chaises bien astiquées et de nombreuses patères pour accrocher chapeaux et manteaux : ce hobbit aimait la visite. Le tunnel s'enfonçait profondément, presque en ligne droite mais pas tout à fait, dans le flanc de la colline — La Colline, comme tout le monde l'appelait à des lieues à la ronde — et de nombreuses petites portes rondes s'ouvraient de chaque côté, une à gauche, puis l'autre à droite. Le hobbit ne montait jamais d'escaliers : chambres, salles de bain, caves, garde-manger (nombreux), penderies (il y avait des pièces entières consacrées aux vêtements), cuisines, salles à manger — tout était au même étage et le long d'un même corridor. Les plus belles pièces se trouvaient toutes à gauche (en entrant), car c'étaient les seuls à avoir des fenêtres, des fenêtres rondes, dans de belles niches, qui donnaient sur son jardin et sur les prés au-delà, descendant vers la rivière. "»


Elle repris son souffle et regarda en souriant Ewilan.

« Tu trouve pas ça assez semblable? Peut-être que Tolkien était un sorcier et qu'il était Poufsouffle!»


La Serpentard commençait à avoir un peu froid. Cela du se voir car Ewilan sortit de sa cape une couverture polaire et l'étendit sur les jambes. Rapidement, Aëlys n'eut plus froid. Elle remercia vivement sa nouvelle amie.

Aëlys prenait beaucoup de plaisir à cette rencontre avec Ewilan. Jamais elle n'aurait pensé trouver une aussi agréable compagnie en la personne d'une Poufsouffle. Comme quoi, il ne fallait pas prêter attention aux préjugés et faire ses propres expériences.

Comme pour faire écho à ses propres pensées, Ewilan lui tint à peu près la même théorie. Savoir qu'elle n'était pas la seule à penser comme ça la soulageait un peu.

«C'est exactement ce que je pense! Bon, j'admets volontiers que chez Serpentard les élèves ambitieux et rusés sont partout et que chez Serdaigle ils dorment entourés de livres, mais la ruse et l'ambition ne font pas des gens méchants. Peut-être avec un peu moins de scrupules que les autres, mais pas méchants pour autant!»


Ewilan sembla soudain devenir un peu plus grave. Les mots qu'elle prononça se gravèrent dans l'esprit d'Aëlys. Oui, les silences étaient aussi importants que les mots. Comme pour atténuer le côté formel de ses mots, la Poufsouffle s'esclaffa. Aëlys venait de se rendre compte que derrière sa façade de fillette enjouée et bavarde, Ewilan devait passer du temps à réfléchir et à analyser ses diverses rencontres et expérience. Aëlys ne put que l'apprécier d'avantage.

Elle accepta volontiers l'idée de la promenade. Le banc en pierre n'était pas confortable sur de longs moments. Les deux filles se levèrent dans un bruissement de tissus.

« J'adore le Quidditch! Quand j'avais neuf ans, mes grands-parents m'ont emmené voir la finale de la Coupe du Monde, c'était juste incroyable! Je suis aussi impatiente d'être en deuxième année pour pouvoir postuler! Tu t'es inscrite pour les sélections de ta maison?»


Comme pour être en accord avec leur discussion, leurs pas les avaient portées aux abords du terrain de Quidditch. Dans les airs, l'équipe de Serdaigle s'entrainait, suivant les ordres criés par leur capitaine.

«Ça doit être tellement bien de pouvoir voler...»

Aëlys écarta les bras en tournoyant, tentant de s'imaginer filant dans les air. Elle éclata de rire. A cette instant, elle se sentait plus libre qu'elle ne l'avait été ces six derniers mois.


(c) POKIPSY

Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Ewilan Enderson

Ewilan Enderson

Élève ♣ Poufsouffle - 3ème année

Élève
Poufsouffle - 3ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 132
▌Points de Rp : 50
▌Initiation magique : 06/04/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 13
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeMer 17 Avr - 8:18


        "Cela doit être vraiment beau !"

C'est vrai que j'aurais bien aimé un jour pouvoir voir l'intérieur du lac sans avoir à plonger dedans, alors quand Aëlys me proposa de venir visiter sa salle commune je ne peux qu'étouffer un cri de joie.

        "Tu ferais ça ? Chic alors, moi aussi je demanderai à un préfet pour que tu puisses venir visiter la notre ! Tu n'aimes pas les Mauraudeurs ? "

C'est à ce moment là que je lui parlais de notre salle commune. Mais c'est sa réponse qui me surpris le plus, elle se mis à me réciter la première page d'un livre que j'avais lu chez mes grands-parents moldus. Elle la connaissait pas coeur !

        "Oui je connais Tolkien, c'est un des livres préférés de mon grand-père, parfois il me chantait les chansons de nains pour juste avant que je m'endorme. C'est fantastique que tu le connaisses aussi ! Et tu connais le livre par coeur ? Moi je ne me souviens que de la première phrase et des refrains des chansons. Surtout celle qui fait:

Loin au-delà des montagnes froides et embrumées
Vers des cachots profonds et d'antiques cavernes
Il nous faut aller avant le lever du jour
En quète de l'or pâle et enchanté.

Mais c'est tout ce dont je me souviens ! Et peut-être as tu raison, car Tolkien connait le langage des elfes alors oui, il aurait pu être un sorcier ! "



J'étais heureuse de voir qu'Aëlhys pensait comme moi, à propos de ces satanés préjugés qui parfois, empêchaient aux gens de se parler à cause de cette barrière que formait ces antiques croyances stupides. On finit par se lever car mal grès la couverture le banc restait froid et je commençais en plus à avoir des fourmis dans les jambes.

Aëlhys me répondit à propos du Quidditch en continuant d'avancer. Elle avait eu la chance d'aller voir un match de coupe du Monde ! je n'étais absolument pas jalouse bien que j'eu adoré de pouvoir participer à ce genre d'événement. Elle aussi souhaitait intégrer l'équipe de Quidditch de sa maison, moi je n'avais pas encore oser demander.


       "Non, je n'ai pas encore postulé, j'ai peur de me voir refuser l'entrée dans l'équipe car je suis tout de même frêle pour mon âge."

Je ris volontiers lorsque Aëlhys se mit à tournoyer comme si elle était sur un balai, elle ferait une bonne joueuse si jamais elle rentrait dans l'équipe de sa maison.

        "J'ai déjà volé sur le dos d'un Ethonans, tu sais ces chevaux ailés, c'est juste fantastique, tu a l'impression que tu vas finir par toucher les nuages. Tu sais qu'il y a certaine personne qui sont, selon la rumeur, capable de voler sans balais ? Malheureusement je crois que c'est grâce à de la magie noire, si cela avait été de la belle et bonne magie j'aurais sans aucun doute essayé. C'est quoi t'as matière préférée ici ? Moi j'adore les enchantements, j'en connais qui peux faire tomber la neige, regarde !"

Je sortis ma baguette de ma poche, qui frémit de contentement sous mes doigts, on aimait bien faire de la magie toute les deux, je fis un petit mouvement du poignet, chuchotant mon incantation donnant l'impression que c'était un informulé. La neige se mit à tomber en petit flocon, comme si un nuage était suspendu au bout de ma baguette. Je ne voulais pas qu'Aëlys attrape froid alors les flocons se transformèrent en fleurs, des Orchidées pour être précise. J'adorait vraiment être une sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeVen 19 Avr - 9:03


Deux petits anges sur un banc

. r p a v e c E w i l a n .


L'idée de visiter la salle commune des vert et argent sembla vraiment faire plaisir à Ewilan. Cette constatation fit très plaisir à Aëlys. Son plaisir augmenta encore plus que la rouquine lui proposa à son tour de demander pour qu'elle puisse voir celle des Poufsouffles. Elle était très curieuse de découvrir où un quart des élèves de l'école passaient leur temps libre.

«Je n'ai rien contre Remus Lupin ou Peter Petigrow» avoua-t-elle. «Mais James Potter me fiche vraiment la trouille… Il fait des choses vraiment dangereuses, juste pour humilier les Serpentards et Sirius Black trouve malin de l'aider…»

Aëlys ne put empêcher un petit frisson de crainte lui traverser le dos à l'évocation des deux Gryffondors.

«En plus, ça le fait rire de s'en prendre aux plus jeunes de notre maison… J'ai peur qu'un jour il dépasse les limites et ne fasse très mal physiquement à quelqu'un… En plus du mal psychologique qu'il fait déjà…»

La fillette était amère. Elle détestait aborder ce sujet car il faisait partie de ses pires craintes au sein de l'école. Heureusement, la discussion sur Tolkien réussi à détourner Potter et sa clique de son esprit. Ainsi donc, Ewilan aimait Tolkien! Aëlys ne releva pas sa remarque sur le fait qu'elle puisse citer des pages entières sans problèmes. Peut-être que la Poufsouffle allait oublier ce détail, avec un peu de chance!

«Au Quidditch, les postes de poursuiveurs et d'attrapeur ne demandent pas forcément d'être baraqué. Ça doit même être mieux d'être léger pour être attrapeur. Tu voudrais quel poste de l'équipe, toi ?»

Si Aëlys aimait le Quidditch, elle n'était pas certaine qu'elle ferait un bon joueur. Elle avait déjà volé, dans la propriété de ses grands-parents mais elle préférait nettement voler librement, sans but plutôt que de suivre les règles imposées par ce sport. Mais pour l'instant, le Quidditch restait pour elle un agréable spectacle et elle avait jusqu'à sa deuxième année pour décider si elle postulerait pour entrer dans l'équipe de Serpentard.

«Un Ethonan? Ça devait être fantastique! J'ai lu des choses sur eux, mais je n'en ai jamais vu. Un membre de ma famille en élève, mais je ne suis jamais allée chez lui. Est-ce qu'ils ressemblent aux Sombrals? Ils doivent quand-même être moins sinistres! »

Aëlys pouvait voir les Sombrals depuis ses six ans, par un malheureux concours de circonstances. En allant rendre visite à son père, hospitalisé suite à un mauvais sort à St-Mangouste, elle avait accidentellement assisté au transport en urgence d'une femme sur une civière. Aëlys n'avait alors pas du tout conscience que la femme décéda au moment où la fillette regardait les médicomages traverser le couloir au pas de course. Elle apprit bien plus tard, après avoir constaté pouvoir voir ces animaux.

«Les sorciers capables de voler sans balai doivent être très puissants. Je pense aussi qu'il doit exister des sorts de Magie Noire pour y arriver mais un sorcier puissant comme Dumbledore doit y arriver…»

Aëlys espéra qu'Ewilan n'avait pas noté son ton un peu trop avide en parlant de Magie Noire. Cette branche si obscure de la Magie la fascinait par sa puissance. La famille Canahan possédait une bibliothèque traitant assez profondément du sujet. La Poufsouffle la tira une nouvelle fois de ses pensées en lui parlant de ses cours préférés. Elle lui fit une démonstration en faisant apparaître des flocons. Aëlys ne connaissait pas ce sort et regarda avec surprise la neige se transformer en fleurs d'orchidée avant de toucher le sol.

«Je n'ai pas vraiment de cours préférés. J'aime apprendre et même si les cours de Binns sont ennuyants à mourir, j'adore l'Histoire de la Magie. Mais j'aime aussi les potions, la Défense Contre les Forces du Mal, les sortilèges et la métamorphose!»

Pour prouver ses paroles, elle prit délicatement une orchidée et elle lança un sortilège de métamorphose florale. La fleur blanche se transforma en une rose rouge sang. Le symbole de la famille Windsor. Elle fit léviter la rose jusqu'à la hauteur des yeux et lança un evanesco. La fleur carmin se transforma en flocon qui rejoignit les nombreux autres formant la couche de neige.

Aëlys ne savait plus trop de quoi parler. Elle espérait pouvoir qualifier Ewilan d'amie, après cette rencontre, mais elle n'osait en demander la confirmation à la principale concernée. Elle avait développé une certaine peur du rejet qui compliquait grandement ses relations.

«Et sinon, tu viens d'où? Tes parents sont des sang-purs? Moi mon père l'est, mais ma maman vient d'une famille moldue. Ses frères sont aussi sorciers! Tu sais déjà ce que tu veux faire plus tard???»

Aëlys se tut, consciente que son avalanche de questions devait être ennuyeuse.


(c) POKIPSY

Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Ewilan Enderson

Ewilan Enderson

Élève ♣ Poufsouffle - 3ème année

Élève
Poufsouffle - 3ème année


▌Age : 24
▌Parchemins : 132
▌Points de Rp : 50
▌Initiation magique : 06/04/2013


On a des curieux ici...
♣ Age: 13
♣ RelationShip:
♣ M O R E:

Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeSam 20 Avr - 8:59

La mine d'Aëlhys s'était fortement assombris lorsque j'avais évoqué les Maraudeurs. Je savais qu'ils n'étaient pas souvent gentils avec les Serpentard, mais je n'imaginais pas qu'ils iraient jusqu'à embêter et même terroriser des premières années. Un sursaut de colère m'envahis brusquement.

        "Il s'en est déjà pris à toi c'est ça ? Il va m'entendre, ce n'est parce que les Poufsouffles sont censé être sympathiques qu'il ne va pas en voir de toutes les couleurs ! "

La colère était bien vite retombée, je n'arrivais pas à être rancunière trop longtemps, pourtant j'essayai parfois. D'un autre côté c'était différent là, je n'aimais pas quand les choses étaient injustes., alors même si je n'étais plus énervée, j'avais le petit goût amer de la rancune dans la bouche. Mais je changeais vite de sujet pour éviter que m nouvelle amie se sente mal à l'aise. Elle évita de me contredire sur sa capacité à mémoriser les choses aussi facilement. Peut-être le voyait-elle comme une malédiction, après tout, si elle arrivait à se souvenir d'une page, elle connaissait peut-être le livre entier. Certains y verrais sans doute quelque chose de formidable mais je sentais que se souvenir de tout sans pouvoir y remédier était un lourd fardeau. Je n'aurais échangé ma place pour rien au monde.

Elle me demanda alors quelle place je souhaitais avoir au Quidditch et ce n'était pas la première fois que l'on me disait que je pourrais y jouer mal grès ma taille.


        "J'aurais bien aimé être poursuiveuse, mais je n'aurais jamais résister aux chocs avec l'équipe adverse lors des phases d'attaque, alors pourquoi pas attrapeuse ! je pourrais feinter, plonger, remonter, esquiver pour attraper le vif d'or et mener mon équipe à la victoire, ce serait formidable ! "

Je m'imaginais déjà, utilisant la feinte de Wromski, plongeant vers le bas pour faire croire à l'autre attrapeur que j'avais vu le vif, puis juste avant de toucher le sol redresser mon balai et repartir dans le sens à une vitesse fulgurante, laissant l'autre perdre du temps, me laissant attraper cette petite balle ailée, dorée . Aëlhys parla alors des Sombrals, pour les comparer aux Ethonans, je n'en avais jamais vu à part dans les livres. J'espérais ne jamais en voir.

        "Les Ethonans sont exactement comme les Pégases de la mythologie grecque ou romaine, je pense d'ailleurs que les auteurs s'en sont largement inspiré ! Moi aussi j'ai lu des choses sur les Sombrals, mais heureusement je n'en ai jamais vu, même si je suis curieuse de savoir à quoi il ressemble. J'espère simplement que cela soit le plus tard possible."

Je préférais ne pas lui demander qui elle avait vu mourir, c'était peut-être un souvenir douloureux et je ne voulais pas le raviver. Le vole sans balais était vraiment une chose déconcertante, lorsque j'avais parlé de magie noire, Aëlhys semblait y avoir prêté un plus grand intérêt, mais cela ne voulait surement rien dire.

        "Je suppose que la magie devient mauvaise seulement lorsqu'on l'utilise pour faire du mal mais je ne crois pas que le Professeur Dumbledore s'adonne à ce genre de pratique, utiliser la magie c'est devoir faire des sacrifices, troquer son âme contre celle d'un autre où laisser un morceau de sa vie derrière soit. Je pense que lorsqu'on pratique la magie noire, c'est toujours à double tranchant."

J’espérais mettre ainsi en garde Aëlhys si jamais cette excitation avait due se développer en quelque chose de beaucoup plus grand. Les temps étaient bien assez sombre pour que l'on ne rajoute pas de mal ni de noirceur en ce monde. Mais la jeune serpentarde changea rapidement de sujet, la questionnant sur ses origines, sur sa famille.

        "Je viens d'Irlande et toi ? tu y as déjà été ? C'est magnifique mais un peu plus qu'ici tout de même ! Ma mère aussi est une née Moldue ! Mon papa lui est un sang-mêlé et il tient une librairie mi-sorcière, mi-moldue, elle est juste fantastique ! Ma maman elle, elle est médicomage. Ils étaient tout les deux à Poufsouffle, comme moi. Et les tiens ? Moi j'aimerais bien être Professeur de Sortilèges ! "

Je souris à Aëlhys, guettant sa réponse. Il commençait à faire tard, après qu'elle m'ait répondu je lui lançais:

        "On fait la course jusqu'au château, la première arrivée fait manger l'autre à sa table !"

Mon amie verte et Argent n'avait pas eu encore le temps de me contredire devant cette attitude enfantine que je m'élançais déjà. Après tout, elle était mon amie et nombre d'élèves invitaient ceux des autres maisons à venir manger, ce serait juste une première de voir un serpent à la table des blaireaux.
Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Invité

Anonymous


Invité




Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitimeLun 22 Avr - 2:45


Deux petits anges sur un banc

. r p a v e c E w i l a n .


Les sombrals n'avaient définitivement rien à voir avec les Ethonans. Ewilan devait avoir raison. La mythologie reprenait souvent des choses réelles venant du monde sorcier. Pégase devait donc certainement être un Ethonan et c'est en faisant intervenir les dieux de l'Olympe qu'il avait été possible de justifier l'existence d'une telle créature aux yeux des moldus de l'époque.

Aëlys songea qu'ils avaient eu bien de la chance qu'à cette époque, le surnaturel soit aussi bien toléré. Maintenant, si un tel cheval arrivait devant les yeux des moldus, la science s'en mêlerait certainement pour prouver qu'un tel animal était dû à une manipulation génétique.

Mais pour l'heure actuelle, les lois sur la protection du Secret Magique évitaient ce genre de situation. Chacun chez soi et les hippogriffes étaient bien gardés.

La Serpentard trouva qu'Ewilan avait une vision bien restreinte de la magie. D'un côté la magie blanche, de l'autre la magie noire. Aëlys était plus d'avis qu'un même sort pouvant aussi bien faire le bien que le mal, la magie dépendait de celui qui la pratiquait et de son but. Elle doutait qu'un sorcier tel qu'Albus Dumbledore ne pratique que de la "bonne magie". Pour faire de grandes choses, il fallait bien souvent accepter de faire des concessions et des sacrifices. Personne n'est vraiment tout blanc.

Ewilan lui apprit qu'elle venait d'Irlande. Aëlys se demanda si les rumeurs qui prêtaient à tous les irlandais des cheveux roux étaient vraies. Comme la Poufsouffle était la première irlandaise avec qui Aëlys faisait connaissance, elle ne pouvait pas être trop catégorique. Mais la chevelure flamboyante de la fillette la poussait à donner foi à cette rumeur.

Aëlys n'avait jamais entendu parler d'une pareille librairie! Elle qui adorait lire devait aller voir ça. Elle se promit d'en parler à ses parents pour les obliger à aller y faire un tour durant les prochaines vacances.

«Moi je viens de Londres. Ma famille vit dans le quartier sorcier depuis plusieurs générations. Je n'ai jamais été en Irlande, mais ça doit être très joli, d'après ce que j'en ai entendu dire! Ma maman est une née-moldue. C'est une Windsor, parente directe de la famille royale, mais ici, ça compte pas... Mon papa est un sang-pur. Mais la famille Canahan est connue pour aller à Serpentard depuis la nuit des temps et lui a été à Gryffondor... Ça a comme jeté un froid dans la famille!»

Aëlys éclata de rire. Ses grands-parents avaient été déçus, mais l'affaire était classée depuis longtemps. Ils s'étaient juste montrés outrageusement fiers par contre que leur petite-fille ait été à Serpentard.

Ewilan lui proposa de faire la course jusqu'à la Grande Salle ce qu'Aëlys accepta avec un peu trop d'enthousiasme pour une Serpentard.

Les deux fillettes partirent à toutes jambes en direction du château. Aëlys était rapide, mais Ewilan était plus grande et distança rapidement la vert et argent. Elle accepta volontiers sa défaite et s'assit très dignement à la table des Poufsouffles, sous les regards étonnés de plusieurs d'entre eux. Affichant un air détaché, Aëlys remplit son assiette de tout ce qui était à sa portée, en continuant à discuter joyeusement avec sa nouvelle amie.


(c) POKIPSY

Revenir en haut Aller en bas
Who are You ?
Contenu sponsorisé







Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] _
MessageSujet: Re: Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]   
Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux petits anges sur un banc [pv Ewilan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Ange Des Ormes.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Alohomora ♣ ::  :: L’Enceinte de l'Ecole :: Le lac-